AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782354900564
185 pages
Éditeur : Les Editions du Relié (07/03/2011)
4/5   6 notes
Résumé :
Seule meurt la peur contient huit essais sur les causes profondes et les conséquences de la souffrance et du désespoir qui font croire à l'homme que la vie est un enfer. Barry Long suggère d'approfondir la relation à notre intériorité avec ses désirs contradictoires, ses émotions parasites. Affronter les craintes et les angoisses, aller calmement en enfer pour les traverser et découvrir une vie paisible, épanouie existant en nous même car notre propre ennemi, dans l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Danieljean
  01 janvier 2016
Ce livre est percutant. Dévoilant les mensonges qui entourent notre personnalité, la société et l'éducation que nous avons reçue, il nous expose que nous sommes seuls responsables de notre vie et que notre malheur dépend uniquement du plaisir que nous en y retirons et de la complaisance dans laquelle nous nous trouvons à nous plaindre à longueur de journée de ce qui nous manque au lieu de voir ce que nous possédons déjà. A vous de choisir si vous avez le goût d'être déstabilisé.
Commenter  J’apprécie          10
YvesBongard
  04 décembre 2018
C'est le livre le plus important de ma vie !
En parallèle du calme que j'ai mis dans ma vie, il m'a permis de profondément changer, j'ai pris la responsabilité de ma vie. Quel bien ça fait . . .
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
DanieljeanDanieljean   28 décembre 2018
Il y a très, très longtemps, lorsque les êtres humains n’étaient pas incarnés dans leur corps physique comme ils le sont aujourd’hui, un Homme avait fabriqué un masque merveilleux un masque qui pouvait avoir plusieurs visages.

Cet homme avait l’habitude de mettre son masque et de s’amuser en accostant soudainement les passants et en observant leurs réactions. Parfois, le masque souriait, parfois il pleurait, parfois même, il grimaçait et se renfrognait. Ses victimes étaient toujours choquées à la vue de ce visage tellement extraordinaire, étrange et si peu naturel même lorsqu’il souriait. Mais que ces personnes rient ou pleurent était sans importance pour notre homme. Tout ce qu’il voulait, c’était l’excitation due à leurs réactions. Il savait bien que c’était lui derrière le masque. Il savait que le farceur, c’était lui et que la farce était à leurs dépens.

Au début, il sortait avec le masque deux fois par jour. Puis, s’habituant à l’excitation que lui procurait cette activité, et en en voulant encore davantage, il commença à le porter toute la journée. Finalement, il n’éprouva plus le besoin de l’enlever et le garda pour dormir.
Durant des années, l’homme parcourut le pays en s’amusant derrière son masque. Puis un jour, il s’éveilla avec une sensation qu’il n’avait jamais ressentie auparavant il se sentait seul, divisé, quelque chose lui manquant.


Bouleversé, il bondit hors de chez lui pour se trouver face à une très belle femme – et en tomba immédiatement amoureux. Mais la femme cria et s’enfuit, choquée par ce visage étrange et effrayant.
« Arrêtez-vous, ce n’est pas moi ! » cria-t-il en tordant son masque pour l’arracher. Mais c’était lui. Impossible de détacher le masque. Il était collé à sa peau.

Il était devenu son visage.

Cet homme, avec son masque fabuleux, fut la première personne à entrer dans ce monde malheureux.
Le temps passa. Malgré sa ténacité et les efforts qu’il déploya pour annoncer à tous le désastre qu’il s’était infligé, personne n’était prêt à le croire. D’autant plus que personne n’était intéressé à l’écouter, puisque tout le monde l’avait imité. Tous avaient mis leur propre masque afin de connaître eux aussi la nouvelle excitation de jouer à être ce qu’ils n’étaient pas. Comme lui, ils étaient tous devenus le masque.

Mais désormais quelque chose de pire était arrivé. Non seulement ils avaient oublié la farce et le farceur, mais aussi ils avaient oublié la façon de vivre joyeusement, en tant qu’être sans masque.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
DanieljeanDanieljean   01 janvier 2016
La vie est mouvement à chaque instant.
Cessez de parler du passé.
Soyez vrai avec la situation et non avec vos préférences et aversions personnelles.
Cessez d'être malhonnête avec vous-même et avec la vie. Les émotions vous emportent parce que vous ne suivez pas votre propre chemin.
Ne parlez que si vous avez quelque chose à dire.
Cessez de vous plaindre et de condamner les autres.
Arrêtez de gigoter et de céder aux caprices de la bouche.
Arrêtez de mettre du maquillage et finissez-en avec les banalités. Ne faites pas de grimaces.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
DanieljeanDanieljean   01 janvier 2016
L'état naturel de l'homme et de la femme est l'état de joie intérieure. Le corps émotionnel est dépourvu d'amour, il cherche donc dans les relations à obtenir cet amour et le bonheur qui lui font défaut. Comme vous ne pouvez recevoir ce que vous ne pouvez donner, les relations entre partenaires émotionnels finissent immanquablement en querelles et en tourments émotionnels, chacun des deux partenaires poussant des cris de douleur, et réclamant de l'amour.
Pour vous débarrasser de votre malheur, vous devez tout d'abord empêcher tout autre malheur de s'accumuler à nouveau en vous.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
DanieljeanDanieljean   01 janvier 2016
L'amour réel, c'est être avec quelqu'un sans qu'il vous plaise ou ne vous déplaise, sans cependant y être indifférent. Vous devez cesser de confondre l'amour avec ce qui vous plaît.
Commenter  J’apprécie          60
DanieljeanDanieljean   01 janvier 2016
L'existence est ignorance ou inconscience en mouvement. Et son but est de rendre l'homme ou la femme individuels plus conscients.
Commenter  J’apprécie          50

autres livres classés : spiritualitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il vraiment Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1434 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre