AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9791026236795
279 pages
Éditeur : Librinova (05/07/2019)
4.24/5   25 notes
Résumé :
Bravant la morale et l’interdit, Aline zigzague hors des sentiers battus avec ses deux fidèles amies : Chloé, l’écorchée vive en mal d’enfance et Cécile, la brillante modiste ambivalente. À la mort prématurée de sa mère, Aline met le doigt sur un secret familial et retrouve la trace de son père. Elle s’élance alors avec fébrilité et espoir vers l’inconnu.
Entre Méditerranée et premières hauteurs des Alpes, Aline a été élevée par sa mère et sa tante aux côté... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (23) Voir plus Ajouter une critique
4,24

sur 25 notes
5
12 avis
4
7 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis

Ladybirdy
  13 décembre 2020
Captivée et émue, ce livre est un uppercut tant au niveau de l'histoire que de sa construction que j'ai trouvée brillante.
Maxent Lisle livre ici un roman très addictif. L'histoire est celle d'Aline en perte totale de repères après le décès brutal de sa mère et née de père inconnu. Aline aura besoin de retrouver ce père mais à quel prix.
L'auteur construit habilement son livre sous forme d'éclipses temporelles qui permettent d'assembler les pièces du puzzle, de comprendre les événements de chaque personnage tournant autour d'Aline et de s'y attacher surtout. le passé et le présent s'accommodent, s'embrassent pour nous servir une réalité fragile. J'ai ressenti beaucoup d'empathie pour tous ces personnages, Aline si fragile, Marjorie sa mère impuissante, son cousin Léonard, ses amies Chloé et Cécile. Un monde ambivalent où circulent les doutes, la décadence, les troubles.
Lorsque Aline finira par rencontrer son père, une brèche s'ouvrira pour la jeune fille où les non-dits du passé ne passeront plus et où chacun portera un regard différent qui infléchira la vie de chacun.
Un roman que j'ai beaucoup aimé. La plume est juste, imagée, chaude, suffisamment descriptive, l'histoire est prenante et sans temps mort. Beaucoup de passages m'ont aussi fait beaucoup sourire, des situations cocasses, des répliques mordantes et cash.
Une histoire qui véhicule brillamment combien une enfance bâclée peut devenir un fléau à l'âge adulte. L'âge où l'on se cherche, où l'on cherche des réponses et à colmater les manques. Il y a de la force dans cette histoire et quelque chose qui m'a touchée en plein coeur. La vie n'est décidément pas un long fleuve tranquille mais il y a toujours quelqu'un quelque part qui nous attend. Pour dérider les nuages et faire sortir le soleil.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          852
Melinda_Celine
  25 janvier 2020
J'ai été un peu désarçonnée par la multitude de points vue de cette histoire aux nombreux rebondissements. On découvre les amies et la famille de l'héroïne en revivant des épisodes-clé du passé.
Libertine, Aline compte beaucoup sur son amie et employeur Cécile, modiste, et sur Chloé femme de son cousin.
Sa mère vient de décéder, et elle retrouve des traces de son père disparu, une occasion inespérée de comprendre enfin l'histoire de sa naissance, tout en sachant qu'elle entraîne dans cette quête tardive sa tante et son cousin dont elle est très proche.
Finalement, j'ai été embarquée par Aline. Et j'ai apprécié bien connaître les personnages secondaires. L'auteur nous emmène aux lisières des tabous et des interdits, mais l'héroïne nous apparaît bien vivante, avec ses forces et ses défauts, ses glissements et ses courages.
Lien : http://partagerlecture.blogs..
Commenter  J’apprécie          200
Chabouquine38
  29 février 2020
Pour commencer, je tiens à remercier l'auteur de m'avoir proposé son roman en service presse. Je dois dire que suis totalement sortie de ma zone de confort avec ce livre et je ne sais pas si je suis contente de l'avoir fait ou non... car autant le début m'a totalement charmé... Autant, j'ai déchanté à moiter du roman. Roman pour public averti.
Nous débutons le roman avec Élisabeth, qui essaye de faire changer d'avis Aline, du moins de lui faire prendre conscience de ses paroles, sur le contenu de son discours à sa mère, pour son enterrement. Il faut dire que ce dernier est chargé de reproche, malgré quelques mots d'amour. Ce qui est compréhensible quand on découvre la relation qu'elles ont entretenue le temps de son vivant. Cependant, elle écrit tout de même un autre texte rapidement, suite à l'insistance de sa tante. S'ensuit alors la cérémonie, ou on découvre les autres protagonistes et ou Aline prend enfin la parole devant l'assistance.
Nous reprenons l'histoire trois jours plus tard, ou Aline essaye de faire son deuil comme elle le peu. Plus que la perte de sa mère, son nouvel état d'orpheline la bouleverse. Même s'il lui reste sa tante, son cousin et quelques amis, elle se sent seule au monde. C'est pourquoi elle essaye d'oublier son état, en soirée et rencontre, histoire de se changer les idées, même si ce n'est pas la meilleure des solutions. Nous nous retrouvons ensuite une semaine plus tard, toujours avec Aline, qui décide de profiter du beau temps et de se promener dans une rue bien connue enfant, mais qui a bien changé depuis. On y rencontre, dans un souvenir de petite fille, pépé Albert et mémé Astrid, deux personnes âgées, qu'elle a rencontré et adopté lors d'un de ses trajets aux cours de piano. C'est dans ce souvenir qu'on découvre le trou béant qu'à causé l'absence de son père. Père qu'elle cherche à présent, afin de combler ce vide. Par la suite, nous suivrons Aline dans son deuil, via des réminiscences de ses souvenirs. Par ce fait, on en découvre plus sur elle, sur son passé, ses peines. Ce qui la rend que plus touchante et attachante. On va aussi découvrir, dans une part du passé de Marjorie, la mère d'Aline. Je ne sais pas ce que l'auteur a voulu qu'on ressente pour elle, mais pour moi, elle ne m'a inspiré que du dédains. Pourquoi ? Je vous laisse le découvrir par vous-même. Ce n'est que quelque temps plus tard, et une énorme découverte sur son père, qu'elle va se lancer à sa recherche, voulant enfin découvrir est son père qui lui a tant manqué toute sa vie. Elle va donc, en cachette, faire des recherches sur lui et allez à sa rencontre. Cependant, elle va tout de même chercher du courage auprès de certaines personnes, ne se sentant pas capable d'affronter cette épreuve tout de suite. Pourtant la première rencontre se fait facilement, vraiment facilement, tellement qu'elle à tout de suite un premier rendez-vous avec son père, même si les deux n'ont pas la même vision de ce rendez-vous.
Parlons de l'auteur. J'ai été plus que charmé part sa plume. Fluide, légère et agréable, elle est un grand atout dans ce roman sombre et poignant, car elle rend la lecture plus facile.
Niveau personnage, j'ai apprécié Aline qui reste attachante, malgré certaines de ses réactions. Elle fait un vrai travail sur elle et « subie » une véritable transformation au fils des pages. Ce qui la transformera.
Jean-Pierre est un personnage détestable. Bel homme bien fait de sa personne, il en joue énormément. Ce qui fait de lui un vrai queutard qui use des femmes tels un préservatif. Usage unique pour certaines, boite entière pour d'autres.
Que dire de plus... j'avoue avoir trouvé un peu de longueur dans ce roman, notamment dans certains passages relatant le passé d'Aline. Certes, ils sont vraiment utiles pour mieux comprendre le personnage, mais celui avec Benoît aurait mérité un peu moins d'épanchement à mon goût. Cependant, une scène m'a totalement rebutée.... Pourquoi l'auteur à écrit ça ? C'est totalement dérangé... [SPOIL] Comment peut-on faire une relation de sexe entre un père et sa fille ? Certes ils ne se connaissaient pas avant ça, mais Aline est allé le voir en connaissance de cause. Pourtant, pour leur premier rendez-vous, elle s'habille de façon sexy, s'enquiert auprès de son lui pour savoir si elle lui plaît, physiquement parlant, elle agit de façon séductrice lors du repas et le masturbe une fois chez elle comme, je cite, un cadeau de fête des pères, avant de lui faire une fellation et coucher avec lui... mais what !!!? Ok, elle a besoin de le sentir près de lui, qu'il se rappelle d'elle, mais il y a d'autres méthodes...[FIN SPOIL]. Bref, à cette scène, l'auteur m'a perdue. J'ai même pensé à abandonné le roman pour vous dire. Mais étant en SP, j'ai serré les dents et continué malgré tout.
En conclusion : un roman qui débute bien, avec un thème qui touche beaucoup de personne. Une jeune femme à la recherche de son père perdu. le roman aurait pu être top. Beau, touchant et émouvant, si l'auteur nous aurait pas posé LA scène qui détruit tout... Comme j'ai précisé en début de chronique, ce roman et pour public averti, ne serait que pour une scène [spoil] sauf si vous ne craignez pas l'inceste[fin spoil]. Bref cette scène à part, je vous conseille tout de même ce roman, qui reste beau malgré tout.

Lien : https://chabouquine.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
livrement_ka
  09 janvier 2020
Une couverture magnifique et un titre intrigant.
Il a bien fallu que je regarde la définition de ce mot que je ne connaissais pas. Autant je ne lis jamais les quatrièmes de couverture, mais j'aime bien connaître la signification du titre.
L'anticlinal forme une bosse alors que le synclinal forme le creux.
Cela ne m'a pas plus avancé. Alors j'ai décidé de lire le livre, et j'ai commencé à entrevoir le rapport entre cette définition et le caractère peu lisse du personnage principal Aline.
Cette dernière vient de perdre sa mère et doit préparer le texte qu'elle lira à son enterrement. Pour cela elle compte sur l'aide de sa tante, soeur de sa mère qui a toujours été là pour veiller sur elle. Sa mère n'était effectivement pas très maternelle.
On va suivre cette jeune femme qui va tout au long de l'histoire ressasser d'anciens souvenirs et découvrir un passé auquel elle ne s'attendait pas. Ces découvertes vont bouleverser également son cousin, Léonard, qui compte énormément pour elle.



Alors que sa mère lui a toujours caché l'identité de son père, elle va tomber sur un mot griffonné, indice qui va la pousser à prendre des décisions pas toujours justes ni toujours très faciles.
Une plume magnifique, addictive, non par son rythme mais par sa couleur, sa teinte nostalgique à l'image de la couverture.
L'auteur dépeint de manière élégante la vie d'Aline, et arrive à insuffler dans la tête du lecteur de la douceur, malgré certains passages qui semblent frôler dangereusement le fil du légal. Mais hop on rebondit pour mieux relancer la machine à texte.
J'ai été littéralement transportée par cette écriture fluide, simple mais pleine de significations.
On ressent à travers les mots, et les phrases, toute la souffrance de cette jeune femme amputée d'une partie de sa vie, qui va essayer de trouver dans une sorte de débauche un réconfort ou tout simplement un soutien.
La relation entre Cécile, sa patronne, Chloé, sa belle-soeur, et Aline est quelque peu ambigüe mais tellement sincère qu'on en vient à l'envier. Tout comme celle d'Aline et de Léonard, qui à force de jeux plus ou moins limite, va faire tomber les masques.
Les personnages sont travaillés de telle manière que chacun va entraîner dans le coeur du lecteur des sentiments plus ou moins nuancés.
On démarre cette lecture avec cette couverture un brin nostalgique et assez lisse d'une magnifique petite fille, sur un récit qui va peu à peu se transformer en tornade pour les personnages et surtout pour Aline.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
diamelee
  13 avril 2020
Perdre un parent est souvent difficilement vécu par un enfant. Cela est pire quand un secret alourdit cette souffrance et fait perdre ses repères. Alice cherche son père dont elle ignore tout. Pourquoi ne pas aller à sa recherche? Qui est-il? Où est-il? Sait-il qu'elle existe? La recherche t-il? Tant de questions qui déboussolent Alice et rendent sa souffrance insupportable.
Trouver ce père fantôme pourrait aider à combler le vide immense qui l'emplit. le vide qui l'indispose. Qui la fait se sentir bancale. Que fera t-elle si elle le trouve? Que lui dira t-elle? Les fantasmes l'aident à imaginer cette rencontre qui pourrait lui rendre la vie plus douce. Mais la vie fait ses choix et il faut s'y plier. Pourtant Aline ne demande que ce qui lui revient: une part d'elle-même. Connaître cet absent. Lui donner un visage.
Anticlinal-à l'aube du dix-millième jour est un récit qui met à nu l'âme de ceux qui recherchent un parent. de ceux qui grandissent dans un environnement fait de mystères. de ceux qui sont prêts à aller au bout d'eux-mêmes afin de trouver des réponses à leurs questions. Afin de compléter leur identité. Une recherche qui peut faire basculer du côté de l'ombre. Quitte à y perdre leur âme. Gageons qu'Alice s'en sorte sans trop y laisser des plumes. Gageons qu'elle trouve enfin réponse à ses questions. Pour enfin se réapproprier sa vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
ohangelabdxohangelabdx   10 avril 2020
"Aline repose la photo de la rivière, feuillette à nouveau l'album, à peu près ordonné chronologiquement. Elle cherche les pages où pourraient apparaître sa mère en couple et, pourquoi pas, un portrait de son père. Marjorie n'aurait-elle jamais eu et conservé un tel témoignage ?"
Commenter  J’apprécie          10
ohangelabdxohangelabdx   10 avril 2020
"Elle n'est pa inquiète. Aline a bon fond, même si elle est assez lunatique, facilement contrariée. La puberté sans doute. Marjorie lui a dit qu'elle était réglée. D'ailleurs, puisqu'elle reste, il va falloir qu'elles en parlent."
Commenter  J’apprécie          10
ohangelabdxohangelabdx   10 avril 2020
"Léonard, par contre, l'a couvée, protégée, aimée de bon coeur. Ils ont le même âge, mais il a été comme son grand frère. L'est-il moins aujourd'hui, où au moment de sortir de l'enfance, elle prend l'ascendant peu à peu ? "
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : incesteVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Maxent Lisle (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1194 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre