AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782290078686
800 pages
J'ai Lu (22/01/2014)
4.29/5   82 notes
Résumé :
1773: MESMER INVENTE L'HYPNOSE.
1886: FREUD INVENTE LA PSYCHANALYSE.
2012: DRAKEN INVENTE LE SÉRUM.


Une injection.
Sept minutes pour accéder au subconscient. Un simple carnet pour décrypter des visions fantasmagoriques et seulement quelques jours pour empêcher le pire. Arthur Draken est-il un psychiatre de génie ou un dangereux criminel? Alors que s'enchaînent meurtres, enlèvements et conflits politiques, comment ne pas ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (22) Voir plus Ajouter une critique
4,29

sur 82 notes
5
7 avis
4
10 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis

Ourse_aux_Livres
  08 février 2017
Une jeune femme est retrouvée à moitié morte, une balle logée dans son crâne, dans la ville de New York. Elle survit à son agression, mais devient amnésique. Lola Gallagher, détective chargée de l'enquête, va faire appelle à son ami le Dr. Draken, psychiatre de métier, pour débloquer les souvenirs de celle qu'ils ont nommé Emily, par l'intermédiaire de l'hypnose.
S'en suit un espèce de constant contre-la-montre.entre enquête, manigances, problèmes personnels, scoop et coup d'Etat. le rythme est soutenu, les chapitres s'enchaînent tels des scènes dans un épisode de série TV, ce qui est l'effet recherché, et du coup c'est très réussi. Difficile de se retrouver essouflé et perdu dans ces conditions.
Je trouve que les personnages principaux sont à la fois attachants et agaçants, mais dans tous les cas, ils sont plutôt réalistes et bien travaillés, ils ont du relief, et cela nous permet de nous immerger très facilement dans l'histoire.
S'ajoute à cela une ambiance bien particulière de polar qui nous tient en haleine, on veut savoir ce qu'il va se passer et pourquoi les choses se sont passées, on a besoin de connaître chaque maillon de la chaîne des événements. On veut en découvrir davantage sur ces personnages, dont certains sont plus que mystérieux.
En résumé, Sérum est un bon roman, qui se lit comme on regarde une série TV, on s'imagine les scènes avec autant de réalisme que si on les voyait sur écran. On passe un très bon moment et on en redemande ! Car bien évidemment une saison 2 est prévue, donc il reste du suspens et des éléments à découvrir et à démêler.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          330
titiseb77
  20 septembre 2015
Tout d'abord la très grande originalité de ce livre, c'est qu'il est présenté comme une série télévisée, en effet, je viens de terminer la saison 1 qui se compose de 6 épisodes (qui peuvent être acheté séparément ou dans un seul livre de 1080 pages). Les chapitres sont très courts et l'histoire est vraiment très plaisante, les personnages sont tous très attachants même les têtes à claques et je mettrais un mention plus à Ian Draken.
L'histoire est dès le départ captivante, nous sommes entouré de meurtres qui construisent l'histoire au fil des pages, la compréhension est vraiment très simple malgré le côté politique, complot, policier, médical etc
A la fin de ces 1080 pages, beaucoup d'intrigues sont résolus et il reste des mystères qui ne nous serons dévoilés qu'en ouvrant la saison 2 qui est annoncé pour janvier 2016.
Vous l'aurez compris, j'ai aimé ce livre qui m'a tenu en haleine du début à la fin et je continuerais à suivre cette enquête à la sortie de la saison 2.
Commenter  J’apprécie          194
stokely
  14 mai 2021
J'ai aimé ce récit mené tambour battant des le début ou nous allons rencontrer une jeune femme retrouvé errante dans un parc de New York avec une balle dans la tête. Celle-ci ne se souvenant plus de rien une enquête va être menée et rapidement sa trace va être retrouvée sur les caméras de surveillance. Cette femme semble inquiète et on a l'impression qu'elle fuit quelqu'un ou quelque chose.
Lola détective privé va se mettre à la recherche de l'identité de cette jeune femme et elle va être aide par un de ses amis le docteur Draken qui pratique l'hypnose ce qui va aider l'inconnue à retrouver des petits morceaux de souvenirs.
Nous suivons également leur vie personnelle à tous les deux et celles-ci ne sont pas de tout repos, au fil des 800 pages on éprouvé de l'attachement pour eux ainsi que pour la femme inconnue.
Je suis heureuse d'avoir acheté l'intégrale de ce récit car chacun des 6 épisodes terminent par un cliff hanger et en tant que lecteur nous n'avons qu'une envie de se ruer sur la suite du récit. La saison 2 n'est pour le moment visiblement pas d'actualité et c'est dommage le étant donné la fin de cette intégrale.
Du fait de la longueur de celle-ci il y a tout de même un creux au mileur du récit mais celui-ci repart tambour battant pour le final avec un scénario digne d'une très bonne série.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          151
Melisende
  19 mars 2014
Après la fantasy jeunesse (la trilogie de la Moïra, notamment), j'étais curieuse de découvrir Henri Loevenbruck du côté du thriller. A chaque fois c'est pareil, je me dis que je devrais lire beaucoup plus de livres du genre car à chaque fois, j'adhère.
Sérum ne fait pas exception à la règle : l'intrigue entraine le lecteur dans une machination géante, la narration rythmée et plutôt bien maîtrisée apporte comme un soupçon de dépendance... Cependant, quelques passages répétitifs et donc quelques longueurs m'empêchent d'élever cette intégrale au rang de lecture indispensable.
Poursuivie, une jeune femme tente de se réfugier dans un musée puis dans un parc New-Yorkais. Retrouvée par les forces de l'ordre alors qu'elle vient de recevoir une balle dans la tête, l'inconnue multiplie les mystères. Finalement réveillée mais amnésique et sans empruntes digitales (effacées sciemment ?), la trentenaire baptisée Emily à cause de l'alliance qu'elle porte, est le point de départ d'une enquête qui ne cesse alors de prendre de l'ampleur et d'impliquer davantage de personnes. C'est à l'aide de l'hypnose profonde (grâce à un sérum illégal), que la jeune femme permet aux enquêteurs d'avancer mais... celles qu'ils nomment Emily fait plus que les guider, elle semble capable de prévenir l'avenir très précisément ! Qui est-elle vraiment ? Comment-elle pu avoir connaissance de telles informations ? Quel est vraiment son rôle dans cette machination qui semble prendre des proportions hors du commun ?
Les pièces du puzzle apparaissent et se rassemblent au fil des pages, les deux co-auteurs ayant bien saisi l'importance des révélations bien placées. Chaque chapitre – ou presque – amène son rebondissement et ses nouvelles questions, les liens se tissent petit à petit. En outre, à l'image des épisodes de séries policières américaines, chacun des six tomes se termine sur une révélation surprenante qui appelle la suite... notamment le sixième et dernier volet qui "clôt" cette première saison sur un cliffhanger frustrant !
Malgré tout, certains passages quelque peu répétitifs apportent quelles longueurs qui passent peut-être inaperçues si la lecture des six tomes se fait de façon plus hachée mais qui deviennent plus pesantes avec le format en intégrale. Je le reconnais cependant bien volontiers, le mystère est assez grand et intriguant pour pousser le lecteur à tourner les pages sans souci majeur à déplorer.
L'intrigue fonctionne donc bien et est menée tambour battant par des personnages charismatiques. Les deux principaux, Lola et Draken, forment un duo qui ne manque pas de transgresser quelques règles. Mystères et squelettes dans les placards ! Entre l'enquêtrice mère célibataire au caractère irlandais affirmé et le psychiatre coureur de jupons qui n'hésite pas à utiliser un sérum illégal, le lecteur n'est pas au bout de ses surprises !
D'autres figures – nombreuses – viennent se greffer au duo, toutes facilement identifiables, toutes apportant sa pierre à l'édifice. Citons notamment Detroit, le collègue (trop) curieux de Lola ou encore l'agent Loomis du FBI, bien loin de l'image qu'on se fait habituellement des fédéraux.
Malgré tout, malgré l'intérêt que chacun d'entre eux ne manque pas de susciter, l'empathie n'est pas vraiment là. Les deux héros sont agréables à suivre mais ça s'arrête là, on n'est jamais vraiment touché, même lorsqu'ils connaissent des coups durs. C'est un ressenti très personnel je pense car, objectivement, on ne peut nier que tous les éléments sont là pour nous les rendre attachants.
Séances d'hypnose, fusillade dans un parc, découvertes macabres dans un entrepôt… le lecteur voyage autant que les enquêteurs. Les auteurs français de thrillers font généralement le choix de placer leurs histoires aux Etats-Unis, on peut parfois le regretter mais il faut avouer qu'il n'y a vraiment qu'aux States qu'on peut se permettre du « grand spectacle » et des sous-intrigues intra-bureaux (entre tous les différents services de police, FBI…). En France, c'est beaucoup moins vendeur (comme pour les séries télévisées, d'ailleurs !).
A ce sujet, Henri Loevenbruck et Fabrice Mazza voulaient se baser sur la construction d'une série, ils ne s'en cachent pas. Ils n'oublient pas, en outre, d'offrir des scènes très rythmées mais aussi très visuelles pour que le lecteur ait l'impression d'avoir un petit écran sous les yeux. Les points de vue externes changent à chaque chapitre un peu comme lorsque la caméra passe d'une scène à l'autre. Les descriptions sont donc de la partie mais sont composées du stricte minimum : juste ce qu'il faut pour avoir une image qui se dessine sous nos yeux, pas trop pour casser le rythme de l'action. Comme tout bon thriller, la lecture est fluide et agréable, rien à signaler de ce côté-là !
Si l'aspect « intégrale » comporte de nombreux avantages (aucune attente entre les tomes et un prix très intéressant !), il met également en avant un petit côté lassant : quasiment 800 pages d'un coup, difficile de ne pas trouver quelques passages répétitifs et donc un peu longuets. le lecteur parvient cependant à bout sans gros problème… à part peut-être la frustration : il va falloir attendre la saison 2 pour obtenir toutes les réponses aux nombreuses questions posées ici. Nul doute que je serai de la partie !
Lien : http://bazardelalitterature...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
MatCauthon49
  14 novembre 2014
Première saison d'une série appelée à se développer sur plusieurs saisons, Serum a été conçue par ses deux auteurs comme une série littéraire reprenant les principes d'une série télévisée. C'est pourquoi on retrouve différents points de vue, et que les 6 épisodes formant cette première saison se terminent tous par un cliffhanger.
D'Henri Loevenbruck, j'avais déjà lu le syndrome Copernic, le testament des siècles et Les cathédrales du vide, qui m'avaient bien plu dans le genre polars ésotériques. Je ne connaissais par contre pas Fabrice Mazza.
Il faut d'emblée préciser que le soin apporté à cette série mérite de s'y intéresser : en effet les auteurs ont souhaité rendre la série très immersive en intégrant des bandes-son à télécharger sur un site dédié à la série, sur lequel différents jeux et énigmes sont proposés pour augmenter encore l'expérience. Sur ce concept-là, j'ai trouvé les auteurs très forts et effectuer sa lecture en écoutant les morceaux proposés a décuplé l'expérience.
Bon, venons-en à l'histoire désormais.
New York, de nos jours. Une femme parvient tout juste à éviter de se faire tuer dans un parc de Brooklyn. Quand la police réussit à la sauver d'une mort certaine, il s'avère qu'elle a perdu la mémoire. Lola Gallagher, détective, et qui élève seule son fils Adam, est chargée par son chef ? de gérer l'enquête. Elle travaille avec Phillip Detroit (spécialiste de l'informatique) et Velazquez (nouveau venu) notamment. Afin de permettre à la femme amnésique de peut-être retrouver la mémoire, Lola fait appel à son ami Arthur Draken. Ce psychanalyste a en effet mis en place il y a quelques années avec son ami Ben Mitchell un sérum permettant, par un état de relâchement total de la conscience, de faire remonter les souvenirs enfouis à la mémoire. Qui a poursuivi cette jeune femme, désormais appelée Emily ? Que veulent dire les éléments fantasmagoriques qui apparaissent lors des séances avec Draken ? Comment a-t-elle pu, lors de ces séances, avoir la préscience de l'enlèvement du couple Singer, dirigeant une organisation confidentielle vouée à révéler des secrets d'état ?
Au cours de cette saison, nous suivons le cours de l'enquête, qui va incomber au FBI (et à Sam Loomis). Draken est à un moment suspecté d'avoir tué Emily lors d'une séance, car celle-ci est retrouvée morte dans son cabinet et qu'il est introuvable. En fait c'est l'homme au chapeau (un mystérieux personnage récurrent, sans doute la clé de voûte de toute l'histoire) qui a drogué Draken. Draken, qui s'était entre-temps fortement épris d'Emily, va mettre un point d'honneur à trouver le meurtrier de son éphémère concubine. Il va pousser l'analyse des séances d'hypnose afin de comprendre ce qu'Emily savait sans s'en souvenir. Il va réussir à être présent lors de la libération des Singer, il va réussir à remonter dans le passé d'Emily, à comprendre qui elle était (en fait elle s'appelait Anna, était la fille de Emily et Chris, a été abandonnée par ses parents chez des religieuses car en fait elle était issue d'une relation illégitime). Plusieurs enquêtes et histoires parallèles se déroulent (cancer et passé trouble au sein du terrorisme de l'Irlande pour le frère de Lola ; manipulations aux plus haut niveau par l'homme au chapeau dans un avatar de la RDC à des fins de contrôle du coltan, métal nécessaire à la production de téléphones)…
Le format de série permet de suivre les personnages principaux de manière approfondie (on connaît tous les aspects de la vie de Lola, ses amants, son fils, son frère, son ex-mari…).
Si j'ai eu un peu de mal à entrer dans l'histoire sur les deux premiers épisodes, j'ai lu la suite avec avidité et rapidité, tant tout s'enchaîne et tant on veut comprendre ce qui est arrivé à Emily. Une super série, dont il va malheureusement falloir attendre la suite avec patience…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (38) Voir plus Ajouter une citation
collectifpolarcollectifpolar   31 octobre 2019
En ce dimanche soir, la télévision, diffusait le numéro hebdomadaire de 60 Minutes. C’était Dana Clark qui parlait d’Exodus2016 et de l’incroyable scandale que le site avait permis de mettre au jour :

« … ont permis de révéler l’existence d’accords secrets entre Joseph Tsombé, le président de la République libre du Tumba, et plusieurs entreprises multinationales de téléphonie mobile. En effet, les sous-sols de la RTL – l’un des plus vastes pays d’Afrique – regorgent d’une matière première, le coltan, très prisée par les fabricants de téléphones portables. On considère que 75 % des réserves mondiales de coltan se trouvent en RLT, or ce minerai précieux est absolument capital pour la fabrication des condensateurs de petite taille, que l’on retrouve dans l’intégralité de nos appareils cellulaires.

« Plusieurs documents authentifiés, qui nous ont donc été transmis par les dirigeants d’Exodus2016 – et qui pourraient bien être la raison même de l’enlèvement de John et Cathy Singer – semblent indiquer que le président Tsombé aurait touché de substantielles commissions en échange de licences d’exploitation accordées à des multinationales, spoliant du même coup les habitants de cette région de la République libre du Tumba, et en particulier la tribu des Mabako… »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
collectifpolarcollectifpolar   31 octobre 2019
Bon sang ! Une affaire résolue en moins d’une semaine ! Un adolescent retrouvé le lundi, à neuf heures trente du matin, deux balles de 9 mm dans la poitrine, devant un hangar du chantier naval. Treize ans à peine. Suspects identifiés le mardi, arrêtés le mercredi, et des aveux en bonne et due forme le vendredi matin, à l’aube, après une bonne nuit d’intimidation dans la salle d’interrogatoire numéro deux. Sans une égratignure. Une banale histoire de coke. Les gosses étaient de plus en plus jeunes, et la C était maintenant aussi accessible que l’avait été l’herbe dans les années 1990. Avec l’embourgeoisement de Brooklyn, il était devenu plus facile de trouver de la cocaïne de bonne qualité que des fruits de saison. — Qu’est-ce qui se passe, Gallagher
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
collectifpolarcollectifpolar   31 octobre 2019
Les doigts tremblants, elle attrape la main de sa fille et lui glisse quelque chose dans la paume, sans jamais quitter ses yeux du regard.

— Tiens. C’est mon cadeau pour toi. Il est très précieux. Tu dois le garder toute ta vie, Anna. Toute ta vie. Un jour tu comprendras.

Le cœur battant, la fillette baisse la tête et ouvre la paume de sa main. À l’intérieur, elle découvre une petite bague. Un simple anneau doré. Anna le prend entre le pouce et l’index et le soulève à la lumière. Sur la surface interne, il y a deux noms gravés qu’elle ne sait pas encore lire.

Emily & Mike.

Anna referme les doigts sur la bague et l’enfonce tout au fond de la poche de sa robe. Comme elle vient de le promettre, toute sa vie, elle la gardera avec elle. Elle la portera même à son doigt quand, dans trente ans, un homme lui tirera une balle en pleine tête, à New York, dans le parc de Fort Greene.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
collectifpolarcollectifpolar   31 octobre 2019
Le capitaine Powell resta silencieux un instant. Le procureur, au bout du fil, semblait aussi désemparé que lui par toute cette histoire.

— Il y a tout de même quelque chose que je n’arrive pas à m’expliquer, dit-il finalement d’une voix faible qui trahissait son embarras.

— Une seule ?

— J’aimerais bien comprendre comment il est possible que cette femme amnésique ait eu dans ses souvenirs des informations aussi précises sur des événements qui ne s’étaient pas encore déroulés…

(…)

L’agent, les mains dans les poches, regarda son interlocuteur droit dans les yeux.

— J’aimerais que vous me disiez tout ce que vous savez sur les médiums.

— Pourquoi ? Vous pensez que ça pourrait élucider votre affaire ?

— Disons que je ne veux laisser aucune hypothèse de côté.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
collectifpolarcollectifpolar   31 octobre 2019
Il tenait entre ses mains les dernières minutes de la vie d’Emily. Le contenu de la treizième cassette. Celle où sa mort avait été filmée en direct

(…)

— Alors c’est le roi qui a blessé le rhinocéros ?
— Non. Non, c’est le cavalier. Le cavalier avec sa cape, qui chevauche un zèbre. Le roi l’a appelé. Il lui a montré le rhinocéros. Ils se moquent de lui tous les deux. Ils l’ont piégé.
— Un zèbre ? Tu m’as déjà parlé de ce cavalier… mais tu ne m’avais pas dit qu’il était sur un zèbre.
— Si. On pourrait croire que c’est un cheval, parce qu’il est caché par la cape du cavalier. Mais c’est un zèbre. C’est bien un zèbre.
Elle se tait.
Un long silence passe.
Soudain, les yeux d’Emily s’agitent.
— Le cavalier… Le cavalier tire une flèche sur le rhinocéros !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Henri Loevenbruck (49) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Henri Loevenbruck
L'Assassin de la rue Voltaire - Henri Lœvenbruck
CONVERSATIONS et QUESTIONS sur ce livre Voir plus
autres livres classés : amnésieVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

l'apothicaire

Comment s'appelle le héros du livre?

Andras Saint-Loup
André Saint-Loup
Andréas Saint-Loup

10 questions
115 lecteurs ont répondu
Thème : L'apothicaire de Henri LoevenbruckCréer un quiz sur ce livre