AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782844182869
62 pages
Éditeur : La Part Commune (05/06/2014)

Note moyenne : 3/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Généralement considéré comme un auteur des grands espaces et de la vie sauvage - que les Américains appellent le Wild - Jack London est aussi un écrivain engagé personnellement dans les combats sociaux et politiques de son temps.

Ce texte est celui d'une conférence donnée par l'auteur de L'appel de la forêt à Harvard, directement inspirée par la première révolution russe, ce qui fera dire à Leon Trotsky, trente ans plus tard, dans une lettre à la fil... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Snarkk
  16 janvier 2015
Un opuscule tout à fait dispensable mais néanmoins intéressant. Jack London nous livre ici sa vision politique marquée par le communisme et le socialisme, au sens non édulcoré. Souvent grandiloquent et prédicateur, London n'en assène pas moins une suite de faits et de chiffres durs mais vrais, dans le but évident de provoquer une prise de conscience auprès de ses contemporains. Et ce, malgré un mépris de classe qui transparait déjà, en contradiction avec ses propres idées.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
SnarkkSnarkk   27 janvier 2015
J'ai voulu soulever l'un de ces petits travailleurs pour vérifier son poids. Ses trente-cinq livres d'os et de peau ont immédiatement été parcourues de tremblements de peur et il s'est débattu et penché en avant pour nouer un fil cassé. J'ai attiré son attention en le touchant et je lui ai offert une pièce de dix cents en argent. Il m'a regardé l'air hagard, avec un visage qui aurait pu appartenir à un homme de soixante ans, tant il était creusé, crispé et plein de souffrances. Il n'a pas pris l'argent - il ne savait pas ce que c'était. Il y avait des douzaines d'enfants comme lui dans ce seul moulin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Jack London (29) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jack London
Jack London : Faire un feu (France Culture / Samedi noir). Émission “Samedi noir” diffusée sur France Culture le 12 novembre 2016. Production : Blandine Masson. Image : dessin de Patrick Chabouté pour son adaptation en bande dessinée de la nouvelle “Constuire un feu” de Jack London. Un homme qui voyage seul dans le Yukon confronté au plus destructeur de ses ennemis : le froid. Traduit par Marc Chénetier. Réalisation : Christophe Hocké. En direct du studio 110, de la Maison de la radio. Lecture Carlo Brandt. Musique composée par John Greaves. À l’occasion de la parution dans La Pléiade des “Romans, récits et nouvelles” de Jack London en octobre 2016, édition publiée sous la direction de Philippe Jaworski. “Faire un feu” (paru en août 1908 sous le titre “To build a fire” dans le Century Magazine) est “le compte rendu” terrible et tragique " (pour reprendre le titre de l'essai de London sur les thèmes et les ressorts de la grande littérature), minutieusement agencé, d'une inexorable descente dans l'enfer du froid, la plus brutale description, et littérairement la plus parfaite, de la rencontre meurtrière du chétif corps humain, minuscule atome de vie perdu dans un infini de la blancheur, avec le plus immatériel et le plus destructeur de ses ennemis. Le récit n'est nulle part ailleurs chez London aussi dépouillé et concentré que dans ces pages. Comme dans bien d'autres nouvelles, ce n'est pas une intrigue qu'il déploie ou qu'il développe, mais une situation d'affrontement, un état de tension, qu'il mène, degré par degré, jusqu'au point de rupture. […] Dans un silence jamais rompu par aucune parole directement prononcée se déroule, rythmée par le passage des heures, la tragédie de la lente détérioration du corps, en même temps que s'amenuise l'espoir de survie. […] Marc Chénetier. Note publiée dans La Pléiade, extraits. Musiciens : John Greaves, Piano, chant Laurent Valero, Alto, violon, flûte, bandonéon Scott Taylor, Accordéon, kalimba, percus, cuivres Assistant à la réalisation : Pablo Valero Source : France Culture
+ Lire la suite
autres livres classés : révolution russeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

l'appel de la foret

comment s'appelle le chien ?

holly
Buck
Billy
Rachid

3 questions
179 lecteurs ont répondu
Thème : L'appel de la forêt de Jack LondonCréer un quiz sur ce livre