AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782367461571
Éditeur : Geste (01/01/2014)
3.33/5   15 notes
Résumé :
« Tout alla très vite. Le plus grand des deux types, la tête enfouie dans la capuche d’un blouson de sport,arma une batte de base-ball. Elle vit le bâton s’abattre à l’arrière du crâne de Dumontel. Elle entendit le coup, sourd, comme quand on frappe un gros sac de boxe. Dumontel encaissa sans rien dire. Il s’effondra. Les deux hommes le soutenaient sous les bras, tel un type bourré. Une BMW noire arriva en trombe. Un homme descendit côté passager, fit le tour de la ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Patsales
  17 octobre 2014
Voilà un livre dont on aimerait dire du bien... Parce que je l'ai lu dans le cadre d'une opération masse critique (merci à Babelio). Parce que la maison d'édition, Geste, défend la culture populaire dans le centre-ouest. Parce que ce roman parle du massacre d'Oradour, événement auquel je me suis toujours intéressée, depuis que j'ai appris à lire, ou peu s'en faut, en déchiffrant les tracts et journaux de l'époque, dans le grenier de mes arriere-grands-parents, à Bussière-Poitevine.
Ça commence plutôt bien, par un chapitre sec et intrigant. Chic!
Ensuite, il faut bien l'avouer, j'ai commencé à souffrir. Déjà, le style. Il est... Comment dire? Naïf. Au hasard: "le vigneron, c'est un colosse qui a le sourire d'un ange." Ou bien "elle avait vaincu la mort, elle pouvait bien terrasser son inhibition", Ou encore "Dumontel regarda le ciel. Comme s'il y cherchait les réponses aux questions qu'il ne voulait plus se poser". Mais bon, après tout, le livre est un polar, le style n'est pas indispensable si on a l'atmosphère et l'action. Pour l'atmosphère, l'auteur a potassé. Y'a tout. le flic solitaire à l'insondable mélancolie. La sombre machination. le coupable inattendu. L'héroïne indomptable, le premier enlèvement. le  deuxième enlèvement. La fusillade. L'âpre réalité qui met fin aux illusions d'amour et de justice.. Ce qui n'empêche pas l'auteur d'annoncer page 127 que son personnage, découvrant le film " Intouchable", "fut abasourdi par les stéréotypes". Ironie? Auto dérision au 14° degré? Schizophrénie?
Reste l'action. Linol fait monter la sauce. le méchant est très méchant (c'est un nazi qui allume obligeamment une cigarette à la femme qu'il est en train d'enlever...), il tue, prend des otages, les flics français font l'effort de l'arrêter mais ils n'y mettent pas beaucoup de conviction (d'ailleurs personne ne surveille l'appât destiné à retrouver la trace de l'affreux) car ils savent bien , eux, que le nazi s'excite pour rien: "Le nouveau procès d'Oradour, Vous y avez cru, vous? Moi, pas une seconde..." bref, le bon Aryen, en plus d'être méchant, est surtout con. Pareil pour l'héroïne qui fuit un ex-mari violent et sadique. Et que fait le mec quand il la retrouve? Il lui enfonce des allumettes sous les ongles? Non, il prend les enfants le dimanche.
Donc, en fermant le livre, je me suis surtout dit: "Tout ça pour ça?" Ça a bien fait rire mon mec. Faut dire qu'il est alsacien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          92
Lectrice32
  18 octobre 2014
J'ai lu ce livre dans le cadre de l'opération masse critique de septembre 2014. Je ne connaissais pas l'auteur et j'ai été attirée par l'extrait proposé mais surtout par le thème du récit : réouverture du dossier du massacre d'Oradour sur Glane après identification de sept anciens SS en vie. Coopération allemande et française pour une enquête qui se déroule sur le sol français.
Au bilan, j'avoue que je n'ai pas trouvé beaucoup d'intérêt à ce livre.
Le rythme est lent, le récit est ponctué de clichés caricaturaux sur la Police ou les attitudes de ses fonctionnaires (le gentil flic qui s'intéresse de très près à une jeune femme placée en garde à vue et dont l'attitude rebelle ne le déstabilise pas, réflexions sur l'évolution de la vie et le modernisme.....) et les situations sont même parfois peu crédibles (en cours de poursuite d'un assassin avec otage, l'un des enquêteurs se permet des explications fournies sur la faculté de nyctalopie, dans le même contexte de poursuite, trait d'humour avec anecdote concernant "le camp adverse" : la Gendarmerie ...).
Le final est très décevant pour une histoire simple et sans surprise.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Fofie64
  20 octobre 2014
Je remercie Babelio et les éditions le Geste de m'avoir envoyé "Matin de cendre : Meurtres en Limousin" de Franck Linol.
René Thibaud, huissier à Bordeaux présent lors du procès d'Oradour-sur-Glane est renversé par une voiture. le 10 juin 1944, débute le massacre d'Ouradour... Limoges de nos jours, le commissaire Dumontel doit enquêter dans la perspective d'un nouveau procès de soldats ayant participé à Oradour. mais ce qui devait être juste une formalité se transforme en véritable cauchemar....
Des chapitres avec du rythme et un style limpide. L'auteur a une bonne connaissance de l'histoire d'Ouradour, des lieux et des groupuscules d'extrême-droite.
Ce polar nous entraîne dans une enquête politico-policière dans le milieu des groupuscules d'extrême-droite où plane le souvenir du massacre d'Ouradour-sur-Glane. Lorsque le passé est en lien avec le présent....
J'ai beaucoup aimé ce livre qui se lit vite avec des personnages attachants dont Lily cette jeune femme révolté en fuite avec ses deux enfants.
A lire pour découvrir un pan de l'histoire locale du Limousin
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
RomansNoirsEtPlus
  17 août 2015
J'ai rencontré par hasard Franck Linol au dernier salon du livre de l'Ile de Ré cette année . Un type sympa qui m'a conseillé " Matin de Cendre" que je viens juste de terminer .
Un bon polar qui se déroule à Limoges , patrie de l'auteur ; un bon scénario dont le théme central est Oradour sur Glane , village témoin malheureux de la barbarie nazie ; un héro sympathique : le commissaire Dumontel chargé de collaborer avec la police allemande pour rechercher des preuves en vue d'inculper d'anciens SS toujours en vie ayant partcipé à cette atrocité . Pour couronner le tout des personnages réalistes et crédibles . Un beau moment de lecture et , vous l'aurez compris , un auteur à découvrir .
Commenter  J’apprécie          40
ClaireStories
  13 mars 2020
C'est un bon polar comme on les aime, rapide et distrayant malgré la trame de l'enquête, qui n'alourdit absolument pas l'ambiance du roman, au contraire, cela ajoute de l'ampleur et de la crédibilité à l'histoire.
Lien : https://clairestoriesblog.wo..
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
lilasvioletlilasviolet   28 avril 2014
Il vit que la porte d'entrée était entrouverte. Anormal. Il était certain de l'avoir fermée à clé. Quelqu'un s'était introduit chez lui. Il était là. Si le type allumait, il n'avait aucune chance. Il se ferait flinguer comme une volaille de basse-cour.
Commenter  J’apprécie          70
EveduChambonEveduChambon   01 mars 2019
Je suis d'une génération qui a vécu dans du coton. Pas de guerre comme nos parents et grands-parents. Pas de chômage. J'ai vu pour la première fois l'écran d'une télé à 10 ans. Puis j'ai vu ces tours qui montaient vers le ciel, dans lesquelles on entassait des gens. Les hypermarchés, les caddies, les complexes de ciné dans les zones industrielles, le TGV, l'ordi, le téléphone portable, la pub, le crédit, les Beatles et les Stones, les jeans "pattes d'éph", les SDF, les Restos du cœur, les divorces, la pilule... tu connais Antoine ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Franck Linol (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Franck Linol
Franck Linol et Joël Nivard sur France 3 Nouvelle Aquitaine
autres livres classés : régionalVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Marseille, son soleil, sa mer, ses écrivains connus

Né à Corfou, cet écrivain évoque son enfance marseillaise dans Le Livre de ma mère. Son nom ?

Elie Cohen
Albert Cohen
Leonard Cohen

10 questions
288 lecteurs ont répondu
Thèmes : provence , littérature régionale , marseilleCréer un quiz sur ce livre