AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Corinne Tresca (Traducteur)
EAN : 9782290354766
605 pages
J'ai Lu (15/08/2007)
3.84/5   129 notes
Résumé :

Trois couples d'amis et leurs enfants passent depuis des années leurs vacances dans une belle demeure à Stanbury, un petit village du Yorkshire. Hors du temps, dans un cadre paisible, ils offrent le tableau idyllique de gens heureux. Mais, ce matin d'avril, alors qu'elle revient de sa promenade quotidienne, Jessica, qui a épousé depuis peu Alexander, sent presque venir le drame qui les attend, et c'est un véritable bain de sang qu'elle va découvrir... Qui a ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (25) Voir plus Ajouter une critique
3,84

sur 129 notes
5
4 avis
4
14 avis
3
4 avis
2
2 avis
1
0 avis

RChris
  09 août 2021
Trois couples allemands passent des vacances depuis plusieurs années dans une maison du Yorkshire.
Mais cette année-là, l'ambiance monte en température et au fur et à mesure des pages les discussions créent une mauvaise atmosphère et le délitement des relations.
On suit surtout le point de vue d'une pièce rapportée, pourtant la plus équilibrée de tous : Jessica.
Je l'avais dit pour le premier roman commenté, “ L'invité de la dernière heure” : dans les thrillers psychologiques de Charlotte Link, il faut laisser le temps au temps pour installer les personnages et démarrer le scénario après une petite moitié du livre.
Il y a des morts, mais d'enquête policière point.
Vous serez en quelque sorte le détective, aidé par Jessica. Vous assemblerez alors les pièces du puzzle que l'auteur veut bien nous fournir.
Ce roman est placé sous le sceau du secret mais aussi de la dépendance manipulée par des personnalités toxiques.
Il confirme la qualité de l'auteur pour créer des situations, décrire des pervers narcissiques et une histoire qui se tient et nous tient.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
Hollischenbooks
  24 octobre 2021
Un immense merci aux éditions J'ai Lu pour l'envoi de ce roman.
Ho ho !! Vous savez mon amour pour les thrillers, et je sais pas si c'est parce que l'automne s'installe tranquillement , mais j'ai envie de les enchaîner en ce moment. Je me suis donc plongée dans la lecture de « le sceau des secrets », le premier livre de cette autrice que je découvre, et ho ho ! Je me suis régalée ! Déjà le synopsis m'avait fortement tapé dans l'oeil (aïe 😂), et puis si j'aime les thrillers « policier » avec plein de meurtres et tout. J'adore aussi lorsqu'il est plus accès sur la psychologie. En plus là, il est question de secret, de meurtre, et de bien d'autre chose… un combo qui fonctionne vraiment bien avec moi.
Une fois encore, je vais essayer de ne pas partir dans tout les sens, même si j'avoue que pour le coup ça va être difficile, mais vous avez l'habitude que mes chroniques soient un joyeux bordel. Déjà, dès les premières pages j'ai été totalement happée par l'histoire. Charlotte Link donne le ton. Tout n'est que façade, faux semblants et secrets, et en tant que lectrice, j'ai essayé de démêler ce sac de noeuds.
Ici nous allons faire la connaissance de trois couples d'amis et de leurs enfants, originaires de Munich qui ont pour coutumes de passer leurs vacances à Stanbury House, une grande demeure familiale qui se situe dans un coin paisible du Yorkshire. Héritée de son père, Patricia en a fait un lieu de détente pour elle et ses amis. Tout laisse à croire qu'une amitié forte et sincère lie les trois couples… et pourtant…
Alors oui, un crime horrible est commis, mais comme je vous l'ai dit plus tôt, ce thriller ne rentre pas pour moi dans la case « policier » car l'enquête pour le crime, est vraiment au second plan. Dans cette histoire on se concentre vraiment plus sur la psychologie des personnages, sur les relations. Bon, je dois avouer que j'avais vraiment hâte de découvrir qui a pu commettre ce massacre, mais surtout comprendre et analyser les « motivations ».
Si chaque personnage a son importance, l'histoire est essentiellement portée par Jessica, que j'ai adoré, car loin d'être parfaite, cela la rends encore plus humaine et attachante. Elle n'est pas sans failles, elle a ses défauts, ses craintes, ses doutes. Jessica m'a particulièrement touché, j'ai pu rapidement me mettre à sa place. J'ai compris chacune de ses interrogations. Et pour tout vous dire, je ne sais pas si j'aurais réagis autrement.
Pour ce qui est des autres personnages, Charlotte Link nous offre tout un panel de personnalités crainte de vérité, et si je n'ai pas spécialement pu m'attacher à eux, je les ai trouvé vraiment très intéressants et vraiment bien construit.

J'ai aussi énormément aimé les différents thèmes que l'autrice, notamment celui de l'amitié. Des relations toxiques. Celle qui au lieux de nous tirer vers le hauts et nous élever, nous enfonce sans que l'on s'en rende compte. Je n'ai que rarement lu des livres abordant ce sujet, et je dois avouer que j'ai été totalement convaincu, l'autrice le creuse, le remue, le retourne et le présente aux lecteurs sans artifices.
Je découvre Charlotte Link, et cette histoire m'a donné envie de lire ses autres histoires. Je sens que ma PaL va encore grossir 👀. J'ai adoré sa plume, incisive sans fioritures. Son style m'a totalement conquise.
Pour conclure, je pense que vous l'aurez compris, j'ai adoré. Alors oui j'avais deviné « le coupable » mais ce thriller psychologique m'a totalement porté. Fan de ce genre, je ne peux que vous conseiller « le sceau du secret »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
candou42
  05 septembre 2020
Il est difficile d'associer un genre à ce roman car même si un crime est commis, l'aspect policier n'est que sous-jacent. Ici, c'est avant tout la psychologie des personnages et l'analyse des conséquences des relations interpersonnelles sur notre comportement qui priment. Alors oui on se demande qui a pu commettre ce crime horrible mais avant tout, ce qui est réellement intéressant, c'est de savoir pourquoi et de connaître les éléments déclencheurs de la tuerie. L'histoire est portée par un personnage, Jessica, que j'ai réellement apprécié. Elle est entière, avec ses qualités mais aussi ses failles et ses défauts. Elle peut faire des choix discutables mais non dénués de bon sens ce qui nous permet de nous demander ce qu'on aurait bien pu faire à sa place. Et ce sont ces moments d'interrogation qui découlent des évènements et observations lus qui m'ont totalement convaincue. Car ils nous poussent à ne pas seulement juger le comportement ou le choix du personnage mais de nous mettre à sa place. Par exemple, que ferais-je si je perçois la détresse de quelqu'un mais que cette personne ne se confie pas à moi et n'ait pas l'air de vouloir le faire ? Dois-je pousser ses confidences, attendre qu'elle se manifeste, ou bien manoeuvrer habilement pour lui faire comprendre mon soutien ? Après tout qu'attend elle vraiment de moi ? Et quelles seront les conséquences du choix qui me paraît à moi(mais pas forcément à elle) le meilleur ?
Le thème de l'amitié toxique est également fort bien traité, ce sujet étant trop peu abordé dans la littérature ou bien de manière trop superficielle. Tout comme celui du poids du groupe et de la société qui conditionne certains de nos choix et certaines de nos réactions.
Bref, vous l'aurez compris, j'ai vraiment aimé ce roman qui se démarque des thrillers domestiques à la mode. Ici, les sujets délicats abordés sont nombreux et les personnages rencontrés peuvent avoir des côtes détestables les rendant ainsi complexes et c'est ce qui fait la force du roman : on pourrait tout à fait rencontrer l'un d'entre eux au cours de notre vie. Et surtout, malgré les sujets épineux abordés, il n'y a pas de jugement de valeur apportés par l'auteur (hormis pour un personnage présenté comme foncièrement mauvais sans que l'on puisse mettre cela en doute), chacun se fait sa propre opinion en fonction de son histoire et de ses expériences personnelles. Il n'y a pas de bonnes ou de mauvais réponses, il y a juste des actes, des paroles, des gestes et leurs conséquences sur des êtres humains.
Je ne peux qu'inviter le plus grand nombre de personnes possible à découvrir ce roman, car le crime et sa résolution sont avant tout là pour mettre en lumière la dérive de certaines relations humaines (amoureuses, amicales, parent-enfant...) et les conséquences de celle-ci lorsque des personnalités écrasantes et dominantes au sein d'un groupe/couple ne permettent que deux choses : les non-dits et l'anéantissement de la personnalité propre à chacun de peur du jugement de valeur dont on pourrait être victime.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
pandaroux
  28 mai 2022
Trois couples allemands se retrouvent comme chaque année dans la maison de campagne de l'un des couples en Angleterre. Des tensions se font sentir, les trois couples ne sont pas aussi soudés qu'ils ne paraissent, des fissures apparaissent, surtout depuis que Jessica, nouvelle compagne de l'un des protagoniste fait partie du groupe. Il semblerait qu'elle se sente étrangère au groupe, elle aimerait le quitter, obliger son mari à ouvrir les yeux mais ... ses amis si soudés en apparence vont mourir...
J'ai bien aimé, les possibles coupables sont multiples, l'auteur exploite chaque faille humeur, des secrets sont révélés, un bon thriller psychologique.
Commenter  J’apprécie          50
florigny
  28 janvier 2022
Rituellement, 3 couples d'amis – dont les éléments mâles se sont connus au cours de leurs études secondaires - partagent chaque année leurs vacances à Stanbury House, imposante maison familiale située dans un coin enchanteur du Yorkshire. Héritée de son père par Patricia, Stanbury House est un point d'ancrage verdoyant et bucolique, un lieu de joyeuses retrouvailles, de bienfaisant repos pour cette bande hypocritement soudée par des liens que seule une saine et forte amitié ne peut expliquer.

Patricia est mariée à Léon, endetté jusqu'aux gencives parce que ses affaires périclitent. Il est sur le point d'annoncer à son épouse et ses enfants parfaits de drastiques réductions de train de vie. Tim et Evelin sont également de la partie. Ils vivent à Munich où il exerce l'activité de psychothérapeute-gourou, tandis qu'elle ne s'est jamais remise d'une grossesse inaboutie. Enfin, dernières pièces estivales du puzzle, Alexander et Jessica, également originaires de Munich où Jessica est vétérinaire. Ils sont accompagnés par Ricarda, fille née d'une précédente union d'Alexander. Au cours de cet été meurtrier, un élément perturbateur fait irruption au sein de cette communauté, on ne peut rien dévoiler de plus.

Dans cet imposant roman, Charlotte Link déploie son imagination et donne toute la mesure de son talent de conteuse. Dans cette campagne anglaise longuement décrite, si douce et apaisante, se déroulent des événements sanglants, un vrai carnage. Tous les personnages sont consistants et les liens qui les unissent bétonnés. L'écriture est à la fois descriptive et précise. Il ne s'agit pas d'un roman qui s'avale en deux heures, un certain temps est nécessaire pour bien mastiquer – avant de les digérer - les nombreux rebondissements, quelquefois infimes et qui finissent par s'imbriquer les uns dans les autres pour former le tableau final.

Dans le sceau du secret, Charlotte Link, dont j'apprécie le travail depuis longtemps, est en grande forme littéraire. Bonne lecture !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (29) Voir plus Ajouter une citation
pandarouxpandaroux   28 mai 2022
Sans hésiter, il lui prit la main et ils se mirent en route.
Commenter  J’apprécie          00
mariechrist67mariechrist67   22 novembre 2019
le style de la maison était simple, elle était sobre, sans fioriture, avec des lignes droites et claires : exactement telle qu'il aurait souhaité que soit la maison de ses rêves s'il s'était trouvé en situation d'y réfléchir.
Commenter  J’apprécie          90
AuroraeLibriAuroraeLibri   07 mai 2019
Les oiseaux !
Elle se figea. Les oiseaux. Elle savait à présent ce que le silence avait d'irréel.
Les oiseaux s'étaient tus. Tous. Pas un qui pépiât. (...)
Qu'est-ce qui pouvait faire taire des oiseaux par une si belle journée de printemps ? Quelque chose devait avoir troublée leur tranquillité, si violemment qu'ils ne pouvaient plus laisser éclater leur soif de vivre.

Première partie
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   04 février 2019
Ça tenait forcément à quelque chose. Ça ne pouvait pas être seulement son physique séduisant, parce que des hommes séduisants, elle en rencontrait tous les jours. Et s’il possédait des qualités cachées, elle était assurément celle qui en profitait le moins. La plupart du temps, il était gentil avec elle, mais d’une façon indifférente et distante, sans s’impliquer. Elle savait que sa vie n’avait pas été facile et elle se répétait qu’il ne fallait pas chercher ailleurs la raison de son refus de s’engager et de son incapacité à instaurer des relations de réelle intimité avec elle, mais elle ne cessait d’être tourmentée par le doute.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   04 février 2019
C’est classique. Je n’ai aucune idée de ce que je veux faire plus tard. Au mieux, rien du tout. Simplement vivre. Me connaître, connaître le monde. Et tout oublier. Toute cette merde avec mes parents. Les gens ne pourraient pas se demander avant s’ils ont envie de rester ensemble ou pas ? Je veux dire avant qu’ils mettent au monde des enfants innocents ? Il devrait y avoir une loi qui interdirait aux gens de divorcer quand ils ont des enfants. Les parents seraient autorisés à se séparer seulement quand les enfants auraient terminé leur scolarité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : littérature allemandeVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quiz: l'Allemagne et la Littérature

Les deux frères Jacob et Whilhelm sont les auteurs de contes célèbres, quel est leur nom ?

Hoffmann
Gordon
Grimm
Marx

10 questions
354 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature allemande , guerre mondiale , allemagneCréer un quiz sur ce livre