AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9781035300266
344 pages
Éditeur : La Geste (01/03/2018)
3.25/5   12 notes
Résumé :
Christelle Farges, dont la fille, Marion, a été sauvagement assassinée, est jugée aux assises pour meurtre. Elle est accusée d’avoir tué Tony, un jeune marginal, persuadée qu’il était le coupable de la mort de Marion. Dans le même temps, on découvre, dans un hall d’immeuble du quartier de Beauval, le cadavre du jeune Khaled Boukhari, mort d’une balle dans la tête. Et sa sœur, Chaïma, a disparu depuis une semaine...

Voici le 10e opus de la série «̴... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
marie504
  25 avril 2018
C'est ma première lecture de cet auteur.
La lecture a été agréable même si ce n'est pas un coup de coeur.
Deux histoires sont imbriquées dans ce livre.
Tout d'abord, on suit l'enquête menée par le commissaire Dumontel, suite à l'assassinat de Khaled, tué d'une balle dans la tête. On découvrira au cours de l'histoire que la soeur de Khaled a récemment disparu et qu'elle était mariée à un musulman, salafiste, qui la séquestrait et la torturait. L'affaire se déroule dans un quartier défavorisé de Limoges, sous fond d'islamisme radical. On est en plein dans l'actualité récente, après l'attentat du Bataclan.
Mais on suit également le procès de Christelle Farges, accusée d'avoir assassiné le petit ami de sa fille. Elle pensait, en effet, que Tony Railer, était responsable de la mort violente de sa fille Marion, tuée à l'âge de 16 ans. Elle s'est accusée du meurtre de Tony, mais de nombreux éléments laissent à penser qu'elle n'est pas réellement le tueur de Tony et qu'elle couvre quelqu'un. Son avocate, Lily, en est convaincue. Lily n'est autre que la compagne du commissaire Dumontel à qui elle demandera de relancer l'affaire en raison de négligences, les aveux de Christelle ayant interrompu toutes investigations supplémentaires.
La fin du livre m'a surprise, même si elle est tout à fait plausible.
Merci à Masse critique et aux Editions La Geste de m'avoir permis de découvrir cet auteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
morin
  02 avril 2018
Merci à Babélio et aux éditions Legestenoir de m'avoir adressé "le crime de la tour K".
la lecture de ce livre m'a permis de faire la connaissance de l'auteur, Franck Linol, et de son personnage principal "l'inspecteur" Dumontel.
Je mets entre guillemet le terme inspecteur, car si c'est le mot utilisé sur la page de couverture ainsi que sur la quatrième de couverture, il est question au cours de l'ouvrage du "commissaire" Dumontel.
A la lecture des premières pages je pensais que le capitaine Maillet était son supérieur hiérarchique ! Les lecteurs des ouvrages précédents doivent avoir l'explication.
Outre l'enquête du commissaire dont l'objet est de découvrir qui a abattu le jeune Khaled nous suivons le procès pour assassinat de Christelle Farges, dont l'avocate, Lily, est la maîtresse du commissaire.
Dans un premier temps l'enquête sur la mort de Khaled s'oriente vers le trafic de drogue, mais l'obstination de Dumontel lui permettra de découvrir une réalité différente.
Suite à la décision du tribunal Dumontel reprendra le dossier et Lily réinterrogera certains témoins.
"Le crime de la tour K" est un polar agréable à lire. L'enquête est bien menée, la personnalité des policiers est individualisée. La question de l'islamisation est abordée. Les conditions d'un procès d'assise sont relatées succinctement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
RomansNoirsEtPlus
  20 juin 2018
Dans ce dixième opus mettant en vedette le commissaire Dumontel , celui - ci se retrouve embarqué dans une affaire de meurtre situé dans les quartiers sensibles de la périphérie de Limoges . Un assassinat qui ressemble à un règlement de comptes dans ces grand espaces cernés de tours, où les trafics en tout genre et celui des stupéfiants en particulier, sont des sources de revenus principales pour beaucoup de jeunes . Des quartiers où l'islamisme radical fait également de plus en plus d'adeptes . Mais Dumontel , c'est bien connu , ne s'arrête jamais aux évidences même si cela permet de clore l'enquête plus rapidement .
Au même moment sa compagne , Lily , avec laquelle sa relation est tout sauf un long fleuve tranquille ,défend en tant qu'avocat une femme qui s'accuse du meurtre d'un jeune homme qu'elle considère comme celui ayant tué sa fille .
Deux cas qui se ressemblent tant l'évidence crève les yeux et qui vont nécessiter toute l'obstination et la témérité des deux amoureux pour faire éclater la vérité .
Le toujours fringant Franck Linol met en avant l'actualité de ces derniers mois dans ce nouveau roman . C'est d'ailleurs le cas de beaucoup de ses condisciples en ce moment . Mais comment taire ce qui devient presque un fait divers et qui montre cette extrémisme sévissant dans les quartiers chauds de bon nombre de municipalités où la religion interprétée , idéalisée , représente un objectif de choix pour des jeunes désoeuvrés sans avenir crédible .
L'auteur limougeaud sait également saupoudrer ses livres de bonne humeur bienfaitrice , des notes de légèreté bienvenues dans ce monde de dingue .
Un livre qui ravira les lecteurs vacanciers et les autres ....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
JanisJoplinInWonderland
  02 février 2021
J'ai lu le crime de la tour K après avoir lu Une putain d'histoire de Minier et Puzzle de Thilliez. Autant vous dire que j'ai eu l'impression de lire une petite histoire un peu plan-plan après ces deux thrillers menés tambour battant ... du moins au début.
Au bout de 100 pages environ, j'ai réussi à me plonger vraiment dans l'histoire et à vouloir absolument en connaître le dénouement de son intrigue. Un bon point pour l'auteur donc, c'est certain.
Cependant, j'ai été gênée par deux choses :
- deux histoires totalement différentes qui se télescopent. L'une d'elles ne m'a pas intéressée. L'histoire principale, celle autour du meurtre de Khaled était prenante et intéressante à suivre. L'autre me semblait être là pour grapiller des pages supplémentaires ...
- la deuxième chose dérangeante : les poncifs éculés sur les banlieues. Des successions de lieux communs sur la radicalisation de l'Islam, les relations entre police et banlieue. On sent l'envie de la part de Frank Linol de faire part de ses convictions, d'éveiller les consciences ce qui, en soi, est une bonne chose selon moi. Malheureusement, c'est fait avec de gros sabots ... Je prendrais pour exemple les quelques lignes du témoignage d'un personnage du livre : une enseignante. Témoignage très bref, absolument inutile pour l'enquête, qui n'apporte rien si ce n'est la possibilité pour Linol de parler de l'auto-censure que s'impose des enseignants. Je suis prof, je comprends parfaitement ce qu'il veut dire, je comprends les enjeux, je partage ses convictions, et cela résonne en plus avec l'assassinat de Samuel Paty mais là, dans le contexte de ce livre, cela arrive comme un cheveu sur la soupe. C'est forcé, amené sans aucune subtilité.
En bref, une histoire qui se lit avec plaisir, si l'on arrive à faire abstraction d'un certain manque de subtilité sur des thèmes importants.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
JanisJoplinInWonderland
  02 février 2021
J'ai lu le crime de la tour K après avoir lu Une putain d'histoire de Minier et Puzzle de Thilliez. Autant vous dire que j'ai eu l'impression de lire une petite histoire un peu plan-plan après ces deux thrillers menés tambour battant ... du moins au début.
Au bout de 100 pages environ, j'ai réussi à me plonger vraiment dans l'histoire et à vouloir absolument en connaître le dénouement de son intrigue. Un bon point pour l'auteur donc, c'est certain.
Cependant, j'ai été gênée par deux choses :
- deux histoires totalement différentes qui se télescopent. L'une d'elles ne m'a pas intéressée. L'histoire principale, celle autour du meurtre de Khaled était prenante et intéressante à suivre. L'autre me semblait être là pour grapiller des pages supplémentaires ...
- la deuxième chose dérangeante : les poncifs éculés sur les banlieues. Des successions de lieux communs sur la radicalisation de l'Islam, les relations entre police et banlieue. On sent l'envie de la part de Frank Linol de faire part de ses convictions, d'éveiller les consciences ce qui, en soi, est une bonne chose selon moi. Malheureusement, c'est fait avec de gros sabots ... Je prendrais pour exemple les quelques lignes du témoignage d'un personnage du livre : une enseignante. Témoignage très bref, absolument inutile pour l'enquête, qui n'apporte rien si ce n'est la possibilité pour Linol de parler de l'auto-censure que s'impose des enseignants. Je suis prof, je comprends parfaitement ce qu'il veut dire, je comprends les enjeux, je partage ses convictions, et cela résonne en plus avec l'assassinat de Samuel Paty mais là, dans le contexte de ce livre, cela arrive comme un cheveu sur la soupe. C'est forcé, amené sans aucune subtilité.
En bref, une histoire qui se lit avec plaisir, si l'on arrive à faire abstraction d'un certain manque de subtilité sur des thèmes importants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
morinmorin   02 avril 2018
c'était bon de rire. La franche rigolade. Sans tabou, sans autocensure. Rire de tout.....
Mais l'ambiance générale était à la censure : les nouveaux "père -et-mère-la-pudeur", les nouveaux sénateurs "Béranger" rois de la bonne moralité, les nouveaux "coincés du cul", les nouveaux conformistes, ces nouveaux Tartuffe qui dénoncent tout ce qui gonfle au-dessous de la ceinture, ces nouveaux "frustrés", ces nouveaux, nouvelles puritain(e)s.

page 292_93.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Franck Linol (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Franck Linol
Franck Linol et Joël Nivard sur France 3 Nouvelle Aquitaine
autres livres classés : Limoges (Haute-Vienne)Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2186 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre