AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782372241540
224 pages
Les Editions des Tourments (10/04/2018)
3.38/5   4 notes
Résumé :
Au centre de la pièce se tient une fillette blonde d'à peine six ans, entourée de deux hommes en noir, encore. Elle ne dit rien et semble ne pas comprendre. Une oeuvre d'art en devenir et bientôt un crime de plus à mon actif et pourtant, je n'arrive pas à ressentir la peine et la douleur que vont me procurer ce meurtre. Les gens ne changent que par vengeance ou par nécessité. Moi c'était par nécessité mais je crains que ce nouveau moi ne s'attache à l'ancien pour le... >Voir plus
Que lire après Les Poupées BriséesVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Du noir et du sang
Les poupées brisées nous embarque dans une histoire glauque et sombre : âmes sensibles s'abstenir ! Pourtant, on se laisse faire avec aisance ; les mystères s'invitent à la lecture, et le caractère de l'héroïne plaît d'emblée ! La plume fluide et incisive, qui ne s'encombre pas de superflus, accélère le rythme tout en décrivant suffisamment les scènes pour nous emplir d'horreur. Les lecteurs amoureux des genres sombres et macabres s'y retrouveront : les scènes déchirantes s'enchaînent et choquent, attirent et perturbent. le livre constitue clairement une lecture dérangeante, et à la fois appréciable !

Malgré cela, certains passages violents, surtout alors que les victimes sont des enfants, restent difficiles à supporter. La froideur de l'antagoniste, ses côtés psychopathes et machiavéliques entraînent le lecteur dans une aventure noire et sanglante. le « méchant » de l'histoire – un terme un peu trop gentil pour lui, nous débecte dès les premiers instants à ses côtés. L'envie de le voir disparaître nous aide à comploter auprès de la protagoniste et nous donne envie de poursuivre, pour savoir si et comment il sera puni pour ses terribles méfaits.

Un voyage en enfer, dans notre enfer également intérieur, qui nous questionne sur notre bestialité et notre bonté, sur nos déviances et humanité. A la place de l'héroïne, comment aurions-nous agi ? Aux mains d'un criminel dangereux, qui ne vous veut pas de mal, mais qui en fait aux autres, qu'aurions-nous choisi ?

Trop rapide
Le roman se dévore à grande vitesse, et la fin ne comble pas toutes nos envies. Frustration, injustice, colère… On passe par nombre d'émotions fortes avec ce roman détonnant ! Pourtant, on finit par accepter ce final plutôt logique, même si énervant, vite amené, qui semble bâclé sans recherche fouillée.

Au cours de la lecture, certains passages auraient pu être plus approfondis, notamment pour amener de la réflexion sur les émotions ou les contradictions des personnages, sur leurs évolutions et résiliences, sur leurs envies et passions, sur leurs idées noires et macabres. Cependant, le lecteur s'imagine assez bien les choses : la superficialité des descriptions suffit souvent à nous surprendre ou nous malmener.

On a la sensation que la captive ne tente rien pour s'enfuir ou pour échapper à cette vie froide. Bien que son caractère reste vigoureux, il se délite avec le temps ; son humour sarcastique devient dérangeant et perturbant. On vit une vraie descente aux enfers. Il est ainsi difficile de s'attacher à ce personnage qui abandonne. le syndrome de Stockholm est mis en avant sans pour autant s'exprimer clairement : plus de détails auraient été bienvenus.

De la poésie
Quelques poèmes amènent davantage d'information à ce propos. Musicaux mais aussi tragiques, ils poussent l'héroïne à nous transmettre ses ressentis, ses douleurs. Comme dans une tragédie grecque, les mots transmettent l'impossible. Cette balance entre prose et vers s'avère intéressante et plutôt réussie, elle apaise nos coeurs torturés par des scènes terrifiantes et nous aide à nous évader, au même titre que la protagoniste essaie de s'échapper psychiquement d'un monde qui la bousille à petit feu.

Une ambivalence sur la forme, qui est le reflet de celle sur le fond : la captive apprécie certains points de son séjour morbide, et en abhorre d'autres. Une double-dimension effrayante qui ne laisse pas indifférent, qui nous laisse penser que nous pourrions nous habituer à un quotidien aussi effroyable et sanguinaire, que notre esprit pourrait rester impassible ou blasé devant de telles scènes de violence crue.

Un conte noir
L'histoire se déroule en Karsovie, un endroit inventé, et pourtant très réaliste, vivace. Les paysages nordiques, l'immense maison, les statues de pierres, les invités bien habillés… On a l'impression d'assister à un conte noir moderne qui cherche davantage à montrer qu'à analyser. Au final, ce n'est pas plus mal car c'est au lecteur de réfléchir plus avant si l'envie l'en prend.

En bref
Un conte noir et tragique ;
Une héroïne qui balance entre l'envie de partir et celle de rester aux côtés d'un être dépourvu d'humanité ;
Un lieu à la fois magique et macabre ;
Des scènes de violence difficiles et perturbantes ;
Des poèmes touchants ;
Un roman qui ne va pas au bout des choses, qui manque d'approfondissement ;
Une descente aux enfers poignante.

[Je publie des chroniques littéraires sur lavisqteam.fr et celle de ce roman est présente au lien suivant : https://www.lavisqteam.fr/?p=59836

J'ai mis la note de : 13.5/20]
Lien : https://www.lavisqteam.fr/?p..
Commenter  J’apprécie          10
Voilà un livre surprenant, et ce, sur bien des points d'ailleurs. Bien que j'ai eu une petite impression de vite fait en arrivant à la fin, je dois dire que si j'y regarde plus loin qu'avec simplement la première impression, cette fin est logique, mais elle en deviendrait même étonnante et inattendue.

J'ai grandement apprécié les petits poèmes en fin de certains chapitres, non seulement ils ont le don d'alléger un peu cette ambiance plutôt sombre, mais surtout, ils nous permettent de mieux comprendre l'état d'esprit du personnage. Ce que je trouve plutôt pas mal comme système d'ailleurs. Allier de la sorte deux genres que finalement rien ne relie vraiment, j'ai trouvé ce choix judicieux et remarquablement bien joué de la part de l'auteure.

Ce roman est dérangeant sur certains aspects, mais franchement il faudrait être extrêmement difficile pour ne pas l'apprécier. C'est vrai que certains points auraient peu être un peu plus approfondi, mais franchement, cela ne m'a pas réellement dérangée que l'auteure ne le fasse pas. Un exemple avec le syndrome de Stockholm dont est clairement victime Cassandre, eh bien j'aurais aimé avoir plus d'informations là-dessus, peut-être avec une note en fin de livre. Mais encore une fois, j en'ai pas trouvé tellement dérangeant de na pas avoir énormément de détails. C'est surtout pour ma satisfaction personnelle que je parle.

Le côté psychologique en revanche est bien travaillé, par moments plus que d'autres, mais on s'y retrouve aisément, c'est assez équilibré. Bien que je ne me sois pas attachée aux personnages, j'ai aimé ma lecture, et c'est, pour moi en tout cas, le principal. C'est clair que je préfère nettement quand je parviens à m'attacher à au moins l'un d'eux, mais dans le contexte de ce roman, je n'ai pas trouvé que cela devenait un point négatif. Au contraire, je pense que le fait d'être restée détachée m'a rendu service à plusieurs reprises.

C'est un bon roman qui se laisse lire, qui aborde certains thèmes que j'apprécie dans ce genre littéraire. La plume de l'auteure est agréable à lire, elle devient rapidement addictive, et j'ai passé un excellent moment.
Commenter  J’apprécie          00
Je remercie les Editions des tourments de m'avoir fait découvrir ce roman et son auteur .j'ai appréciée ce thriller sous forme de conte très noir bien que pour moi , il ne soit pas assez développé, fouillé. C'est un livre très court , trop court et c'est dommage.
On est avec Cassandre qui a été enlevée à la place de sa soeur jumelle Violette. Elle se retrouve dans un palais en Karsovie à la merci de son ravisseur. Mais si ce n'était que cela… Il y a bien plus horrible…
Que cache ce décors idyllique? Cassandre va découvrir l'impensable et commettre l'inavouable…

L'intrigue est excellente, originale, bien amenée avec un final malheureusement expédié, pas assez recherché. L'ambiance est noire, glauque mais pas assez angoissante du fait que l'on a du mal a ressentir les sentiments et les émotions du personnage principal. L'auteur a un style et une plume noire et poétique. A la fin de certains chapitre , on retrouve une poésie qui nous fait part de l'état dans lequel se trouve Cassandre. J'ai trouvé ce procédé intelligent mais trop juste pour le ressentir dans la lecture elle-même. Le personnage principal de Cassandre a un certain humour sarcastique qui était bienvenu dans ce roman dérangeant. Je trouve qu'elle accepte son sort trop facilement. Elle évolue dans ce palais en Karsovie, un endroit qui n'existe pas, qui se trouverait en Russie ou proche de la Russie avec un décors déroutant et surréaliste d'où le fait d'être dans un conte pour le lecteur. le rêve de toutes les petites filles enfin presque sauf en Karsovie. Cassandre rêve de partir retrouver sa vie d'avant, mais ne tente rien pour s'enfuir. Elle se surprend elle-même d'aimer certains cotés de sa nouvelle vie et de trouver des qualité à son tyran de prince charmant. Syndrome de Stokholm pour pouvoir survivre peut être mais trop survolé dans ce roman pour pouvoir en être sure. Ce thriller manque certes de profondeur, de développement mais restera une bonne lecture et une bonne découverte pour moi car j'ai aimé son originalité et les thèmes choisis par l'auteur
Lien : https://chapitrealire.wordpr..
Commenter  J’apprécie          00
J'ai littéralement adoré cette lecture, l'auteure nous fait vivre un bon moment rempli de suspense. Beaucoup d'imagination pour écrire ce livre. J'ai aimé la plume de l'auteure. Les chapitres sont courts. La lecture est assez rapide mais j'ai pris mon temps.
---
L'histoire que vit Cassandre est juste dingue, je n'imaginais pas tout ça en ouvrant ce livre et j'ai été très surprise, par ses choix et par le déroulement de la situation.
C'est très intriguant et prenant comme lecture. Plus j'avançais, plus je voulais savoir la fin, et ce qui allait arriver.
Et la fin est juste OUF.
Je ne m'y attendais pas du tout mais alors pas du tout.
Ce n'est pas un coup de coeur mais presque.
Commenter  J’apprécie          00


autres livres classés : contes noirsVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus

Lecteurs (5) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2859 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *}