AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2375742818
Éditeur : MxM Bookmark (22/03/2017)

Note moyenne : 3.92/5 (sur 12 notes)
Résumé :
Saga : Le pavillon des chimères - Tome 1

Le Royaume du Feu, voit son roi mourir, de jour en jour...

Khin, second héritier de la couronne, est encore meurtri par la mort de son frère et se perd dans des plaisirs éphémères qui lui procurent un peu de réconfort. Il s’abîme dans sa cage dorée et ne trouve de véritable repos ni près de Kalei, son tendre ami, et encore moins auprès d’Aden, son futur époux qui veut l’enfermer dans un mariage ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Lilylelfe
  15 janvier 2018
Tout d'abord un grand merci à MxM Bookmark pour ce service presse qui fut encore une fois un très bon moment de lecture.
En voyant que le tome 2 allait sortir prochainement, je n'ai pas pu résister à découvrir le premier opus de cette saga de Rohan. Ayant découvert la plume de l'auteur à travers Virtual Room, je ne doutais pas de savourer ce roman-ci. Et en effet, ce n'est pas une déception pour moi, loin de là !
On plonge directement dans une ambiance très babylonienne, aux côté de Den, prince du royaume du Feu. On démarre sur une période de crise intense, qui pose une atmosphère très tendue dès le départ, et ce malgré l'absence d'action potentielle : une sécheresse ravage le pays, la guerre est aux frontières, tandis que le roi se meurt. Son fils, Den, est anxieux à l'idée que ce père tant aimé puisse le quitter, le laisser à la tête du royaume.
Den n'est pas fait pour diriger, il le sait, et il craint le poids de la couronne sur ses épaules. C'est un homme volage, qui ne souhaite aucune charge et préfère une vie tranquille et sensuelle dans une belle cage dorée plutôt que les responsabilités conférées par une telle puissance. Un homme un peu faible, qu'on pourrait qualifier de pleutre, mais qui ne souhaite simplement pas sacrifier sa vie tout entière pour des responsabilités écrasantes, qu'il sait n'être pas à même de tenir.
Quelques pages après la mise en place de cette situation catastrophe, apparait le second héros de l'histoire, ou peut-être même devrais-je dire le véritable héros de ce premier opus. Khin, le cousin de Den, a perdu son père peu de temps après sa naissance, et sa mère et son petit-frère quand il était encore petit. Il a été pris sous l'aile du roi, qui le chérit et l'aime comme un véritable fils. Contrairement à la reine Indira, qui ne l'apprécie visiblement pas des masses.
À peine apparu, le personnage de Khin fascine et intrigue. Sensuel, déluré, en perpétuelle recherche de plaisir, il cache en lui une souffrance qui le pousse à vivre une vie dépravée dans ce palais qu'il aime et déteste à la fois. le titre de ce tome 1, « golden chains » (les chaines d'or), prend rapidement tout son sens au fur et à mesure qu'on en découvre plus sur cet homme au grand coeur blessé.
Khin est un personnage que j'ai beaucoup apprécié, et l'entourage qui sillonne sa présence également. Il a une bonne âme, il se soucie des gens, qu'ils soient nobles, ou servants. Bien qu'il soit l'un des personnages les plus éminents du royaume, il reste humble et à l'écoute. Contrairement à ses pairs, il est contre l'esclavage, et apprécie de traiter les autres en égaux, fussent-ils de plus bas rang que lui.
Sa gentillesse et sa bienveillance sont connues de tous, de même que sa lubricité. Khin aime se faire posséder par tous les hommes virils qui lui plaisent, particulièrement les soldats de sa garde. L'un d'eux se démarque du lot, son garde du corps, Kalei. Un homme que j'ai beaucoup apprécié également. Kalei, dans le passé, a sauvé la vie de Khin, et puis, il est devenu son seul ami, son protecteur, et son amant. Il est fou de lui, mais Khin ne lui rend pas ses sentiments. Pour autant, Khin a besoin de sa présence, de son amour, de sa tendresse, parce qu'elle comble un manque immense qu'il a en lui.
Oui, Khin a de gros besoins. Besoin de se sentir aimé, choyé et entouré, besoin d'oublier. Oublier qu'il a survécu à la terrible mort de sa mère et de son frère, à laquelle il a assisté et échappé de peu. Depuis ce jour, Khin se sent enfermé. Il est comme une coquille vide qui utilise le sexe et les drogues pour cacher sa souffrance. Il est enchaîné à la fois à son passé et à son rang. Il mène une vie de mort-vivant, incapable de se sentir concerné par quoi que ce soit.
Pourtant, se cache en lui une personnalité forte et décidée, et un coeur si pur et si bienveillant qu'il aurait la carrure pour devenir le futur chef du royaume. Il est intelligent, fin stratège et brillant dans tout ce qu'il entreprend. Si seulement il pouvait se débarrasser du poids du passé et de la douleur qui le fait mourir à petit feu… Sans compter qu'à cause de ses responsabilités, il est fiancé à Aden, commandant des armées du royaume, à qui il devra, un jour ou l'autre, se marier…
C'est dans ce climat que sa route va croiser celle de Shahram. Celui que Khin croit être le dernier Pamai a été capturé et lui est livré comme esclave. Khin le relâche pour en faire son invité. Démarre alors une relation complexe et tendue, qui ne laisse pas le prince indifférent… pas du tout, même. J'ai eu du mal à apprivoiser Shahram, mais au final, je l'apprécie énormément. Moins que Khin, et même moins que Kalei pour qui j'ai un gros faible, mais sa place dans cette histoire est capitale et donne une vraie dynamique à ce premier tome.
Un premier tome dans lequel il ne se passe au final aucune action, du moins, pas avant les tout derniers chapitres, mais qui est bien rempli et captivant. On entre particulièrement dans la tête de Khin, même si on y suit aussi quelques-uns des autres protagonistes, notamment Den. Les rebondissements y sont nombreux, et l'ambiance babylonienne pose un cadre fascinant, dans lequel il est très agréable d'évoluer. Les relations entre les différents personnages sont parfois complexes et donnent lieu à une intrigue travaillée, qu'on pourrait même qualifier de tissée. Les retours sur le passé permettent peu à peu d'embrasser cette grande fresque du regard et de la comprendre de mieux en mieux.
Un élément que j'ai énormément aimé, ce sont les chapitres « d'interlude » qui nous en disent plus sur différents aspects de l'univers : la religion, la politique, l'homosexualité, etc, un bon nombre de sujets y passent et nous donnent peu à peu une vision élargie d'un univers compliqué et vaste qui s'approfondit au fil de la lecture. Ça a été pour moi un vrai plus, et le côté documentaire était un axe intéressant, qui m'a vraiment plu.
La magie y est encore assez peu développée, mais vers la fin de ce tome 1, elle devient plus présente, et plus passionnante. le personnage de Maïk sera sans doute plus exploité dans le second tome, et c'est tant mieux, car j'ai un vrai désir de mieux cerner l'enchanteur lié et dévoué corps, coeur et âme à Den. Un personnage discret, touchant autant par sa loyauté que par ses sentiments cachés pour celui qui est à la fois son ami et son maître. Une autre romance qui pourrait prendre place par la suite ? Rohan sait nous surprendre dans les directions qu'il prend, alors je n'en donnerais pas ma main à couper, mais j'ai hâte de le découvrir !
Je ne peux que vous conseiller ce très bon roman de fantasy, dépaysant par son univers à la fois très antique, d'inspiration assez proche de ce qu'on peut trouver dans la mythologie mésopotamienne et l'univers des mille et une nuits, et très original. Ce premier opus nous offre un beau voyage de l'esprit et du coeur, et nous ouvre à beaucoup de questions dont nous aurons les réponses par la suite… du moins, je l'espère !
Aurélie, pour le blog d'Amabooksaddict
Lien : http://amabooksaddict.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Mateiva
  17 août 2017
Un beau de coeur pour ce premier tome qui m'a littéralement transportée et captivée. Une lecture de plus en plus intense, en tout point, au fil des pages.
J'ai adoré retrouver ce monde que j'avais pu entrapercevoir avec KHANAN, et surtout j'ai aimé découvrir une autre partie de cette terre si particulière : ici le Royaume du Feu.
L'essentiel est dit dans le résumé pour satisfaire votre curiosité, donc pas besoin d'en rajouter.
J'ai vraiment aimé ce texte car l'auteur a fait de ses personnages des personnages complexes, aux caractères bien trempés, avec leurs forces et leurs faiblesses.
Khin est mon coup de coeur. C'est un coup de coeur pour tout ce qu'il représente, pour celui qu'il est, pour ce qu'il dit, pour sa complexité. Il est vraiment extraordinaire. Il a une grandeur d'âme exceptionnelle. C'est un personnage profond, entier. Au fil de ma lecture, quand il s'est révélé entièrement à moi, sous mes yeux, mon coeur a gonflé d'amour. Ce n'est pas si souvent qu'un personnage à lui seul me provoque ce genre de réaction et là, je suis soufflée. Alors je dis merci à Rohan Lockhart pour l'avoir imaginé, lui avoir donné vie et pour l'avoir si bien retranscrit dans toute sa particularité.
Shahram aussi est un personnage admirable. Il est mystérieux. Je pense qu'il est en devenir, qu'il va encore se révéler et se découvrir, oser et s'affirmer au contact de Khin.
Ces deux hommes apprennent beaucoup l'un de l'autre et s'enrichissent mutuellement.
Nous avons aussi Den, le cousin particulier, manquant de confiance et de force, Maïk, l'Enchanteur fidèle à la famille royale, assez ambiguë et secret, Kalei, le garde, ami loyal et amoureux déçu et Aden, homme sombre et déterminé. Chacun de ces protagonistes vous offrira différentes facettes de sa personnalité, nous aidant ainsi un peu mieux à les percer à jour. En tout cas, ils ne vous laisseront pas indifférent.
Page après page, c'est un roman captivant qui défile sous vos yeux, un roman imaginaire où les décors sont somptueux, le paysage envoûtant, les descriptions grandioses, le détail des habits un régal et une rêverie.
Un roman où l'on ne s'ennui pas une seconde, où le suspens, l'enchaînement des événements et des intrigues donnent du rythme et de l'action. Quelques instants plus tendres, plus sensuels, viennent ponctuer le récit, nous offrant des scènes exquises et parfois romantiques.
Je vous laisse découvrir par vous-même tout l'enjeu de ce premier tome où le décor est posé avec délicatesse et merveille, où les choses se mettent en place pour nous offrir une vue d'ensemble, où l'amour véritable prend racine pour devenir pousse et enfin fleurir, où des questions restent en suspend pour la suite à venir.
La fin est très belle, j'ai beaucoup aimé un certain passage avec Khin et Shahram. C'était d'une tendresse et d'une sincérité absolue...vraiment un instant unique.
La plume de l'auteur est fluide, charmeuse, addictive. Elle a un don pour transmettre sentiments et émotions. On sent aussi une grande sensibilité dans les expressions et mots qu'expriment ses personnages, une grande sensibilité qui vous procure des instants magiques, des instants de communion entre les personnages, qu'ils soient charnels ou spirituels.
Une plume qui maîtrise avec justesse son univers. Un univers fantasy où tout est décrit avec précision et beauté, nous donnant sincèrement l'impression de nous retrouver dans ce monde aux côtés de nos personnages.
Je voudrais aussi souligner que les illustrations qui ponctuent le roman (version illustrée) sont tout simplement sublimes, avec des traits fins, précis, des décors enchanteurs et des détails parfaits.
En bref, un roman coup de coeur pour sa globalité : la construction du récit, nous offrant des points de vue des différents personnages et des petits apartés pour nous expliquer les particularités du monde de Khanan, la psychologie des personnages, qui est juste parfaite et très bien travaillée, l'histoire en elle-même, pour son originalité et son évolution, son suspens, son émotion et son univers...impitoyable !
Et bien sûr l'amour, l'amitié et la loyauté qui sont en filigrane tout au long de ce récit extraordinaire.
Lien : http://mateiva.blogspot.fr/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
monparadisdeslivres
  22 mai 2017
Une auteure qui possède un don inouï pour créer des univers exceptionnels et uniques dans leur genre. Étant une grande fan de ces écrits, il me tardait de découvrir sa nouvelle série. Et une fois n'est pas coutume,…
… j'en ressors de ma lecture littéralement conquise !
Avec une plume remarquable et envoûtante Rohan Lockhart nous offre un nouvel univers des plus fascinants ! C'est simple j'adore. Comme je l'ai dit un peu plus haut, cette auteure possède une imagination unique dans son genre et un style bien à elle. Je ne sais pas comment elle fait mais elle arrive toujours à m'épater.
La grande crainte quand on découvre un nouveau monde fantasy, c'est d'avoir trop de détails ou d'explications. du coup, on a tendance à s'ennuyer ou on se sent perdu et on a du mal à visualiser les évènements. Et bien je vous rassure de suite, dans "Golden Chains" il n'y a aucune longueur. Rohan nous donne juste ce qu'il faut pour nous captiver. Tout est parfaitement dosé. Qu'il s'agisse du décor, des us et coutumes des peuples et des explications. À aucun moment, j'ai eu cette sensation de lassitude ou d'avoir perdu le fil conducteur de ma lecture.
Un premier opus qui met en place la trame de la saga.
Une intrigue qui est menée avec brio, qui est intense en sensations et riche en découverte. Ce qui m'a vraiment plu, c'est que bien qu'il s'agisse d'un fantasy, Rohan aborde des sujets bien réels de l'actualité avec naturel désarmant. C'est extraordinaire ! Des émotions qui sont parfaitement retranscrits. Des scènes délicieusement torrides. Un ton à la fois exaltant et émouvant. Un rythme qui ne faiblit à aucun moment. C'est simple j'ai accroché dès le début de ma lecture. J'étais tellement immergée dans ce monde de Khanan que j'ai eu beaucoup de mal à en sortir. Et je n'ai qu'une envie y replonger une fois de plus…
Que dire des personnages ?
Pour ma part, tous sans exception sont réussis. Un duo que tout oppose qui vous réserve bien des surprises. L'un est un héritier brisé qui a perdu sa liberté, l'autre est issu d'un peuple qui a été massacré par ses geôliers. Khin et Shahram. Et pourtant, plus on fait connaissance avec eux, plus on s'attache à eux. J'ai adoré l'évolution de leur relation qui commence avec une certaine tension. Mais au fil du temps chacun va apprendre à connaître l'autre. Et petit à petit chacun va s'ouvrir un peu plus à l'autre et vis versa. Mais ce qu'ils n'avaient pas prévu c'est ce sentiment troublant qu'ils ressentent l'un pour l'autre…
En parallèle nous faisons également connaissance d'autres personnages très intéressants. Un jeune prince qui par manque de confiance en lui va prendre une grave décision. Un Enchanteur loyal à la famille royale mais qui cache bien des secrets. Un garde du corps qui est conscient qu'il n'aura jamais ce qu'il souhaite tant. Un futur époux plus que déterminé à s'unir à son futur roi. Un ennemi redoutable qui complote pas trop loin et qui est prêt à agir.
En bref
Avec ce début à couper le souffle, cette nouvelle saga le pavillon des Chimères s'avère très prometteuse. Moi qui ne suis qu'une novice en romance fantasy, je dois bien le reconnaître que j'ai passé un excellent moment. Mon seul soucis ? Avec cette fin avec pleines de questions en suspens, il me faudra patienter pour connaître la suite à venir…
Lien : http://wp.me/p5AuT9-2Jn
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
emma-feu
  07 mai 2018
Après avoir lu la première partie avec Khanan, je retrouve avec plaisir dans ce nouvelle opus, en espérant retrouver les éléments et les personnages du premier livre.
L'auteur garde toujours à l'esprit d'harmoniser le lien socio-culturelle politique qui est mis en avant dans ce livre avec les relations des personnages entre eux. Dans cette saison du "pavillon des chimères", nous suivons un des princes du royaume du feu " Fai", Khin qui est sur le point de se marier avec un homme qu'il n'aime pas. En attendant le retour de son fiancé, Khin rencontre un Paim, Shahram, enfermé, et qui est à la recherche de frère. Khin propose donc à ce dernier de l'aider sous quelques conditions.
Si le premier livre a permis de découvrir le pays de l'eau Noa, et de voir passer rapidement le personnage de Khin, ce nouvel opus nous fait découvrir le pays du feu, leurs coutumes et les problèmes qu'ils ont avec les autres pays. En effet, si le pays de l'eau est neutre, ce n'est pas e cas de ca pays. L'auteur amène donc une nouvelle notion encore laisser de côté qui est la politique.
Elle est écrit de manière lisible, simple : l'univers et les langages sont bien décrit et laisse un peu l'imagination des lecteurs de construire le reste comme les décors ou les vêtements.
De plus, comme expliqué plus tôt l'équilibre entre le contexte et les relations donne le ton aussi à l'histoire où le lecteur prend le temps de découvrir l'univers, les personnalités des personnages et la construction de leur relation. C'est un plaisir de voir deux personnes qui éprouvent des sentiments l'un pour l'autre avancer pas à pas, chacun son tour, et construire ce qui est au départ de la simple "curiosité" comme expliqué dans le livre (sans spoiler). Ce livre est à baser sur de la romance soft.
La simple déception dans ce livre est l'absence d'informations sur les personnages connus dans le livre Khanan. de temps en temps, l'auteur met une référence à ce premier opus, mais sans détailler. Ce qui fait que nous ignorons à quelle moment ce second opus commence t-elle par rapport au premier opus "khanan".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Benedicte93
  27 juillet 2017
Alors que Khin vit une vie sans attache ni responsabilité, des évènements et une rencontre va transformer totalement son coeur et son destin.
Comme toujours, une fois plongée dans un livre le plus dure c'est de le poser pour vivre sa vie. J'ai toujours été fan des livres fantasy et ici on a tout ce qu'il faut, un univers riche avec ses pays, ses croyances, ses guerres, ses coutumes.
Les personnages sont si attachants qu'on aimerait avoir un livre pour chaque personnage, ici l'histoire est plus centré sur Khin et Shahram l'être bien primitif en comparaison au jeune Prince. Une rencontre, deux hommes au coeur lourd et brisé, une attirance incontrôlable. Deux hommes qui vont se soigner mutuellement alors que le monde autour d'eux s'écroule.
Leur histoire est forte mais on ne tombe pas dans la mièvrerie ou le trop rapide qui donnerait l'impression de lire un roman photo. Non, les personnages prennent le temps de se connaitre et de s'apprivoiser. Je pense que l'univers riche de ce livre permet justement de ne pas tomber dans l'histoire bâclée car il y a tous les personnages aux alentour qui sont tout aussi riche et émouvant.
Les autres personnages comme Kalei, Den, Maïk et Aden m'ont aussi énormément plu. Les personnages ne sont pas parfaits et c'est agréable car sinon l'histoire aurait été si lisse. Il n'y a aucun mal à différentier les personnages car à leur caractère et surtout leur histoire.
Pour faire simple, ce qui rend le livre si prenant et qu'on ne veut quitter aucun personnage c'est les émotions découlent de chaque perso. J'aimerai vraiment retrouver chaque acteur de ce livre et voir ce qu'il va se passer pour eux autant d'un point de vue sentimental que politique.
Que c'est dure d'attendre la suite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Ninie067Ninie067   04 juin 2017
La chaleur écrasante et aride de l’été avait frappé le pays sans que les habitants s’y soient attendus. Jamais dans les registres historiques de la ville de Sifa une pareille canicule n’avait été notée. Les indicateurs de température ne cessaient de grimper jusqu’à cinquante degrés, un chiffre rarement atteint par le passé. Tout le pays vivait au ralenti et la capitale, habituellement si animée, était totalement désertée. Il n’y avait ni vendeurs ambulants, ni mendiants, ni même enfants au rire éclatant. Sifa était sonnée par une torpeur, une lente fièvre qui commençait à faire des ravages sans précédent. Au palais royal, l’activité était également réduite, même si demeurait une agitation qui lui était propre, et pour cause : si la vague de chaleur s’abattait sur les pauvres qui ne possédaient pas de toit, elle venait également de frapper celui qui était à la tête du pays. Urie El Khalaf, roi de Fai, était gravement malade. Souffrant depuis des semaines de mystérieux maux, la fournaise n’avait cessé de détériorer sa santé. Dans la suite royale, tous retenaient leur souffle, les yeux rivés sur le mage Maïk qui ne parvenait pas à améliorer son état. L’homme, au service du souverain comme l’avait été son propre père, utilisait tous les sorts de sa connaissance pour soigner le roi. Mais voilà bien plusieurs semaines qu’il avait étudié tous ses grimoires sans qu’une solution apparaisse. Tout ce qu’il pouvait faire désormais était d’atténuer la souffrance du régent et prier Haim, leur Dieu, de faire preuve de clémence.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
levrilevri   06 février 2019
— Je ne veux pas prendre le risque qu’Aden s’en prenne à toi. Je ne m’en remettrais pas. Et tu souffrirais de me voir avec lui au quotidien. Il est sadique par moments, tu le sais bien. Il te ferait venir pour que tu nous observes en plein ébat… Combien de temps supporterais-tu ça avant d’être détruit psychologiquement ? C’est maintenant que tu dois partir, Kalei. J’aurais dû prendre mon courage bien plus tôt pour le faire… J’ai été lâche et j’ai profité de ta bonté. Pardonne-moi, Kalei, mais je veux que tu sois heureux. Promets-le-moi, s’il te plaît…
  Le garde baissa les yeux, retenant ses larmes, ne désirant pas se montrer sous ce jour face à Khin. Il l’aimait, seulement, il avait bien conscience que jamais cela ne lui serait rendu. Il devait se rendre à l’évidence : en restant aux côtés de Son Altesse, il continuerait à espérer, à croire qu’un jour peut-être, des sentiments écloraient. Mais c’était bien une des rares choses que l’on ne pouvait contrôler. Kalei le réalisait bien tristement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
levrilevri   06 février 2019
— Comment peux-tu me demander ça, Den ? T’entends-tu parler ? Tu refuses d’assumer tes responsabilités en me désignant à ta place, en me forçant à me marier et tu me demandes de te comprendre ?
  Il recula et le dévisagea ainsi que les membres du conseil, refoulant sa rage, et quitta aussitôt la pièce. Son sang bouillonnait, sa colère s’amplifiait et Kalei le rejoignit quand il claqua les portes.
— Votre Altesse, est-ce que vous…
  Mais il n’eut pas le temps de terminer sa phrase que Khin venait d’écraser son poing contre la surface du mur avec une force qu’aucun d’eux ne soupçonnait. Au moment où il voulut recommencer, le garde l’en empêcha en saisissant sa main amochée.
— Arrêtez, Votre Altesse, vous allez vous blesser…
  — Je ne pourrais pas me faire plus mal que ce que je ressens déjà, sanglota-t-il.
  Khin se laissa tomber contre le mur et toucha sa poitrine, sentant que son cœur tambourinait comme jamais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
levrilevri   06 février 2019
— Tu te souviens, mon seizième anniversaire ?
  Maïk esquissa un sourire. Comment l’oublier ?
— Tu voulais à tout prix cette tenue dorée alors que je t’avais conseillé l’améthyste. Et comme tu ne m’as pas écouté…
— J’ai été la risée de tout le palais. Comment j’ai pu porter ce truc doré et rose ? Heureusement que mes goûts ont changé !
  Ils échangèrent un bref rire en repensant à la tête des souverains quand ils avaient vu leur fils paré de cette horreur vestimentaire qui aurait dû mener à une reconversion professionnelle du couturier qui l’avait créée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
gwendoline-cogwendoline-co   24 juin 2017
"L'amour ne se trouve pas, car il ne se cherche pas. Il s'éveille en chacun de nous au bon moment."
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : homosexualitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1311 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre