AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1090354533
Éditeur : Indigène Editions (19/06/2014)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Ken Loach (Propos recueillis par Thomas Destouches pour Allocine) : « Les puissants de ce monde souhaitent cacher certaines choses. On essaie toujours d’écarter les dissidents, d’éteindre les voix dissonantes. » « Les films doivent poser des questions, défier l’autorité, être subversifs ». Mais « n’oublions pas que tout dépend au final des spectateurs. S’ils décident de parler des thèmes après une projection, alors oui les films peuvent avoir cette influence, celle ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Didisha
  22 avril 2015
Une excellente synthèse de la pensée politique et esthétique (les deux sont indissociables) de Ken Loach, pour lequel le cinéma est moins un divertissement qu'un instrument de combat pour une société plus juste. On connaissait bien ses films, mais avec ce livre, on connaît mieux l'homme de courage de de probité qu'a toujours été, malgré les obstacles, Ken Loach. Un artiste et un homme exceptionnels.
Commenter  J’apprécie          70
ErnestLONDON
  21 octobre 2016
Dans ce long entretien, Ken Loach explique comment il pratique un cinéma politique pour tenter de subvertir, créer du désordre et soulever des doutes.
Article complet sur le blog de la Bibliothèque Fahrenheit 451.
Lien : http://bibliothequefahrenhei..
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
DidishaDidisha   22 avril 2015
La société est toujours basée sur le conflit, une classe contre une autre. Ceux qui ont le pouvoir ne veulent pas que le peuple combatte son vrai ennemi, la classe capitaliste, ceux qui possèdent et contrôlent les grandes entreprises, ceux qui dominent la finance ou la politique. Leur société est basée sur les conflits, la division et l'exploitation. Ils pensent: "Ta personne m'importe peu, je veux juste savoir combien tu peux me rapporter." Ils doivent alors trouver des boucs émissaires et ciblent toujours les plus faibles: les pauvres, les immigrés, les demandeurs d'asile, les minorités.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
DidishaDidisha   22 avril 2015
Si l'objectif de la caméra est comme un œil humain et que nous abordons les personnages du film comme si nous les observions de nos yeux, alors nous pouvons avoir le sentiment d'entrer en relation avec eux. Dans la vie, on n'entre pas en contact avec les gens en gros plan mais, au grand maximum, dans un cadre qui va de la tête aux épaules.
Commenter  J’apprécie          50
DidishaDidisha   22 avril 2015
Je pense que les histoires qui fonctionnent le mieux sont celles qui semblent relativement anodines, mais qui ont de grandes conséquences. Un petit caillou qui fait beaucoup de vagues. L'histoire est un microcosme qui illustre l'état du monde, met en lumière la façon dont la société fonctionne, en montre les dérives et les inégalités.
Commenter  J’apprécie          50
DidishaDidisha   22 avril 2015
Le cinéma fonctionne comme n'importe quel industrie dans le marché global. Le rouleau compresseur des entreprises multinationales écrase tout sur son passage. Les gros finiront par dominer et détruire les autres et il arrivera aux films ce qui est arrivé aux petits magasins qui ont disparu à cause des grandes surfaces. Si les pays ne sont pas capables de soutenir leur propre culture par des subventions et des accords spécifiques, leurs cultures cesseront d'exister. Si nous ne sommes pas vigilants, si nous ne résistons pas, nous finirons dans un monde totalement uniformisé dont la langue officielle sera l'anglais américanisé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
SalynaSalyna   25 août 2014
Pour Ken, nous sommes d'abord des citoyens, nous faisons partie d'une communauté d'êtres humains et notre rôle est d'agir contre l'injustice, qu'elle nous touche personnellement ou qu'elle frappe nos frères. La lutte est une réalité quotidienne, sans trêve ni repos.
Commenter  J’apprécie          40
Lire un extrait
Videos de Ken Loach (39) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ken Loach
Bande Annonce L'esprit de 45
Pays Grande-Bretagne Année 2013 Durée 94' Scénario Ken Loach Réalisation Ken Loach Production Why Not Productions / Fly Film Company
L'année 1945 a marqué un tournant dans l'histoire de la Grande- Bretagne. L'unité de son peuple pendant les combats de 1939-1945 et le souvenir douloureux de la guerre ont conduit à l'émergence d'un nouvel idéal social. La fraternité est ainsi devenue le mot d'ordre de cette époque. Le film entend mettre en lumière et rendre hommage à un moment clé de l'histoire du Royaume-Uni, marqué par un sentiment de solidarité sans précédent dont l'impact a été significatif pendant de nombreuses années, et qui mériterait d'être redécouvert aujourd'hui.
+ Lire la suite
autres livres classés : emancipationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Livres et Films

Quel livre a inspiré le film "La piel que habito" de Pedro Almodovar ?

'Double peau'
'La mygale'
'La mue du serpent'
'Peau à peau'

10 questions
5139 lecteurs ont répondu
Thèmes : Cinéma et littérature , films , adaptation , littérature , cinemaCréer un quiz sur ce livre