AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782075093217
350 pages
Éditeur : Gallimard Jeunesse (12/04/2018)
3.57/5   106 notes
Résumé :
Que fait Jule dans un hôtel de luxe au Mexique, avec une valise pleine de perruques, de maquillage et de tenues différentes ? Et où a disparu la mystérieuse et charismatique Imogen ? De Las Vegas à New York, en passant par Londres et San Francisco, on déroule le fil de l'histoire d'une amitié dangereuse entre une héritière en fuite, orpheline, tricheuse, et une sportive, caméléon social que rien n'arrête. Mais qui est Jule ? Et qui est Imogen ?
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (43) Voir plus Ajouter une critique
3,57

sur 106 notes
5
8 avis
4
17 avis
3
4 avis
2
2 avis
1
0 avis

coquinnette1974
  22 février 2019
Trouble vérité de E. Lockhart est un thriller pour adolescents / jeunes adultes que j'ai emprunté à la bibliothèque.
Que fait Jule dans un hôtel de luxe au Mexique, avec une valise pleine de perruques, de maquillage et de tenues différentes ?
Et où a disparu la mystérieuse et charismatique Imogen ?
De Las Vegas à New York, en passant par Londres et San Francisco, on déroule le fil de l'histoire d'une amitié dangereuse entre une héritière en fuite, orpheline, tricheuse, et une sportive, caméléon social que rien n'arrête.
Mais qui est Jule ? Et qui est Imogen ?
Trouble vérité est un thriller troublant, stupéfiant, qui nous emmène de pistes en pistes et qui m'a captivé. Il faut vraiment bien suivre car il est facile de se perdre vu la personnalité très trouble de Jule.
Mais qui donc est t'elle ?? Se le rappelle t'elle elle-même, vu qu'elle a tendance à prendre la personnalité des autres...
Ce thriller est étonnant, vraiment, et il m'est difficile de le chroniquer car je ne sais pas trop quoi en dire. Il m'a plu, toutefois je dois avouer que c'est un livre assez complexe et par moment je me suis sentie un peu perdue.
Je ne regrette absolument pas ma lecture, et bravo à l'auteure car il est difficile de voir où tout ça va nous mener ! Mais c'est peut-être un peu trop pour moi.
Ma note : 3.5 étoiles
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
Lunartic
  08 juillet 2019
Tout d'abord, un grand merci aux éditions Gallimard Jeunesse pour ce sublime envoi. Après l'exceptionnel Nous les menteurs, j'avais hâte de retrouver la plume absolument à couper le souffle d'e.lockhart. le coup de coeur a-t-il été de nouveau au rendez-vous ? Eh bien, ça aurait pu être le cas, car cette lecture à rebours s'est révélée haletante et captivante. Néanmoins, certaines choses m'ont chiffonnée...
A commencer par le personnage principal de Jule. le résumé laisse à penser que ce sont deux héroïnes qui mènent la cadence dans cette histoire, un duo infernal composé de deux jeunes femmes presque indissociable l'une de l'autre. Ce n'est pas entièrement faux, loin de là quand on y réfléchit bien, sauf que c'est Jule qui a clairement l'ascendance sur Imogen. C'est Jule l'essence même de ce roman, la "vérité trouble". Ou la "fraude authentique" comme le suggère le titre V.O., qui est une fois de plus plus approprié au contenu du livre. Elle sait en effet bien tromper son monde et son second prénom pourrait tout à fait être, à mon humble avis, "confusion", ou "perplexité". C'est l'état dans lequel elle m'a plongée tout au long de l'histoire en tout cas. Tout l'intérêt du roman, c'est que rien n'est certain à son propos. Ni son passé, ni comment elle a été élevée, ni même son véritable prénom. A force d'en découvrir plus sur les affaires sordides de Jule, j'ai commencé à douter de tout concernant cette héroïne pour le moins atypique et diantrement complexe. C'était un sentiment extrêmement grisant et en même temps profondément perturbant, déroutant. In fine, je n'ai pas pu m'attacher à Jule car je savais que je ne pouvais PAS avoir confiance en elle.
Imogen, Immie pour les intimes, quant à elle, n'aurait pas dû laisser entrer le diable frappant à sa porte. A contrario de Jule, Imogen, elle, est limpide comme de l'eau de roche. Elle a des parents, des passions, des livres favoris, des amis, un petit ami, une vie à la fac et en tant qu'être humain normal... avant de mettre tout ça en stand by, son portable en mode off, et de se réfugier dans la maison de vacances familiale afin de ne plus subir la pression constante de cette société qui exige constamment de la perfection, en chaque chose, en particulier envers les gens de son milieu privilégié. Imogen peut paraître très irresponsable et pourrie gâtée mais, pour ma part, je l'ai comprise. J'ai moi aussi souvent envie d'échapper à toutes ces étiquettes qu'on me colle, à ces personnes que je n'ai pas envie de voir, à ces sources de stress ambiantes qui me rongent à petit feu. La vie est un combat souvent violent et injuste donc je comprends parfaitement pourquoi Imogen a voulu embrasser la vie plutôt que de l'étrangler par ses nombreux tracas. On est sur la même longueur d'onde, au fond. Imogen m'a offert l'échappatoire dont j'avais besoin.
Maintenant que je rédige cette chronique, je me rends compte du véritable intérêt de ce roman-: de nous parler et de pointer du doigt les attentes trop oppressantes que la société place en nous, ce moule dans lequel l'on devrait tous entrer alors qu'en réalité, on aimerait juste être qui l'on veut, faire tout ce qu'on veut (dans la limite du moralement possible, bien sûr), avoir une liberté pleine et totale de vivre. Seulement voilà, Jule se révolte de manière pas du tout orthodoxe (c'est très contradictoire ce que je dis, j'en ai conscience). Je veux bien, moi, qu'elle dise "Fuck" à la société, qu'elle laisse éclater sa rage en paroles et en actes, qu'elle soit au centre de sa propre histoire, mais, très sérieusement, j'aimerais bien qu'elle consulte un psy parce qu'elle me fait peur et que c'est urgent. Certes, je peux comprendre qu'elle se sente étouffée dans une société qui n'a pas de place pour elle, dans un monde où elle s'est toujours sentie seule et abandonnée. Mais, à force d'usurper l'identité des autres à coups de perruques, de maquillage, de vols de permis de conduire et de passeports, et à force de plans diaboliquement manigancés de A à Z, elle en est passée à côté du vrai bonheur, qui était pourtant juste en face d'elle, à côté des maigres lueurs d'espoir de son existence qu'elle n'a pas laissé briller. En écrivant cela, je pense notamment à Paolo, un personnage que Jule va rencontrer au cours de ses pérégrinations mémorables. Si je rencontrais un homme aussi doux et apte à la tendresse, à la gentillesse et à l'autodérision que lui, je me jetterais à son cou direct. Au fond, je ne sais pas si j'ai véritablement saisi l'enjeu central du roman : est-ce que nous devons constamment nous échapper, fuir la réalité et ce monde à l'esprit si étriqué pour les personnes si singulières que nous sommes, avoir absolument une autre idée du bonheur et de qui nous devons être ? Sincerely, I don't know.
Pour conclure, je ne sais pas vraiment trouver les mots pour dire ce que j'ai ressenti au cours de cette lecture fort mouvementée. D'un côté, j'ai suivi avec frénésie les aventures de Jule, qui met en oeuvre tous les moyens pour prendre son destin en main et être aussi insaisissable que le vent. de l'autre, je ne cautionne absolument pas ses actes et je ne voyais pas où cela voulait en venir. du moins, je pense l'avoir compris mais je ne l'approuve pas. Il semblerait que ce roman soit une catharsis de toutes les choses immorales et illégales qu'on s'interdit de faire afin de pouvoir encore se regarder dans le miroir mais que, parfois, on mourrait d'envie de faire. Là, j'ai envie de vous dire, heureusement que Trouble vérité n'est qu'un roman. Même si Jule existent en ce bas monde, j'en suis convaincue. Quant à la révélation finale, le retournement de situation qui vous scie les bras comme seule e.lockhart est capable d'en produire, je l'ai attendu avec impatience, à chaque page que je tournais, et j'avoue avoir été très surprise. Néanmoins, j'en suis quand même restée sur ma faim. Je vous recommande ce roman, chaque e.lockhart en vaut la peine, même si celui-ci ne m'a pas véritablement emballée.
Lien : https://lunartic.skyrock.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
orbe
  19 avril 2018
Jule passe son temps à prendre l'dentité de ceux qu'elle croise. A tel point qu'elle ne sait plus elle-même qui elle est vraiment, son histoire, son passé...
Aujourd'hui la voilà en danger car Imogen a disparu et son ex-fiancé la cherche. Elle se serait suicidée, vraiment ?
Un roman aux multiples facettes qui interroge le désir que nous pouvons avoir de nous accaparer la vie des autres d'autant plus lorsqu'il s'agit d'une riche et belle héritière.
A la manière d'un thriller nous suivons les métamorphoses de la narratrice et tentons de dicerner quelques bribes de vérité.
Mais en tentant de ressembler à l'autre est-ce seulement du désir, de la jalousie, de la maladie ou de l'amour ?
Le nouveau roman de l'auteur du glaçant "Nous les menteurs" remet au coeur de son récit la lutte sociale. Construit à la manière d'un puzzle, il demande au lecteur d'assembler les différentes pièces afin de tenter d'apercevoir des fragments de vérité.
A découvir !
Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
Commenter  J’apprécie          150
Marlene_lmedml
  13 juin 2018
Cette chronique va être légèrement différente par rapport à d'habitude parce que ce roman est à mes yeux un sacré ovni littéraire. [Trouble vérité] est un roman qui vous retournera la tête du début à la fin.
En découvrant le résumé, j'ai de suite été intriguée par cette histoire où le suspense est insoutenable. E. Lockhart peut se targuer de proposer à ses lecteurs une histoire terriblement originale tant sur le fond que sur la forme. Alors, j'ai été perturbée par la narration à contre sens… Et oui, l'histoire est racontée à l'envers, l'autrice nous laisse avec une fragment d'histoire dès le début pour remonter jusqu'à la source. Honnêtement, cette narration contribue à l'excellence de ce récit mais elle pourra néanmoins déstabiliser le lecteur, pour moi c'était un choix pertinent pour rendre l'ensemble encore plus « trouble ».
Le résumé nous expose l'histoire avec intelligence car il appâte juste ce qu'il faut. Dès le début, j'ai compris que ce récit singulier allait me plaire. Pourquoi ? Parce que je n'ai jamais rien lu de tel. Parce que les thèmes abordés m'ont énormément plu.
La thématique captivante d'une revanche sociale est mis en lumière grâce aux personnages que vous rencontrerez. Je peux vous garantir qu'ils ne vous laisseront pas insensibles et les liens qu'ils ont entre eux sont assez particuliers. Les relations entre nos héros fascinantes et complexes. Parfois perturbantes et très intenses psychologiquement. Entre l'admiration, la haine et le désir, l'autrice nous plonge dans un récit angoissant à faire froid dans le dos.
Jule et Imogen sont deux personnages que j'ai trouvé vraiment captivants. Jule est une anti-héroïne qui m'a captivée, son histoire est prenante et j'avais sans cesse envie d'en découvrir plus à son sujet. Imogen est quant à elle très intéressante et elle occupe une place déterminante dans l'histoire. Je dirais que tout ce qui fait ce roman c'est la construction originale et moderne, j'ai ressenti une sorte de tension tout au long de ma lecture, plus j'avançais et plus j'avais peur de ce que j'allais découvrir. Ce roman a une ambiance particulière qui ne plaira pas forcément à tous les lecteurs, ce que j'ai aimé le plus c'est l'aspect psychologique du récit ainsi que la personnalité des personnages. L'autrice m'a totalement eue sous sa coupe. Impossible de me défaire de la toile qui s'est tissée autour de moi.
On sait d'ors et déjà qu'il va y avoir une adaptation cinématographique de ce roman et j'ai terriblement hâte de pouvoir comparer le roman et le film car j'ai vraiment été bluffé par ce livre. Les thèmes sont bien traités et ils engendrent beaucoup de réflexion. On en vient à douter de tout et de tout le monde. Je peux vous dire que ma lecture n'a pas été de tout repos.
Je découvrais la plume de l'autrice avec ce livre, et je ne suis pas du tout déçue. C'est une excursion dans les méandres de l'esprit humain et attention, car ici l'ensemble est assez intense psychologiquement, cette histoire renferme une certaine violence et met en lumière des transgressions assez sombres. L'intrigue est captivante, le suspense à couper le souffle. Vous allez plonger dans une histoire d'amitié malsaine où les mensonges et les faux semblants sont de mise.
En bref, [Trouble vérité] est un véritable ovni littéraire. Je n'ai jamais lu un roman de ce genre avec une narration aussi singulière. Les personnages et leurs relations m'ont captivée et ce suspense à couper au couteau m'a tenu en haleine jusqu'au bout. Ce roman, d'un genre particulier, n'est pas forcément à mettre entre toutes les mains, je le conseille à tous les lecteurs qui aiment sortir des sentiers battus, à ceux qui aiment explorer les méandres de l'esprit humain. L'autrice aborde des thèmes très intéressants et modernes qui ne manqueront pas de faire réfléchir les lecteurs.
Lien : http://www.lmedml.fr/2018/06..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Ewylyn
  24 avril 2018
J'avais eu un immense coup de coeur pour « Nous les menteurs » de la même autrice. J'étais donc plus que curieuse de découvrir ce nouveau roman, et même si j'ai eu un peu de mal, je trouve que la démarche, l'écriture restent absolument géniales ! Emily Lockhart s'avance sur des sujets graves, elle construit des chemins tortueux, ce n'est pas toujours facile à suivre, mais c'est glaçant à souhait. Je pense qu'il ne laissera personne indifférent.
Il faut avouer une chose : prenez des notes, laissez des post-its, lisez-le d'une traite, vivez en ermite... parce qu'il faut être à fond dedans, chopper les moindres détails pour tout assembler. Tout est construit en format puzzle, les indices arrivent au compte-goutte, la structure narrative est un vrai retour en arrière, c'est labyrinthique ! Pourtant, une fois refermé, tout est complet, parfaitement maîtrisé. J'ai eu beaucoup de mal à me glisser dans la logique, mais en me posant de longues séances de lectures, j'ai pu tout suivre facilement.
L'ambiance est sombre. Très sombre. le final ne va pas vous arracher un sourire quelque soit le camp choisi, vous allez avoir mal. Tout est mensonges, vérités glaçantes, violence, c'est un thriller vénéneux, avec une antihéroïne aux comportements horribles. C'est pesant, angoissant, on se pose un milliard de questions, on cherche à savoir le pourquoi du comment, à soupeser qui est pire que l'autre... En vérité, c'est prenant et terriblement captivant, mais soyez prévenus, c'est une vraie claque. « Nous les menteurs » était plus soft.
L'autrice parle d'amitié dangereuse, d'amitié toxique ; de meurtres, de vol d'identité, de mensonges, de vies à détruire et à construire ; de tabous, d'identité, de vengeance... Tout est intelligemment imbriqué, rien n'est laissé au hasard. On nous parle de prendre parti pour Imogen ou pour Jule, c'est bien plus complexe qu'au premier abord. La première est une petite fille capricieuse et mielleuse, pourtant, elle sait être touchante dans ses envies de liberté, de voyages. La seconde veut une vraie vie, cesser de s'en inventer, elle rêve aussi de liberté, d'espoir. On entre facilement dans les pensées de Jule, vu que nous avons le récit entier pour la découvrir. J'ai beaucoup aimé les personnages, mais je n'ai pas su m'attacher à eux. Jule et Imogen sont aussi horribles l'une que l'autre, même si l'une des deux remporte une sacrée palme !
Je ne parlerais aucunement de l'intrigue, c'est le gros atout de ce livre. Sa construction est originale et maîtrisée, la plume d'Emily Lockhart est fascinante, moderne et tranchée, recherchée pour coller au mieux aux émotions de Jule, à sa personnalité. C'est une plume idéale pour dépeindre encore plus violemment les événements de ce thriller, c'est un roman contemporain – certes –, mais il possède de nombreux points communs avec les thrillers. Les descriptions comme les dialogues font réellement avancer le récit, ils participent à éclairer notre lanterne.
En somme, ce roman est grandiose. le cocktail est un savant mélange entre tensions, drames dans une toile de fond oppressante et glaciale. On suit les voyages de Jule et de son amitié avec Imogen ; le récit est truffé d'amour, d'amitié, de jalousies, de secrets, de vérités et de mensonges, d'espoir de liberté, d'envie de vivre à fond... autant de sujets qui nous captivent du début à la fin. La plume est aiguisée, tranchante tandis que le roman est maîtrisé dans ses rebondissements et sa construction. le roman aborde des sujets graves dans un thriller qui ne laissera personne indifférent, j'ai passé un bon moment avec en me triturant les méninges.
Lien : https://la-citadelle-d-ewyly..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
Actualitte   19 avril 2018
Publié chez Gallimard jeunesse, le nouveau roman de E. Lockhart casse les codes et les repères. Installez-vous confortablement pour traquer les identités brisées de Jule et d’Imogen, mais attention aux frissons et aux nerfs à vifs. Tout commençait si bien, par la fin.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
Marlene_lmedmlMarlene_lmedml   13 juin 2018
Devait-elle fuir ?

Non.

Si.

Non.

Personne ne savait où elle était. Pas âme au monde. Ce détail aurait dû la rendre heureuse. N’avait-elle pas tout fait pour disparaître ?

Mais elle avait peur.

Paolo lui manquait. Imogen aussi.

Elle regrettait la façon dont les choses s’étaient passées.

Si seulement elle pouvait revenir en arrière, elle agirait mieux. Ou différemment. Elle serait davantage elle-même. Ou peut-être moins. C’était difficile à dire parce qu’elle ne savait même plus qui elle était réellement, si Jule existait encore ou si elle n’était plus qu’une série de personnages changeants selon le contexte.

Les autres gens étaient-ils tous comme elle, sans consistance réelle ?

Où était-elle la seule ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
ReveursEtMangeursDePapierReveursEtMangeursDePapier   09 juin 2018
Jule considérait que plus on transpirait à l'entraînement, moins on saignait sur le champ de bataille.
Que le meilleur moyen de ne pas avoir le cœur brisé était de faire semblant de ne pas avoir de coeur tout court.
Que notre façon de nous exprimer était souvent plus importante que le contenu de nos paroles...
Commenter  J’apprécie          20
EymahEymah   05 mars 2021
De l'extérieur, elle n'a pas changé. Elle n'a rien de spécial. Mais son regard sur le monde se transforme, après cet épisode. Être une femme puissante sur le plan physique, ce n'est pas rien. On se sent libre d'aller partout et de faire ce qu'on veut quand on est difficile à attaquer.
Commenter  J’apprécie          20
AvelineAveline   08 avril 2018
Tu trouves normal de toujours obtenir ce qu’on veut, répliqua Jule. que les choses soient faciles. Mais c’est faux. La plupart des gens n’obtiennent pas ce qu’ils veulent. Genre, jamais. On leur claque systématiquement la porte au nez. Ils doivent se battre en permanence. Ils ne vivent pas dans ton petit monde enchanté avec voitures décapotables, belles dents blanches, voyages en Italie et manteaux de fourrure.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
2nde6ENCPB2nde6ENCPB   21 avril 2021
 Jule balaya du regard le parking réservé au personnel et repéra la petite Sedan bleue du barman. Ses portes étaient déverrouillées. Elle se glissa à l’intérieur et s’allongea par terre au pied de la banquette arrière. Le sol était jonché de sacs plastique vides et de vieux gobelets de café. Elle avait une heure à attendre avant que Donovan termine son service. Avec un peu de chance, Noa ne se douterait de rien avant de constater son absence à la soirée quiz, vers vingt heures trente peut-être.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de E. Lockhart (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de E. Lockhart
MES DERNIÈRES LECTURES | 8 romans jeunesse & ado percutants
autres livres classés : usurpation d'identitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

NOUS LES MENTEURS

Qui sont les trois autres menteurs après Cadence ?

Lucy, Jean et Mat.
Mirren, Johnny et Gat.
Emily, Oliver et John.

3 questions
98 lecteurs ont répondu
Thème : Nous les menteurs de E. LockhartCréer un quiz sur ce livre

.. ..