AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2743601949
Éditeur : Payot et Rivages (25/02/1997)

Note moyenne : 3.38/5 (sur 97 notes)
Résumé :
Du rire aux larmes, c'est tout l'éventail de son art de conteur que David Lodge nous offre dans une série de six nouvelles écrites en relation à la fois avec sa vie et avec ses romans. Trois histoires d'hiver, trois histoires d'été typiquement " lodgiennes "


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
cedratier
  24 août 2015
« L'homme qui ne voulait plus se lever » David Lodge (Rivages, 115 pages).
David Lodge est un écrivain semble-t-il très connu en Angleterre, assez connu en France… et inconnu de moi. Cet opuscule regroupe six petites nouvelles de 10 à 25 petites pages, très inégales, écrites sur une période d'une trentaine d'années et rassemblées sous le titre éponyme de l'une d'entre elles. La première fait référence à des moeurs révolues et bien coincées des années cinquante (le flirt de quatre étudiants anglais de bonnes familles aux Baléares). Une autre évoque de manière très superficielle les frontières de classe. Ici c'est un regard nostalgique sur l'enfance, là sur la dépression, ailleurs sur la stratégie déployée pour obtenir le premier baiser d'un grand adolescent aussi fort en thème que nigaud.
Il y a parfois des longueurs et des digressions inutiles (et oui, même dans des textes aussi brefs), le style est simple, l'écriture n'apporte rien de vraiment original (sauf peut-être le récit enchâssé de « L'hôtel des Paires et de l'Impair », qui m'a quelque peu intrigué). Parfois, on daigne vaguement sourire du bout des lèvres, mais au fond, ça manque de consistance, il n'y a vraiment pas grand-chose à se mettre sous la dent ou sous l'oeil… et je me suis demandé à quoi bon publier ce genre d'insignifiances ?
La réponse est peut-être dans l'introduction que nous livre l'auteur, dans laquelle il nous explique en particulier la différence entre une nouvelle et un roman ; il parle des nouvelles comme de « fragments issus de l'établi d'un romancier ». Et c'est peut-être cela le problème ; ces fragments doivent-ils forcément être utilisés ? On a l'impression que David Lodge ici a ramassé des tas de bricoles qui traînaient sur ou sous son bureau, qu'il a fait ses fonds de tiroirs, qu'il a tenté de faire quelque chose avec des tas de notes éparses rédigées sur des décennies, bref de recycler des bribes d'écritures. le résultat n'est pas à la hauteur de sa réputation. Antonio Tabucchi disait un jour que le seul conseil qu'il acceptait de donner à un jeune écrivain, c'était d'aller voir en fin de journée sous l'établi de l'ébéniste ; il voulait, par cette image très parlante, montrer tout le travail de ciselage, d'épuration que demande l'écriture romanesque, à quel point il faut élaguer pour ne retenir que ce qui est strictement nécessaire. Il ne suggérait certainement pas de tout garder au frais pour les périodes de disette ou d'improductivité. Pour de fortes ou belles nouvelles, Stefan Zweig, Francisco Coloane, Prosper Mérimée ou tant d'autres certes, mais là…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
DidierLarepe
  01 novembre 2016
Petits résumés des nouvelles :
Sous un climat maussade
Quatre jeunes catholiques partent en vacances à Ibiza dans les années 50 et sont confrontés à la tentation de franchir le pas. Ils ne le feront pas. On retrouve là ce thème très utilisé par D.Lodge des interdits religieux de la religion catholique en particulier sur le sexe, qu'il exploitera à foison (La chute du British Muséum et les problèmes de contraception, Jeux de maux qui ne traite que de cela en suivant plusieurs couples d'amis d'un groupe de prière tout au long de leurs vies, Thérapie avec le scénariste sauvé à la fin par son amour de jeunesse).
Mon premier job
Un jeune étudiant qui lors de son premier job va se lancer dans un concours avec ceux qui travaillent là toute l'année, vendre le maximum de journaux chaque semaine. A la fin de l'été il retourne à ses études alors que les autres se retrouvent dans l'obligation faite par leur patron de garder le niveau de vente auquel les a mené ce concours…
L'hôtel des pairs et de l'impair
Un auteur écrit au bord d'une piscine en vacances à propos de toutes ces femmes qui exposent leurs seins au bord de le piscine. Un coup de vent fait s'envoler ses feuillets et là l'auteur est très embêté car ces femmes, qui courent après ses pages envolées, pourraient se rendre compte qu'il parle d'elles et de leurs seins. Il est obligé à son grand regret de trouver un autre hôtel.
L'homme qui ne voulait plus se lever
Un matin l'homme a décidé de ne plus se lever au grand scandale de sa femme, las d'aller travailler pour un salaire et une vie de misère. Il tient parole et devient une véritable attraction au point que même la télévision se déplace et que les dons affluent. Sa famille devient enfin aisée mais lui a cessé depuis trop longtemps de bouger de son lit et meure au moment où la vie pourrait enfin être meilleure.
L'avare
Après la guerre les gamins ont envie de s'amuser et de voir des feux d'artifices. Ils rencontrent un homme qui vend des feux d'artifice pour presque rien. Chacun en achète. A tour de rôle ils vont en faire exploser un puis un autre sauf l'un des gamins qui ne veut pas gaspiller ses fusées. Alors qu'il ne reste plus que lui à avoir encore des fusées, la police arrive chez lui et saisit les fusées car en fait le vieil homme qui les vendait les avait volé. le gamin avare n'aura tiré aucune fusée !
Pastorale
Pour Noël un petit groupe de jeunes va monter un mystère de la nativité. L'occasion pour l'auteur de mettre en scène celle dont il rêve et de s'approcher encore plus d'elle. Lodge réutilisera cette nouvelle dans Thérapie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
majero
  17 février 2016
6 sympatiques petites nouvelles que nous livre avec humour un David Lodge au grand coeur et qui nous fait aimer ses personnages.
Les 4 amis à Ibiza simulant un adultère, les feuillets de l'écrivain voyeur dispersés autour de la piscine entourée de monokinis, l'étudiant regrettant d'avoir vendu tant de journaux, l'homme qui ne voulait plus se lever, Timothy qui thésaurise ses fusées en prévision du 5 novembre et 'the plan' afin de pouvoir embrasser la 'vierge' Dympna Cassidy
Commenter  J’apprécie          80
bibliothequegries
  04 avril 2012
En quelques nouvelles comiques, David Lodge croque quelques portraits bien campés de personnes en « apprentissage », pour les premiers, sexuel, pour le second, professionnel, pour le troisième, de renouveau sexuel après le mariage et sa lassitude, pour le quatrième, du sens de la vie et du besoin de la gagner, pour le cinquième, du sens du profit immédiat même s'il est moindre, ou de la thésaurisation au risque de tout perdre, pour le sixième sur la concupiscence et les moyens pour arriver à ses fins de façon si détournée qu'il en rate le but, et reste le seul lésé de l'histoire.
Commenter  J’apprécie          20
Accalia
  15 septembre 2016
J'ai récupéré ce petit livre lors d'un pilon de ma bibliothèque. Il s'agit d'une édition particulière, puisqu'il s'agit de la maison d'édition Corps 16, c'est à dire une édition pour mal-voyants avec une police en plus gros caractères.
Je ne connaissais l'auteur que de nom, c'est pourquoi j'avais pris ce recueil, afin de me faire une première idée de son style. Et bien évidemment, je l'ai laissé dans ma PAL durant au moins un an pour le sortir enfin durant ce mois de juin, toujours à la recherche d'un petit livre à lire.
C'était donc ma découverte de l'auteur et je dois dire que j'ai été séduite!
Composé d'une introduction et de 6 nouvelles, j'ai passé une très agréable après-midi à les lire.
J'ai trouvé l'introduction très intéressante, elle donnait les bonnes clefs pour apprécier chacune des nouvelles et le style de l'auteur. Alors que j'ai plutôt pour habitude de survoler ce genre de texte, je me suis plongée dedans. le fait qu'elle ait été écrite par l'auteur lui-même a du jouer je pense. On retrouve son style mordant et très agréable à lire.
J'ai donc bien aimé le style de l'auteur, j'ai apprécié son humour même dans des nouvelles aussi courtes. Cela donne un aperçu de ce qu'il est capable de faire avec des textes plus longs. Tout n'était pas forcément drôle, mais j'ai tout de même passé un bon moment.
Ma nouvelle préférée est « Mon premier job », j'ai beaucoup aimé la manière dont l'auteur nous amène où il veut et nous fait prendre conscience de l'injustice.
Encore une fois, les nouvelles trop courtes, donnent un sentiment d'inachevé…mais une chose est sûre, ce recueil m'a mise en appétit pour cet auteur et je compte bien découvrir d'autres de ses oeuvres, un roman cette fois!
Lien : https://writeifyouplease.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
litolfflitolff   26 septembre 2012
Il y a bien longtemps, en août 1955, avant l'invention de la pilule et de la société permissive, quatre jeunes anglais inexperts eurent à se débattre avec leurs appétits sexuels dans l'île d'Ibiza, pas encore inventé non plus en tant que lieu de villégiature cher aux Britanniques.
Commenter  J’apprécie          160
bibliothequegriesbibliothequegries   04 avril 2012
« Ayant quitté l’école signifie un adolescent bon à rien renvoyé d’un collège secondaire. C’est un euphémisme, insista ma mère qui était une femme instruite. Depuis le temps qu’elle était mariée avec mon père, son sens de l’humour irlandais avait pris un mordant assez juif ».
Commenter  J’apprécie          30
Videos de David Lodge (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de David Lodge
David Lodge - Transfuge magazine .Entretien avec l'écrivain David Lodge, pour le magazine Transfuge, à l'occasion de la parution de sa pièce de théatre, "La Vérité toute nue", en janvier 2007. A 71 ans, David Lodge est connu dans le monde entier pour son érudition élégante teintée d'humour britannique, et sa capacité à épingler par le rire les travers et les onsessions de ses contemporains. A la fois romancier, dramaturge et essayiste, il a en outre gardé de ses années universitaires une passion pour la chose littéraire, dont il tente d'éclairer le procésus. Rencontre avec un joueur de mots.
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

David Lodge

Avec David Lodge il vaut mieux avoir

La vie en berne
La vie en sourdine
La vie en lambeaux
La vie aux trousses

10 questions
26 lecteurs ont répondu
Thème : David LodgeCréer un quiz sur ce livre