AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791093301075
Éditeur : (30/01/2017)

Note moyenne : 4.8/5 (sur 10 notes)
Résumé :
« On dit que la floraison des cerisiers ne dure pas, car l'essentiel se cueille en une seule seconde. »Un soir, Ame et Tora se rencontrent sur le quai d'une gare de Tokyo. L'un travaille pour payer ses études. L'autre est cuisinier, batteur dans un groupe à ses heures. Ils auraient pu se croiser et, très vite, s'oublier. Ils auraient pu rester des étrangers si Tora n'avait pas remarqué le regard étrangement triste posé sur lui ; ces yeux si particuliers. Tora y voit... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Glittery_books
  29 janvier 2017
Dans ce récit, nous rencontrons Ame (non je ne ferais aucune blague avec son prénom, pas de jeu de mot non plus) qui est un jeune homme assez particulier pour les autres, surtout physiquement. Eh oui, l'histoire se passe au Japon, et il est métisse : son père est Américain. Donc il est malheureusement mal vu. Rajoutez à cela ses yeux vairons (il y a une histoire derrière ces derniers, mais il faut le lire pour savoir. Je vous laisse découvrir cette histoire.) et vous avez un Ame renfermé suite au rejet de beaucoup, un Ame incroyablement méfiant, et un Ame très triste intérieurement. Et au dessus de tout cela, il y a un Ame tellement fort. Il suit ses cours, et il a un travail horrible. Même deux, je dirais. J'ai eu les larmes aux yeux en apprenant ce qu'il faisait, j'avais envie de rentrer dans le livre, et de lui dire “tiens, prends tout ce que j'ai, ne souffres plus je t'en supplie” et bordel quoi, ça m'a mis dans un état… C'est simple, j'ai cru que j'allais m'étouffer avec mes larmes tellement ça coulait. Et puis ensuite, on découvre un Ame différent. Un jeune homme qui fait un peu plus confiance, qui s'ouvre peu à peu, qui, malgré le fait qu'il a peur de ses sentiments, et même des autres, s'attache et s'approche des autres. Il est fascinant, bouleversant, incroyable. C'est un personnage très sombre, il a un passé très dur, mais malgré tout, il est toujours là, il reste fort, et l'espoir se fraye un chemin peu à peu.
Ensuite, il y a Tora. Ah, petit Tora… Lui aussi c'est un sacré personnage. Jeune homme très joyeux, qui m'a donné l'impression de bouger tout le temps et qui me donnait la pêche, il cache malgré tout un passé aussi difficile, qu'il arrive parfaitement à cacher d'ailleurs. C'est un jeune hétéro qui a beaucoup de mal avec les filles, on le comprends dès le début, mais qui n'abandonne jamais. Au début, je me suis dis “pitié pas un gros lourd qui fait de fille en fille” et heureusement, il n'est pas comme ça. Au contraire, je pense qu'il drague les filles parce qu'il cherche de la compagnie, et qu'il a besoin de ça, en quelque sorte, par rapport au passé. Et puis, c'est un musicien, un fan de musique. Il est batteur dans un groupe, mais assiste aussi souvent à des concerts et aime écouter de la musique. Je me suis d'ailleurs beaucoup reconnue en lui grâce à ça. Il est aussi très bon cuisinier, il en a même fait son travail. Au fil du récit, on découvre que Tora est un peu naïf, a un peu de mal avec les sentiments qui s'installent en lui, et surtout, qu'il n'a pas tout à fait confiance en lui. Mais on ne peut pas le blâmer, l'amour, ça peut parfois perturbé hein ! On apprends aussi que ce petit bonhomme (Je plaisante il est grand) sait être doux, patient, niais parfois, et tellement adorable. Enfin dès le début il est gentil, mais au fil du récit… Vous comprendrez lorsque vous lirez ce livre !
La rencontre a fait battre mon petit coeur de guimauve. Sérieusement, c'était tellement mignon. Et, presque à la fin, on comprends un peu mieux et j'ai été encore un peu plus bouleversée. C'est la rencontre qui chamboule tout, celle qui devait arriver, celle qui était là pile au bon moment. Ils devaient se rencontrer à ce moment précis, c'était clairement le destin (encore une fois, il faut lire le livre pour comprendre.) et c'est cette rencontre qui les change à jamais. Tous les deux.
Maintenant, parlons des personnages secondaires.
La grand-mère de Tora est la personne la plus adorable et mignonne et drôle du livre. Je suis tombée sous le charme (enfin vous me comprenez quoi…) de cette dame âgée qui aime son petit fils plus que tout, et qui accepte tous ses amis. Elle est ouverte d'esprit, elle comprends vite le petit jeu d'Ame et de Tora (avant même qu'ils s'en rendent compte eux-mêmes, c'est pour dire!) et elle…. a de petites techniques pour les rapprocher, on va dire.
Les membres du groupe de Tora sont aussi très importants, il y a Hiroki, qui m'a énervée, fait pleurer, fait rire… Ce jeune homme aura son propre tome, sa propre histoire, donc l'auteur plante un décor, nous le fait découvrir mais très peu, et… j'ai hâte de lire ce livre là.
Daisuke, qui est le guitariste, avec Sai aussi. Ils m'intriguent beaucoup ces deux là, et accueillent vraiment bien Ame alors je les aime !
Shizuru, qui est celui qu'on voit le moins finalement. Il a des parents exigeants, donc bosse énormément ses cours. Malgré ça, c'est un petit prodige qui sait jouer du piano, du violon… et de la basse, c'est son rôle dans le groupe. C'est un garçon mystérieux, un peu bad boy je trouve, qui m'intrigue lui aussi.
Je passe rapidement sur Eita, qui m'a fait fronçé les sourcils à quelques reprises et dont je me suis vraiment beaucoup méfiée.
Il y a aussi les parents des deux personnages principaux, mais ils ne sont pas tellement là, et puis, je vous laisse les découvrir dans le récit que ce soit au présent ou dans les flashback.
C'est un livre qui m'a complètement happée. Lorsque je commençais à le lire, j'avais l'impression d'être dans une petite bulle. On a beaucoup de mal à le lâcher, la plume de l'auteur est agréable, addictive, elle sait nous tenir en haleine. Je me suis demandée, au début, où tout cela allait nous mener, s'il allait avoir une romance ou simplement de l'amitié, si ça allait bien se finir aussi, si l'espoir que j'avais au fond de moi n'allait pas se briser et me faire pleurer. C'était une expérience vraiment unique, je n'ai jamais vécu cela avec un livre. C'était magique.
L'histoire parle de la reconstruction de soi même, avec de l'aide ou non. Elle montre que lorsque quelqu'un nous tends la main, il faut apprendre à la saisir au lieu d'alimenter notre fierté. Que parfois, il suffit d'une seule rencontre pour que tout change, en bien ou en mal. C'est un livre qui malgré toutes les difficultés et les épreuves, parle d'espoir, montre qu'il ne faut jamais perdre espoir, qu'il ne faut surtout pas abandonner, et qu'il y a des gens bons autour de soi, il faut juste regarder plus attentivement, ou ne pas juger sur le physique.
J'ai adoré apprendre des traditions, des mots, des noms de nourriture. La culture asiatique en générale est quelque chose qui m'intrigue beaucoup, et j'ai appris beaucoup de choses. (et ça m'a donné encore plus envie d'aller en voyage là bas, faire un peu le tour du Japon..)
le seul point négatif, pour ma petite mémoire (c'est de pire en pire d'ailleurs je commence à m'inquiéter…) c'est le nombre de personnages, évidemment. Mais au bout d'un moment, j'ai bien mémorisé et ç'a été tout seul. Donc ce n'est pas vraiment un point négatif, juste du chipotage.
En bref, une lecture qui m'a passionné, qui m'a fait apprendre des choses, qui m'a rappelé d'avoir confiance en moi, qui m'a redonné de l'espoir, de la pêche. Je me suis aussi beaucoup attachée aux personnages principaux. J'ai fini le livre en pleurs, et je n'arrivais pas à m'arrêter. Pas parce que la fin ne me plaisait pas, ou quoique ce soit, mais parce que ça me faisait vraiment mal de quitter ces deux personnages. Je ne voulais pas. En deux jours, j'ai eu l'impression de m'être vraiment fait des amis, de les avoir eu auprès de moi, chez moi. Ils m'ont touchés d'une façon particulière, je crois. Ils sont tellement incroyables.. Je vous recommande vraiment ce livre. Et je vous invite à découvrir la plume de l'auteur, parce que les personnages créés sont toujours exceptionnels.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Mateiva
  04 février 2017
Un immense coup de coeur pour ce roman qui m'a marquée, autant ses protagonistes que son histoire.
Un roman sublime, des personnages à fleur de peau, sensibles, joyeux et sombres.
Un roman qui m'a touchée, qui m'a fait l'effet de... Je ne sais pas comment vous l'expliquer vraiment, mais comme un apaisement de par l'environnement, la solennité de certains paysages, une sensation de plénitude, par sa poésie, et en même temps, par le vécu et le présent, très difficile, de Ame, une noirceur apaisée par l'esprit lumineux de Tora.
Ame est sensible, très courageux. le bonheur est un doux rêve auquel il aspire. Il s'oubli dans ses sacrifices pour pouvoir s'en sortir. La honte qu'il ressent, et son dégoût envers lui-même, sont juste un crève-coeur pour nous, lecteur. C'est un être si bon, si gentil. Sa fragilité cache une force hors norme. Sa rencontre avec Tora, sur un quai de gare, va lui apporter beaucoup plus que sa vie.
J'ai aimé sa franchise et sa timidité. Et même si mon coeur a vacillé face à tout ce qu'il a enduré, et endure, j'ai aimé tout ce qui a fait de lui ce qu'il est, et ce qu'il deviendra.
Tora est une personne juste fabuleuse. Il est lumineux, généreux, protecteur. Ses paroles sont d'une maturité bouleversante, si vraies, si pleines de sentiment... Il est attendrissant dans sa naïveté envers ce petit truc qu'il ressent pour Ame. Petit truc qui prendra une place immense dans son coeur, insidieusement, sans s'en apercevoir, quelque chose de naturel, de normal, qui balaiera tous ses doutes une fois ce petit truc libéré de toutes appréhensions, de toutes barrières.
Page après page, nous découvrons tout un panel de personnages, tout aussi importants les uns que les autres. Ils nous régalerons de leur caractère si différents, nous ferons sourire de leurs remarques et nous toucherons par ce lien qui les unis tous.
Oba, la grand-mère de Tora, est formidable. Elle dégage une telle sagesse et un regard si beau sur Tora ou Ame, qu'elle a su conquérir mon coeur avec beaucoup de respect et d'humilité.
Les lieux sont bien définis, les paysages bien décrits. J'ai eu l'impression d'être au Japon, aux côtés de nos protagonistes.
Chaque expression, lieux, événement ou nom de plat, nous sont expliqués et j'ai beaucoup apprécié ceci car cela m'a donné l'impression de m'immerger totalement dans l'ambiance, dans le texte.
Et si je souhaite être honnête avec vous, je vous avouerai que ce roman m'a donné l'envie de m'acheter un cerisier du Japon, car c'est tout ce que représente ce roman, une renaissance, un changement, un souffle, un apaisement, une sérénité...où tout s'envole, tout devient limpide.
Cet amour qui éclot sous nos yeux est, et sera, un long apprentissage, un don de soi, une confiance à donner, la lumière après la nuit, un échange de paroles et de confessions poignantes, une connexion d'âme évidente. Ame et Tora sont bouleversants de sincérité, que ce soit dans leurs gestes, leurs mots ou dans le respect de l'autre.
Avec ce nouveau registre, cet univers différent, Rohan Lockhart élève sa plume à un autre niveau, ce qui apporte une émotion nouvelle, intense. Elle a construit des personnages opposés et complémentaires, des personnages honnêtes, purs, aux caractères bien définis. Elle a su apporter un passé et un présent, très difficile, très cruel pour Ame, le tout en utilisant des mots durs, crus, pertinents, qui m'ont mis la larme à l'oeil, plus d'une fois, tant mon coeur s'est serré devant cette injustice qui semblait s'abattre sur Ame.
Ame et Tora ? C'est une délicatesse décrite par l'auteur avec pudeur et douceur.
Une plume fluide, qui s'affirme et s'affine, et, surtout, qui réussi à faire ressortir les sentiments des personnages avec beaucoup de justesse et de passion, de telle sorte que nous, lecteurs, les vivons totalement. C'est magnifique.
Ce roman c'est une histoire bouleversante, douce et si belle, un coup de coeur, un bonheur. Les sentiments se bousculent, les souvenirs et la souffrance afflues, apportant des blocages, des blessures à guérir, à apaiser. L'espoir est au bout, au bout d'un courage, le courage de se laisser aller, de patienter, de se réapproprier soi-même, d'oser, accepter, pour pouvoir enfin vivre libre, vivre heureux, vivre aimé.
Un bel hymne à l'amour, à la tolérance, à la force de se reconstruire, d'accepter ce qui s'offre à nous, ce destin qui un jour, vous voudra du bien.
Je vous laisse découvrir ce sublime roman par vous-même, car il y a une vraie histoire, qui englobe plusieurs personnages pour former un tout magnifique, un tout qui vous procure une multitude d'émotion, le tout enveloppé dans un pays aux nombreuses significations, un pays enchanteur, si bien développé par l'auteur. Laissez-vous bercer par Ame et Tora, par l'atmosphère positive de ce récit qui m'a marquée, sincèrement.
Lien : http://mateiva.blogspot.fr/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
narcose
  31 janvier 2017
Alors laissez moi vous dire, que moi qui suis une fervente amatrice de Japon … j'ai adoré ce livre !!!
On a frôlé le coup de coeur !
Tout d'abord, la couverture m'a charmée : simple, sobre, épurée … en un mot … aussi simple que les Japonais en apparence !
Et puis j'ai démarré la lecture … et là, je me suis retrouvée propulsée à des milliers de kilomètres d'un coup de baguette “magique” … sans rien voir venir … embarquée par l'histoire de Ame et Tora, ces deux jeunes hommes que tout sépare à priori.
Ame, jeune étudiant, galère à s'en sortir entre ces deux petits boulots et ses études … obligé de renier sa dignité pour gagner de quoi payer son loyer, il est désespérement résigné à sa vie.
Alors qu'il attend le train pour rentrer chez lui un soir, il croise la route de Tora, insouciant batteur d'un groupe de rock et cuisinier dans une brasserie.
Ces deux là n'avaient à priori aucune chance de se rencontrer : l'un est gay, l'autre hétéro … l'un est cabossé par la vie, l'autre a grandi dans un écrin plutôt douillet, l'un a des amis, l'autre n'en a pas …
Et pourtant “la mayonnaise prend” entre ces deux là, au premier regard.
Une attirance naît entre eux, irrémédiable et dévastatrice.
Mais est ce que cette attirance et cette complicité qui se créée entre eux seront suffisantes pour guérir Ame de ses blessures (physiques et morales) ? est ce que cela suffira à Tora pour accepter son attirance et l'intégrer dans sa troupe d'amis ?
Je vous laisse lire cette histoire pour vous faire votre avis.
💖 pour ma part, j'ai vraiment adoré ce récit qui alterne les points de vue des personnages.
Tout en retenue, on sent bien que l'auteur adore ses personnages et qu'elle souhaite les voir heureux.
Ces deux là sont bien cabossés par la vie, à des degrés différents et aussi complémentaires que les deux faces d'une pièce de monnaie.
Au fil des chapitres et de la lecture, on se prend au jeu de leurs sentiments et on se laisse embarquer dans l'univers que l'auteur a réussi à monter autour d'eux.
Petite mention spéciale aux personnages secondaires, notamment le groupe de musiciens et Oba, une grand mère qui “déchire” et qu'on aimerait tous avoir … !
J'ai vraiment adoré cette trame qui est tissée entre ces deux là, leurs hésitations, leurs décisions et leur manière d'envisager la vie.
Les sujets traités sont quand même assez lourds et conséquents sous des apparences légères : prostitution, solitude affective et amoureuse, poids des conventions dans une société qui oblige les gens à se conformer à une vie qui ne leur convient pas et qui s'octroient quelques moments de plaisir pour oublier la monotonie de leur quotidien.
Au delà d'une romance entre hommes, c'est surtout un coup de projecteur sur la société japonaise, vue de l'intérieur, un point de vue qu'on a peu l'habitude de voir en Occident.
J'ai particulièrement aimé les petits “points culture” à la fin de certains chapitres, qui détaillent et expliquent certains termes, concepts, de manière claire et sans polluer l'histoire.
🌟 pour résumer : cette histoire, si vous aimez le Japon (et sa culture) ainsi que les histoires entre hommes, va être un vrai bonheur pour vous.
Si vous souhaitez aussi découvrir ce genre littéraire, vous y trouverez votre compte, car les scènes sensuelles sont toujours croquées avec délicatesse, sentiments et tendresse.
Une lecture à ne pas manquer !!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
BohoStonesBooks
  22 avril 2017
[Date : 5 mars 2017]
Merci avant tout à l'auteure Rohan Lockhart pour le service-presse et sa confiance adorable :).

Il y a très longtemps que je n'avais pas lu un roman de ce style, qui offre une plongée immersive dans un monde très japonisant, aux allures parfois de manga romantique. Notez bien que mon premier manga à la fois comique et sentimental est : Vidéo girl Aï ! (génial au passage, je vous le recommande, c'est vieux, mais c'est génial).

Sans compter que la couverture du roman est très belle, simple mais tout à fait mon style.

L'histoire commence ainsi : le jeune Ame voit sa vie bouleversée par sa rencontre, à un arrêt de bus, avec Tora, jeune joueur d'un groupe de rock et petit cuisinier. Tora découvre à ce moment-là, après le départ de Ame, la carte professionnelle que ce dernier a accidentellement fait tomber, et cherche ensuite à le revoir.

Ame pourrait être un garçon heureux qui a tout ce qu'il veut pour lui, malheureusement ça n'est pas le cas. Il vit dans un monde très sombre, rempli de nuage gris et menaçants. Il travaille le soir après ses études afin de payer le loyer de son petit chez lui ainsi que toutes les dépenses du quotidien, mais ce travail est un de ceux dont personne ne voudrait : Ame vend son corps pour s'en sortir.

Ame m'a transporté dans un monde très triste et tout ce que je voulais c'était le tirer par le bras pour le sortir de là. J'étais très mal, j'ai même pleuré, et je me disais : « mais pourquoi… Pourquoi ? Il ne mérite pas tout ce malheur ! ». Heureusement que Tora débarque dans sa vie pour l'aider à surmonter les épreuves qui ne feront que se succéder, il va même vouloir en savoir plus sur le passé de Ame et ce dernier, non après quelques hésitations, finira par lui faire confiance et se confira sur ce qu'il a vécu. Il parlera de ses parents peu présents aux nationalités différentes – un père américain et mère japonaise – et de son frère qui semble mieux réussir sa vie que lui.

Nous comprenons vite que Tora est hétérosexuel, il ne semble d'ailleurs ne jamais s'être posé de questions à ce sujet, ni même s'être soucié de sa sexualité. Pourtant, Ame va le troubler, et bouleverser sa vie comme lui bouleverse la sienne. Evidemment, les sentiments naissants qu'il éprouve vont lui faire peur, et il ne va pas manquer de s'interroger ; il va d'ailleurs jusqu'à demander l'aide de son meilleur, Hiroki, qui est gay. Ce garçon est à la fois chiant, mais très drôle, et il n'hésitera pas aider et guider Tora.

Le petit truc qui m'a un peu « gêné » si je puis dire, ce sont les quelques informations culturelles, très intéressantes au demeurant, qui apparaissent entre quelques chapitres. J'avoue que ça déstabilise un peu, rien de bien méchant évidemment rassurez-vous, cela ne nous empêche pas d'apprécier et de continuer la lecture, mais je pense que cela aurait été mieux de tout mettre à la fin :). Quand j'ai vu ça la première fois, j'étais perdue, j'ai cru que c'était un bug du fichier lol, mais pourtant non. Voilà, c'est le seul point un peu gênant pour moi.

Pour conclure : dans l'ensemble, c'était super ! L'auteure a su m'emmener dans son monde, m'y plonger en douceur mais avec, néanmoins, une certaine fermeté.

Merci pour ce beau moment, merci pour ta plume que j'adore, si légère et pourtant troublante, si entraînante ! Pas une seule fois je n'ai été laissée de côté, j'avais vraiment l'impression de faire partie de cet univers, et une telle immersion est un véritable plaisir.
Lien : https://chrobookscoffee.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lysette
  22 octobre 2017
Un p.... de coup de coeur !
J'ai téléchargé ce livre par pur hasard, ne connaissant Rohan Lockart qu'au travers de Troublemaker. Mais dés le premier chapitre, j'ai compris que les personnages allaient me toucher, me percuter de plein fouet et me laisser une trace indélébile au creux de l'âme.
Tout débute par une rencontre fortuite. Ame est un jeune homme brisé, de toutes les manières imaginables. Quant à Tora, sous ses airs guillerets et avenants, il n'en reste pas moins un homme touchant et profondément bon. Ces deux personnages m'ont juste happée, tout comme les personnages secondaires, travaillés et essentiels au récit. Note spécial pour Oba, une mamie comme on rêve tous d'en avoir une !
L'intrigue est violente, dur et sans concession, l'auteur nous plonge dans la réalité de la prostitution, du rejet, et de l'abnégation de soi. Pourtant au fil du récit, la beauté de la vie, le bonheur et une relation transcendante prennent place, rendant le sourire et offrant des larmes incontournables !
La plume de Rohan Lockhart y est aussi pour beaucoup. Elle décrit avec justesse les émotions, prends le temps de poser ces personnages avants de les lancer dans des péripéties. L'auteur fait le choix de suggérer la violence, plutôt que de la décrire crûment, un choix pertinent et en accord avec la personnalité de nos personnages.
En bref, un roman percutant, d'une beauté et d'une justesse rare, que je recommande sans hésiter et qui me marquera encore longtemps.
Bonne lecture à tous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
LesLecturesdOrianeLesLecturesdOriane   26 janvier 2017
« — Pardon, fit-il en hochant la tête, alors qu’il cherchait un mouchoir dans sa poche.
— Ne croit pas que je te demande ça par… je ne sais pas comment on dit… machisme ? Les hommes peuvent pleurer, et dans ta situation, c’est totalement logique, mais…
Pendant qu’il essuyait ses joues et le contour de ses yeux, Ame entrevoyait le visage embarrassé de Tora sans comprendre réellement ce qu’il essayait d’exprimer.
— Ça me fait trop mal au cœur de te voir si triste, souffla-t-il. Alors s’il te plaît, sois heureux à mes côtés, d’accord ?
Ame acquiesça, demeurant toujours dans le flou quant à la l’attitude de son ami. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LesLecturesdOrianeLesLecturesdOriane   26 janvier 2017
« — J’avoue que je ne connais pas l’interprète ni la musique, expliqua Ame. Je l’ai juste téléchargé parce que j’aimais bien ce côté traditionnel et rythmé.
— Tu ne connais pas la version originale ? s’étonna-t-il.
— Pas du tout ! Le visage de Tora s’illumina.
— C’est le groupe Ninja ! Il faut vraiment que je t’amène au Game Center, c’est MA chanson, dit-il. Je suis champion à Taiko no Taitsujin !
Ame le regarda éberlué. En quelle langue Tora lui parlait-il, il ne comprenait rien de ce qu’il racontait.
— Quoi, tu ne connais pas ? Tu ne joues pas aux jeux vidéo ? s’étrangla-t-il presque.
— Non, sourit Ame. Mais je serais ravi que tu me montres ça.
— Alors là, tu ne me le répéteras pas deux fois, rétorqua-t-il. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LysetteLysette   22 octobre 2017
- J'essaie juste de ne pas trop penser au fait que tu sois doté d'un sexe plus gros que le mien, parce que ma fierté en prend un coup.
Commenter  J’apprécie          10
LysetteLysette   22 octobre 2017
Parfois, il regrettait son rythme de vie déstructuré qui ne lui ferait pas de cadeau dans quelques années, lorsque son foie commencera à faiblir.
Commenter  J’apprécie          00
LysetteLysette   22 octobre 2017
Peut-être est-ce le manque de recul face à son amour débordants, mais Tora avait toutes les qualités du monde à ses yeux.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : parcours de vieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Pentaquiz : on recherche le cinquième terme

Afrique, Amérique, Asie, Europe, ...

Basson
le chien Dagobert
Le Deutéronome
Jean Valjean
New York
Océanie
Rimski-Korsakov
Russie

16 questions
353 lecteurs ont répondu
Thèmes : anatomie , bande dessinée , géographie , géopolitique , littérature , musique , société , sport , zoologieCréer un quiz sur ce livre