AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2211072992
Éditeur : L'Ecole des loisirs (24/10/2003)

Note moyenne : 4/5 (sur 29 notes)
Résumé :

Papa sourit a sept petits souriceaux. Sept petits souriceaux qui aiment énormément les histoires. Sept petits souriceaux à qui Papa souris raconte une histoire le soir avant qu'ils ne s'endorment.

Ce soir-là, Papa souris a une idée : il va raconter sept histoires. Une histoire pour chacun de ses petits souriceaux. Ecoutez donc... Un livre pour les enfants qui aiment déjà lire tout seuls

Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Musardise
  02 août 2016
Depuis toujours, je ne taris pas d'éloges sur cet album et cette fois ne fera pas exception. Ça fait quelque chose comme quarante ans que j'ai la chance d'avoir avec moi ce petit bijou, qui, certes, possède une saveur particulière pour moi, puisque qu'un de mes plus lointains souvenirs, c'est celui de ma grand-mère me le lisant. Je ne sais combien de fois je l'ai relu depuis cette époque... Et je continue à le relire régulièrement à l'heure qu'il est.
Ce qui fait à mon avis sa qualité, sa spécificité, et son charme, c'est le talent très particulier d'Arnold Lobel à comprendre les enfants et à écrire (et illustrer) des histoires dont les sujets et les personnages s'intègrent très naturellement à leur univers. Ainsi des peurs spécifiques à l'enfance, comme un nuage dans lequel on voit un monstre qui va nous manger (Nuages), des contraintes liées à la taille des enfants qui ne voient pas la même chose que les adultes (Grand-Pierre et Petit-Jean), de l'indifférence face aux règles de la bienséance (Le Père La Souris). L'auteur sait aussi jouer avec les codes habituels des contes et les détourner (Le puits aux souhaits, La souris et les vents), transformer une histoire qui relèverait du récit catastrophique d'un point de vue adulte en conte facétieux qui fera les délices d'un jeune esprit espiègle (Le bain), jouer avec les fantasmes les plus divers, comme celui de s'acheter de nouveaux pieds quand les nôtres sont usés (Le voyage). Et cet album, c'est aussi une invitation à apprendre à vivre en harmonie avec les autres et à se libérer de certaines conventions un peu absurdes et, il faut bien le dire, un rien bourgeoises. Bref, Arnold Lobel sait se couler dans l'univers de l'enfance avec un talent aussi exceptionnel qu'attachant.
Les illustrations pourraient paraître fades au premier abord pour qui n'est habitué qu'aux livres jeunesse d'aujourd'hui, souvent très colorés ; car, bien que ce livre soit toujours édité à l'École des loisirs, il date tout de même des années soixante-dix. Mais je crois c'est au contraire l'occasion de découvrir un dessin rétro tout en finesse, qui plaira parce que plein d'humour et qui permettra parfaitement à un enfant qui n'a pas encore appris à lire de suivre le scénario avec facilité et plaisir : une fois les histoires connues, il pourra sans souci le feuilleter seul, même si le texte lui échappe, et retrouver le fil du récit. Et il va de soi que vous êtes hautement invités à lire à haute voix, pour les plus petits, ce chef-d'oeuvre de la littérature jeunesse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          340
zembla
  17 mai 2012
Papa souris a sept enfants et pour les endormir il décide de leur lire sept histoires une pour chacun :
-" le puits au souhait" raconte l'histoire d'une petite fille qui lance des pièces dans un puits mais celui ci souffre quand il les reçoit.
-" Nuage" nous fait partager la rêverie d'un enfant et de son imagination sur la forme des nuages.
- "Grand-Pierre et Petit-Jean" nous raconte la vision différente de ces deux amis a cause de leur différence de taille.
- "La souris et les vents" nous raconte les mésaventures d'un souriceau qui fait du bateau et qui demande aux vents de souffler sur sa voile. Les vents vont souffler mais le résultat n'est peut-être pas celui escompté.
- "Le voyage" raconte le voyage difficile d'un souriceau pour aller voir sa maman. Tout semble se liguer contre lui pour qu'il n'aille pas jusqu'au bout mais celui ci ne se laisse pas décourager.
- "Le Père La Souris" n'aime pas les enfants mais un jour il perd son pantalon et tout le monde le rejette sauf ...
- "Le bain" raconte l'histoire d'une souris qui prend son bain et ne se trouvant jamais propre, inonde toute sa ville.

Sept petites histoires drôle,amusante et poétique dont les illustrations accompagnent parfaitement le texte.
En histoire du soir a partir de 5 ans et pour ceux qui lisent tout seul a partir de 6 ans.
Lien : http://desgoutsetdeslivres.o..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
soleil_pleureur
  29 juin 2017
Un livre très marrant, sympa à lire.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
MusardiseMusardise   02 août 2016
Un jour une souris entendit parler d'un drôle de puits : en y jetant une pièce de monnaie, on obtenait ce qu'on lui demandait. "Quelle chance !" dit la souris, "je vais avoir tout ce que je voudrai !". Elle alla au puits, y jeta une pièce de un franc et fit un souhait. "Aïe !" dit le puits, comme si on lui avait fait fait mal. Le lendemain, la souris recommença. Elle jeta dans le puits une pièce de un franc et fit un souhait. "Aïe ! dit encore le puits, comme si on l'avait battu.

Le puits aux souhaits
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          1810
MusardiseMusardise   08 août 2016
Un jour, comme d'habitude, il faisait sa petite promenade, quand il perdit soudain tous les boutons qui tenaient les bretelles de son pantalon. Des dames passaient par là. "à l'aide, au secours", cria le Père La Souris. Mais les dames furent scandalisées : "C'est affreux ! Votre pantalon est tombé !" Et elles s'éloignèrent à toute vitesse. Le Père La Souris courut chez lui et appela à l'aide. Mais sa femme lui répondit : "Tu as l'air d'un imbécile à te promener en caleçon." Et elle lui donna un bon coup sur la tête.

Le Père La Souris
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
MusardiseMusardise   03 août 2016
Un jour, un souriceau sortit en bateau, mais il n'y avait pas de vent et le bateau n'avançait pas. "Vent !" s'écria le souriceau, "descends vite, et pousse mon bateau de l'autre côté du lac !" "J’arrive", dit le vent d'ouest. Et il souffla tant et si bien que le souriceau et le bateau s’envolèrent... et atterrirent sur le toit d'une maison.

La souris et les vents
Commenter  J’apprécie          120
MusardiseMusardise   30 janvier 2015
Mais au bord de la route il y avait quelqu'un qui vendait des chaussures de basket. Aussitôt le souriceau en acheta une paire. Il les mit et courut, courut, courut, jusqu'à ce qu'elles soient usées. Alors, le souriceau se déchaussa et marcha, marcha, marcha... jusqu'à avoir si mal aux pieds qu'il ne pouvait plus avancer. Mais au bord de la route, il y avait quelqu'un qui vendait des pieds.

Le voyage
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
musaraneusmusaraneus   21 juillet 2014
Il y avait une fois une souris qui était toute sale.
Elle prit donc un bain.
L'eau coula et remplit la baignoire.
Mais la souris était toujours sale.
Elle laissa l'eau couler sur le dallage.
L'eau remplit la salle de bain;
mais la souris était toujours sale
...
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Arnold Lobel (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Arnold Lobel
"Le magicien des couleurs"
autres livres classés : sourisVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Un roman, un auteur

Qui a écrit " Désolations"

Russell Banks
David Vann
Craig Johnson
William Faulkner

10 questions
211 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature américaineCréer un quiz sur ce livre