AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782708707450
372 pages
Éditeur : Editions Présence Africaine (01/04/2003)

Note moyenne : 4.08/5 (sur 20 notes)
Résumé :

Classique de la littérature africaine, « Le Pleurer-Rire » est dominé par tonton Hannibal-Ideloy Bwakamabé Na Sakkadé. Ancien baroudeur devenu Président de la République à la faveur d'un coup d «État, il exerce un pouvoir illimité. À travers ce roman, c'est le problème du pouvoir et du contre-pouvoir qui est posé dans toute son ampleur. La violence verbale qui perce au détour de chaque page n'a d'égal que le tragique des situations et des événements qui ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
charlottelit
  13 janvier 2014
images poignantes d'une certaine Afrique.
dense et complexe, souvent violent.
dictature et ses conséquences.
Commenter  J’apprécie          450
Luniver
  26 décembre 2018
Hannibal-Ideloy Bwakamabé Na Sakkadé a pris le pouvoir à la faveur d'un coup d'État. L'ancien dictateur a été chassé, et le pays peut désormais entrer d'un pas confiant dans l'avenir, fait de démocratie et de modernité, tout en préservant les marqueurs forts de l'identité africaine.
Bien sûr, le nouveau président pratique quelques purges dans les autres ethnies (tous des lâches, des vendus et des intriguants) et confie les rênes du pouvoir aux membres de la sienne (qui le servent d'autant plus énergiquement qu'ils ont bien conscience qu'ils seront sur la liste de la prochaine purge si leur poulain venait à perdre le pouvoir) : il faut bien repartir sur des bases saines.
Petit à petit cependant, des rumeurs diffamatoires commencent à circuler : le nouveau président ne serait pas mieux que l'ancien, il se servirait dans la caisse de l'État pour ses dépenses personnelles, son orgueil démesuré le pousserait à éliminer la moindre trace de critique (voire même de louanges pas assez appuyées), ce ne serait qu'un guignol prêt à tout pour obtenir une marque de faveur de la part de la France,… Ulcéré par ses calomnies, le président lance bien quelques purges supplémentaires, mais malgré tout, les rumeurs reviennent inlassablement.
Comme beaucoup d'auteurs africains que j'ai eu l'occasion de découvrir, Henri Lopes dénonce ce perpétuel renouvellement de chefs de guerre qui deviennent présidents, mais ne parviennent jamais qu'à vendre les rêves de leur peuple pour enrichir leurs proches, en s'agrippant au pouvoir jusqu'à la mort. le choix du protagoniste principal, arrivé dans l'entourage proche du président sans vraiment le vouloir, permet d'avoir à la fois un oeil sur les coulisses du pouvoir et une oreille dans la vie quotidienne du peuple, dont la langue est agréablement retranscrite. Si j'ai globalement apprécié le livre, il y a aussi une certaine lassitude à lire toujours les mêmes thématiques dans les oeuvres africaines.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Bruno_Cm
  25 octobre 2018
C'est plutôt un bon livre, plutôt bien écrit, pas mal de changements de narrateur ou de perspective, un ton plutôt drôle... Un genre de Fête au Bouc de Vargas Llosa à l'africaine ? Pas vraiment, pas aussi fou.
Malgré toute les qualités dont dispose ce livre, je me suis ennuyé, rien ne va assez loin, juste pas assez loin, comme cette pseudo dictature ou cette pseudo démocratie de pseudo pays d'une pseudo Afrique... Encore loin d'être (de retour à) elle-même.
Commenter  J’apprécie          40
mouaponupcia
  17 avril 2015
pas de critique
Commenter  J’apprécie          80
vivrelivre8
  03 août 2019
Une grande écriture pour un livre essentiel.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
LuniverLuniver   25 décembre 2018
Sous son portrait, plus grand que celui de ses pairs, les feux de la presse détaillaient le visage de Tonton. Différenciant bien les é des è et des ai d'une part, les au des o d'autre part, les i des u enfin, relevant la tête de temps à autre pour regarder la salle, le général se mit à lire le discours que lui avait tendu son officier d'ordonnance.
Commenter  J’apprécie          160
Bruno_CmBruno_Cm   25 octobre 2018
Je pourrais, pendant des heures, vous imiter le discours de Tonton, comme celui de ses pairs. Vous vous y laisseriez prendre et parieriez que j'ai suivi les cours de formation de L'Ecole des chefs D'Etats. En fait, je ne possède là aucun mérite particulier. Tous les enfants du Pays, sont en ce domaine aussi habiles que moi. C'est le fruit du bain sonore dans lequel ils grandissent dès qu'ils abandonnent le sein maternel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Bruno_CmBruno_Cm   25 octobre 2018
A Moundié, l'on admirait le courage des enfants, tout en se demandant s'il est bon d'exciter la panthère quand on a perdu son fusil.
Commenter  J’apprécie          30
Bruno_CmBruno_Cm   25 octobre 2018
... un livre d'Africain vivant en ces temps et qui se respecte, ne peut être qu'engagé...
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Henri Lopes (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Henri Lopes
Reconnaissable au premier coup d??il grâce à son immense baobab coloré, le salon africain vous fait découvrir la richesse de la littérature du continent noir en mêlant des auteurs encore méconnus à des écrivains réputés. Et c?est également au salon africain qu?a lieu chaque année la remise du prix Ahmadou Kourouma.
Autour du thème « Les chercheurs d?Afriques », les romanciers et essayistes invités reviennent sur les blessures du continent, mais aussi sur ses gloires, sa grandeur et ses aspirations.
Outre les hôtes vedettes de cette édition 2019, Maryse Condé, Prix Nobel « alternatif » 2018 et le rappeur Abd al Malik qui présente son livre/album le jeune Noir à l?épée (Présence africaine/Musée d?Orsay/Flammarion) inspiré de l?exposition du Musée d?Orsay « le modèle noir de Géricault à Matisse », sont annoncés Abubakar Adam Ibrahim, Eugène Ebodé, Mia Couto, Françoise Vergès, Adame Ba Konaré, Elizabeth Tchoungui, Boualem Sansal, Beyrouk, Clemente Bicocchi, Jean Bofane, Tania de Montaigne, Armand Gauz, Ndèye Fatou Kane, Henri Lopes ou Bessora.
Plus d'infos sur https://salondulivre.ch
+ Lire la suite
autres livres classés : littérature africaineVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox