AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2020168731
Éditeur : Seuil (30/04/1992)

Note moyenne : 3/5 (sur 3 notes)
Résumé :

Dans une île des Caraïbes, vit Marie-Éve, une femme apparemment comblée. A la veille d'un vernissage qui va assurer sa consécration, elle rencontre un couple étrange, qu'elle a peur de reconnaître. Commence alors un long voyage intérieur qui nous conduit au Gabon, puis sur les srives du Congo. Au centre du roman une histoire d'amour dans une Afrique ensoleillée, qui danse et chante ; une Afrique qui veut deme... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Gangoueus
  30 octobre 2010
Une narratrice. Son identité réelle ? Difficile de savoir, elle a dû changer cette dernière à plusieurs reprises. Nous sommes sur une île, dans les Caraïbes. Dans les Antilles françaises. Elle est peintre, elle vit avec un antillais mais elle vient d'ailleurs. Une exposition autour de son oeuvre va avoir lieu à Pointe-à-Pitre. Tout roule quand elle rencontre dans une rue, un couple d'africains, en particulier une femme qui semble la reconnaître et fait rejaillir des souvenirs profondément enfouis dans les méandres de sa mémoire...

Le récit d'Henri Lopès s'installe alors. Étonnante remontée dans le passé narrée par cette femme à la première personne du singulier. Voyage intérieur. Je dois avouer qu'en tant que lecteur, je suis une nouvelle fois frappé par la proximité de Lopès avec ses personnages. Féminin. Comme il le fût avec le baroudeur et dictateur Bwakamabé na Sakkadé de son célèbre roman le pleurer-rire devenu un classique la littérature africaine. Oui, c'est la voix d'une femme qui revient sur son histoire. Par palier. Une première rive sur laquelle elle s'échoue est celle du Gabon. Libreville. Un couple chez des amis. On nage chez les élites, celles qui arrivent à tirer leurs marrons du feu. Nous sommes dans les années 70. le couple de Madeleine semble en perdition sans que l'on ne sache trop pourquoi. le lecteur suit la narratrice dans ses souvenirs brumeux. A tâtons. le rythme de l'écriture tient compte de l'avancée dans ses pensées de la peintre qui fut également interprète dans une autre vie. Un nom est lâché. Yinka.

Une autre rive est celle du Congo, de Brazzaville, berceau de celle que l'on pourrait appeler Madeleine ou Marie-Eve. le lecteur s'enfonce dans les abîmes de la mémoire de notre héroïne comme un naufragé aspiré au coeur d'un maelström.

On imagine que le fleuve Congo a beaucoup pesé dans l'écriture d'Henri Lopès quand de Brazzaville, on voit les berges de Kinshasa, ou plutôt Léopoldville si on se place dans le contexte de ce roman. Disparaître pour réapparaître sur une autre rive. Tourner le dos à une vie, une histoire, un homme, des traditions oppressantes. Etre libre. Etre une ndoumba. Franchir l'interdit pour découvrir le désir, se défaire d'une innocence pour naître de nouveau...

Ce roman est un magnifique texte sur la femme. Femme multiple. Artiste, épouse, amie, adultérine, amoureuse. Congolaise initialement, mais finalement universelle...

Ma lecture de cet auteur est très espacée dans le temps. Il n'est donc pas aisé pour moi de faire une comparaison entre Tribaliques, le chercheur d'Afriques, le pleurer-rire ou ce roman. Mais, ce qui me parait intéressant, c'est cette faculté que possède cet auteur congolais de faire vivre des personnages si différents, de nous les faire découvrir si profondément dans leur intimité, cette force de nous conduire sur un autre rivage, celui de l'Autre. Ce qui m'étonne également c'est cette écriture qui est si différente suivant les romans.

L'écriture suit le rythme du cheminement de M.A sur une route qui est loin d'être plane, elle devient dense et poétique lorsqu'on atteint le coeur, la folie qui a saisi cette femme et là on se dit : « Bon sang ! Qu'est-ce qu'il écrit bien... »

Lien : http://gangoueus.blogspot.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Henri Lopes (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Henri Lopes
Reconnaissable au premier coup d??il grâce à son immense baobab coloré, le salon africain vous fait découvrir la richesse de la littérature du continent noir en mêlant des auteurs encore méconnus à des écrivains réputés. Et c?est également au salon africain qu?a lieu chaque année la remise du prix Ahmadou Kourouma.
Autour du thème « Les chercheurs d?Afriques », les romanciers et essayistes invités reviennent sur les blessures du continent, mais aussi sur ses gloires, sa grandeur et ses aspirations.
Outre les hôtes vedettes de cette édition 2019, Maryse Condé, Prix Nobel « alternatif » 2018 et le rappeur Abd al Malik qui présente son livre/album le jeune Noir à l?épée (Présence africaine/Musée d?Orsay/Flammarion) inspiré de l?exposition du Musée d?Orsay « le modèle noir de Géricault à Matisse », sont annoncés Abubakar Adam Ibrahim, Eugène Ebodé, Mia Couto, Françoise Vergès, Adame Ba Konaré, Elizabeth Tchoungui, Boualem Sansal, Beyrouk, Clemente Bicocchi, Jean Bofane, Tania de Montaigne, Armand Gauz, Ndèye Fatou Kane, Henri Lopes ou Bessora.
Plus d'infos sur https://salondulivre.ch
+ Lire la suite
autres livres classés : congoVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox