AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782918567189
92 pages
Le Moule à Gaufres (27/06/2013)
4.18/5   11 notes
Résumé :
Le flot des anonymes s'engouffre dans le métro. Les pas sont pressés. Les visages sont fermés. Les enseignes et les pubs envahissent la rue. Le ciel est lourd. Tout ce qui défile sous les yeux de Boris Bélaire a la couleur du plomb. Il voit pourtant tout ça de loin, de plus en plus loin. Ça fait longtemps qu'il semble avoir largué les amarres. Ou bien c'est lui qui s'est fait larguer. Hésitant et sans trop y croire, Boris s'adresse à cette mystérieuse agence comme o... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
LePamplemousse
  28 novembre 2013
Tout d'abord, je dois dire que je suis une fan absolue de ce genre de dessins uniquement crayonnés en noir et blanc. L'histoire de cette bande dessinée est assez simple, l'auteur parle de notre société et de ses dérives, à savoir principalement l'égoïsme et la surconsommation. le personnage principal est un homme qui souffre de dépression et qui va faire une rencontre étrange avec un docteur pour le moins bizarre.
La bande dessinée n'est pas gaie du tout, elle est même carrément déprimante et aucun élément d'espoir ne vient alléger le propos, ce qui est un peu dommage car on en ressort avec une impression de fort malaise, malgré des dessins absolument sublimes.
Commenter  J’apprécie          110
MonsieurHyacinthe
  04 avril 2019
Ah là là, combien j'aime ce dessin de Lomig, ces coups de crayons que l'on sent sous l'encrage, ces noirs griffonnés, ces remplissages à l'ancienne, un bel artisanat au service d'ambitions certaines. Je ne manquerais un de ses albums pour rien au monde. Chez lui, l'ambiance est toujours omniprésente, composant pour chaque album un climat unique. J'aime m'y baigner, y rester des heures comme sous la douche, m'imprégner de ses atmosphères, prendre le temps de goûter ce qu'il nous sert, un moment détente éclairant, jamais bébête, toujours marquant.
Ici, le scénario, bien que déroutant dans sa narration, menant un suspense où l'incertitude du lecteur rejoint celle du héros (malade imaginaire ou complot international ?), bringuebalé comme le protagoniste principal (sommes-nous dans une science-fiction, une uchronie ou un plausible réel ?), ce scénario donc, s'avère finalement simple et brièvement bouclé.
S'il s'achève trop rapidement pour laisser le ressenti colossal des autres albums (les parfaits "Vacadab" (2011) et "Le cas Fodyl" (2017)), il offre cependant un vibrant témoignage de la dépression occidentale, par un traitement intéressant, une vision intériorisée du mal, et toujours sous-jacent, le spectre d'une civilisation broyeuse d'hommes, malade de son capitalisme, comme cause à tous nos maux.
Jamais pesant, toujours intense, Lomig signe là un bel essai sur l'affaiblissement d'un homme, le lâcher-prise d'un tempérament, sous le poids de la collectivité. Comme toujours, il ouvre bien des pistes et des lectures diverses, le champ des possibles toujours cultivé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Erik_
  01 septembre 2020
Un homme parle à son psychologue. On apprend qu'il suit une thérapie depuis une dizaine d'années sans doute liée à une dépression. Il décide de mettre fin brusquement à cette démarche ce qui ne plaît pas trop à son psy qui va perdre ainsi une source de revenus rentables. A partir de ce moment- là, on va entrer dans tout autre processus. La question est de savoir si ce patient va s'en sortir ?
L'homme en question paraît ce qu'il y a de plus normal. Cependant, il souffre de son contact avec les autres dans un monde où la rentabilité fait foi. Il expose des remarques qui font mouche. Il remarque que les conversations avec les autres ont souvent pour but de flatter leur égo ou bien pour masquer un blanc ce qui est pire encore.
On apprend que c'est un misanthrope. Il déteste le genre humain sous toutes ces formes. Il aime la solitude et évite tout contact avec autrui. Il va finir sur une île isolée du reste du monde. Va-t-il alors trouver ce qu'il recherche ?
La fin de ce récit nous dévoilera une réalité bien cruelle et qui touche bon nombres d'individus. J'avoue avoir été touché par cette bd dont la construction est d'une rare intelligence. L'auteur savait où il allait nous emmener. C'est du plus bel effet. Sur le fond, cela mérite une réflexion. Sur la forme, le dessin en carte à gratter est une merveille de précision. C'est une satire acerbe de notre société de consommation.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Abyssinia
  31 août 2018
Une nouvelle fois un excellent travail de la part de l'auteur, qui excelle dans le récit dénonçant les travers de la société. Les dessins sont maîtrisés, l'histoire juste et soufflante de réalisme. Même si les sujets abordés sont durs, c'est un véritable bonheur de parcourir les pages. Lomig devrait être bien plus connu dans le monde de la bande dessinée !
Commenter  J’apprécie          20
lapilli
  27 juillet 2013
Lomig, auteur talentueux de "Vacadab", son premier succès, j'ai découvert son nouvel album aussi réussi.
L'histoire nous happe dès les premières pages. Boris Bélaire ne sait plus quel sens donner à sa vie, il n'a plus goût à rien. L'agence Magic Dream Box sera-t-elle son salut ?...
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
MonsieurHyacintheMonsieurHyacinthe   04 avril 2019
"(...) Nous vivons dans un monde de fous. (...)
LOMIG, Magic Dream Box, 2013, Le moule-à-gaufre (p. 38).
Commenter  J’apprécie          10
Erik_Erik_   02 octobre 2020
Magic dream, magic box.
Commenter  J’apprécie          00

Video de Lomig (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Lomig
Vidéo de Lomig
autres livres classés : dépressionVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4534 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre