AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2130607527
Éditeur : Presses Universitaires de France (31/08/2013)
Résumé :
Présentation de l'éditeur

Les préparatifs de son centenaire en témoignent une fois encore : la société française porte un regard intense, souvent chargé d’émotion, sur la Première Guerre mondiale.

En 100 mots et 128 pages, André Loez propose un point unique des savoirs accumulés et questions débattues par les historiens à propos de la Grande Guerre. S’il fait la part belle aux citations et aux mots de l’époque, c’est pour donner aussi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
BlackbooksBlackbooks   20 janvier 2020
Alcool

« Quand Madelon vient nous servir à boire… » Le refrain de cette chanson de mars 1914 est devenu emblématique d’une alcoolisation massive des combattants, dans la continuité des pratiques de boisson antérieures à la guerre, en particulier parmi les travailleurs manuels.

De fait, l’alcool fait partie du quotidien des troupes, sous diverses formes : le « pinard », dont la ration réglementaire finit par être fixée à un litre par jour dans l’armée française ; la « gnôle » (rhum ou eau-de-vie) à raison de 15 cl par jour, fort prisée lors des grands froids et des « coups durs », enfin, au repos loin des tranchées, on parvient quelquefois à faire des repas bien arrosés. Cela ne va pas sans excès, que déplore en décembre 1914 le soldat Raoul Dumas : « Comme ici les camarades ont pu se procurer du vin, presque tous se sont grisés et toute la nuit ils ont fait un chambard épouvantable. » Au front, l’alcool joue ainsi plusieurs rôles : chargé de chasser le « cafard » au retour d’une permission ou la veille d’une attaque, il est aussi un ciment important de la camaraderie.

Mais ces consommations suscitent en même temps une inquiétude, là encore dans le droit-fil des croisades pour la  tempérance menées avant-guerre : si la guerre doit faire triompher l’esprit de sacrifice patriotique et régénérer le corps social, peut-on tolérer l’alcoolisme ? Cela explique les restrictions qui apparaissent : en France, les horaires des débits de boisson sont réduits, l’absinthe est interdite (1915) et les spiritueux théoriquement proscrits de la zone des armées. 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Videos de André Loez (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de André Loez
André Loez - La Grande Guerre .A l'occasion des Rendez-vous de l'Histoire de Blois, André Loez vous présente son ouvrage, co-écrit avec Nicolas Offenstadt, "La Grande Guerre", publié aux éditions Albin Michel. http://www.mollat.com/livres/loez-andre-grande-guerre-carnet-centenaire-9782226251497.html Notes de musique : Gnomone a Piacere by MAT64
autres livres classés : guerreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1893 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre