AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Corinne Tresca (Traducteur)
EAN : 9782290354766
605 pages
Éditeur : J'ai Lu (15/08/2007)

Note moyenne : 3.84/5 (sur 102 notes)
Résumé :

Trois couples d'amis et leurs enfants passent depuis des années leurs vacances dans une belle demeure à Stanbury, un petit village du Yorkshire. Hors du temps, dans un cadre paisible, ils offrent le tableau idyllique de gens heureux. Mais, ce matin d'avril, alors qu'elle revient de sa promenade quotidienne, Jessica, qui a épousé depuis peu Alexander, sent presque venir le drame qui les attend, et c'est un véritable bain de sang qu'elle va découvrir... Qui a ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
nameless
  16 septembre 2015
Rituellement, 3 couples d'amis partagent chaque année leurs vacances à Stanbury House, imposante maison familiale située dans un coin enchanteur de la campagne du Yorkshire. Héritée de son père par Patricia, Stanbury House est un point d'ancrage verdoyant et bucolique, un lieu de joyeuses et hypocrites retrouvailles, de bienfaisant repos pour cette bande soudée au-delà de ce qu'expliquerait une saine et forte amitié.

Patricia est mariée à Léon, dont les affaires périclitent. Endetté jusqu'aux gencives, la ruine le menace, et il est sur le point d'annoncer à son épouse dont l'unique but est d'être parfaite auprès d'un mari parfait et d'enfants parfaits, des mesures drastiques de réduction de leur train de vie. Même leurs filles Diane et Sophie, devront participer à l'effort commun d'austérité en renonçant à leurs cours d'équitation pour se contenter du badminton, activité moins coûteuse.

Parmi leurs invités attitrés, Tim et Evelin, qui vivent à Munich. Lui, barbu, dépenaillé pour coller au personnage qu'il a fignolé, est mi-psychothérapeute, mi-gourou. Il choisit ses patientes en fonction de leur vulnérabilité afin d'exercer son emprise sur elles. Au cours de cet été meurtrier, il annonce travailler sur une thèse et avoir besoin de tranquillité. Evelin, sa femme, ne s'est jamais remise de la perte d'un bébé au sixième mois de sa grossesse. Depuis, mélancolique, elle a sombré dans la dépression et la boulimie. Handicapée par son surpoids qui la rend maladroite et peu mobile, elle est celle qui est constamment couverte d'hématomes parce qu'elle se blesse, se cogne contre les meubles, tombe dans l'escalier, ou qui se fait des entorses en tentant des joggings hors de portée de sa forme physique.

3ème couple protagoniste de l'histoire : Alexander et Jessica, également originaires de Munich, accompagnés de Ricarda, adote de 15 ans en mal d'indépendance entr'autres maux, née d'une première union d'Alexander avec Elena, une très belle femme au fort caractère, qui a divorcé parce qu'elle ne supportait plus l'état d'allégeance, voire de dépendance, dans lequel se trouvait Alexander vis-à-vis de ses amis.

Jessica, jeune vétérinaire, est donc l'élément nouveau au sein de la communauté. Elle apporte un regard neuf et critique sur ce curieux assemblage de personnalités qui semble forcé. Elle n'aime pas Patricia, qu'elle juge autoritaire et hautaine. Ricarda déteste Jessica, ce qu'elle ne manque pas de raconter longuement dans son journal intime, d'autant plus que Jessica attend un bébé. Léon déteste Tim à qui il doit de l'argent. Bref, personne ne s'aime malgré une belle façade dans laquelle Jessica détectera des fissures que le déroulement du roman lui permettra d'agrandir jusqu'à la destruction de ladite façade.

Il faut noter que les 3 hommes, Tim, Alexander et Léon se sont connus au cours de leur scolarité secondaire, c'est important.

Un élément perturbateur fait irruption dans ce merveilleux tableau estival sous la forme de Phillip. Il arrive un beau jour à Stanbury House pour revendiquer sa part d'héritage, étant en mesure de prouver, croit-il, qu'il est le frère de Patricia, fruit d'une relation adultère qu'aurait commise le père de celle-ci avec la mère de Phillip.
Rentrant d'une promenade matinale, Jessica et Barney, son jeune chien, découvrent le massacre, je ne dévoile pas l'intrigue puisque cet événement est annoncé en quatrième de couverture. Cinq des neuf résidents de Stanbury House ont été égorgés, seuls quatre devront leur survie à leur absence, qui les rend suspects. Je vous laisse découvrir qui meurt et qui survit.

Dans ce long et lourd roman de 572 pages, Charlotte Link donne toute la mesure de son talent de conteuse. La campagne anglaise, si douce et apaisante est longuement décrite tandis que s'y sont déroulés des événements sanglants. Tous les personnages sont consistants et les liens qui les unissent sont bétonnés. L'écriture est à la fois descriptive et précise. Il ne s'agit pas d'un roman qui s'avale en deux heures, un certain temps est nécessaire pour bien digérer les nombreux rebondissements, quelquefois infimes et qui finissent par s'imbriquer les uns dans les autres comme dans une serrure à combinaison complexe .

Mon personnage préféré est Géraldine. Ah bon ? Je ne vous ai pas encore parlé d'elle ? C'est donc qu'il reste beaucoup à découvrir dans cette histoire... Il vous semble peut-être que j'en ai trop dit, mais je vous rappelle qu'en dehors de cette page, la mienne, il en reste 571 à lire. Bonne lecture, donc !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
candou42
  05 septembre 2020
Il est difficile d'associer un genre à ce roman car même si un crime est commis, l'aspect policier n'est que sous-jacent. Ici, c'est avant tout la psychologie des personnages et l'analyse des conséquences des relations interpersonnelles sur notre comportement qui priment. Alors oui on se demande qui a pu commettre ce crime horrible mais avant tout, ce qui est réellement intéressant, c'est de savoir pourquoi et de connaître les éléments déclencheurs de la tuerie. L'histoire est portée par un personnage, Jessica, que j'ai réellement apprécié. Elle est entière, avec ses qualités mais aussi ses failles et ses défauts. Elle peut faire des choix discutables mais non dénués de bon sens ce qui nous permet de nous demander ce qu'on aurait bien pu faire à sa place. Et ce sont ces moments d'interrogation qui découlent des évènements et observations lus qui m'ont totalement convaincue. Car ils nous poussent à ne pas seulement juger le comportement ou le choix du personnage mais de nous mettre à sa place. Par exemple, que ferais-je si je perçois la détresse de quelqu'un mais que cette personne ne se confie pas à moi et n'ait pas l'air de vouloir le faire ? Dois-je pousser ses confidences, attendre qu'elle se manifeste, ou bien manoeuvrer habilement pour lui faire comprendre mon soutien ? Après tout qu'attend elle vraiment de moi ? Et quelles seront les conséquences du choix qui me paraît à moi(mais pas forcément à elle) le meilleur ?
Le thème de l'amitié toxique est également fort bien traité, ce sujet étant trop peu abordé dans la littérature ou bien de manière trop superficielle. Tout comme celui du poids du groupe et de la société qui conditionne certains de nos choix et certaines de nos réactions.
Bref, vous l'aurez compris, j'ai vraiment aimé ce roman qui se démarque des thrillers domestiques à la mode. Ici, les sujets délicats abordés sont nombreux et les personnages rencontrés peuvent avoir des côtes détestables les rendant ainsi complexes et c'est ce qui fait la force du roman : on pourrait tout à fait rencontrer l'un d'entre eux au cours de notre vie. Et surtout, malgré les sujets épineux abordés, il n'y a pas de jugement de valeur apportés par l'auteur (hormis pour un personnage présenté comme foncièrement mauvais sans que l'on puisse mettre cela en doute), chacun se fait sa propre opinion en fonction de son histoire et de ses expériences personnelles. Il n'y a pas de bonnes ou de mauvais réponses, il y a juste des actes, des paroles, des gestes et leurs conséquences sur des êtres humains.
Je ne peux qu'inviter le plus grand nombre de personnes possible à découvrir ce roman, car le crime et sa résolution sont avant tout là pour mettre en lumière la dérive de certaines relations humaines (amoureuses, amicales, parent-enfant...) et les conséquences de celle-ci lorsque des personnalités écrasantes et dominantes au sein d'un groupe/couple ne permettent que deux choses : les non-dits et l'anéantissement de la personnalité propre à chacun de peur du jugement de valeur dont on pourrait être victime.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Linou26
  02 août 2019
Très éloigné des thrillers que je lis habituellement, ce roman m'a pourtant convaincu et j'ai pris plaisir à vivre l'intrigue aux côtés des personnages jusqu'au dénouement final.
3 couples d'amis passent régulièrement des vacances ensemble à Stanbury - maison reçue en héritage par une des amies. Mais cette année, tout va être différent: Jessica a rejoint le groupe après avoir épousé un des amis d'enfance. Lorsqu'elle revient d'une longue balade, elle découvre le corps sans vie d'une des habitantes. Qui souhaitait la mort de ces amis d'enfance? Quels terribles secrets cachés cette amitié? Connait-on vraiment nos amis ? Et qui est cet inconnu prétendant être l'héritier de la maison de Stanbury et étant prêt à tout pour faire valoir ses droits ?
Le Sceau des secrets est un roman plaisant qui présente tout d'abord cette vie entre amis - entre faux semblants, hypocrisie et rancoeur, tout n'est pas toujours aussi simple que ce qu'on veut bien montrer.
Puis viennent les meurtres et LA question de savoir qui est le coupable. Bien évidemment, chaque rescapé a un mobile et tous les secrets révélés vont semer le doute ... à cela s'ajoute une histoire d'héritage réclamé par un inconnu aindi qu'une ado en rebellion qui vit sa premiere histoire d'amour et vous obtenez ce thriller intéressant.
Le suspens n'est pas insoutenable, l'intrigue n'est pas d'une originalité exceptionnelle mais cet ouvrage est plaisant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
petitepom
  18 février 2017
J'ai été complétement immergée dans cette histoire, dans une première moitié du roman on s immiscie dans cette bande d'amis, on apprend à bien les connaître, on fait partie de ce petit groupe ; puis le drame survient, peu à peu on apprend les secrets et les malaises qui régnaient au sein de cette communauté lié par un drame.
J'ai adoré cette lecture, prenant le temps de le lire et redoutant la fin qui m'obligera à quitter ce livre qui m'a tant plu.
Commenter  J’apprécie          70
TheBookFetish
  04 mai 2014
Un bon suspense, l'histoire est bien écrite et tout s'emboîte parfaitement.
L'adjectif qui m'est revenu en tête régulièrement au cours de ma lecture, et qui caractérise parfaitement l'action du roman est "implacable".
Cependant, quelque chose que je remarque à chaque fois que je lis un thriller, la fin est une sorte d'apothéose du grotesque et du malsain. Cela s'étire en longueur, l'auteur multiplie les rebondissements classiques du genre, comme dans un mauvais film de série B où l'on croit que l'assassin a été tué, mais dans un dernier sursaut sa main ensanglantée, s'abat une dernière fois....
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (27) Voir plus Ajouter une citation
namelessnameless   04 septembre 2015
Il songea que leur séparation était réussie : ils étaient calmes, raisonnables, échangeaient des propos amicaux... Le couple modèle. Et rien n'était vrai. Tout au moins du côté de Géraldine. Elle subissait la situation. Il était rare, quand une relation s'achevait qu'il n'y ait pas une victime. Il y avait celui qui voulait rompre et provoquait la rupture, et celui qui n'avait plus le choix, qui subissait.

Page 220 - Presses de la Cité
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
namelessnameless   03 septembre 2015
Je considère que l'un des principaux charmes de l'existence réside dans les défis que nous nous lançons et à la réalisation desquels nous nous consacrons ensuite corps et âme. Ce qui importe, au fond, n'est pas tant ce qui est indispensable à la vie que notre capacité à progresser, à mettre toujours la barre un peu plus haut.

Page 39 - Presses de la Cité
Commenter  J’apprécie          280
mariechrist67mariechrist67   22 novembre 2019
le style de la maison était simple, elle était sobre, sans fioriture, avec des lignes droites et claires : exactement telle qu'il aurait souhaité que soit la maison de ses rêves s'il s'était trouvé en situation d'y réfléchir.
Commenter  J’apprécie          80
AuroraeLibriAuroraeLibri   07 mai 2019
Les oiseaux !
Elle se figea. Les oiseaux. Elle savait à présent ce que le silence avait d'irréel.
Les oiseaux s'étaient tus. Tous. Pas un qui pépiât. (...)
Qu'est-ce qui pouvait faire taire des oiseaux par une si belle journée de printemps ? Quelque chose devait avoir troublée leur tranquillité, si violemment qu'ils ne pouvaient plus laisser éclater leur soif de vivre.

Première partie
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   04 février 2019
Ça tenait forcément à quelque chose. Ça ne pouvait pas être seulement son physique séduisant, parce que des hommes séduisants, elle en rencontrait tous les jours. Et s’il possédait des qualités cachées, elle était assurément celle qui en profitait le moins. La plupart du temps, il était gentil avec elle, mais d’une façon indifférente et distante, sans s’impliquer. Elle savait que sa vie n’avait pas été facile et elle se répétait qu’il ne fallait pas chercher ailleurs la raison de son refus de s’engager et de son incapacité à instaurer des relations de réelle intimité avec elle, mais elle ne cessait d’être tourmentée par le doute.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : littérature allemandeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz: l'Allemagne et la Littérature

Les deux frères Jacob et Whilhelm sont les auteurs de contes célèbres, quel est leur nom ?

Hoffmann
Gordon
Grimm
Marx

10 questions
296 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature allemande , guerre mondiale , allemagneCréer un quiz sur ce livre

.. ..