AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Quitte à tuer autant le faire dans l'ordre (17)

Leoniee
Leoniee   17 février 2019
Lily est impressionnée. Quel esprit d’analyse malgré les circonstances ! D’ordinaire, une victime sur le point de mourir s’affole et hurle comme un chat qu’on baptise mais là, il assure. Il en est presque sexy.
Commenter  J’apprécie          120
Leoniee
Leoniee   18 février 2019
Depuis quelques jours, sa vie d'avant lui échappe. Elle a l'impression d'être sur un terrain de volley, de crier : J'ai, j'ai ! mais de se prendre le ballon en pleine face.
Commenter  J’apprécie          110
LeslecturesdeNinon
LeslecturesdeNinon   16 février 2019
Elle, la meilleure rédactrice de modes d'emploi de la région a oublié d'écrire sa propre notice. Celle de son coeur. Celle de sa vie.
Commenter  J’apprécie          30
myfasu
myfasu   28 avril 2019
et souvent il arrivait que des spaghettis tombent derrière notre cuisinière. A chaque fois, sans relâche, Vermicelle (une petite souris) venait récupérer son butin.

Elle se logeait entre le mur et le fourneau et piquait la longue tige de blé.

Mais le passage était si étroit que le spaghetti cassait à chaque fois et se transformait en petits bouts de vermicelles. Mais loin de se décourager, elle revenait et revenait et n'en finissait pas avec ses aller-retour ! Elle les voulait ses petits bouts de bonheur !

Au début, son butin avait l'allure d'une belle ligne droite à suivre. Elle s'imaginait la grignoter par les deux bouts et se rassasier à chaque bouchée.

Mais vois-tu ma Lily, le bonheur est un spaghetti qu'il faut casser. Le bonheur n'est pas une longue route tranquille mais bien une série de morceaux à recoller, de tranches de vie à partager et parfois de miettes à ramasser.
Commenter  J’apprécie          21
Leoniee
Leoniee   17 février 2019
Albert, quant à lui, sent cette souffrance qui embaume les lieux. Sous ses pieds, l’herbe se fait de plus en plus fraîche. Les brindilles deviennent des pics froids et saillants. Les sillons dans la terre prennent des allures d’affreux labyrinthe. Sous ce chêne centenaire, trois âmes silencieuses s’inquiètent.
Commenter  J’apprécie          20
Leoniee
Leoniee   17 février 2019
Lily n’en peut plus. Elle aspire juste au bonheur. Elle aime son job et il est hors de question qu’on lui ôte cette joie. Fornex, c’est une putain d’agrafe 23/10 dans une agrafeuse d’écolier. Ça frime et ça coince. Ça fout un bordel monstre chez les agrafes alignées sagement dans leur toboggan en acier galvanisé.
Commenter  J’apprécie          20
LeslecturesdeNinon
LeslecturesdeNinon   16 février 2019
Il n'y a pas de recette du bonheur, on ne trouve pas ça dans les bouquins, ma Lily... mais dans son propre coeur. Vois-tu, le bonheur viendra à toi s'il ne se sent pas pris au piège. Il n'aime pas les guets-apens et préfère les surprises. Tu verras, il t'aimera s'il ne se sent pas obligé.
Commenter  J’apprécie          10
LeslecturesdeNinon
LeslecturesdeNinon   16 février 2019
— Essaie de rentrer dans ma tête et surtout, sois franc, ok ?
— Dans ta tête ? Non, mais attends, j'ai envie de revenir vivant moi !
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui
rkhettaoui   08 décembre 2018
Il ne faut jamais négliger l’effet que peut avoir la lumière du frigo sur votre visage. Le matin, au réveil, elle se glisse sur votre peau comme un brouillard écossais, révélant à peine le doux sillage de votre regard. Le week-end, en soirée, alors que vous venez récupérer la dernière bière du pack, la lumière repère déjà, tel le projecteur d’un mirador de prison, la gueule de bois qui ne pourra s’échapper.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui
rkhettaoui   08 décembre 2018
Et puis, elle se dit que finalement, elle l’aime bien sa petite vie de rédactrice de notices. Un job tranquille qu’elle maîtrise à la perfection. Des collègues plutôt sympas. Un chef arrogant et puant, certes, mais après tout, qui n’a pas ce genre de patron ? Elle regarde le dernier Pringles au fond de la boîte. Il lui rappelle le maïs de la pub Bonduelle qui pleure au fond de la conserve. Elle est comme ce maïs, seule. Swiffer s’approche d’elle comme pour la réconforter. À moins que ce ne soit pour choper la dernière chips ?
Commenter  J’apprécie          10




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox





    Quiz Voir plus

    Compléter les titres

    Orgueil et ..., de Jane Austen ?

    Modestie
    Vantardise
    Innocence
    Préjugé

    10 questions
    15151 lecteurs ont répondu
    Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre