AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791033902225
Éditeur : Harper Collins (09/05/2018)

Note moyenne : 4/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Quel est votre ikigai (votre but) ? Comment intégrer la pleine conscience dans l'imprévisibilité et le chaos de l'existence ? Du shinrin-yoku (bain de forêt) à la calligraphie, en passant par l'ikebana (art floral) ou encore la cérémonie du thé, les Japonais cultivent des traditions, des pratiques artistiques et une philosophie présentées dans cet ouvrage magnifiquement illustré par l'artiste japonais Ryo Takemasa. Vous y découvrirez tous les secrets de l'art de viv... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Christio
  17 juillet 2018
Erin Niimi Longhurst, de mère japonaise et de père anglais, partage avec le lecteur, à travers sa propre expérience, "pas seulement quelques instantanés abstraits sur le Japon, mais une certaine philosophie de vie et de vraies stratégies à appliquer au quotidien".
La mise en page et les illustrations du livre sont belles et soignées. Les photos sont sublimes et on ne peut s'empêcher de commencer par feuilleter le livre, tel un ouvrage d'art.
La première partie du livre est consacrée au Kokoro (le coeur et l'esprit), avec notamment le concept de l'ikigaï dont la signification varie, selon les traductions : "ce pourquoi la vie mérite d'être vécue", mais aussi "la joie de vivre" ou "le but". L'ikigaï est le secret des japonais pour vivre heureux et en bonne santé. Identifier notre ikigaï est une question d'équilibre, mais comment le trouver ? Simplement, au fil du temps, à travers nos diverses expériences et nos actes du quotidien. Travail, amour, famille, environnement, chaque facette de notre vie peut contribuer à notre bonheur. On découvre en particulier, que les relations intergénérationnelles sont au centre de la vie de famille au Japon.
J'ai aimé le passage sur la gratitude (notamment avec la tenue d'un carnet de gratitude) et les bienfaits d'une attitude positive.
Le "wabi sabi" et "kintsugi" (admirer la beauté de l'imperfection) amènent à réfléchir sur notre société de consommation et nos idéaux de perfection. Si ces concepts sont essentiels et incontournables au Japon, ils semblent plus difficiles à appréhender chez nous.
Le second chapitre "Karada" est consacré au corps : de l'immersion dans la nature (bain de forêt) à l'art de la composition florale, ces activités étant propices à clarifier les pensées. Les illustrations sont inspirantes et donnent envie de se lancer dans cet art éphémère.
L'alimentation (Tabemono) et les principes du régime alimentaire des japonais expliquent en partie leur espérance de vie. Les conseils pour bien manger à la japonaise sont les bienvenus, tout comme les recettes qui semblent délicieuses (les photos mettent en appétit). Il suffit de sélectionner les bons ingrédients. Heureusement, ce livre donne aussi quelques informations sur les aliments fermentés, sauces, sushis et ramen, pour vous aider dans vos choix.
La cérémonie du thé (sado) est un art à part entière. La tante de l'auteure a mis près de 23 ans à parfaire la chose. En tout cas, après avoir découvert les 4 principes du thé, vous ne regarderez plus le thé matcha ou sencha de la même façon !
Les règles d'un intérieur japonais sont au nombre de trois : Inviter la nature, Ne garder que l'essentiel et Jouer avec l'espace. En s'en inspirant, il est possible d'apporter des petits changements à notre espace intérieur, l'idée étant d'améliorer notre bien-être général. Quelques astuces sont d'ailleurs données pour désencombrer son intérieur.
Dans ce livre, j'ai beaucoup aimé l'approche délicate et personnelle de l'auteure concernant tous les aspects de la culture japonaise. On y apprend beaucoup sur les nombreuses subtilités de la vie quotidienne au Japon et chaque concept abordé est matière à réflexion. L'idée est d'essayer d'appliquer quelques uns de ces concepts dans notre vie quotidienne, d'enrichir et améliorer nos habitudes, afin de trouver peu à peu notre propre équilibre, notre ikigaï.
"C'est par la plaie que pénètre en nous la lumière" (Rumi)
Le livre est ponctué de proverbes et de citations qui inspirent. Il se conclut par un petit glossaire bien fait et plutôt amusant à lire. On se rend compte qu'un seul mot peut parfois nécessiter une phrase entière d'explication, le concept n'existant qu'au Japon ! Par ailleurs, je trouve que la traduction du livre est particulièrement réussie. Le texte est agréable à lire et respecte complètement le ton voulu par l'auteure.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Liliz
  24 juillet 2018
L'art de vivre à la japonaise est un vrai délice de lecture, une bouffée d'oxygène dans un monde sans cesse plus pressé, un nuage de spiritualité qui m'a enveloppé toute entière. Alors, un grand merci à Babelio et aux éditions Harper Collins pour cet agréable moment de lecture qui m'a plongée au coeur d'un pays qui me fascine depuis tant d'années et où je rêve de me rendre : le Japon.
Erin Niimi Longhurst, auteur anglo-japonaise, nous propose un voyage dans le Japon traditionnel, le Japon de son enfance, de sa famille entre coutumes et rituels, tout un « art de vivre » à la japonaise. L'ouvrage est très joliment ponctué de photographies illustrant les propos de l'auteur et nous fait pénétrer dans l'univers, les paysages et la lumière si particulière du Japon. de nombreuses citations viennent aussi agrémenter le livre, des proverbes japonais riches d'enseignement et qui amène à chaque fois à réfléchir et à faire un retour sur soi : « Qui fait place au sourire plutôt qu'à la rage est toujours le plus fort », « Qui travaille sur soi s'offre à soi » ou encore « Si vous essayez, vous réussirez peut-être. Si vous n'essayez pas, vous ne réussirez pas. Cela est vrai pour toute chose. Ne pas essayer, c'est échouer ». Comme je le disais plus haut, une véritable respiration, un véritable souffle, des pages qui font du bien !
Tel un catalogue, le livre est composé de trois parties plus fourmillantes les unes que les autres d'anecdotes et d'explications sur la culture japonaise : Kokoro pour le « coeur et l'esprit », Karada pour le « corps » et enfin Shukanka pour « créer l'habitude ».
Dans la première partie, Erin Niimi Lonhurst décline toute une philosophie orientale : l'ikigai ou notre but, notre raison d'être, ce qui nous anime. Elle y évoque les notions de travail, important au Japon, d'amour, de famille, d'environnement et de rapport à soi en mentionnant le sudoku, la callisthénie, les haikus, etc. Puis, les philosophies du wabi-sabi et du kintsugi. Ce chapitre se referme sur cet art de philosopher et de voir la vie plus posément, d'accepter ce que la vie nous réserve.
Karada aborde plusieurs choses : le rapport à la nature et au corps. L'auteur nous parle de l'ikebana, ce magnifique art de la composition florale, de la calligraphie, et surtout du tabemono. Pour les papilles fanatiques de cuisine japonaise ! Moi, j'ai salivé en lisant les recettes de l'onigri et des sushis, les photos donnent très envie également. le thé occupe aussi une grande partie de ce chapitre : variétés de thé, principe de la cérémonie, importance du rituel.
Et puis, une dernière partie intitulée Shukanka vient clore la démarche de l'auteur pour prendre le temps de vivre avec cette philosophie « Commencer est facile, poursuivre est difficile ».
Ce livre peut se lire de plusieurs manières, moi, particulièrement, j'ai aimé piocher de-ci de-là des chapitres en fonction de mon envie et de mon intérêt du moment. C'est une véritable ode à la culture japonaise et à l'art de vivre si particulier à ce pays. Seul petit reproche, j'ai eu tendance à m'y égarer par moment, tellement l'ouvrage est riche en explications. Néanmoins, L'art de vivre à la japonaise foisonne d'éléments de toutes sortes sur le Japon et, pour cela, il est une véritable petite pépite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
jostein
  12 juillet 2018
Erin Niimi Longhurst est née d'un père anglais et d'une mère japonaise. L'héritage culturel de son grand-père est son guide spirituel. Après Séoul, New York, elle vit aujourd'hui à Londres mais les traditions japonaises façonnent sa vie.
Le Japon est un pays de tradition qui s'est longtemps isolé du monde extérieur. Leurs coutumes ont gardé la pureté de la culture nippone.
Particulièrement sereine et organisée, l'auteure construit son livre de manière claire. Elle présente la structure, conclut ses chapitres en reformulant.
La première partie, Kokoro, est axée sur les principes philosophiques nippons. de l'importance à se trouver un but ( Ikigai), savoir ce qui nous rend heureux dans la vie. Les Japonais accordent une attention particulière à la famille, au respect des espaces communs, des autres et surtout des anciens.
J'aime particulièrement le wabi-sabi qui consiste à accepter l'éphémère, à voir la beauté de l'imperfection et le charme du passage du temps. Les Japonais pratiquent le kintsugi qui est l'art de réparer les poteries et céramiques à l'aide d'une laque dorée.
Cet art engendre une belle leçon de vie. Jusqu'au Shoganai qui consiste à accepter ce qui ne peut être changé, admettre que c'est ainsi et qu'il faut continuer à vivre malgré les petits tracas.
La seconde partie, intitulée Karada ( le corps) est beaucoup plus pratique. Elle s'articule autour des passions et habitudes des Japonais. Une manière d'apprendre sur soi en faisant l'expérience de la beauté de la nature. La pratique des « bains de forêt » nous entraîne sur les plus belles balades à faire au Japon. Les Japonais se ressourcent aussi dans les Onsen ( sources thermales). Vous apprendrez aussi l' Ikebana, l'art de la composition florale, des recettes de cuisine, les bases de la cérémonie du thé ou de la calligraphie.
La maison japonaise est à l'image de ses habitants. On apprécie le confort et la souplesse de l'architecture.
La dernière et très courte partie vous invite à créer l'habitude. Si les principes du japonisme sont simples, il faut savoir les inscrire durablement dans sa vie.
« La répétition, la volonté et l'autodiscipline s'enseignent, elles ne nous viennent (dans la plupart des cas) pas naturellement. »
Si la beauté n'est pas l'essentiel, ce livre n'en est pas moins superbe. le texte fluide, intéressant coule sur des pages colorées, aérées de proverbes, citations et magnifiques photos. L'art de vivre à la japonaise est un livre vers lequel on revient régulièrement pour plonger dans l'harmonie, s'inspirer d'une recette, d'un conseil pour s'initier à composition florale ou la calligraphie.
Lien : https://surlaroutedejostein...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
yann-frat
  27 août 2018
Le japon a la cote dans le développement personnel et l'auteur nous fait ici tout l'éventail (ah ah japon/éventail...) des trucs à la mode du jour ( l'ikigai, le bain de foret , le minimalisme etc...). Dans la foulée elle nous gratifie aussi de recette de cuisine (?) donc on ne peut pas dire, voilà un livre qui pense à tout... Mais qui sert à quoi ? Mystère.
Seule note plus sensible, les chapitres du début sur la beauté des objets brisés et toute la philosophie qui va autour m'a semblé plus originale et plus intéressante, plus inspirante en fait... histoire moi aussi d'utiliser un mot à la mode.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
josteinjostein   12 juillet 2018
La répétition, la volonté et l’autodiscipline s’enseignent, elles ne nous viennent (dans la plupart des cas) pas naturellement.
Commenter  J’apprécie          20
josteinjostein   12 juillet 2018
Sa fêlure devient sa force et sa beauté.
Commenter  J’apprécie          50
autres livres classés : JaponismeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox




Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il Juif ?

Oui
Non
il était Zen
Catholique

10 questions
1044 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre