AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Céline Leroy (Traducteur)
EAN : 9782752904287
304 pages
Éditeur : Phébus (08/04/2010)

Note moyenne : 3.4/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Pour les quatre membres du groupe canadien okay, la vie a longtemps rimé avec sexe, drogue et rock'n roll. Ils sont jeunes, talentueux et fous de musique. Une musique qui les comble, comme elle peut les détruire. Sur scène, le succès est au rendez-vous. Mais côté coulisses, la réalité est tout autre... partagée entre solitude, jalousie et désenchantement.

Vingt ans et quelques échecs discographiques plus tard, le temps d'un ultime bilan est venu. A 4... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
sorennes
  26 juillet 2010
Arrivé à un tournant de sa vie, le batteur Clap revient sur l'histoire du groupe Okay, qu'il a formé à l'adolescence avec 3 de ses camarades, Syph le chanteur charismatique, Mono le bassiste et Crab le percussionniste. le succès va leur permettre de mener une existence hors-normes et insouciante entre voyages, fêtes et tentations en tous genres. Mais rapidement des dissensions vont apparaître au sein du groupe, chacun des membres ayant des aspirations différentes.
« Mélancolie du rocker » est construit sous la forme d'une interview (mais on imagine seulement la présence d'un journaliste ou d'un biographe). Chaque chapitre renvoie à un souvenir de Clap, mais pas dans l'ordre chronologique, ce qui donne une construction plutôt décousue. Je pense que c'est surtout cet aspect qui m'a gêné, les infos sur les personnages sont livrées de manière confuse et parcellaire, j'ai donc eu du mal à cerner et à m'attacher à ces adulescents enivrés par le succès. le sujet n'est pas inintéressant, pourtant je me suis ennuyée assez vite. Il y est finalement assez peu question de musique, mais surtout d'alcool, de drogue, de sexe, de filles, de ces innombrables groupies attirées par la lumière, et les anecdotes deviennent vite répétitives.
Il y a quelques années j'avais lu, et adoré, un autre roman de Toby Litt, "Qui a peur de Victoria About ?". Ajoutons à cela une maison d'édition que j'apprécie beaucoup (Phébus) et un résumé alléchant (Grandeur et décadence d'un groupe de rock), le cocktail était prometteur et j'étais dans de très bonnes dispositions à l'égard de ce roman quand j'ai attaqué ma lecture. Mais malheureusement cette fois la mayonnaise ne prend pas, et avec beaucoup de regrets j'abandonne cette lecture au bout de 150 pages (soit la moitié du roman).
Lien : http://www.carnetdelectures...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
TheenewVelvet
  04 juillet 2010
Ce livre est une sorte de récit de souvenirs effectué par un rocker. Il raconte comment le groupe s'est constitué. Mais surtout il effectue un retour en arrière pour expliquer comment ils ont fonctionné pendant longemps et pourquoi il a quitté le groupe. Il fait une présentation très précise de chacun d'eux en évoquant les actes et les caractéristiques de chacun. le livre est constitué de différents fragments qui présentent à chaque fois une situation ou un personnage différent.
j'ai aimé l'ambiance nostalgique, les confessions et l'évocation succulente d'un univers fait de faux-semblants et de violences quotidiennes. Pourtant la nostalgie et l'amour sont omni-présents; ce qui rend le livre doux-amer.
Commenter  J’apprécie          20
cathlivres
  15 septembre 2014
Tout tout tout sur ce qui se vit dans un groupe de rock canadien ! Pas passionnant et même lassant, mais la fin est si bien qu'elle rattrape l'oeuvre entière!
Commenter  J’apprécie          30
eireannyvon
  01 juillet 2010
«  Keep on rockin' in the free world »*
Sixième roman de ce jeune auteur anglais né à Bedford, que je découvre à cette occasion.
L'envers du décor et l'enfer du rock raconté à travers les tribulations d'un groupe canadien.
Sexe, drogue et rock n'roll le trio magique (ou infernal!), c'est ici (entre autre) que cela se raconte. Grandeur et déchéance d'une bande de jeunes unis par la musique, puis désunis par le business.
Une tournée en Hollande commence ce livre. « Okay » est le nom de ce groupe, Clap, le batteur, sera le narrateur de leurs aventures souvent sordides parfois amusantes, mais toujours proches de la rupture.
Les villes qui se suivent et souvent se ressemblent, hôtels dont le standing augmente avec le succès, filles qui deviennent plus belles dans la courbe ascendante. Drogues, mais aussi parties de pêche pour certains, l'enregistrement des disques peut devenir tout et n'importe quoi.....
Lire la suite sur : http://eireann561.canalblog.com/
Lien : http://eireann561.canalblog...
Commenter  J’apprécie          00
tommygunn
  02 juin 2010
Pour son sixième roman, Toby Litt s'essaie à l'exercice casse-gueule du livre rock n' roll. En racontant depuis l'intérieur la vie tumultueuse d'un groupe canadien fictif aux prises avec le succès, la drogue, le sexe et la folie de son leader, Mélancolie du rocker est à demi convaincant : incisif et passionnant lorsqu'il parle du groupe, ennuyeux et bidon lorsqu'il philosophe ou joue sur les sentiments. (extrait d'une critique de Benjamin Berton).
Si vous voulez lire la suite cliquez sur le lien ci-après
Lien : http://livres.fluctuat.net/t..
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
sorennessorennes   26 juillet 2010
Gamins, nous avions des problèmes assez similaires pour qu’ils nous rapprochent (Si tu insistes : ennui, détresse, haine, frustration). On a formé un groupe. Le succès a été au rendez-vous. Ca n’a rien résolu.
Il nous est même arrivé de devoir exacerber ces problèmes pour pouvoir écrire l’album suivant. Syph a réduit à néant de belles histoires d’amour pour une douzaine de bonnes chansons.
J’imagine que, sans ce côté torturé, nous n’aurions pas de fans. D’un point de vue émotionnel, on n’est toujours pas sortis de l’adolescence, si bien que les ados continuent de se reconnaître en nous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
TheenewVelvetTheenewVelvet   04 juillet 2010
"J'avoue qu'avec de la bonne cocaïne il m'arrivait de me la jouer prince charmant dans Blanche-neige. Mais la majorité de ces substances illicites me transformaient plutôt en un des sept nains: l'herbe me rendait Simplet, l'ecstasy Dormeur, la caféïne Grincheux, les méta-amphétamines Timide, avec de l'alcool dans le ventre, je devenais Prof et avec de la mauvaise coke, j'alignais les Atchoum."
Commenter  J’apprécie          30
TheenewVelvetTheenewVelvet   04 juillet 2010
"J'avoue qu'avec de la bonne cocaïne il m'arrivait de me la jouer prince charmant dans Blanche-neige. Mais la majorité de ces substances illicites me transformaient plutôt en un des sept nains: l'herbe me rendait Simplet, l'ecstasy Dormeur, la caféïne Grincheux, les méta-amphétamines Timide, avec de l'alcool dans le ventre, je devenais Prof et avec de la mauvaise coke, j'alignais les Atchoum."
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : musiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Musique et littérature

Quel grand philosophe des Lumières s'est essayé à la musique, sans succès ?

Voltaire
Jean-Jacques Rousseau
Denis Diderot
D'Alembert

10 questions
342 lecteurs ont répondu
Thèmes : musiqueCréer un quiz sur ce livre