AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782374370484
200 pages
Éditeur : Macha (13/10/2020)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Ce roman policier, au twist final inattendu, débute avec Khodassevitch, ancien espion soviétique à la retraite. Le très riche homme d’affaires Boris Konychev est tué dans une explosion. Cette tragique disparition provoque alors une effervescence au sein de ses proches, et une certaine curiosité quant au contenu de son testament... Toute sa famille se réunit dans le grand domaine familial dans l’espoir d’y toucher sa part mais... surprise : l’épouse du défunt, Tamara... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
frgi
  16 octobre 2020
Tout d'abord, je voudrais remercier les éditions Macha et Babelio pour m'avoir permis de découvrir ce livre et ces auteurs dans le cadre d'une Masse Critique.
Je n'avais jamais entendu parler de cette maison d'édition et encore moins de ces deux auteurs avant de recevoir ce livre. Je dois dire qu'en plus de cela, ma connaissance de la littérature russe frisait également le néant. C'est donc sans aucune attente particulière que j'ai entamé ma lecture de ce roman écris à quatre mains ; chose à souligner, car c'est un exercice compliqué !
Quelle ne fut pas ma surprise, quand après avoir lu quelques pages, je me suis rendu compte que j'étais face à une enquête policière à "huis-clos", style littéraire que j'affectionne tout particulièrement. Ceci dit en passant, la lecture de ce roman m'a donné envie de me replonger dans la lecture de "Dix petits nègres/Ils étaient dix" d'Agatha Christie ainsi que de "Le mystère de la chambre jaune" de Gaston Leroux.
Alors que dire de ce roman ... Tout simplement que j'ai totalement été séduit, je me suis laissé transporté par les révélations sur la vie passée des différents protagonistes, et ce, malgré les quelques petites lourdeurs comme par exemple : pourquoi appeler continuellement l'enquêteur "le gros", n'y a-t-il pas d'autre moyen de nommer quelqu'un qu'en faisant référence à son embonpoint?
Au final, "Sa mort à l'agenda", bien qu'étant un peu suranné, est un livre qui m'aura permis de passer un agréable moment de lecture et qui me donne envie de découvrir un peu plus ces deux auteurs russes. J'utilise le terme suranné, car selon moi, ce type d'enquête policière sans courses-poursuites et intrigues tarabiscotées n'est plus dans l'air du temps, un peu "old-fashioned" si vous me permettez cet anglicisme, mais c'est tellement bon à lire !
Une très bonne découverte pour moi, mais une lecture à ne pas mettre entre toutes les mains ! Sur ce, je vous laisse, je m'en vais (re) lire "Dix petits nègres" ou plutôt "Ils étaient dix".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Allily
  03 novembre 2020
Petite mise en situation : vous êtes une jeune femme russe, la trentaine, qui vit aux Maldives avec un job de prof de tennis qui vous rapporte une misère car vous avez fuit votre pays natal après la faillite de votre entreprise.
Vous apprenez que votre père avec lequel les relations n'étaient pas des plus chaleureuses vient de mourir dans la région de Moscou.
Il était riche, très riche, assez pour que tous vos problèmes d'argent ne soient plus qu'un lointain souvenir... Difficile de ne pas retenir un sentiment de soulagement.
C'est ce que ressent Natacha mais aussi son frère Denis, patron d'une société aux abois et sa soeur Rita, prisonnière d'un mariage avec un anglais abusif.
Mais les choses ne se déroulent jamais comme prévu, surtout en matière d'héritage...
C'est un roman qui, malgré un contexte moderne, m'a fait
pensé aux romans classiques policiers.
Un mort, une maison isolée et autant d'invités que de suspects. Un homme qui va devoir dénouer tous les fils de cette intrigue grâce à son sens de la réflexion.
Pas d'analyse de projection des gouttes de sang ou autres panoplies d'experts à Miami.
Révélations, scandales, tromperies et intrigues sont la réalité de cette famille aux membres imparfaits.
Chacun traîne son lot de casseroles et de mensonges. Cela sonne parfois un peu trop mais dans l'ensemble c'est une belle palette de gens pas forcément recommandables qui nous est dépeinte.
Même si le dénouement peut se deviner avant l'annonce finale, c'est un roman qui se savoure, blottie sous un plaid avec une bonne boisson chaude. Voilà en tous les cas comment je l'ai savouré et comment je vous invite à le découvrir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
soleil
  22 octobre 2020
Une famille russe éclatée. L'une des filles de la famille est mal mariée et vit à Londres ; l'autre fille s'est exilée aux Maldives pour un travail purement alimentaire ; quant au fils, à l'instar de son père, il vit en Russie.
Lorsque les enfants apprennent la mort du patriarche, la lecture du testament créé des tensions et une stupéfaction. Non seulement la mort du père n'est pas élucidée mais cette famille va devoir affronter un autre décès !
🇷🇺🇷🇺🇷🇺🇷🇺🇷🇺🇷🇺🇷🇺🇷🇺🇷🇺🇷🇺🇷🇺🇷🇺
Voici un livre efficace que j'ai beaucoup aimé. de belles qualités : récit dynamique où les événements s'enchaînent, des doutes, des spéculations de ma part, des personnages antipathiques.
On ne s'ennuie pas du tout puisque régulièrement les chapitres nous nourrissent de nouveaux faits.
Une fin qui m'a surprise alors même que je l'avais envisagée de façon fugace rapidement puis l'avais reléguée loin dans mon cerveau.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
lagrandeval
  09 octobre 2020
Boris Konychev, un homme d'affaires russe, décède subitement. Ses enfants, sa seconde femme et son adjoint se retrouvent dans le manoir familial. Denis, le fils, a demandé au colonel Valeri Petrovich, un retraité du KGB puis du FSB, de l'accompagner et d'enquêter sur la mort suspecte de son père. Il devra démêler les fils d'une toile tissée par une main invisible.
Je découvre donc la littérature russe contemporaine à travers ce huis clos. Les auteurs sont considérés comme des maîtres du thriller russe. Malheureusement, je n'ai pas accroché à cette lecture qui ressemble, par moment, au roman policier d'Agatha Christie. En effet, j'ai trouvé que l'enquête n'était qu'un prétexte pour raconter la vie passée des protagonistes. On passe d'entretiens / interrogatoires à des épisodes du passé. J'ai trouvé que ce découpage cassait le rythme du récit. Certes, ces épisodes du passé permettent de mieux comprendre les interactions entre les membres de la famille mais c'est plat. A mon goût pas de suspens et, chose vraiment étrange, aucune envie de trouver le meurtrier. Je n'ai même pas été étonnée par le final. Je suis passée à côté de cette lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Carolivra
  25 octobre 2020
Sa mort à l'agenda renoue avec le roman policier classique et l'art du huis-clos. Boris Konychev vient de mourir dans l'explosion de sa voiture. Ses trois enfants et sa nouvelle femme, Tamara, sont réunis pour ouvrir son testament. Quelle n'est pas la surprise des enfants lorsqu'ils s'aperçoivent qu'ils ont été déshérités au profit de Tamara, leur jolie et jeune belle-mère. Alors que tous les protagonistes de l'histoire se voient contraints de dormir sur place, dans l'immense maison du défunt, un meurtre est commis dans la nuit. Tamara a été assassinée. Qui s'est vengé? C'est Khodassevitch, un ex-agent du KGB qui va mener l'enquête…
Clairement, Anna et Sergey Litvinov rendent hommage à la maîtresse du huis-clos Agatha Christie avec ce roman classique et efficace. Ils lui adressent d'ailleurs des clins d'oeil réguliers au cours de l'enquête. Voilà nos personnages coincés dans ce manoir, un mort sur les bras et un coupable à faire avouer. L'intrigue reste classique avec un ultime rebondissement que je n'avais pas vu venir et qui ravira les amateurs du genre.
On en apprend beaucoup sur la vie de chaque personnage. Chacun a son petit secret à préserver et j'avoue que c'était assez satisfaisant de les voir tomber les uns après les autres.
J'ai aimé par-dessus tout l'ambiance russe du roman. Je n'ai pas vraiment pour habitude du lire de la littérature russe qui plus est des romans policiers russes et ce fut l'occasion dé découvrir ce genre. J'ai adoré toutes les références à la culture russe: les traditions, les habitudes, la manière dont les personnages s'appellent entre eux. Les auteurs y critiquent également beaucoup le système politique en pointant du doigt la corruption qui gangrène tous les étages de la société.
Le style des auteurs est par ailleurs fluide, sans chichis, parfois drôle et respecte bien les codes du genre. On est certes dans une intrigue et un schéma très classiques, mais efficaces. le personnage de Khodassevitch y est pour beaucoup. Il m'a bien sûr fait penser à Hercule Poirot.
« Sa Mort à l'agenda » est un huis-clos efficace et bien ficelé qui ravira les amateurs du genre.
Lien : https://carolivre.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
AllilyAllily   04 novembre 2020
Natacha ne connaissait pas le notaire de son père, et, maintenant qu'elle le voyait, elle était stupéfaite : était-il possible que cette créature si âgée, à la peau jaune comme du parchemin tendue sur un sac d'os, soit encore capable d'agir rationnellement ?
"Il est décati...On dirait une vesse-de-loup..., se dit-elle, désemparée. Mais alors...un très vieux champignon, parce que d'habitude, les gens qui passent écrasent tout de suite les vesses-de-loup, alors qu'elles commencent juste à pousser ; or, celui-ci a l'air d'avoir passé deux hivers dans la neige en pleine forêt. Où papa est-il allé le dénicher ? "
Apparemment, parmi ceux qui étaient présents,personne ne s'attendait à ce que le notaire soit aussi "antique" : les sourcils de sa sœur avaient dessiné de drôles de petits circonflexes, son frère avait échangé un regard avec son épouse, Valeri Petrovitch, le gros lard, avait eu de la peine à éteindre les petits feux follets de l'étonnement dans ses yeux, quant à Inkov, il avait plissé le nez avec grossièreté. Seule sa belle-mère avait gardé son sang-froid et sa politesse, car elle avait sans doute déjà rencontré le notaire auparavant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : héritageVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Anna Litvinov (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1975 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre