AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9791034806904
336 pages
Éditeur : Evidence Editions (30/05/2018)
2/5   6 notes
Résumé :
[LIVRE RÉSERVÉ A UN PUBLIC AVERTI]

Envoyé pour enquêter sur des rapts d'enfants au sein d'une paroisse anglicane, Jesse, officiellement pasteur, va croiser Maria qui se trouve être étroitement liée à cette affaire. Hésitant à lui avouer sa véritable identité ainsi que sa vraie fonction, il va être confronté grâce à elle à des choix nécessaires à l'expiation de son passé sulfureux.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
coquinnette1974
  03 décembre 2019
Je remercie chaleureusement Évidence Editions pour l'envoi, en service presse, de Expiation, tome 1 de la série Ainsi soit-il de Sylvie Lopez.
Envoyé pour enquêter sur des rapts d'enfants au sein d'une paroisse anglicane, Jesse, officiellement pasteur, va croiser Maria qui se trouve être étroitement liée à cette affaire. Hésitant lui avouer sa véritable identité ainsi que sa vraie fonction, il va être confronté grâce à elle à des choix nécessaires à l'expiation de son passé sulfureux...
Expiation est un roman différent de ce que j'imaginais. En effet, en lisant le résumé je pensais lire un roman policier, surement parce que ça parle d'enquête sur des rapts d'enfants. En fait, j'ai rapidement compris en découvrant la couverture (l'édition que je possède met à l'honneur un homme torse nu) que je faisais fausse route ! Et oui, pas de thriller ici mais plutôt une romance érotique.
Bon, pourquoi pas... Après tout je n'ai rien contre ce genre que je lis de temps en temps...
Me voici donc plongé dans cet ouvrage avec deux narrateurs : Jesse et Maria. On ne se perd pas malgré l'alternance de points de vue car c'est toujours bien identifié.
Jesse est un homme qui a eu une vie sexuelle très mouvementé, avant de se tourner vers la foi. Il est pasteur au sein d'une église anglicane et vient en France pour enquêter sur des rapts d'enfants. Officiellement il est juste pasteur, il n'est pas là pour une enquête. Ah si, j'oublie, il joue de la musique et fait donc beaucoup d'effet aux femmes (pasteur, musicien, beau gosse évidemment ça ne laisse pas mesdames indifférentes ;).
Maria vient de trouver un emploi et elle emménage juste à coté de chez Jesse. C'est une jeune femme qui a un passé compliqué, elle fait très prude, très sage.
Leur rencontre va évidemment faire des étincelles !
Expiation est une romance érotique assez classique.
J'ai eu un peu de mal avec les personnages principaux. Jesse me parait un peu bidon en temps que pasteur. Je n'y ai pas cru une seule seconde ! Quand à Maria, elle est un peu nunuche au premier abord même si c'est une façade. Elle est un peu trop effacée mais elle cache des choses difficiles et à un moment elle m'est devenue attachante. le très beau gosse avec la jeune fille timide qui manque de confiance en elle, il faut avouer que c'est sacrément classique ! Et pas toujours bien mené ici.
Ce qui est dommage, c'est qu'au départ l'histoire paraissait prometteuse mais ce qui concerne les rapts d'enfants est totalement mis au dernier plan. On en entend peu parler au final, c'est l'attirance, la romance, l'érotisme (quoi que ce dernier soit assez léger) qui priment.
Après, ce roman se lit facilement, dans le genre vite lu et rapidement oublié. Je me contenterais uniquement de la lecture de ce premier tome.
Vous l'aurez compris, mon avis sur Expiation est vraiment très mitigé. Je m'attendais à autre chose, tout simplement.
Je lui mets seulement trois étoiles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
ishtar76
  01 mars 2020
Tout d'abord, merci à Babelio et aux éditions Évidence pour l'envoi de ce livre que j'ai reçu dans le cadre de l'opération Masse Critique Jeunesse et Jeune adulte.
Je dois dire que quand j'ai vu l'intitulé de l'opération, je ne m'attendais pas, naïvement, à trouver ce genre de bouquin. Néanmoins, quand j'ai lu le résumé du quatrième de couverture et malgré l'avertissement, je pensai trouver un roman policier doublé d'une romance légèrement spicy. Après tout cela s'adresse à un public de jeunes adultes. Mais si nous avons bien le côté spicy avec l'obsession du gars pour le sexe, le flirt entre les deux personnages principaux. nous avons également évidemment le côté romance mais le côté policier alors là, faut chercher.
Pourtant je trouvais l'intrigue intéressante : des rapts d'enfants dans une paroisse anglicane, une enquête menée par un faux pasteur sexy, apparemment libertin et une belle, douteuse, qui va mettre en danger sa couverture. Sauf que l'on entend pas parler de l'enquête avant la page 106 (sur un court roman de 260 pages) et encore cette évocation ne dure même pas deux pages. le reste de l'histoire, on a ici et là quelques allusions mais rien d'autres. Aucun détails sur ce qui est arrivée vraiment aux adolescentes enlevées, si c'est vraiment le type qu'on suppose le kidnappeur, etc..
Une autre chose qui m'a déçue et gênée tout au long de ma lecture est le langage de "djeuns" débilitant des personnages. Maria est sensée avoir 21 ans et Jesse 26. Ok, ils sont jeunes mais je ne connais pas beaucoup de jeunes adultes de ces ages qui s'expriment encore par "te pécho ..c'est trop d'la balle.. je kiffe trop..relou..sous-tif ..trop dègue..ma meuf.. " et dans la bouche d'un pasteur et dans un roman, cela ne fait pas rêver. Sans compter les dialogues parfois dignes d'un mauvais porno (j'te fais bander ?), les "mdr" que l'on retrouve ici et là .. et pas dans des textos. Je ne vois pas non plus l'intérêt de la surenchère de "putain" et autres, ce vocabulaire sténotypé qui apparaît d'autant plus décalé, que le reste du temps, le langage est normal voire légèrement soutenu.
En parlant de stéréotype, certaines remarques de Jesse m'ont un peu dérangées, comme lorsqu'il parle de son meilleur ami en disant que "ce n'est pas évident pour lui de s'assumer "gay" car aucun trait physique, aucune gestuelle ne laisse penser qu'il l'est"??!! Lui qui prétend ne pas aimer les préjugés, on en a pourtant là un bien gros (et détestable). Ou encore lorsqu'il apprend que sa belle est (évidemment) vierge (ceci dit à 21 ans ce n'est pas encore une tare non ?) et qu'il s'écrie "une chatte toute neuve à éduquer", j'ai cru entendre toutes les féministes du pays crier "haro" ! Alors, cela fait un moment que l'on ne peut plus me qualifier de jeune adulte mais bon un queutard pareil, patriarcal ou limite phallocrate, avec un langage d'ado attardé, qui n'assume pas ses erreurs du passé (), ça fait rêver les jeunes femmes modernes (et pas désespérées) ?
Quant à la fin, improbable, elle est un peu rapide. Si je comprends bien, il s'agit d'un premier tome et donc les choses seront peut-être un peu plus développées dans la suite. Mais cela ne m'a pas donné envie de le découvrir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
kikenbook
  21 mars 2020
Il faut être franc, si je n'avais pas eu à faire une chronique sur ce roman pour la masse critique Babelio, je me la serais épargnée. D'emblée, il faut tout de suite que je précise que dans la liste des romans proposés, Expiation avait une tout autre couverture, très sombre, un rai de lumière éclairant une silhouette féminine. le résumé était tentant : "rapt d'enfants, enquêter, véritable identité"… Bref, du champ lexical susceptible d'exciter mon envie de noirceur.
Réception, déballage et… je découvre ce regard qui me crie "viens me titiller le téton", ce torse viril, qui automatiquement rime dans mon petit esprit étriqué bourré de clichés avec "Arlequin", "Cartland" et "culcul-la-praline" ! Alors attention, j'adore la praline, mais principalement dans la bouche. Une petite voix dans ma tête me fait quand même espérer une histoire avec ce qu'il faut d'homo-érotisme. Bref, de quoi exciter mon envie de gayté !
J'entamais donc "Expiation" avec curiosité.
Je vous résume rapidement l'intrigue.
Jesse, le pasteur anglican, (oui, le type de la couverture est pasteur, et je suis à deux doigts de la reconversion) a une très grosse envie d'introduire son goupillon dans la grotte sacrée de Maria. Maria a une énorme envie de se faire remplir le tabernacle par le gros ciboire de Jesse. Mais l'un pense que l'autre n'est pas réceptive et vice-versa, va-et-vient et aller-retour. On assiste donc pendant tout le roman a un jeu du chat et de la souris dont le principal suspense réside dans "Jesse parviendra-t-il à visiter la nef de Maria ?". Mais alors vous me direz "Qu'en est-il de cette histoire de rapt d'enfants ?". Il en est… 2 paragraphes ? J'exagère à peine. Et vous ajouterez "et cette envie de gayté ?" Elle est très vite retombée quand dans le premier quart du bouquin, je lis s'agissant d'un personnage secondaire "ce n'est pas évident pour lui de s'assumer gay car aucun trait physique, aucune gestuelle ne laisse penser qu'il l'est." Ben oui, parce que la majorité des pédés ont quand même la gueule de l'emploi, alors c'est plus facile à assumer. Grosse poilade.
Bref, entre les éjaculations nombreuses et incontrôlées du membre évidemment démesuré du pasteur et les mouillages de culotte intempestifs de la demoiselle, je ressors de cette lecture dubitatif. Est-ce que ce résumé qui me promettait une enquête s'est clairement foutu de ma gueule ? Tout porte à croire que oui. Je devais le lire, je l'ai lu. Je devais le chroniquer, c'est fait. Ce bouquin n'était pas pour moi. Ainsi soit-il.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
Kazcook
  02 décembre 2019
Plongés immédiatement dans l'ambiance habituelle des romans new adult, on découvre ce premier tome d'une saga de la collection Venus chez Évidence Éditions qui remplit ses promesses.
Exploitant avec force le cliché du mâle alpha, beau comme un Dieu (pasteur de surcroît) luttant contre ses pulsions, tiraillé entre ses sentiments, sa raison et ses envies, l'auteure fait dès les premières pages rougeoyer les braises du désir ! Attendez-vous dès lors à de longs préliminaires avant d'atteindre le brasier... D'abord sous les traits de fantasmes oniriques chauds bouillants et ensuite via un jeu du chat et de la souris plutôt déroutant entre nos deux protagonistes... Mais ne dit-on pas "plus c'est long plus c'est bon" ?
Sous forme de roman choral alternant les points de vue de nos deux héros, Sylvie Lopez pose son intrigue, on partage leur vie niçoise et leurs pensées les plus intimes... Si je m'attendais à ce que le sujet des rapts d'enfants présenté dans la 4ème de couverture soit bien développé il n'en est rien, du moins pas dans ce premier tome, cela reste vraiment au second plan et on se concentre quasi exclusivement sur Maria et Jesse et sur leur relation naissante. Si on sent bien leurs failles et leur trouble passé, on perçoit aussi leurs forces et leurs volontés respectives de rebondir et changer de ligne de vie. J'ai aimé les passages où la tension narrative est portée à son comble, c'est parfois poignant et les révélations de la fin se veulent émouvantes pour donner un tournant beaucoup plus dramatique au récit.
Écrit avec une plume dans l'air du temps, directe et sans fioritures, les amoureux du genre se régaleront de ce texte aux dialogues incisifs et au vocabulaire jeune parsemé d'argot, donnant incontestablement beaucoup de dynamisme à l'histoire.
Rendez-vous pour le tome 2 ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
angelita.manchado
  13 mars 2020
Ainsi soit-il tome 1 Expiation de Sylvie Lopez, présentation
Sa mère est française, son père anglais. Jesse est révérend d'une église anglicane en France. Il vient de Brighton. Il a choisi les ordres pour expier mais aussi pour mener à bien une mission.
Maria emménage. Au cours d'une fête, elle rencontre Jesse. Très vite, ils sont attirés l'un par l'autre.
Avis Ainsi soit-il tome 1 Expiation de Sylvie Lopez
D'habitude ce genre de romans ne me dérange absolument pas. Beaucoup de sexe, de l'action, une histoire, des personnages sympathiques, beaux. Des fois, le personnage féminin est un peu niais. Mais là, comment dire, j'ai lu et cela a été sans grande conviction.
Le personnage masculin est pasteur pour la communauté anglophone dans une ville du sud. Il a choisi d'entrer dans les ordres et aussi il a une mission. Mais quand va-t-on voir quelque chose de cette mission ? A part se flageller car il est accro au sexe, s'en référer toujours à son Dieu, avoir des érections continuellement surtout la nuit, au bout d'un moment, j'en ai eu marre de ces situations qui n'évoluent absolument pas. Jesse est quand même très respectueux envers Maria. Il ne la force pas. Il sait qu'il ne va rien lui apporter de bon. Mais la voir avec d'autres hommes le met carrément hors de lui. Elle va le pousser dans ses retranchements. En tous les cas, Jesse est un homme qui veut faire du bien, dans cette communauté. Outre ces deux missions, dont l'une cachée, il souhaite que ces jeunes, qui n'ont rien, qui sont malmenés par la vie, puissent se construire, se reconstruire.
Maria n'est pas un personnage nunuche, malgré ses 21 ans. On apprend dans ce roman ce qu'elle a vécu. On comprend pourquoi elle se cache, elle n'a pas confiance en elle, pourquoi elle ne fait pas le premier pas avec Jesse. Elle pourrait accepter de nombreuses choses de sa part, mais elle veut vivre une relation d'égal à égal et ne pas être celle qui passe en second.
Cette mission, trouver celui qui s'en prend à des enfants sexuellement et qui doit être mis hors circuit, est très peu évoquée. le thème aurait pu donner plus de dimension à ce roman, même s'il bascule dans l'érotique, mais aucune tension qui aurait permis d'avoir un roman agréable à lire.
Le langage véritablement adolescent pour ces personnages de 21 et 26 ans, on repassera. Marre de ces auteurs et Sylvie Lopez n'est pas la seule dans ce cas à utiliser ce genre de termes pour tenter d'accrocher le lecteur. Mais cela fait passer les personnages pour plus bêtes qu'ils ne le sont. Pour information, tous les adolescents ne s'expriment pas de cette façon et encore moins les jeunes adultes. Et que dire aussi des quelques fautes trouvées dans ce roman.
Tout n'est pas à jeter. Mais ces quelques éléments dévoilés du passé de l'un et de l'autre ne sont pas assez développés à mon goût. Les chapitres alternent entre Jesse et Maria donc le lecteur a le point de vue des deux personnages.
Alors, si c'est comme ça pour les deux autres tomes, ce sera sans moi, franchement. Normalement, lorsqu'il y a une série, je commande les tomes suivants pour les lire quand j'en ai envie mais je passe carrément mon chemin.
Je remercie Babelio pour cette sélection Masse Critique et Evidence Editions.
Lien : https://livresaprofusion.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


autres livres classés : romanceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4187 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre