AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2369760508
Éditeur : Lune Ecarlate Editions (09/06/1900)

Note moyenne : 3.79/5 (sur 21 notes)
Résumé :
Recueil de nouvelles horrifiques préfacé par Marc Bailly.
Qu’est-ce qu’une vie?

Des fragments de temps que l’on essaie d’agencer à notre convenance ?

On a beau essayer d’agir au mieux, on ne dispose jamais de toutes les cartes.

Tout ce qu’on a créé peut être balayé d’un revers de main du Destin.

Quoi que l’on fasse, la souffrance et la mort ne sont jamais bien loin.

Elles guettent le m... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
ange77
  17 août 2016
《Qu'est-ce qu'une vie ?
Des fragments de temps que l'on essaie d'agencer à notre convenance ?
On a beau essayer d'agir au mieux, on ne dispose jamais de toutes les cartes.
Tout ce qu'on a créé peut être balayé d'un revers de main du Destin.
Quoi que l'on fasse, la souffrance et la mort ne sont jamais bien loin.
Elles guettent le moindre de nos faux-pas afin d'imprimer dans notre chair et notre esprit des cicatrices indélébiles.
Des Sutures que nous nous efforçons de cacher...》

Avant d'en dire d'avantage, je vous propose un petit extrait de la préface introduite par son collègue et ami, Marc Bailly :
"Frédéric Livyns, un auteur de talent...
(...) du talent, Fréféric en a, beaucoup même, et de l'énergie également qui le fait partir dans tous les sens. C'est amusant et excitant tout à la fois, de voir cette petite flamme s'allumer dans ses yeux gris-bleu quand une esquisse y pointe le bout de son nez.
Il a écrit maintenant plusieurs romans et des nouvelles au kilo, et pourtant il m'étonne toujours autant.
(...) On dit souvent que Frédéric Livyns est classique... Dans son écriture, son style peut-être oui, mais je vous assure que ses nouvelles ne le sont pas, classiques. Elles vont vous faire frémir, trembler, suer, monter aux rideaux.
(...) Alors oui, Frédéric Livyns est un auteur, mais c'est avant tout un conteur d'histoires, excellent qui plus est..."
Je n'aurai certainement pas mieux dit.

Parlons maintenant un peu plus de ce fantastique recueil de nouvelles horrifiques, lauréat du Prix Masterton 2015 :
L'auteur propose donc ici un peu plus d'une vingtaine nouvelles, toutes plus terribles les unes que les autres, tel un patchwork sombre et ténébreux, dans lequel l'esprit humain ne peut vraisemblablement que se perdre...
Livyns ressort des thèmes de prédilection qui lui sont chers - notamment découverts dans "Les contes d'Amy" - , mais avec une plume nettement plus singulière et pernicieuse, plus cruelle, parfois carrément virulente : la mort et la vie après la mort principalement.
Des mots plus acérés, des scènes plus noires. On peut dire de Sutures qu'il est un cran au-dessus des contes, au niveau de la violence des faits et de la dureté des situations.

J'ai l'extrême bonheur de posséder un exemplaire signé par l'auteur, et je tiens à vous faire part également d'une petite partie de cette dédicace, qui dépeint en une seule phrase l'atmosphère de ce livre :
《(...) 23 univers dans lesquels les vies sont lézardées par des "Sutures" purulentes 》
Voilà effectivement de quoi se plonger directement dans l'ambiance !

Je pourrais palabrer encore sur chacune de ses petites histoires pendant ses heures, mais il y aurait tant à dire...
Certaines m'ont impressionnée, d'autres m'ont presque choquée, mais dans l'ensemble toutes m'ont énormément plues.
Ce recueil m'a aussi conforté - si besoin était ^^ - dans l'idée que mon compatriote d'écrivain est réellement un narrateur extraordinaire ! Et riche d'une imagination débordante.
Quand je commence à lire ses récits, c'est un peu comme quand j'écoutais, il y a une quinzaine d'années, Pierre Bellemare « raconte des histoires », à la radio. Je ne pouvais pas décoller de devant le poste tant j'étais littéralement absorbée, autant par sa voix particulière que par ses textes insolites. J'ai, avec les écrits de Livyns, cette même irrépressible attraction. Ce besoin incoercible de lire chaque composition jusqu'à la fin comme si ma propre vie - à tout le moins mon mental ^^ - en dépendait.
Je serais également bien en peine de poser un choix sur une nouvelle que j'aurai préféré plutôt qu'une autre... Juste impossible !

Cependant, je n'ai mis "que" 4 étoiles - plus proche de 4,5 en réalité - c'est vrai oui, mais alors, pourquoi ?

Parce qu'en fait...
Je n'en ai peut-être pas eu assez !
Plus sérieusement, ce fût une excellente lecture mais je regrette néanmoins les quelques "répétitivités" - même si c'est un peu le thème qui veut ça - et trop de "prévisibilité" à mon goût... mais ce sont des nouvelles aussi, donc...
De plus, cet ultime avis n'engage que moi ;)

Voici pour conclure la liste des titres repris dans Sutures :
*Dirty Henry
*Escaliers pour nulle part
*Joyeux anniversaire
*La cave
*La descente
*La malédiction du suricate
*La part aux morts
*La nuit dévorante
*La voix
*Le bracelet
*Le sourire
*Les mange-chair
*Lilu et Lilitu
*Mémoires d'outre-temps
*Post mortem
*Poupée d'amour
*Prédateurs
*Promesse tenue
*Sutures
*Temps d'arrêt
*Un bonbon ou un sort !
*Un jour ordinaire

Il ne reste plus qu'à vous souhaitez de terrifiantes et cauchemardesques lectures avant d'aller dormir...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          105
LunaZione
  22 août 2015
Je tiens tout d'abord à remercier Frédéric Livyns et les éditions Lune Ecarlate pour l'envoi de ce recueil.
Franchement, j'ai passé un excellent moment avec cette sélection de nouvelles toutes meilleures les unes que les autres : parfois fantastiques, souvent inquiétantes, toujours bien écrites... il y en a vraiment pour tout les goûts ! Personnellement, certaines m'ont davantage touchée comme La cave, La voix ou Un jour ordinaire qui sont assez redoutablement crédibles. Je donne également une mention spéciale à le bracelet, Poupée d'amour, Prédateurs et Promesse tenue qui m'ont vraiment tenue en haleine et fait frissonner.
Je suis vraiment contente de découvrir l'écriture de Frédéric Livyns qui m'a beaucoup plu : sa façon d'écrire est toute simple et naturelle et c'est sans aucun doute ça qui fait que ça marche aussi bien ! le doute n'est pas permis : c'est un excellent conteur doté d'une imagination débordante.
Un recueil de nouvelles sombres que je vous recommande !

Je suis désolée, mais la suite de l'article va être assez longue : je vous laisse découvrir mon avis sur chacune des 23 nouvelles présentes dans ce recueil...
• Dirty Henry : une première nouvelle très étonnante qui donne le ton pour la suite ! C'est fantastique et assez novateur : ça commence plutôt très bien ;)
• Escalier pour nulle part : Aussi courte qu'étrange ! J'ai bien aimé le lien avec la nouvelle précédente.
• Joyeux anniversaire : Je me suis davantage reconnue dans ce personnage que dans les autres, mais j'aurais aimé entendre parler de la voiture un peu avant : la chute est venue un peu comme un cheveu sur la soupe du coup...
• La cave : Elle est horrible cette nouvelle ! Surtout parce qu'on ne pourrait pas faire plus crédible... ça existe forcément.
• La défaite : Je ne suis pas certaine d'avoir tout compris dans cette nouvelle, il m'a manqué quelques données pour que ce soit parfaitement clair. Mais bon, j'imagine que c'est également la volonté de l'auteur !
• La descente : Encore une nouvelle horrible même si, en soi, il ne s'y passe pas grand chose, mais l'ambiance est vraiment au rendez-vous.
• La malédiction du suricate : le titre de cette nouvelle m'a beaucoup amusée : j'ai un de mes amis qui est surnommé "le suricate" et a qui est arrivé pas mal d'embûches cet été... Cela dit, cette nouvelle est franchement pas mal : c'est très ironique et j'ai beaucoup le côté "légende africaine".
• La mare aux morts : J'ai beaucoup aimé cette nouvelle qui donne d'une certaine manière espoir en se disant que certains de nos mauvais actes peuvent encore être réparés. Je croise les doigts pour l'auteur de cette lettre...
• La nuit dévorante : Une histoire très addictive et mystérieuse qui commence et s'arrête pile là où il fallait : parfait !
• La voix : Celle-ci est assez dégueu' par ses idées. Même si rien n'est dit clairement, ce a quoi les évènements nous font penser est très dérangeant.
• le bracelet : Waow ! Sans aucun doute l'une de mes préférées de ce recueil : c'est inattendu, plutôt ironique, très magique et vraiment surprenant !
• le sourire : J'ai également beaucoup aimé cette histoire. Cette prise de conscience et cette douleur qui renait après avoir été oublié sont assez fascinantes.
• Les mange-chair : Encore une nouvelle horrible mais addictive sur fond de tradition et de légendes. Elle est franchement pas mal du tout !
• Lilu et Lilitu : Là, pas de grosse surprise, tout est dans le titre ! Cela dit, j'ai beaucoup apprécié la façon dont les évènements sont amenés.
• Mémoires d'outre-temps : Un texte très intéressant dont j'ai beaucoup aimé l'orientation SF et les références à Wells.
• Post mortem : Encore une nouvelle aussi horrible que fascinante ! La fin est assez dérangeante : les gens ne voient toujours que ce qu'ils souhaitent voir...
• Poupée d'amour : Elle est terrible celle-ci, la conclusion m'a autant horrifiée que bluffée. Franchement, je suis contente qu'on ne m'a jamais raconté une telle histoire en pleine nuit !
• Prédateurs : Encore une nouvelle horrifique sur un sujet que l'on pourrait croire anodin au départ mais qui se révèle de plus en plus choquant au fur et à mesure que l'on tourne les pages.
• Promesse tenue : Voici une nouvelle de la même trempe que les précédentes : on s'attend à ce qu'il va se passer mais pas forcément de la manière. Elle est plutôt sympa dans son genre.
Sutures : Celle-ci est dans une ambiance proche des précédentes mais elle m'a moins plu : je l'ai trouvé trop rapide.
• Temps d'arrêt : Cette nouvelle a un bon potentiel mais j'aurais aimé en savoir plus. Je pense savoir ce qu'il s'est plus ou moins passé, mais ça me semble tout de même flou... J'aimerais bien connaitre la suite !
• Un bonbon ou un sort ! : Je ne m'attendais pas du tout à cette conclusion vu le début de la nouvelle. La surprise est bonne et plutôt touchante.
• Un jour ordinaire : J'ai également été agréablement surprise par cette nouvelle. Je trouve qu'elle clôt vraiment bien ce recueil : après des nouvelles aussi horribles, un peu de tendresse et d'amour donne du baume à l'âme.
Lien : http://lunazione.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
mllemalenia
  27 octobre 2015
J'avais envie depuis longtemps de découvrir Frédéric Livyns et son univers, qui m'avaient été conseillés par de nombreux blogueurs. C'est donc avec intérêt que je me suis lancée dans la lecture de ce recueil de nouvelles, d'autant que la mention "Lauréat du prix Masterton" en très grande taille sur la couverture a attiré toute mon attention. C'est toujours difficile de chroniquer un recueil, aussi je vais tenter de retranscrire mon sentiment nouvelles par nouvelles.
Dirty Henry
Un flic ripoux à qui il arrive une drôle d'aventure. L'auteur plante bien le décor, un peu à la manière cinématographique, et on imagine sans peine le personnage grâce à des descriptions soignées, mais un peu longues. On se laisse porter par l'histoire mais le final est un peu décevant.
Escaliers pour nulle part
On est dans la même atmosphère que pour la première nouvelle, à ceci près qu'il s'agit cette fois d'un privé et non d'un policier. Là encore, on se met rapidement dans l'ambiance, et on a encore une fin brutale qui ne me satisfait pas et que je trouve un peu facile.
Joyeux anniversaire
L'histoire est sympathique, mais c'est la troisième nouvelle et la surexploitation des "ténèbres" commence à me peser. En outre, il y a danss cette nouvelle un souci de concordance des temps qui a semble-t-il échappé aux correcteurs : on pense sans cesse de l'imparfait au présent, et ça perturbe considérablement la lecture.
La cave
C'est une de celle qui m'a le plus captivé. L'auteur fait parler un enfant dans une famille maltraitante. le ton est juste et la nouvelle glauque et angoissante, j'ai beaucoup aimé.
La défaite
J'ai apprécié cette nouvelle, mais je l'ai trouvé vraiment très courte. Trop, peut-être.
La descente
Une de mes préférées. L'écriture y est soignée, et le suspens monte crescendo. Sans être terrifiante, l'auteur y laisse monter l'attente de façon intéressante jusqu'à une chute excellente.
La malédiction du surricate
Ici on nous parle d'un personnage désagréable et râleur, qui va vivre une drôle d'aventure. L'histoire est bien menée, et la description des personnages est soignée. hélas, là encore, la fin arrive un peu vite, sans véritable explications.
La mare aux mots
Celle-ci est écrite à la première personne, et je trouve (c'est un avis très personnel) que cette énonciation sied mieux à ce type de nouvelles. L'histoire est prenante et surtout très bien écrite. J'ai beaucoup aimé, encore.
La nuit dévorante
C'est l'histoire d'un touriste perdu dans une ville fantôme. Mais pas vide. Cette nouvelle là est angoissante avec un suspens bien maîtrisé. Mais ici encore la fin ne m'a pas satisfaite. (les ténèbres, tout ça, tout ça...)
La voix
Cette histoire là est fascinante, et le ton et l'écriture, tout comme dans La descente d'ailleurs, n'est pas sans rappeler celui d'un des maîtres du genre. L'ambiance est glauque, et la fin très réussie. Une très bonne nouvelle.
Le bracelet
Malgré encore quelques soucis de corrections, cette nouvelle est particulièrement intéressante. L'auteur nous fait voyager entre deux mondes avec beaucoup de talent, et les personnages qu'il nous présente sont très réalistes. J'ai vraiment accroché avec cette histoire.
Le sourire
Cette nouvelle là n'est pas vraiment angoissante, et on se demande au départ ce qu'elle fait dans le recueil. Mais la fin, atroce, vaut le détour!
Les mange chair
Dans cette histoire, l'auteur nous fait vivre une légende japonaise. L'exercice semble a priori périlleux, puisqu'il est loin de ce qui est proposé auparavant, mais il s'avère réussi. L'histoire est glauque et la fin savoureuse. Encore un coup de coeur!
Mémoires d'outre temps
On flirte ici avec la science-fiction dans une nouvelle où on rencontre d'étranges androïdes. Changement de genre, donc, et une fois encore, l'essai est transformé. C'est très bien écrit et efficace.
Post Mortem
Celle-ci est assez longue, et c'est sans doute un format que j'apprécie plus. Il s'agit d'une sombre histoire d'héritage et de cimetière comme je les aime, inquiétante sans être gore, très bien écrite, et avec un dénouement inattendu. C'est simple, j'ai adoré!
Promesse tenue
Encore une excellente nouvelle, avec une angoisse qui prend place peu à peu, un final très réussi : parfaite!
Sutures
On nous parle d'un enlèvement, et l'auteur renoue avec un univers policier. J'ai trouvé la mise en place de cette histoire assez longue, et l'action et le dénouement plutôt rapides. Moins passionnante que les deux précédentes, elle ne m'a que peu convaincue.
Temps d'arrêt
J'ai aimé l'ambiance en huis clos de cette nouvelle, mais bien qu'elle soit assez bien écrite, la fin est restée assez obscure pour moi, je ne suis même pas sûre de l'avoir comprise...
Un bonbon ou un sort
C'est de saison, voici une nouvelle qui nous parle d'Halloween. Une histoire qui m'a glacée le sang, terrible, parfaite. MON gros coup de coeur.
Un jour ordinaire
Tout le long de l'histoire, on ne voit pas où l'auteur veut en venir. le dénouement est très surprenant, et la fin très réussie.
En résumé, ce recueil m'a beaucoup plu, malgré quelques nouvelles de qualité moindre qui, je trouve, n'ont pas sa place dans le livre. Un petit moins pour la correction, un peu légère, mais un grand plus pour cet auteur à l'imagination débordante et à la plume maîtrisée que j'ai eu beaucoup de plaisir à découvrir, et que j'espère relire très bientôt.
Lien : http://mademoisellemalenia.o..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Murphy
  12 décembre 2018
De façon générale, Sutures m'a mieux convaincu que Les contes d'Amy du même auteur. le procédé est semblable : mêmes ambiances, entre surnaturel, épouvante et ambiance "4e dimension" ; et ça ne peut que me plaire. Ici, le style m'a paru beaucoup mieux maitrisé et on prend plaisir à suivre ces textes plus ou moins courts, comme autant de friandises d'horreur. En revanche, j'aurais le même bémol que pour Amy : la plupart des chutes se devinent facilement et on a parfois l'impression de survoler le texte : à peine est-on entré dans l'ambiance que l'histoire se termine ; pas le temps de profiter de l'épouvante comme c'est le cas dans les romans du même auteur.
Cet aspect concerne plusieurs nouvelles mais une certaine partie d'entre elles s'en sort haut la main. Plus longues, elles permettent de mieux prendre notre temps, de mieux nous immerger.
"La descente" est mon premier coup de coeur. Simple mais terriblement efficace. Elle ne joue pas sur un retournement final mais plus sur une logique "absurde" et surnaturel qui glacera le sang de tout claustrophobe qui s'ignore. "Le sourire", plutôt classique, m'a bien plu aussi avec ses ingrédients glauques à souhait. Si le texte propose une sorte de chute, elle n'est pas le point central de l'histoire selon moi, et l'horreur de cette hantise m'a beaucoup plu. "Les mange-chair" est peut-être ma préférée. le texte repose sur une légende asiatique qui peut prêter à sourire, mais l'histoire en ressort plus puissante car plus étrange. On suit les personnages d'un bout à l'autre, c'est vraiment un texte que je relirais avec plaisir, et qui échappe au bémol évoqué plus haut.
D'autres nouvelles, sans être des coups de coeur, se lisent vraiment avec plaisir et prennent le temps d'installer leurs personnages et leur intrigue sans perdre en efficacité : "Escalier pour nulle part" malgré sa chute trop utilisée dans ce recueil (j'y reviendrai plus bas), "Lilu et Lilitu" avec son versant plus gore et "direct", "Poupée d'amour" et "Promesse tenue", jouant tous deux sur la tension et l'attente de la "malédiction" à venir, et "Un jour ordinaire" qui conclut le livre de façon peut-être plus douce que la moyenne mais avec une histoire familiale prenante.
"Mémoire D outre-tombe", seul texte SF, ajoute une touche originale. J'ai aimé changer un peu d'ambiance pour un temps. Seulement, les concepts utilisés dans ce texte auraient mérité un roman entier. Sous forme de nouvelle, on a tout juste le temps d'expliquer la situation et rideau de fin.
Enfin, j'ai trouvé vraiment dommage que plusieurs nouvelles utilisent la même chute (qui est déjà en soi plutôt classique et facile à deviner). D'autant plus quand on lit les nouvelles en question à la suite ! Les disperser dans le recueil aurait amoindri cette impression de répétition qui m'a presque lassé par moments : quand 3 histoires d'affilé utilisent le même procédé, ça peut vite décourager le lecteur, surtout quand on est vers le début du livre. C'est dommage de risquer un décrochage pour un détail aussi facile à gommer. D'autant plus que de nombreuses idées valent la peine qu'on s'y penche, dans ce recueil.
En résumé, je n'ai été convaincu qu'à moitié. Il faut dire que la nouvelle est un exercice difficile ; et plus il y en a dans un recueil donné, plus la difficulté augmente. Malgré tout, la lecture de Sutures est plaisante et les lignes défilent vite. Mon avis en demi-teinte ne m'empêchera pas de récidiver chez Frédéric Livyns, du côté des romans pour la prochaine lecture que j'ai en vue !
Lien : http://murphypoppy.canalblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
Aethel_Lataniereauxlivres
  23 décembre 2016
Deuxième titre que m'a envoyé l'auteur il y a plusieurs mois et que je fais poireauter depuis n'étant définitivement pas douée pour parler de nouvelles (et dire qu'il m'en reste deux autres après, ça promet !). On reste dans l'horreur (avec une pointe de fantastique), je ne suis pas aussi convaincue qu'avec "De ténèbres et de sang" mais il y a du bon !
"Sutures" est donc un recueil de nouvelles, plus ou moins glauques, plus ou moins sanglantes, qui font intervenir des créatures surnaturelles pour certaines, des phobies communes pour les autres ou tout simplement l'être humain dans toute sa splendeur...
Je fais simple niveau résumé car je me vois mal parler de toutes les histoires en détails, il y en a une bonne vingtaine et certaines ne m'ont pas forcément laissé un grand souvenir, donc je ne vais m'attarder que sur quelques unes, qu'elles m'aient plu ou non !
Pour commencer, "Escaliers pour nul part" dans laquelle je n'ai pas réussi à me projeter et qui ne m'a provoqué aucune angoisse parce que ce qui est utilisé dedans me laisse assez indifférente, au contraire "La descente" qui utilise un peu le même décors marche bien mieux, cela joue plus sur l'émotion mais justement la peur se fait plus ressentir.
"Joyeux anniversaire" est sans doute l'histoire la moins effrayante du recueil mais la plus touchante, on suit une jeune fille qui s'apprête à avoir 15 ans et rien ne semble anormal jusqu'à la chute qui est bien efficace, et j'aurais même voulu que cette nouvelle soit un peu plus longue car l'histoire m'a parlé.
"Mémoires d'outre-ombre" est plutôt axé science-fiction, ce n'est pas parfait mais l'idée est intéressante avec une utilisation d'univers parallèles.
"Poupée d'amour" utilise un thème vu et revu, une poupée qui n'a rien d'extraordinaire mais est en fait maléfique n'a rien de neuf mais le genre continue de me plaire, même si pour le coup j'ai trouvé la nouvelle un peu trop vite expédiée...
"Le sourire" se rapproche un peu d'une légende urbaine et vu que j'adore les légendes urbaines j'ai beaucoup aimé cette histoire de fantôme cherchant à se venger de façon bien glauque, mais qui a de bonnes raisons de le faire !
Une autre des nouvelles qui m'a le plus emballée et marquée est sûrement celle qui fait intervenir des Kappa, qui sont des créatures du folklore japonais qui peuplent les lacs et rivières et sont des mangeurs de chairs, rien d'extraordinaire à première vue sauf que leur particularité est de vouloir bouffer des enfants et que pour éviter cela il faut leur lancer des concombres ! du coup cela donne un mélange assez drôle dans cette nouvelle, elle reste bien glauque mais essayer de repousser des créatures malfaisantes à coups de concombres m'a quand même bien fait sourire !
Dans le même genre il y a aussi "La malédiction du suricate" qui reprend apparemment une malédiction africaine et forcément vu que j'aime les histoires de malédiction et qu'en plus je n'y connais strictement rien en légendes africaines c'est une nouvelle sympa à découvrir.
A côté de cela, il y a certaines histoires qui m'ont plutôt ennuyée comme "Le bracelet" que j'ai trouvé très longue et qui a fini par me perdre, ou encore la nouvelle qui donne son nom au recueil qui devient intéressante pile au moment où elle s'arrête, il y avait une bonne idée de base mais elle se termine juste avant le bain de sang... faut pas s'arrêter avant la boucherie enfin !
Bref, en dehors de quelques histoires dont je ne me souviens plus ou qui ne m'ont fait ni chaud ni froid, les autres sont plutôt réussies, elles souffrent un peu de leur brièveté (peut-être que c'est du à moi vu que le format de la nouvelle me frustre un peu en général) mais elles ont toutes leur intérêt et j'attends de voir ce que nous réserve l'auteur avec ses autres titres.
En tout cas je remercie Frédéric Livyns pour ce partenariat (et pour sa patience !).
Lien : http://au-fil--des-pages.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
ange77ange77   26 juillet 2016
(...) il remarqua la porte de la cave entrouverte. Il l'ouvrit à la volée et appela sa fille.
- Élodie ?
Pas de réponse.
Il attrapa son GSM et composa le numéro de sa fille. La sonnerie lui parvint d'en bas des marches. Il alluma et descendit l'escalier. Il arriva dans la petite pièce.
Vide...
La sonnerie continuait de retentir...
L'homme sentit son sang se glacer dans ses veines...
La mélodie provenait de sous le sol...

[La descente]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
ange77ange77   04 août 2016
- Évitez de vous approcher du petit étang à l'arrière de la propriété. Surtout avec un enfant.
- Pourquoi donc ? ne put-il s'empêcher de demander, sa curiosité piquée au vif.
- Un accident est si vite arrivé, répondit le serviteur, mystérieusement.
- Ne vous inquiétez pas pour cela. Mon fils et moi sommes d'excellents nageurs.
- Il ne s'agit pas de cela. Il est déjà arrivé des... accidents. Même à des nageurs émérites.

[Les mange-chair]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
ange77ange77   17 juillet 2016
Quelque chose ne tournait pas rond. Henry n'aurait pas su dire quoi, mais ses sens lui disaient de quitter les lieux pour ne plus jamais y revenir. (...)
Une dizaine de personnes se trouvait dans la pièce. Étant donné que la lumière était éteinte, il pouvait juste en deviner les formes. Il s'attendait à ce que la lumière jaillisse et que les personnes crient《Surprise》.
Personne ne cria lorsque les lampes s'allumèrent.
Personne à part Henry.

[Dirty Henry]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
ange77ange77   01 août 2016
La colère fit gronder la voix de l'apparition.
- Tu sais ce que c'est de contempler ce visage chaque matin ? De voir le visage de tes parents se décomposer lorsqu'ils te regardent ? La solitude, la folie, le suicide... C'est toi qui m'a créée ! C'est toi qui as fait de moi le monstre que je suis !

[Le sourire]
Commenter  J’apprécie          90
ange77ange77   06 août 2016
Je sors prudemment de ma cachette avec l'intention de suivre ces "infirmiers" afin d'avoir une idée plus précise sur ce qui se passe. J'entrouve doucement la porte. Il n'y a rien dans le couloir. J'ai juste le temps de les apercevoir tourner le coin. Je les suis en espérant ne croiser personne d'autre. Je suis de plus en plus certain de ne pas être en sécurité ici. Je n'en ai certes aucune preuve, mais la sourde appréhension qui m'a envahi se fait de plus en plus forte, insidieuse et insistante. Les hommes en blanc entrent dans un local situé dans le couloir suivant. J'hésite un instant avant de reprendre ma progression. Arrivé à la porte, j'y colle mon oreille. Je prends le risque d'y jeter un oeil. Je sais que cela n'est pas très prudent, mais j'ai le sentiment que dans cette pièce se trouve la réponse à mes questions.

[Mémoires d'outre-temps]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : paranormalVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Ce film d'horreur et d'épouvante est (aussi) un roman

Jack Torrance, gardien d'un hôtel fermé l'hiver, sa femme et son fils Danny s'apprêtent à vivre de longs mois de solitude. Ce film réalisé en 1980 par Stanley Kubrick avec Jack NIcholson et Shelley Duvall est adapté d'un roman de Stephen King publié en 1977

Le silence des agneaux
Psychose
Shinning
La nuit du chasseur
Les diaboliques
Rosemary's Baby
Frankenstein
The thing
La mouche
Les Yeux sans visage

10 questions
547 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , horreur , epouvanteCréer un quiz sur ce livre
.. ..