AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Allan Kosko (Traducteur)Eric Dussert (Préfacier, etc.) Joko (Illustrateur)
ISBN : 2916141316
Éditeur : L'Arbre vengeur (11/10/2008)

Note moyenne : 3.62/5 (sur 4 notes)
Résumé :

Il s'est planté sur le marché de Tel-Aviv, un panneau autour du cou : À vendre - Piotrus - vêtements compris Mme Zinn n'a pas hésité longtemps : malgré son triste état, l'homme fera parfaitement l'affaire. Il aura la tâche de s'enfermer dans les toilettes tout le jour pour empêcher ses locataires d'y entrer et les pousser ainsi vers la sortie. Un volume d'encyclopédie suffira à l'occuper. Que fau... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
MarianneDesroziers
  25 avril 2010
Ce roman, superbement absurde, politiquement incorrect et qui lorgne vers le grotesque est le fruit d' un écrivain maudit suisso-polono-israëlien. La noirceur se mêle à la poésie quand il décrit les quartiers de Tel-Aviv et au sordide des femmes faisant l'amour avec des ânes...un condensé de vie en quelque sorte. Ce court roman raconte l'histoire d'un homme très pauvre qui accepte d'être acheté par une femme, Madame Zinn, pour occuper les toilettes de l'immeuble presque à temps plein. Il y a certes du Gombrowicz et du Beckett dans l'univers de Leo Lipsky, mais pas seulement : il a un style bien à lui, aussi efficace dans les dialogues que dans les descriptions, dans le tragique que dans le comique… bref, un grand petit livre (à peine 167 pages, en petit format et agrémenté des illustrations de Joko).
Commenter  J’apprécie          50
Athouni
  22 février 2013
Piotrus accepte de passer sa journée dans les toilettes de Mme Zinn afin de pousser les locataires, ne pouvant se soulager, à vider les lieux. On nage donc en plein absurde et toute la première partie sur ce huit clos est vraiment brillante. L'exiguïté des lieux se traduit stylistiquement par des phrases très courtes, souvent averbales qui renforcement l'impression d'enferment. Les phrases, à la manière d'un corps qui peut enfin s'étirer, gagnent de l'amplitude lorsque Piotrus quitte les toilettes à la suite de sa rencontre (amoureuse) avec Batia. Hélas, ce deuxième mouvement m'a moins intéressé, je préférais, je crois, la situation initiale plus originale. L'intrigue n'en devient pas classique pour autant (comme le dit MarianneDesrosiers ce roman cultive le sordide et le politiquement incorrect) mais elle n'est pas non plus parvenu à me passionner.
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
AthouniAthouni   21 février 2013
C'est ainsi qu'à débuté une bien étrange période de ma vie. Vie de waters, enclose dans une geôle. Endroit fort exigu. Jadis peint en vert. Avec de traces de doigts sales sur la cloison : manque de papier hygiénique, et de tout papier d'ailleurs. Je m'assied. J'ai mal au dos. Debout. Je m'étire. Je me rassieds. Le Meyers Lexikon ? Même pas touché. Chaque matin à 5h30 tout engourdi de sommeil, encore inconscient, je regagne ces waters. Et je m'y frotte les yeux. Le soleil commence à taper. C'est le matin. A partir de midi, je dois m'abriter derrière la cuvette. Impuissant à cacher mon corps en entier, je le fais par portion. Ainsi, ou bien s'est mon derrière qui se bronze, ou mes jambes, ou ma poitrine en même temps que ma profil ou mon dos. J'ai appris une quantité de poses acrobatiques. M'enrouler comme un boa autour de la cuvette. J'ai fait aussi pas mal d'observations. Sur la cuvette, on pouvait lire l'inscription "Niagara" et sur le siège, "lux". Ex oriente lux : en effet.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AthouniAthouni   21 février 2013
De moins en moins de choses à noter. je suis las, moi, je voudrais me boucler quelque part. Pas mourir, non, mais me mettre à sécher entre les pages d'un livre.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : pologneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Petit quiz sur la Science-fiction !

Quel auteur écrivit le recueil de nouvelles Chroniques martiennes ?

Isaac Asimov
Ray Bradbury
Frank Herbert
Orson Scott Card

13 questions
176 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre