AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Raymond Clarinard (Traducteur)
ISBN : 2350871371
Éditeur : Editions Héloïse d'Ormesson (28/10/2010)

Note moyenne : 3.85/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Qui était Heinrich Himmler ? Souvent considéré comme un simple auxiliaire du Führer, ce personnage falot et apparemment effacé fut en réalité l'ordonnateur de l'Holocauste et le concepteur de Dachau, modèle des camps d'extermination. Peter Longerich retrace l'étonnante ascension de ce fonctionnaire du mal, qui devint un des plus grands criminels de l'histoire alors qu'il n'était qu'un type ordinaire, bien loin du mythe aryen qu'il prétendait exalter. Maître absolu d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
akhesa
  07 avril 2014
Himmler eprouvait un sentiment d'inferiorite lie a l'impression recurrente qu'il n'obtenait pas ce qu'il attendait des autres sur le plan emotionnel.Sa difficulte a etablir des liens faisaient qu'il ressentait souvent un vide profond apres avoir rencontre des gens dont il était vraiment tres proche.
L'importance de la mythologie germanique,enrichi par tout ce qui touchait a l'occulte,allait devenir pour lui,une religion de substitution.
Une grande partie de sa politique avant guerre,est la lutte contre l'homosexualite,son homophobie eut pour consequence son refus d'une trop grande masculinisation du mouvement nazi et une discipline austere,inflexible et militaire.On voit que ses phobies et ses prejuges les plus personnels,ses marottes,ses manies et ses passions furent integrees avec une portee ahurissante a l'organisation et aux objectifs du corps de protection de l'etat.Dans ce cadre,il put vivre sans frein ses représentations fantasmatiques personnelles.
Himmler est devenu le seul a pouvoir garantir,par le recours a la terreur sans precedent,la securite du Reich et des régions occupees par l'Allemagne.Il s'assura le monopole du pouvoir sans egal.
Au moment de l'effondrement,il intensifie les mesures contre les juifs,mais aussi contre les soldats allemands qui fuientle front.
Jusqu'au bout,il s'est efforce de sauvegarder les apparences,ce qu'il fit en ajoutant a tous les roles qu'il avait joue durant la dictature nazie,celui d'intermediaire honorable.S'il avait une chance de negocier la paix separee;les Allies n'auraient pas affaire au reichfurher ss froid et calculateur,dote du droit de vie et de mort,mais un homme d'honneur anime des meilleures intentions.
Voila qui était Himmler,personnelement j'aurais aime que l'on parle de lui en tant qu'epoux,pere de famille,amant,ses gouts mobiliers...Le cote materiel de sa vie privee.Tres bon travail bibliographique,on a pas le temps de s'ennuyer avec les élucubrations d'un tel personnage
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Frederic524
  22 septembre 2018
Cet ouvrage de l'historien Peter Longerich fait office de référence sur ce thème du « Qui était fondamentalement Himmler ? ». Véritable somme d'un travail gigantesque sur ce personnage historique qui fait office de monstre absolu, de criminel psychopathe et glaciale, fou d'avoir tant voulu contrôler jusqu'au bout son affect inexistant. Antisémite, homophobe et raciste à un degré qui fait encore près de 70 ans après, froid dans le dos, je dois bien vous avouer que rarement la lecture d'un ouvrage ne m'aura paru aussi éprouvante. Comprenons nous bien, le style de Longerich n'est pas à remettre en cause, ce qu'il nous conte est passionnant mais également très difficile à entendre tant la somme des crimes commis est prodigieuse. Car pénétrer dans l'esprit d'un homme tel qu'Himmler c'est foncièrement être confronté à ce que l'humanité peut fabriquer de plus vil, de plus lâche, de plus monstrueux. La radicalité de sa politique, son fanatisme national socialiste sans borne, son absence total d'émotion pour tout ce qui touche à l'autre le rend particulièrement difficile à saisir. Rien en effet dans son enfance, sa jeunesse en général ne peut expliquer ce qu'il deviendra. A travers lui, c'est toute l'histoire de sa « chose », la SS qui nous ait conté. On peut l'affirmer, la politique de terreur atroce mise en place dans toute l'Europe par cet homme a prolongé la guerre de beaucoup, sacrifiant des millions de vies humaines.. La longue litanie des chiffres concernant l'holocauste dont il fût avec Heydrich et bien sûr avec l'assentiment d'Adolf Hitler, le penseur et l'exécuteur zélé est assourdissante et donne la nausée. le mépris dans lequel il tenait la vie d'autrui, femmes et enfants compris, sa soif de pouvoir inextinguible, sa mégalomanie qui n'avait rien à envier au Führer, son « talent » pour coûte que coûte poursuivre ses objectifs malgré les échecs, sa fausseté et son opportunisme sont effrayant. Sans lui, sans cette concentration de pouvoirs qui s'accentuera au fur et à mesure que la guerre tournera mal pour les Allemands, sans sa volonté farouche de poursuivre les ennemis désignés du Reich partout en Europe, jamais l'Allemagne nazi n'aurait pu commettre une telle somme de crimes contre l'humanité. Sa fuite en Mai 1945 et sa mort seront à son image : pitoyable. Celui qui n'avait de cesse d'appeler ses SS à assumer les conséquences de leurs actes et d'en être fier quoiqu'il advienne, n'aura pour lui pas eu le courage de le faire. Ce sens de l'honneur qu'il revendiqua pour ses légions de Waffen SS, SS et gestapistes de tout poil, ne l'a pas empêché de fuir ses responsabilités en choisissant le suicide plutôt que d'affronter l'idée d'un procès. Édifiant.


Lien : https://thedude524.com/2014/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          121
paquinsylvain
  13 juin 2016
Biographie en deux tomes (éditions Perrin, collection Tempus. Je fus déçus de cette biographie bien qu'elle soit la plus complète sur ce personnage (la seule ?). Cependant, je suis resté sur ma fin. Cette biographie traine en longueur. Beaucoup d'informations sur le fonctionnement du régime Nazi, mais laisse en plan des pans entier du personnage que j'aurais aimé connaitre. Quel genre de père et d'époux était-il ( quelques infos mais pas assez) ? Cette biographie aurait mérité plus de concision. Elle ne s'attarde pas assez sur la vie privée d'Himmler.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
akhesaakhesa   25 mars 2014
Chaque guerre est une hemorragie du meilleur sang.Certaines victoires par les armes ont abouti a une defaite catastrophique de ses forces vitales et de son sang.Mais la mort malheureusement necessaire des meilleurs hommes,aussi regrettable soit elle,n'est pas le pire.Le plus grave était le manque d'enfants que les vivants ne font pas pendant la guerre,et que les morts ne peuvent plus faire apres la guerre
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
akhesaakhesa   16 mars 2014
Le christianisme est decrit comme une ideologie perverse et mortifere,puisqu'il considérait la femme,selon des conceptions typiquement orientales,comme un peche et qu'il n'autorisait la procreation qu'avec le consentement du pouvoir spirituel.Le christianisme décrétait que tout commerce entrel'homme et la femme autrement que pour concevoir était un grave peche
Commenter  J’apprécie          61
akhesaakhesa   23 mars 2014
La representation de la ss en tant qu'ordre est,dans le cadre d'une ideologie,une communaute solidaire,dont les membres accordent une place preponderante a cette ideologie dans leur vie,et qui s'engagent a en suivre les lois avec la meme diligence
Commenter  J’apprécie          60
akhesaakhesa   24 mars 2014
Les lois pretenduement morales inventees par le christianisme,aussi belles soient leurs motivations,n'aident en rien,d'autant plus qu'elles n'avaient d'autre but pour le christianisme que de se rendre indispensable en tant qu'institution capable de pardonner leurs peches aux autres
Commenter  J’apprécie          50
akhesaakhesa   22 mars 2014
Tout ss est libre ou non d'aller a l'eglise.C'est son affaire personnelle,dont il doit repondre devant Dieu et sa conscience.En revanche,le ss ne devait pas etre athee,car c'est la seule ideologie,la seule opinion religieuse qui ne doit pas etre toleree de la ss.Chacun croit profondément au destin,a un Dieu,a ce que les ancêtres appelaient,dans leur langue,"waralda",a ce qui est plus puissant que nous
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Peter Longerich (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Peter Longerich
Gérard part en live #5
autres livres classés : shoahVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
695 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre