AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1090775008
Éditeur : Anne d'Hercourt (21/11/2012)

Note moyenne : 3.33/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Une épopée historique, un best-seller Outre-Rhin !
Printemps 1303, Raoul de Bazerat, chevalier grand amateur de filles et plus enclin à partir chasser qu’à fonder une famille, apprend qu’il est atteint d’une maladie pulmonaire. Il ne lui reste que quelques mois à vivre.
Dans l’espoir de racheter ses fautes, il part en pèlerinage à Rome.
En chemin, il rencontre le Cardinal Morra qui lui promet l’absolution du Pape s’il accepte de se rendre à Jér... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Vance
  02 mars 2013
Mauvaise pioche pour ce best-seller d'outre-Rhin reçu dans le cadre de Masse Critique.
Pourtant, le contexte est intéressant, de ceux qui stimulent immédiatement mon imaginaire : fin des Croisades, un Chevalier de Lorraine gravement malade accepte d'escorter l'envoyé d'un cardinal romain pour récupérer en Terre Sainte un fragment de parchemin pouvant les mener à une ancienne relique, le Bâton de St-Antoine. Mais le Sultan a également des visées sur cet objet et une course poursuite s'engage entre les Chrétiens et les mercenaires Mamelouks, arbitrée par une étrange princesse arabe capable de résister aux flammes. Leur périple les mènera de Rome à Jérusalem, puis à Constantinople, avant de s'enfoncer vers l'Arménie puis la Mésopotamie, en quête d'un artfact puissant capable de faire s'effondre des empires...
Les descriptions fonctionnent bien et on sent que l'auteur s'est suffisamment renseigné pour fournir des détails crédibles, rendant les décors fascinants. Il joue constamment du récit parallèle, passant d'une des factions à l'autre et développant certains personnages (par leurs souvenirs - toujours douloureux - ou leurs cauchemars récurrents, on en apprend un peu davantage sur leurs motivations). Lorsque l'action commence, c'est plus délicat, les images s'embrouillent et l'écriture devient confuse : ce n'est pas tant un problème de rythme que d'intelligibilité des séquences. Quant aux péripéties, nombreuses, elles semblent souvent artificielles, ne servant qu'à rallonger la sauce pour faire retomber l'espoir des uns et pousser les autres en avant, bénéficiant d'un répit éphémère ou d'une victoire illusoire. C'est plutôt construit sur le mode feuilleton, mais on finit par s'attacher à certains, même si leurs motivations nous échappent souvent et leurs réactions frisent l'irrationnel.
Il faut aussi souligner la très mauvaise édition : les 100 premières pages sont correctes, ensuite le nombre de coquilles devient effarant : mots oubliés, orthographe changeante - parfois dans le même paragraphe !, accords hasardeux). Dommage pour l'aventure, reste le côté dépaysant et l'exotisme des situations. Ca ferait un bon téléfilm.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
alexandra.boulanger
  19 février 2013
Ce roman d'aventures aux allures épiques met en scène un jeune chevalier lorrain d'une trentaine d'années, Raoul de Bazérat. Au printemps 1303, il apprend être atteint d'une maladie grave qui ne lui laisse que six mois à vivre, peut-être un an tout au plus. C'est alors qu'il décide d'entreprendre un pèlerinage afin de racheter son âme et de marquer son temps. Arrivé en Italie à bout de forces, une mission lui est confiée : retrouver, en Terre Sainte, un manuscrit qui lui indiquera alors l'endroit où est caché le sceptre de Salomon, autrement appelé le bâton de Saint-Antoine, aux pouvoirs divins (magiques ?). Seulement, le Vatican n'est pas le seul à espérer mettre la main sur ce sceptre : le jeune Sultan an-Nasir envoie également ses troupes à sa recherche. Se met alors en place le rythme effréné propre à l'épopée avec une narration alternée d'un camp à l'autre et une temporalité resserrée au fur et à mesure que Raoul approche du but et que le temps lui est compté. Et plus le protagoniste en apprend au sujet de ce sceptre, plus il réalise les enjeux multiples que comporte sa mission.
Davantage qu'un simple récit de formation, le lecteur découvre avec le héros une époque déchirée par des rivalités entre catholiques romains et musulmans, mais aussi par des jeux de pouvoir internes participant à la désillusion de Raoul quant à la religion.
Entre combats sanglants et courses poursuites, le lecteur apprend à s'attacher au personnage et à son histoire touchante avec Yada, une Égyptienne mystérieuse. L'auteur sait d'ailleurs ménager le suspens autour de ce personnage-clé qui participe à la dimension énigmatique du récit.
Le côté historique de l'oeuvre est très bien tenu et on apprécie de découvrir des civilisations orientales à l'époque médiévale à mesure que le périple avance.
Pour résumé, malgré une couverture peu attrayante et quelques coquilles dans le texte, on passe un agréable moment, divertissant, pour ceux qui aiment les romans d'aventures à dimension historique. Je ne regrette pas cette lecture !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
JoyeuxDrille
  28 février 2015
Une vraie découverte !! Un roman d'aventures historique, épique et même fantastique qui va vous faire voyager autour du bassin méditerranéen et même au-delà, dans une période agitée : le début du XIVème siècle. A la fois chasse au trésor et quête initiatique, roman choral et course-poursuite menée tambour battant, voilà un roman qui devrait vous emporter : j'ai dévoré les 500 pages en une journée !
Lien : http://appuyezsurlatouchelec..
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
alexandra.boulangeralexandra.boulanger   19 février 2013
Après le repas,ibn-Marzuq chercha un coin où se retirer. Il s'assit en tailleur, déroula un parchemin sur ses cuisses et, à la lueur d'un bout de chandelle, commença à noter les événements de la journée. Trente ans sans tenir un journal et il s'y remettait. Sans doute parce que cela valait mieux que de rester assis à ruminer en silence, avant de sombrer lentement mais sûrement dans la désolation. Écrire lui permettait de mettre de l'ordre dans son esprit et le libérait d'une humeur dépressive. Il en avait terriblement besoin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
alexandra.boulangeralexandra.boulanger   19 février 2013
Il alla trouver ibn-Marzuq. A l'écart des mercenaires, il contemplait le monastère d'une mine renfrognée. L'homme se cramponnait à son orgueil comme un naufragé à une planche de salut. Enveloppé dans son manteau souillé, le bras raidi et la barbe en jachère, il ressemblait davantage à un mendiant qu'à un vizir.
Commenter  J’apprécie          10
VanceVance   02 mars 2013
L'éclat de sa beauté resplendissante caressa son âme de ses rayons ardents.
Commenter  J’apprécie          20
VanceVance   02 mars 2013
L'hérésie est un fléau qui se répand plus facilement que la peste.
Commenter  J’apprécie          20
VanceVance   02 mars 2013
La mort qui approche peut faire n'importe quoi d'un homme.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Christoph Lode (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christoph Lode

[Imaginales 2013] Conférence le bonheur de raconter : la passion du roman
Extrait de la conférence "Le bonheur de raconter : la passion du roman" enregistrée aux Imaginales (Epinal, mai 2013) Avec Christoph Lode, Frédérique Volot, ...
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1604 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre