AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2375746023
Éditeur : MxM Bookmark (08/08/2018)

Note moyenne : 4.75/5 (sur 4 notes)
Résumé :
"On ne devient pas champion dans un gymnase. On devient champion grâce à ce qu'on ressent ; un désir, un rêve, une vision. On doit avoir du talent et de la technique. Mais le talent doit être plus fort que la technique." - Mohammed Ali

Les Desperado de Chicago est l’une des meilleures équipes d’Esport de la WO ligue. Aslan y joue depuis maintenant plusieurs mois. Ses journées sont rythmées entre musculation, entraînements et matchs. Ses nuits, il les ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Lilylelfe
  14 septembre 2018
Tout d'abord un grand merci à MxM Bookmark pour ce très beau service presse. J'apprécie toujours énormément les oeuvres de Rohan, lectures addictives et vraiment agréables, et surtout très variées et originales !
Ce roman-ci est vraiment très spécial, et niveau originalité, on n'a que Rohan pour nous offrir pareilles aventures ! Il n'est pas passé loin du coup de coeur, et je vais vous expliquer pourquoi.
D'abord, chapeau à l'auteur qui parvient à nous faire accrocher à l'univers de l'e-sport, le monde, donc, des compétitions professionnelles de jeux vidéo. C'est toujours un défi, vu le vocabulaire utilisé, et la thématique très particulière, qui ne captive pas forcément tout le monde à la base, à part les addicts de jeux vidéo. Cependant, on entre très vite dans le monde d'Aslan et, avec lui, nous intégrons l'équipe des Desperado sous le soleil de Los Angeles. Et c'est un beau plongeon que nous accomplissons ici.
J'ai tout de suite énormément accroché à l'histoire, la tension est très présente dès le début, et j'étais à fond dedans. J'ai eu du mal à le lâcher le soir (ou plutôt, tard dans la nuit) et le lendemain, la première chose que j'ai faite en me réveillant a été de reprendre là où j'avais laissé Aslan et son équipe afin de suivre leurs efforts au sein de Watchover pour gagner la finale de la ligue. Presque tout du long, la tension de la compétition est très présente et nous tient en haleine de manière magistrale. J'ai vraiment eu un gros coup de coeur pour la quasi-totalité de l'histoire, en fait, tellement j'étais dedans.
Je vais vous expliquer ce qui fait que ce n'est pas un coup de coeur, mais d'abord, j'ai envie de vous parler de ce que j'ai adoré dans ce livre.
Je vous ai parlé de cette tension incroyable qui sous-tend ce roman, et nous fait défiler les pages à toute vitesse, sans voir le temps passer. L'histoire m'a littéralement captivée. Autant la romance que l'univers tout autour, l'intrigue qui tourne autour de la compétition, les parties de jeu, détaillées, dans lesquelles on entre complètement, les échanges entre les différents coéquipiers d'Aslan, leur entraineur, leur vie quotidienne dans une grande villa commune de Los Angeles, leurs interactions avec les fans et les autres compétiteurs et, enfin, les problématiques qui naissent au fil des pages et concernent certains personnages, principaux ou secondaires.
La partie qui concerne Milo, l'entraineur, notamment, les mystères qui planent autour de lui autant que sa personnalité dynamique et adorable, m'a beaucoup plu. C'est pour moi un plus de l'histoire.
Autre gros plus, la diversité des nationalités des personnages. Aslan, le héros, est français, mais d'origine marocaine. Il en possède la culture, même s'il n'est pas vraiment religieux. Minho, jeune champion du monde d'e-sport qu'il rencontre au début et avec lequel il va développer une relation très proximale et complexe, est coréen. Leurs coéquipiers viennent des États-Unis, du Canada, d'Argentine, du Brésil… C'est varié, et c'est vraiment très sympa, comme ambiance. Et comme ils sont tous soudés autour de la compétition, en une seule et même équipe, on les voit se rapprocher et créer des liens malgré leurs différences culturelles. Ce qui les lie étant l'e-sport et l'univers des jeux vidéo, ils apprennent à vivre ensemble au quotidien et à s'apprécier, même si ce n'est pas toujours facile, et qu'ils manquent aussi parfois cruellement d'intimité. Et que, forcément, les tensions, autour de leurs personnalités tout autant que des matchs, est parfois très présente. On sent très bien leur nervosité, leurs déceptions, leurs victoires. Et on est vraiment dedans avec eux.
La relation d'Aslan et Minho est vraiment géniale. Elle rajoute un peu plus de tension à l'intrigue, tout en restant légère et douce. Malgré les difficultés qu'ils vont rencontrer quand Aslan va prendre conscience, d'abord, des sentiments de Minho, puis, peu à peu, des siens propres, la romance reste d'une belle délicatesse, avec beaucoup de complicité entre les deux personnages. Même si la difficulté de communication joue une place importante au sein de leur relation, obligé : entre Aslan qui est français et Minho qui est coréen, s'exprimer en anglais n'est pas toujours évident. Ils parlent cette langue, bien sûr, mais ne la maitrisent pas comme la leur propre… Ce qui va bien sûr donner naissance à de nombreuses tensions et incompréhensions entre eux.
La description des parties de jeu vidéo est pour moi un autre gros plus, tout comme la réflexion sur le fait qu'il n'y a finalement aucune différence entre le fait de suivre des parties de jeu jouées par de grands joueurs mondialement reconnus, ou un match de foot à la télé. Personnellement j'aurais tendance à trouver qu'un jeu vidéo est plus fun à regarder ;-) Même si je n'ai d'engouement ni pour l'un, ni pour l'autre ;-) Mais j'ai aimé cette réflexion et cette valorisation de l'e-sport, et on sent que l'auteur connait bien son sujet, il est maîtrisé, ce qui nous permet d'entrer pleinement dedans et d'endosser un instant la place de ces joueurs professionnels. Ou au moins de les suivre dans leur quotidien, et de les soutenir comme de vrais supporters le feraient. Les entrainements et compétitions sont une des parties que j'ai préférée à l'histoire, de même que le début de la relation entre Aslan et Minho. Les éléments étaient très bien dosés, à mes yeux l'ambiance, l'intrigue, tout était presque parfait jusqu'à environ dix chapitres de la fin, je dirais. Je vais vous expliquer ce qui me retient de placer ce roman magnifique dans mes coups de coeur.
Ce qui l'a fait un peu tomber dans mon propre « classement » se résume à trois éléments : le premier étant la foule de répétitions qu'on trouve régulièrement dans certains passages du livre. Ce qui est terriblement dommage, parce que la plume de Rohan est vraiment géniale, vive, dynamique, son vocabulaire est varié et riche, ce qui rend les répétitions d'autant plus malheureuses. À côté de ça, j'adore l'écriture de Rohan, vraiment. Elle nous captive et nous donne envie de rester immergés tout du long dans l'histoire.
Second détail qui m'a perturbée, les réflexions autour de la sexualité d'Aslan. Il s'était de lui-même classé dans la catégorie des hétéros, sans y avoir jamais réfléchi, mais ses sentiments pour Minho le perturbent et l'obligent à réfléchir à ses propres préférences. J'ai trouvé ça génial, sauf que de fait, Minho et Milo le placent dans la catégorie « gay » et ça, j'ai trouvé cela dommage. D'abord parce qu'on ne sait pas si Aslan et gay ou bi, il a connu des relations avec des femmes et apprécié, énormément, ces liaisons-là. Ensuite parce que pour le coup, lui-même flippe complètement de ses propres sentiments et de l'idée d'être catégorisé comme « gay ». Je pense que s'il avait pu ouvrir ses horizons au lieu de les fermer dans la catégorie inverse, il aurait pu être un peu moins perdu. C'est un choix scénaristique, évidemment, mais j'ai juste trouvé dommage que l'on enferme les personnages dans des catégories alors qu'il aurait pu plus simplement accepter d'aimer les filles, et aussi les hommes, notamment un certain Minho.
Enfin, et surtout ce qui lui a fait perdre son statut de coup de coeur en cours de lecture, c'est que j'ai perdu vers la fin la tension de l'histoire. À partir du moment où la romance entre Aslan et Minho se pose, on passe plus vite sur le côté compétition, le temps défile plus rapidement en résumant les matchs, et ça j'ai trouvé ça dommage, parce qu'à mes yeux on perd l'ambiance présente dans presque tout le roman. C'est majoritairement les derniers chapitres et l'épilogue qui à ce niveau-là m'ont troublée. J'aurais aimé deux ou trois chapitres de plus à la place de la première partie de l'épilogue, histoire qu'on en sache plus sur la coupe du monde et, d'autre part, que l'épilogue ne comporte pas deux parties à plusieurs mois d'écart. Cela casse un peu le rôle d'un épilogue, ce trop-plein d'informations sur lesquelles on ne s'attarde pas. Dommage parce qu'un ou deux chapitres supplémentaires, et sincèrement, l'histoire pour moi s'approchait presque de la perfection !
(Edito: L'auteur vient de me préciser qu'un second opus était prévu. Cela change beaucoup concernant mon ressenti, évidemment une fin définitive n'est pas la même chose qu'une fin de tome. Je l'aurais perçu différemment en le sachant, le côté un peu "light" de la fin, ainsi que les réflexion concernant la sexualité d'Aslan, se comprennent mieux à la lumière de cette révélation. Et vous me voyez ravie d'apprendre qu'il y aura un tome 2, c'est une très bonne nouvelle, j'ai très hâte!
Lien : http://amabooksaddict.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Camille_Pixie
  24 août 2018
Je ne sais pas vous, mais moi, j'ai toujours un peu de mal à rentrer dans une nouvelle histoire. Il faut que je m'approprie les personnages, la plume de l'auteur... Là, dès la première page, j'étais à fond ! J'ai tout de suite été à happée par cet univers autour du jeu vidéo, même si je n'en comprenais pas tous les termes, j'ai tout de suite accroché avec Aslan et j'avais envie de tourner les pages (virtuelles) de ma liseuse pour découvrir tout ce qui allait se passer.
Aslan, est un français expatrié aux Etats-Unis le temps d'une saison de compétition d'esport, c'est à dire de jeux vidéo. Contre toute attente, un nouvel entraîneur débarque du jour au lendemain. Ce dernier n'est pas un inconnu parce qu'il a quitté son dernier poste avec l'équipe nationale de Corée avec perte et fracas. Et double surprise, Milo ne vient pas seul mais accompagné de Minho, un jour coréen sans équipe depuis le début du tournois connu pourtant, pour être l'un des meilleurs joueurs du monde.
Il y a quelque chose d'intrigant en Minho, entre son introversion, son arrivée précipitée et sa relation avec le coach. En effet, plus l'histoire avance plus on entend des rumeurs, des accusations comme quoi Milo aurait eu des relations avec un mineur... Toute cette histoire est assez louche et j'avais hâte de creuser un peu tout ça parce qu'à première vue, Milo est un super coach ! J'étais assez mal à l'aise pour tout dire et j'ai d'autant plus apprécié le fait que Minho se rapproche d'Aslan.
J'aime les petits gestes un peu ambigus qu'il a envers lui même si Aslan a du mal à comprendre ce qu'il se passe. Il se rend compte que Minho est plus qu'un ami mais quoi de plus ? Et puis, oui, il lui caresse la nuque et lui serre la cuisse mais c'est juste sa façon d'être... le petit français est complètement aveugle aux sentiments que son coéquipier développe, lui qui le voit comme le meilleur ami qu'il a jamais eu.
J'ai aimé la remise en question d'Aslan, les sentiments qui arrivent par le manque, la manière dont il revoit toute leur histoire, dont il réalise la portée. Seulement voilà, Aslan n'a jamais eu de sentiments pour un garçon et il a peur, non seulement de la portée médiatique que ces révélations pourraient avoir mais aussi et surtout de sa famille, très portée sur la religion.
En parallèle, j'ai aimé l'amitié qui se développe entre Aslan et Milo qui devient un ami, un guide en plus d'être un super coach/cuisinier/psychologue. Il alterne les casquettes pour le bien de son équipe mais pas seulement, s'oubliant complètement au passage. C'est un personnage creusé, intéressant et super touchant ; et j'avais tellement envie que ça se goupille bien pour lui, il le mérite tellement. C'est rare de voir des personnes aussi altruiste qu'il l'est.
Et j'ai trouvé les différentes barrières des personnages intéressantes. L'islam pour l'un, la nationalité coréenne pour l'autre. Ce ne sont pas des contextes que j'avais déjà rencontré dans mes histoires et c'était vraiment intéressant de voir comment chaque personnage vivait, déchiré entre leurs sentiments et leurs racines auxquelles ils tiennent malgré tout énormément.
L'univers de l'esport est génial, j'ai vibré pendant les matchs aux cotés des joueurs, j'ai vécu leurs victoires à fond, tout comme leurs défaites et leurs coups de mou. Je n'avais jamais lu de roman se déroulant dans ce domaine, ou du moins, écrit de cette façon et j'ai vraiment aimé cette immersion.
J'ai fini cette histoire avec un goût de trop peu. Certes l'épilogue nous montre un peu de l'après mais je voulais en savoir plus, je voulais le vivre à leurs côtés, rester un peu encore avec eux et pourquoi pas, gagner la ligue !
Bilan :
Minho et Aslan forment un couple adorable que j'ai eu beaucoup de mal à quitter. J'ai gloussé et frémis à leurs cotés, j'ai vécu à fond leur histoire et leurs émotions que ce soit dans le domaine de la compétition ou dans leur romance.
C'est un histoire que j'ai adoré et j'aurais aimé qu'elle continue encore un peu...
Lien : http://ibelieveinpixiedust.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
monparadisdeslivres
  23 novembre 2018
Une plume dont j'en suis méga fan ! Pourquoi ? Il n'y a que lui pour créer des univers uniques dans leur genre tout en nous offrant des moments à couper le souffle. Et « Teamplay » ne fait pas exception à la règle...
Cette fois-ci Rohan Lockhart nous plonge dans un monde qui se popularise de plus en plus dans le monde entier même jusqu'à la France, celui de e-sport. Et avant d'aller plus loin, je tiens tout particulièrement à tirer mon chapeau à Rohan car moi qui n'y connais pas grand chose à ce monde si particulier, j'y ai totalement adhéré ! La compétition, les entraînements ou encore la montée d'adrénaline, c'est tout simplement génialissime !
Mais le plus épatant c'est qu'avec une grande finesse, il a su intégrer une romance MM tout en abordant des sujets sensibles d'actualité. Tels que la différence ethnique, les préjugés, la religion ou encore la culture. Mais j'insiste sur le fait qu'à aucun moment, il ne prend partie. Au contraire. Avec un naturel désarmant, il nous met face à une réalité qui ne laissera quiconque indifférent.
C'est dans cette ambiance électrique que nous allons faire connaissance d'Aslan & Milo. Deux personnalités complexes aux cultures et modes de vie qui sont aux antipodes l'un de l'autre, mais qui non seulement m'aura merveilleusement fait vibrer mais en plus m'aura touchée en plein coeur. Leur histoire n'est pas des plus simples car ils vont devoir faire face à de nombreux obstacles. Et pourtant, ils vont vous prouver que malgré cette différence, la confusion, les difficultés et les doutes, ce lien qu'il partage est tout simplement exceptionnel…
En bref… On peut compter sur le talent hors pair de Rohan Lockhart pour nous faire vivre une expérience unique ! « Teamplay » est une totale réussite ! Une lecture intense en émotions qui vous happera dès les premières pages pour ne plus vous lâcher un seul instant. Je n'ai jamais rien lu de tel et j'en redemande encore ! Et je suis hyper contente d'apprendre qu'une suite est en cours de préparation…
PS : Une mention spéciale pour le livre broché qui est tout simplement MAGNIFIQUE et qui a fièrement sa place dans ma bibliothèque ! ♥
Lien : https://wp.me/p5AuT9-4yo
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MarieHJ
  09 octobre 2018
Un bon roman. le monde de l'esport est bien développé, je ne connaissais pas, et j'ai beaucoup apprécié. Cependant, je trouve que la romance passe un peu au second plan derrière l'enjeu de la compétition. Je pense que j'aurais préféré un meilleur dosage avec + de rapports entre Aslan et Minho.
Le plus de ce roman est également le point de vue religieux de l'homosexualité, qui est abordé sans trop de lourdeur, mais encore une fois, j'aurais aimé que ce thème soit un peu plus poussé, hors du point de vue de Aslan, dans sa famille par exemple...
Mais j'ai passé un bon moment, roman trés sympa qui se lit tout seul
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : jeux vidéoVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Savez-vous la vérité sur l'affaire Harry Quebert ?

Que sont Harry et Marcus ?

père et fils
frères
amis
collègues de travail

24 questions
1994 lecteurs ont répondu
Thème : La vérité sur l'affaire Harry Quebert de Joël DickerCréer un quiz sur ce livre