AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Martin Eden (334)

kuroineko
kuroineko   23 avril 2018
Ils buvaient pour noyer leur dépit et, dans l'ivresse, leurs cervelles de moineaux se parant des ailes de l'aigle, chacun se croyait roi dans le paradis de ses désirs éthyliques.
Commenter  J’apprécie          154
JoedeCarc
JoedeCarc   03 février 2017
Il se souvint des jours où il mourrait de faim, où personne ne l'invitait à dîner. C'était à ce moment-là qu'il avait besoin de repas, qu'il s'affaiblissait, manquait s'évanouir parce qu'il n'avait pas à manger, maigrissait parce qu'il criait famine. Étrange paradoxe. Quand il avait faim, personne ne le nourrissait, et maintenant qu'il pouvait s'offrir cent mille repas et perdait peu à peu l'appétit, on l'invitait de toutes parts. Où était la justice là-dedans, où était son mérite ? Il n'était pas différent d'alors. Il avait déjà fait tout son travail à l'époque.
Commenter  J’apprécie          151
beauscoop
beauscoop   10 octobre 2016
Ce qu’ils avaient fait, il pouvait le faire. Ils avaient appris la vie dans les livres, et lui l’avait vécue.
Commenter  J’apprécie          150
Biche_
Biche_   05 juillet 2018
L'amour habite les hauts sommets bien au-dessus des froides vallées de la raison et celui qui cueille cette fleur rare ne peut plus descendre parmi les humains tant qu'elle n'est pas fanée.
Commenter  J’apprécie          141
mumuboc
mumuboc   14 janvier 2018
Ce n'est pas dans le succès d'une oeuvre qu'on trouve sa joie, mais dans le fait de l'écrire.(p341)
Commenter  J’apprécie          140
SeriallectriceSV
SeriallectriceSV   28 janvier 2016
La vie volait haut. Sa fièvre ne retombait jamais. Le bonheur de créer, qui était censé n’appartenir qu’aux dieux, était en lui. Et en lui était la vraie vie ; tout le reste, les odeurs de lessive et de légumes pourris, le débraillé de sa sœur et les ricanements de Mr Higginbotham, n’était qu’un rêve. Le monde réel était dans son esprit et les histoires qu’il écrivait en étaient l’expression.
Commenter  J’apprécie          140
aouatef79
aouatef79   18 août 2015
Avant, je ne savais pas que la beauté avait un sens. Je l' acceptais comme telle,
comme une réalité sans rime ni raison. J' étais dans l' ignorance. A présent, je
sais, ou plus exactement, je commence à savoir. Cette herbe me paraît beau-
-coup plus belle maintenant que je sais pourquoi elle est herbe, par quelle alchi-
-mie du soleil, de la pluie et de la terre elle est devenue ce qu' elle est .
Commenter  J’apprécie          140
Arakasi
Arakasi   27 janvier 2015
Elle ne pouvait s’empêcher de comparer les professeurs – délicats, doctes, bien habillés, parlant d’une voix modulée, respirant la culture la plus raffinée – avec cet indescriptible jeune homme, qu’elle aimait pourtant, toujours un peu débraillé, dont les gros muscles révélaient le passé vulgaire et qui s’excitait en parlant, exagérait tout et s’emballait à la moindre contradiction. Et puis eux, au moins, gagnaient largement leur vie, tandis que lui n’était pas capable de gagner un penny. Elle ne jugeait pas les arguments de Martin d’après ses paroles. Elle estimait simplement – inconsciemment, il est vrai – que ses arguments étaient faux. Les professeurs avaient raison, parce qu’ils avaient réussi. Martin avait tort parce qu’il échouait.
Commenter  J’apprécie          140
basilic92
basilic92   04 décembre 2011
"Il ne se rendit pas compte que ce qu'il avait vu de si beau dans ce regard n'était que le reflet de ce qu'avait projeté le sien"
Commenter  J’apprécie          140
angie22
angie22   20 septembre 2018
Autrefois, il s'imaginait naïvement que tout ce qui n'appartenait pas à la classe ouvrière, tous les gens bien mis avaient une intelligence supérieure et le goût de la beauté; la culture et l'élégance lui semblait devoir marcher forcément de pair et il avait commis l'erreur insigne de confondre éducation et intelligence .
Commenter  J’apprécie          130




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox





    Quiz Voir plus

    l'appel de la foret

    comment s'appelle le chien ?

    holly
    Buck
    Billy
    Rachid

    3 questions
    156 lecteurs ont répondu
    Thème : L'appel de la forêt de Jack LondonCréer un quiz sur ce livre