AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Alice Raillard (Traducteur)Eduardo Prado Coelho (Préfacier, etc.)
EAN : 9782070732944
180 pages
Éditeur : Gallimard (14/10/1993)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Journal, fiction, fragments éclatés de poèmes ? Maria Gabriela Llansol refuse la routine des chemins balisés. D'une main ferme elle dessine des paysages étranges où serencontrent, se superposent, se fondent des ondes de savoir, de sensations, de perceptions et de passions. En regard de cette crue --- comme la crue d'un fleuve ---, le calendrier du Journal découpe des séquences rassurantes. C'est le territoire des êtres enracinés --- la Maison, les animaux familiers,... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
nadejdanadejda   24 juin 2011
Jodoigne, 30 mai 1979
C'est la chaleur, comme en été au Portugal, mais déjà il fait sombre, et à la fin de l'après-midi l'électricité s'accumule comme en été dans le Brabant ; je me défais de la littérature et passe sur la rive de la langue ; je crois que le Portugal est un territoire de voyage, étoilé, ou ayant la configuration des étoiles selon les itinéraires des Portugais, fugitifs, juifs, commerçants, émigrants, ou navigateurs ; tel est l'arbre généalogique dessiné en marge de la littérature portugaise. Ses thèmes, réduits au pays diminué de ses routes de voyage, sont des thèmes carcéraux qui révèlent la médiocrité des relations sociales en général, et le développement académique d'une littérature ; tout autre est la ligne discontinue des mémoires enfouies dans les sables d'une carte céleste ; presque ignoré de la littérature dominante s'obstine à surgir un champ inondé de la langue où se connaître à travers elle fait partie des amours intimes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
nadejdanadejda   24 juin 2011
Herbais, 26 juillet 1981
Moyen-Age :
Quand lire un livre était le commenter..., l'idée qu'un texte est pour un bon usage me fait évoquer mon propre corps et la sensualité de l'entendement. Abelard donnait le conseil suivant : "apprends longtemps, enseigne tard, et seulement ce que tu jugeras valoir la peine. Quant à écrire, ne te presse pas."
Serais-je au moment où pour approfondir le trouble d'une expérience je me détourne du plaisir charnel ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
nadejdanadejda   24 juin 2011
...celui qui écrit possède différents espaces de langage, avec des ouvertures qui permettent leur mutuelle interpénétration. Sans quoi il n'y aurait que la reconstitution, non signifiante, d'une vieillerie. Ecrire, c'est amplifier peu à peu.
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : littérature portugaiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Maria Gabriela Llansol (3) Voir plus




Quiz Voir plus

Annie Ernaux

Sa famille proche se compose de:

père, mère, soeur, frère
père, mère, soeur
père, mère, frère
père et mère

12 questions
147 lecteurs ont répondu
Thème : Annie ErnauxCréer un quiz sur ce livre