AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782258105362
464 pages
Éditeur : Les Presses De La Cite (05/06/2014)

Note moyenne : 3.65/5 (sur 81 notes)
Résumé :
Par une belle journée d’aout, sur la côte sud du Pays de Galles, Matthew Willard revient avec son chien sur le parking, perdu au milieu des champs, où sa femme l’attend.
Si la voiture est toujours là, Vanessa, elle, a disparu. Sans laisser de traces. Convaincu qu’elle n’est pas partie de son plein gré, Matthew ne peut imaginer la terrible vérité : Vanessa a été enlevée, enfermée dans une malle et cachée dans une grotte, avec de l’eau et de la nourriture pour ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
nameless
  22 juin 2016
Ryan n'est pas un méchant garçon, pas violent, pas alcoolique, pas feignasse. Son défaut est d'être un peu faible. Il est en délicatesse avec la loi parce qu'il s'est laissé entraîner par ses mauvaises fréquentations. Il est lâche aussi, incapable de prendre des décisions ou ses responsabilités. Aussi quand il kidnappe Vanessa, sur un parking désert, ce n'est pas pour lui faire du mal mais parce qu'il a programmé de demander 100 000 livres à son époux afin de rembourser une dette qu'il a imprudemment contractée auprès d'un voyou local. Aussitôt la rançon versée, il la libérera en parfaite santé. Pour l'empêcher de s'échapper durant les négociations financières, il l'emmène dans une grotte connue de lui seul, découverte par hasard quand il était enfant, et pour assurer le coup, l'enferme dans une caisse en bois vissée. Mais Ryan n'est vraiment pas un méchant garçon : il laisse à la captive, une lampe de poche, des revues, de l'eau et de la nourriture.

Sauf que Ryan est arrêté le jour même, à cause d'une bagarre sans lien avec le kidnapping et condamné à quatre ans de prison. Pour s'épargner une peine plus lourde, celui qui n'est ni un violeur ni un meurtrier mais seulement une victime des circonstances, garde pour lui son petit secret. Au cours de son incarcération, Nora, jeune kiné solitaire et romantique, qui croit en la rédemption des criminels et fait bénévolement la visiteuse de prison, tombe sous son charme au point qu'à la libération de Ryan, elle l'héberge chez elle, veille sur lui, le nourrit, lui trouve un travail, sans certitude de recevoir en échange de ce soutien inconditionnel, amour, reconnaissance, fidélité.

Depuis la disparition non-élucidée de Vanessa, Matthew, son mari n'a pas réussi à tourner la page, il est resté figé sur le jour de l'événement. Faute d'une explication rationnelle à sa volatilisation, enlèvement, disparition volontaire, accident, il végète, affectivement, professionnellement et rumine toutes les hypothèses plausibles. Il fréquente quelques rares amis, promène son chien, trouve agréable la compagnie de Jenna, sans pouvoir envisager un semblant d'avenir avec elle, qui ronge son frein.

Ces quelques éléments préliminaires ne constituent que le socle de la vallée du renard, roman très dense, aux multiples personnages, dont l'auteure enchevêtre brillamment les vies, créant petit à petit les liens nécessaires à la compréhension d'une intrigue riche en rebondissements, avant un épilogue à la fois crédible et surprenant, bien ficelé, découlant logiquement de tout ce qui l'a précédé, laissant pourtant le lecteur épaté.

Auteure allemande dont les romans se déroulent le plus souvent en Grande-Bretagne, Charlotte Link est, selon mes critères, une valeur sûre, un poids lourd du roman noir psychologique qui maîtrise la construction de ses histoires et la progression du suspense, servies par une écriture agréable et souple. Il est cependant dommage que les éditions françaises de ses romans soient souvent affublées de titres et couvertures un peu nunuches qui ne reflètent en rien leur contenu, et desservent ainsi son talent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          480
sabine59
  20 novembre 2019
Ravie d'avoir renoué avec Charlotte Link, auteure allemande de thrillers psychologiques! J'avais lu quelques livres d'elle déjà, mais il y a longtemps...
Ce que j'ai apprécié essentiellement, c'est l'analyse fouillée des différents personnages, leur complexité bien rendue, à travers la focalisation interne qui permet d'entrer directement dans leurs pensées. D'autre part, il n'y a pas de temps morts dans le déroulement des événements, l'écriture est fluide , les paysages du Pays de Galles superbes. Rien de fracassant dans ce livre, certes, mais un moment de lecture divertissant, agréable.
Juste quelques jalons de l'intrigue pour vous mettre "en appétit ", si l'on peut dire ,car un fait, en particulier, est horrible à imaginer...Une journée d'août 2009, un jeune délinquant anglais ( oui, l'auteure place ses histoires en Angleterre, c'est curieux....), Ryan, kidnappe une femme, Vanessa, et l'enferme dans une cage, à l'intérieur d'une grotte, pensant demander une rançon. Sauf qu'il est arrêté pour un autre délit, avant d'avoir pu regagner l'endroit....
Trois ans plus tard, il sort de prison. Et tous ceux qui gravitent autour de lui vont se retrouver dans la tourmente.Mais, chut! De nombreuses fausses pistes s'offrent à nous. La résolution de l'énigme est peut-être un peu mélodramatique...
Pour finir, sachez que la vallée du renard, ne sera pas, comme on pourrait le croire, un lieu romantique...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          412
cecile13
  30 octobre 2019
Mon premier Charlotte Link. Je n'ai été que moyennement convaincue par ce roman.
Malgré un début intéressant, ( un homme kidnappe et séquestre une femme pour demander une rançon au mari car il doit de l'argent à un usurier, mais pas de bol, le kidnappeur se fait arrêter par la police pour un autre délit ) , le reste de l'intrigue traîne en longueur et j'étais impatiente de savoir si la victime était toujours en vie.
Je n'ai ressenti aucune empathie envers les personnages. J'ai eu un regain d'intérêt aux dernières 70 pages, mais ça arrive trop tard.
Une fin trop simpliste, tout ça pour ça ? ? ?
Par contre, la description des paysages du Pays de Galles est très bien reconstituée par une auteure allemande.
Commenter  J’apprécie          242
Citrouille_mecanique
  09 juin 2019
Ce thriller commençait pourtant bien.
D'emblée, on partait sur une intrigue qui avait de quoi devenir passionnante : un type au bout du rouleau qui enlève une femme pour demander une rançon. Mais qui se fait arrêter et condamner pendant trois ans, sans avoir le temps de revenir la libérer.
Alors forcément, ça nous met tout de suite dans le bain : qu'est-ce qui va arriver à cette femme ? Dans la vraie vie, on ne se serait fait aucun doute sur ces chances de survie, mais là, on est dans un thriller, de la fiction, alors tout est possible ! Surtout quand on voit les choses bizarres qui se passent à la sortie de prison de notre criminel en carton. Quelqu'un a quand même l'air de lui en vouloir et de vouloir se venger.
Mais bon, l'histoire de cette femme enlevée trois ans plus tôt reste en stand-by. En même temps, on peut le comprendre : il vit très mal ce qu'il a fait, donc on se doute qu'il ne tient pas plus que ça à aller vérifier que le cadavre gît toujours au fond de sa grotte.
Mais les événements bizarres qui pourraient laisser penser que la victime est toujours en vie s'accumulent, et cela n'attise notre curiosité qu'à nous, lecteurs. Et on est dans l'attente, pendant un bon moment.
Mais au fond, c'est peut-être ce qui fait la force de ce roman : on veut connaître le fin mot de l'histoire. On se lance dans des hypothèses improbables, on soupçonne n'importe qui, on cherche des liens entre les affaires. Vengeance, conspiration ? Ou simple hasard ? On veut la réponse. Et une bonne ambiance oppressante comme on les aime qui nous plonge dans une angoisse permanente. le rythme peut-être un peu lent contribue à cette atmosphère pesante, même si l'inutilité de l'enquêtrice me laisse perplexe.
Par ailleurs, l'histoire est racontée sous plusieurs points de vue, ce qui permet une meilleure vision d'ensemble de l'intrigue, et de développer la psychologie des différents personnages. On se prendrait même de sympathie pour Ryan, celui qui sort de prison, parce que malgré sa lâcheté et ses mauvais côtés, on voit qu'il n'a pas mauvais fond et qu'il aimerait se racheter.
Bref, on commence sur beaucoup de points forts mais... je n'ai sincèrement pas été convaincue par la résolution de l'affaire.
Même si c'est le plus logique et vraisemblable, même si une autre résolution aurait sans doute été tirée par les cheveux... Eh bien je me faisais tellement de films, j'avais tellement d'explications farfelues en tête, qu'en lisant la fin je me suis juste dit "Ah, c'est tout ?". Ce sentiment de frustration qui gâche tout, quand on a lu un excellent thriller mais que la solution nous semble bien trop facile.
Dommage, vraiment, même si dans l'ensemble c'était une bonne lecture. Suffisamment pour qu'à l'avenir, je m'intéresse aux autres livres de cette auteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LeslecturesdeLily
  11 novembre 2015
Matthew Willard et sa femme Vanessa reviennent d'un séjour éprouvant. Sur la route du retour, le couple s'arrête sur une aire de repos afin de promener leur chien , mais c'est Matthew qui se charge de cette petite balade, puisque Vanessa, trop secouée par les dernières heures qu'elle a passées, préfère rester seule dans la voiture.
Quand Matthew revient vers son véhicule, il s'aperçoit très vite que quelque chose ne va pas : Vanessa n'est plus là. Son sac à main est dans l'habitacle, les clés sont sur le contact, mais sa femme est introuvable.
Les années passent et trois ans plus tard cette affaire est toujours au point mort. Qu'est devenue la jeune femme ? Est-elle morte ? Vivante ? Se cache-t-elle ? Si oui, pourquoi ? Tant de questions, si peu de réponses !
En parallèle, nous suivons Ryan Lee, un homme qui a une grande importance dans cette histoire puisqu'il s'agit du ravisseur de Vanessa.
Un roman où suspense et tension sont au rendez-vous. Tenez-vous prêt, Charlotte Link a écrit là un excellent livre qui vous tiendra en haleine !
Si l'histoire commence tout simplement avec Ryan Lee, enfant, se promenant dans une vallée et découvrant un trou ressemblant à un terrier, très vite la tension monte lorsque nous retrouvons ce personnage adulte prêt à kidnapper une femme dans l'intention de réclamer une rançon afin de régler quelques dettes financières.
De suite, les pièces du puzzle se mettent en place et nous comprenons ce qui va arriver à Vanessa, mais là où l'auteure va nous surprendre (quoique pas tant que ça puisque c'est indiqué dans le résumé) c'est au moment où Ryan va être interpellé par la police puis jugé et condamné à trois ans de prison. Trois années sans savoir ce qu'il advient de la jeune femme enfermée dans un trou situé dans une vallée perdue.
La tension est palpable, le suspense est incontestablement là et l'envie de connaître le fin mot de l'histoire est à son comble.
Les événements se suivent, divers rebondissements ont lieu et nous sommes complètement emportés par la plume de Charlotte Link.
J'ai adoré ce livre malgré un petit flottement vers le milieu de l'histoire, quelques petites longueurs qui m'ont parfois lassée de cette lecture, mais très vite cette sensation disparaissait pour laisser place à une soif de connaître la fin que j'espérais être à la hauteur de l'engouement que j'ai eu lorsque j'ai lu les premiers chapitres. Et effectivement, la fin est excellente ! L'intrigue est bien menée, bien ficelée et l'ensemble est juste et efficace.
J'ai découvert Charlotte Link à travers ce roman, j'ai aimé sa plume et je n'hésiterai pas à la lire à nouveau.
En bref, une très chouette lecture bourrée de suspense, oppressante et troublante. Un livre que je ne peux que vous conseiller si vous aimez ce genre d'histoire.
Lien : http://www.leslecturesdelily..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
namelessnameless   22 juin 2016
Il ne voulait pas d'enfants. Ni se marier. (...) Pour lui, l'important était de conduire une belle voiture, de décorer magnifiquement son appartement, d'aller à toutes les fêtes possibles, et il s'enorgueillissait d'avoir plus de huit cents amis sur Facebook.

Page 46
Commenter  J’apprécie          190
rkhettaouirkhettaoui   28 août 2014
Il y a dans la vie certaines règles qu’il faut respecter si on ne veut pas s’attirer d’ennuis. L’une de ces règles est qu’on ne doit jamais emprunter plus d’argent qu’on n’est capable d’en rembourser dans un temps donné. Toujours prendre, prendre et prendre sans se soucier de savoir comment on paiera plus tard, c’est simple, ça ne marche pas. Parce que ton créancier n’est pas content, tu comprends ? Et un beau jour, il n’est plus seulement mécontent, il est carrément en colère. Furieux. Et là, tu as un vrai problème.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   28 août 2014
Vivian était exactement du genre qui attire les hommes comme une lampe les papillons. Son visage n’était pas d’une beauté remarquable ni son corps à couper le souffle, mais elle rayonnait de joie de vivre, de curiosité, d’esprit d’aventure.
Commenter  J’apprécie          30
AuroraeLibriAuroraeLibri   13 août 2019
J'aurais dû comprendre qu'un homme à l'air toujours aussi calme et posé, qui prenait soin de tout, était toujours aimable et d'humeur égale, ne pouvait pas vraiment aller bien.

Juin, chp13
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   28 août 2014
Les femmes comme cette Nora Franklin étaient pour la plupart des citoyennes intègres et respectueuses de la loi, et pourtant, elles étaient capables de mentir comme un arracheur de dents pour protéger les pires criminels. Des filles qui n’avaient jamais rien eu de plus grave à se reprocher qu’une contravention pour stationnement interdit se mettaient tout à coup à faire de faux témoignages, quitte à risquer elles-mêmes la prison et à mettre en péril leur avenir...en fin de compte, ces femmes ne recevaient rien en échange de leur soutien inconditionnel. Ni amour, ni reconnaissance, ni fidélité éternelle. Simplement, on les exploitait, et on les laissait tomber dès qu’on n’avait plus besoin d’elles. Le scénario était absolument prévisible, et pourtant, il se reproduisait sans cesse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : disparitionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2038 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..