AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9781275044630
196 pages
Nabu Press (30/11/-1)
3.67/5   3 notes
Résumé :
Dans cet essai, Lombroso défend la thèse selon laquelle la « délinquance » serait nettement plus fréquente chez certaines personnes porteuses de caractéristiques physiques, ce qui démontrerait le caractère inné de certains comportements. Il s'oppose ainsi aux conceptions sociologiques qui avancent que les déviances sont la conséquence du milieu. Lombroso est aussi proche des tendances accréditant l'idée d'une décadence générale de la société, pensant que la criminal... >Voir plus
Acheter ce livre sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten
Que lire après L'Homme criminel: Étude anthropologique et médico-légaleVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Cesare LOMBROSO est connu pour avoir théorisé fin XIXe la "physiognomonie", c'est-à-dire le lien entre le caractère d'un individu et son physique.
Dans cet ouvrage, il s'efforce, planches à l'appui, de démontrer que les crimes d'un homme se lisent sur son visage. Ainsi, il suppose des traits communs aux criminels (par exemple p. 170 la longueur excessive des bras -qui ramènerait les criminels à des primates -, une dentition anormale, la polydactylie - le fait d'avoir des doigts de pied ou de main en trop - etc). Les "bonnes gens" auront alors les clés pour savoir si leur voisin est un homme de mauvaise vie rien qu'en se fiant à son visage peu gracieux.

Ces thèses ont servi d'appui à l'application des théories eugénistes au XXe siècle. Si l'ouvrage a un parti pris et pourrait offusquer certains lecteurs, il faut cependant remettre l'ouvrage dans le contexte de l'époque et rester curieux afin de saisir les motivations de ses défenseurs.
En suivant l'adage : "Connaîs son ennemi", il est donc pertinent de découvrir le socle théorique que les politiques eugénistes ont mis en oeuvre.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Lombroso à propos du tatouage chez les criminels:
"Le goût particulier des criminels pour une opération si douloureuse, le grand nombre de blessures que présente le corps m’ont conduit à soupçonner en eux une insensibilité physique plus grande que chez le commun des hommes, semblables à celle que l’on rencontre chez quelques aliénés et en particulier chez les fous furieux".
Commenter  J’apprécie          10
Lombroso à propos du tatouage chez les prostituées :
"[...] même chez les prostituées les tatouées étaient les plus vicieuses, et les plus dégradées".
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : mentalVoir plus
Acheter ce livre sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten


Lecteurs (18) Voir plus



Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
409 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre

{* *}