AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2919750801
Éditeur : Éditions Tensing (12/10/2016)

Note moyenne : 4/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Dans le prétoire du tribunal du Cap en Afrique du Sud, Reuben le métis, fils de pêcheur, délinquant et dealer, répond du meurtre de deux vieillards : Zandile, icône de la lutte contre l'apartheid, et le grand-père de la narratrice, un ancien résistant français de la deuxième guerre mondiale. Tout en haut du phare de Cap Columbine, ces deux hommes ont passé les dernières semaines de leur vie, partageant souvenirs de leurs guerres et de leurs amours, dans une amitié a... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (3) Ajouter une critique
christinebeausson
  06 février 2017
L'occasion de faire un peu de géographie,
L'occasion de faire un peu d'histoire,
L'occasion aussi de revisiter l'actualité encore en cours aujourd'hui,
L'Afrique du Sud !
De quoi parle "les murmures du cap" :
Comment un pays peut surmonter la déchirure historique et sociale de son passé ?Quand aura t il fini de lécher ses plaies, qui ont été si mal soignées, cachées sous des bandelettes fines de 20 ans de démocratie fragile ?
Ce pays qui reste immature et pétri avec des siècles de haine derrière lui.
Se rappeler l'histoire de ce pays, colonisé par des hollandais, venus là pour y rester, s'installer et établir un comptoir, une étape sur la route des Indes. Leur seule ambition était de travailler la terre en exploitant la main d'oeuvre locale et de faire prospérer leur commerce. Ils étaient et sont restés des ignares pas du tout enclins à s'éduquer et à éduquer la population locale.
Par la suite des huguenots français sont venus les rejoindre, forts minoritaires, leurs particularismes ont été avalés par la culture des premiers colons. Ils ont juste laissé quelques noms français à des lieux.
Et puis "zorro est arrivé", en l'occurrence les anglais soucieux de développer le commerce et le trafic, le tout à plus grande échelle. Pour se faire ils ont lancé des programmes d'alphabétisation de la population.
Le constat d'aujourd'hui, l'élite intellectuelle de ce pays est en très grande majorité issue de l'immigration britannique, pas hollandaise.
Se rappeler les conditions de détention sur Robben Island,
les prisonniers devaient porter un bermuda avant d'avoir l'autorisation de porter un pantalon !
les prisonniers noirs ont du se battre pour avoir droit à autant de cuillerées de sucre par jour que les détenus indiens et blancs !
pour travailler à l'extraction de la chaux les lunettes de soleil ont longtemps été un luxe interdit et il a fallu plusieurs années pour pouvoir en bénéficier !
Roman d'amour pour un pays, pour deux hommes de ce pays que beaucoup de choses opposaient mais, qui ont choisi de vivre ensemble quelques temps avant de choisir de mourrir ensemble, lui Le Blanc, lui le Noir.... vivre l'éternité ensemble.
Roman aussi sur le respect que l'on doit porter sur ces vieux qui choisissent des voies obscures pour nous. Ils ne souhaitent pas forcément que nous les accompagnions dans leurs souvenirs et leurs retrouvailles avec le passé. Ils ont droit à notre estime et à notre respect pour leur choix.
Puisse l'Afrique du Sud se construire sur les ruines d'un passé qu'il ne faut pas oublier mais qu'il faut dépasser pour construire un avenir ensemble.... de bien belles paroles ...
J'espère que l'avenir nous dira ou dira à nos petits enfants que ce n'était pas qu'un rêve !
Très belle lecture qui donne l'envie de croire qu'un jour ce pays pourra sortir de ses tragédies.
Merci à babelio et aux éditions Tensing pour la découverte de cette auteur dont je n'oublierai pas d'aller explorer les autres titres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
frueka
  09 mars 2017
Grâce à une construction narrative très habile, l'auteure réussit le tour de force de nous proposer dans un tout petit roman (148 pages) un tour d'horizon de quelques-uns des événements les plus marquants de l'histoire de l'Afrique du Sud et d'évoquer de facon très touchante une amitié tardive entre deux vieillards à quelques semaines de leur mort.
Le roman s'ouvre sur le procès d'un jeune métis au Cap. Fils de pêcheur, dealer et délinquant, Reuben est accusé d'avoir fait exploser le phare de Columbine et d'avoir provoqué la mort de deux vieux héros: Zandile, icône de la lutte contre l'apartheid, et le grand-père de la narratrice, un ancien résistant français de la 2ème Guerre mondiale.
Pour les avocats de la défense, un Afrikaner un peu rustre, et un Indien très élégant, le procès cristallise les rancoeurs et "la déchirure historique et sociale d'un pays tout entier qui n'a pas fini de lécher ses plaies". L'explosion du phare servant selon eux de prétexte à un règlement de comptes historique, ils vont tenter de faire comprendre à la narratrice les tenants et les aboutissants de cette affaire afin de la rallier à leur cause et prouver l'innocence de Reuben.
A partir de là et à travers le point de vue de divers personnages, l'auteure raconte l'Afrique du Sud depuis la création du comptoir du Cap par les Hollandais jusqu'à la libération de Mandela et les premières élections démocratiques, en passant par l'arrivée des Hughenots, la conquête de la ville par les Anglais, l'avènement de l'apartheid ou encore le massacre de Soweto. A ces événements historiques se mêle l'histoire personnelle de nos deux vieillards, leur combat, leur lutte mais aussi leur amour pour leur femme. 
La plume de l'auteure est très agréable et la situation politique et sociale de l'Afrique du Sud à travers les époques est décrite avec justesse et rigueur. Parallèlement, elle évoque avec bcp de sensibilité les dernières semaines de vie de ces deux vieux héros, qui éprouvent une grande joie à ne plus être seuls et à "traîner à deux [leurs] vieux os au vent du large, encore une fois".
En bref, c'est un petit livre riche, intéressant et touchant que je recommande chaleureusement!
Merci à babelio et aux éditions Tensing pour la découverte!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
celine25
  28 février 2017
J'étais d'abord perdue au départ de ce roman, puis j'ai compris: c'est la stratégie de l'auteur pour maintenir l'attention de son lecteur et cela fonctionne : les informations sont distillées au goutte à goutte et finalement tout prend bien place. Si vous voulez vraiment profiter de ce roman, remarquable , lisez le tout simplement et ne poursuivez pas la lecture de cette critique: elle en dévoile déjà trop!
Le Cap, de nos jours: Reuben, un jeune métis, est accusé d'avoir fait exploser un phare , mais surtout d'y avoir tué Zambile, un héros de l'ANC. La narratrice, dont le grand père Charles est aussi mort dans l'explosion , l'innocente, au grand dam d'une partie du public. Et c'est à nouveau l'apartheid qui rejaillit: blancs et métis contre noirs.
C'est ainsi, par ces personnages, que l'auteure nous invite à traverser l'histoire de ce grand pays, l'Afrique du Sud: des premières colonies hollandaises et huguenotes à Mandela et son combat, des premières cabanes du Cap à l'immense ville avec ses townships.
Le tout est magistralement bien écrit.
Merci Babelio et les Editions Tensing pour cette découverte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations & extraits (3) Ajouter une citation
christinebeaussonchristinebeausson   01 février 2017
Faute de faits, de vérités, ils (les journalistes) ne comprenaient rien et simplifiaient tout. Ils rédigeaient de brèves chroniques entre une excursion au Cap de Bonne Espérance et une dégustation de vin à Stellenboch dans lesquelles ils expliquaient, avec toute la condescendance que leur confèrent - pensaient ils – une révolution et 200 ans d'histoire républicaine, que ce meurtre était l'illustration de l'échec de la nouvelle Afrique du Sud multiraciale et démocratique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
christinebeaussonchristinebeausson   02 février 2017
Les visages des métis, des coloured, des maudits lekutwane, le bas de l'échelle sociale de l'Afrique du Sud. Depuis trois cent cinquante ans, ils sont les impurs, produits des femmes esclaves venues d'Asie et d'océan indien ou des Khois indigènes prises de force, et des colons hollandais. Stigmatisés par les Noirs, dénigrés par les Blancs, ils sont les oubliés de la Nation Arc en ciel, sous race sans racine ni identité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
christinebeaussonchristinebeausson   03 février 2017
La liberté, si elle restait dans un livre, elle servait à quoi ?
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : apartheidVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle

Autres livres de Soline Lippe de Thoisy (1)Voir plus




Quiz Voir plus

L'Afrique dans la littérature

Dans quel pays d'Afrique se passe une aventure de Tintin ?

Le Congo
Le Mozambique
Le Kenya
La Mauritanie

10 questions
227 lecteurs ont répondu
Thèmes : afriqueCréer un quiz sur ce livre