AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782258147805
480 pages
Éditeur : Les Presses De La Cite (16/05/2018)

Note moyenne : 3.46/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Une île où tout semblait possible...
La Havane, 1947. Patricio débarque à Cuba après avoir quitté la misère de son Espagne natale. Débrouillard, le garçon trouve vite ses marques dans ce monde luxuriant de couleurs et de sons. Après avoir été cireur de chaussures puis vendeur de billets de tombola, le voilà homme à tout faire à El Encanto, prestigieuse enseigne de la ville, qui rivalise avec les grands magasins parisiens. Patricio apprend vite, il gravit les ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
coquinnette1974
  07 août 2018
Pendant une partie de ma journée, je me suis envolée direction La Havane avec le roman Au rendez-vous des élégantes de Susana Lopez Rubio grâce à net galley et Les Presses de la Cité que je remercie chaleureusement car j'ai passé un très bon moment de lecture :)
La Havane, 1947.
Patricio débarque à Cuba après avoir quitté la misère de son Espagne natale. Débrouillard, le garçon trouve vite ses marques dans ce monde luxuriant de couleurs et de sons. Après avoir été cireur de chaussures puis vendeur de billets de tombola, le voilà homme à tout faire à El Encanto, prestigieuse enseigne de la ville, qui rivalise avec les grands magasins parisiens. Patricio apprend vite, il gravit les échelons. D'autant qu'il veut éblouir la mystérieuse Gloria, la plus belle femme de l'île, et sans doute aussi la plus inaccessible puisqu'elle est mariée au chef de la mafia... Pour l'arracher des griffes de son ogre d'époux, l'intrépide Patricio sera prêt à tout.
Nous avons deux narrateurs : Patricio, le jeune homme ambitieux (mais pas dans le mauvais sens du terme, il n'est pas prêt à écraser les gens pour réussir) et la jolie Gloria, mariée de force à un mafieux.
Deux points de vue, une histoire qui s'entremêle et l'ensemble donne un roman captivant.
J'ai adorée ce livre et l'auteure a su m'emmener avec elle dans le Cuba des années 1940, 50... Je pense que l'ambiance de l'époque est sacrément bien restituée, et on s'y croirait. J'aime beaucoup les ouvrages se déroulant dans cette ville et Au rendez-vous des élégantes a su me plaire.
Les personnages sont attachants, touchants voir détestables dans le cas du mari de Gloria : Carlos Valdès. Ils nous font exprimer plein d'émotions différentes.
J'ai adoré les dernières pages, je dois avouer que j'ai parfois eu les larmes aux yeux.
C'est pour moi un très joli livre que je n'oublierais pas de sitôt que ce soit Gloria, Patricio, Daniela... D'ailleurs pour le moment je n'ai pas enchaîné avec un autre livre car je ne sais pas lequel choisir après ça !
Je mets un très beau cinq étoiles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
tynn
  14 août 2018
Les avis enthousiastes des autres babeliotes vous donneront un aperçu de la thématique romanesque de ce livre : des amours contrariées, des parcours de réussite d'individus sortis du ruisseau, des personnages caricaturaux dans des rebondissements improbables, des gentils et des très méchants, des jeunes femmes malheureuses et d'autres très pestouilles...

Voici de la littérature agréable, mais qui ne revira que les amateurs du genre. J'espérais beaucoup plus du contexte social et politique du Cuba d'avant Castro et si le livre se lit avec aisance, il reste construit sur une trame peu travaillée et sur peu de densité dans les personnages.
Je fais donc ma « coincée » car je me suis passablement ennuyée au point de jeter l'éponge au 1/3 du livre.
Mes remerciements à Netgalley pour ce partenariat
Commenter  J’apprécie          190
sylvaine
  16 juillet 2018
Au rendez-vous des élégantes Susana Lopez Rubio Juin 2018 éditions Presse de la Cité.
Que du plaisir vraiment ! Un roman foisonnant qui nous transporte à La Havane en 1947. Patricio débarque à Cuba venu tout droit des Asturies, il a perdu ses parents suite aux ravages de la guerre civile et la faim lui sert de guide.
Son premier boulot : cireur de chaussures, il y fait malencontreusement la connaissance de l'un des parrains de l'île Carlos Valdès, un homme cruel et violent . Puis il entre comme commis à El Encanto le plus beau magasin de la Havane. Peu de temps après il tombe sous le charme de la sublime Gloria ... l'épouse de Valdès.
Susana Lopez Rubio , scénariste confirmée, nous livre ici son premier roman . Un roman superbe, avec dépaysement garanti, amour, dangers, mafieux et politiciens corrompus et des cubains géniaux. le décor de ce grand-magasin est magique, les paysages de Cuba donnent envie de prendre le prochain vol et à travers le parcours de Patricio c'est l'histoire récente de Cuba qui nous est retracée. L'écriture est vive , agréable , pleine de saveur . je me suis régalée et ne peux que vous recommander de partir à La Havane en compagnie de Patricio, Gloria et tous les autres.
Un grand merci aux éditions Les Presses de la Cité via NetGalley pour ce partage.
#AuRendez-vousDesélégantes #NetGalleyFrance
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Lildrille
  24 octobre 2019
Je publie des chroniques littéraires sur lavisqteam.fr et celle de ce roman est présente au lien suivant : http://www.lavisqteam.fr/?p=37441
J'ai mis la note de : 17.5/20
Mon avis : Au rendez-vous des élégantes est une histoire d'amour incroyable, pleine de rebondissements et de révélations, digne des plus grands récits des telenovelas, ces feuilletons surtout prisés en Amérique latine. Et pour cause, le récit se passe quasiment intégralement en Amérique latine, le reste des aventures se déroulant en Espagne. Cuba est le centre de l'histoire mais aussi de l'Histoire, celle des révolutions, des crises, des progrès et des renouveaux.
Le roman s'intéresse en effet à Cuba, et plus précisément à La Havane, sa capitale. Les descriptions sont de qualité et on s'y croit vraiment. L'atmosphère festive, l'ambiance à risque du temps de la mafia, les bars dansants à profusion, les dérives de l'alcool, les grands magasins pour riches et la dure vie des autres, tout y est. Plus qu'une histoire d'amour entre deux individus, ce roman est aussi une ode à Cuba et à ses habitants.
Le côté historique ne prend pas tant de place par rapport à l'histoire d'amour et est bien mené. Il apporte un fond riche et très intéressant pour les fans des évènements de ce type et donne une autre dimension à l'épopée amoureuse qui pourrait en ennuyer certains. On se rend compte que Cuba était un centre culturel important avant l'embargo des Etats-Unis, entre ses magasins de luxe, ses industries du cinéma et son Histoire complexe, entre autres. L'extravagant Frank Sinatra y est par exemple mis en scène, en tant que client important de El Encanto, un grand magasin de luxe de la capitale, et à la fin du roman un Che Guevara discret et intelligent fait son apparition. D'autres personnages célèbres sont également présents et très bien intégrés dans le récit, pour notre plus grand plaisir. Avec les personnages, on vit aussi la création de la télévision, celle du sac à main, la mode des parfums, la mondialisation des robes de soirées dites de cocktails et la culture des boissons alcoolisées avec des explications sur la signification du nom de certains comme le Cuba Libre.
Le roman est écrit à la première personne. Patricio commence à nous raconter son périple et sa fuite d'Espagne pour Cuba, où il espère trouver la richesse et la belle vie. On y apprend ainsi les difficultés de vies présentes aux Asturies, une région au nord de l'Espagne, et quelques expressions et mode de vie traditionnels. Alors qu'on ne s'y attend pas, la voix de Patricio laisse la place à celle de Gloria, une mystérieuse jeune femme au destin tragique.
On devine rapidement certains des problèmes auxquels le couple inattendu devra faire face, notamment lorsque l'on découvre les manigances malsaines d'un chef de mafia qui épousera, au grand regret de la jeune femme, une Gloria soumise et terrifiée. La narration intercale ces deux voix d'une manière intelligente en intégrant un suspens parfois insoutenable quand, par exemple, Patricio est en danger et que la voix de Gloria prend le relais en remontant au début de sa propre journée.
Les parties sur Gloria sont plus tristes et sadiques, étant donné qu'elles incluent les méfaits de son mari et ses exactions, quand celles de Patricio nous inondent quasi tout le temps de bonheur et de joie. le jeune homme travaille pour les magasins El Encanto, pour qui il développe un attachement sincère. Son talent lui fera rapidement monter les échelons et vivre des aventures époustouflantes aux côtés de stars mondialement connues venues s'habiller à La Havane. Ses moments de joie sont communicatifs et nous font plaisir. Ses malheurs dus à Gloria nous frustrent souvent tant on veut qu'il soit heureux.
Ses deux amis les plus proches, Guzmán et le Barouf, sont aussi attachants et captivants que Patricio. Leurs caractères sont complémentaires et s'accordent à merveille : l'un est plutôt impulsif, quand l'autre est plus soucieux, l'un est plutôt peureux quand l'autre est un incorruptible homme d'action. Leurs histoires de vie nous touchent tout autant que celles des deux protagonistes principaux. Deux autres personnages secondaires sont d'importance : Nelly, qui nous fait vivre ses guerres patriotiques et ses mouvements de manifestation anti-gouvernemental, et Marita, la petite peste infernale, soucieuse de son apparence et de sa condition. Leurs relations avec Patricio et Gloria les marquent et chamboulent leurs vies, même si le lecteur y est moins attaché. le mari de Gloria est détestable à souhait et très bien construit. L'auteure a su nous livrer des personnages crédibles en tout.
Le rythme n'est pas toujours égal, et peut ennuyer et lasser par moment tant il y a des moments qui se répètent, notamment quand on est en présence de Gloria, dont la vie de femme au foyer n'est pas particulièrement passionnante, ni pour elle ni pour nous.
Le roman est pourtant addictif. L'histoire d'amour est prenante, les problèmes liés à la mafia sont haletants et les scènes d'action, bien que peu nombreuses, sont fortes en émotion et rebondissements quand elles sont là. le suspense est constamment présent et peut faire souffrir les lecteurs qui se prennent vite au jeu et qui se rapprochent un peu trop des personnages. La fin du livre est belle et aussi romantique qu'étonnante. On a beau la voir venir, elle nous fait du bien et termine cette épopée amoureuse d'une manière magnifique.
Lien : http://www.lavisqteam.fr/?p=..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
brinvilliers
  26 mai 2020
Patricio arrive à Cuba en 1947, il a fui son pays où la misère est grande. il commence par des petits boulots, jusqu'où jour où il est embauché au grand magasin El Encanto. Il a déjà fait la rencontre du mafieux de Cuba : César. Ce qu'il ne sait pas encore c'est qu'il va tomber amoureux de Gloria qui n'est autre que la femme du mafieux.
Cet amour est partagé, mais Gloria a peur et la surveillance dont elle fait l'objet ne lui permet pas de voir Patricio. Lorsque Patricio organise leur évasion , au dernier moment Gloria renonce.
Un grand roman sur un amour impossible qui fascine.
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
brinvilliersbrinvilliers   26 mai 2020
Quand on annoncé la nouvelle, ma mère s'est écroulée par terre. Du jour au lendemain, elle a cessé de parler, de s'alimenter, de faire ses besoins. Les docteurs lui ont diagnostiqué un choc post-traumatique fulgurant. Ma petite maman s'est alors transformée en ectoplasme. Il fallait la nourrir à la cuillère, lui donner de la mousse de sucre de canne ou de la mie de pain trempée dans du lait, comme à un oisillon, et la changer comme un bébé. Elle avait besoin de quelqu'un auprès d'elle en permanence, jour et nuit. C'est alors que je me suis rendue. Que je me suis sacrifiée. Je ne pouvais accepter que le lion mange tout le troupeau. Qu'en aurait-il été de ma vie, de nos vies, si je ne m'étais pas rendue ?
Le prix de la paix est exorbitant....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
coquinnette1974coquinnette1974   07 août 2018
Dans la vie, on a tous des soucis. Des soucis de santé, d'argent ou d'amour qui sont plus ou moins graves. Même les rois ne sont pas vaccinés contre le malheur. Cette dame en robe verte fascinée par les rouges à lèvres Revlon, par exemple, peut-être avait-elle une mère malade à charge ? Et ce monsieur qui essayait des Borsalino, peut-être détestait-il son travail ? Chaque client entrait avec sa peine : un ongle cassé ou une maladie incurable, un chagrin d'amour ou un bleu quelconque à l'âme. Mais le temps d'une visite à El Encanto - pour acheter un costume à mille pesos, une babiole à quelques centimes ou simplement flâner -, ils oubliaient un instant leurs tracas. C'était là toute la magie des grands magasins.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
coquinnette1974coquinnette1974   07 août 2018
Ma mère me disait souvent : "Quand on né sous une bonne étoile, il faut être reconnaissant." Et je crois que personne n'était né sous meilleure étoile que la mienne.
Commenter  J’apprécie          120
coquinnette1974coquinnette1974   07 août 2018
"L'Etat est corrompu et nos hommes politiques sont tellement débiles que si tu les mets à quatre pattes, ils broutent, me disait-elle souvent. Ce serait mieux s'ils avaient un peu plus de dignité et un peu moins envie de piquer dans les caisses".
Commenter  J’apprécie          40
AtrandomAtrandom   18 août 2019
Les vieilles sœurs manquaient toujours d’argent, au point de n’avoir qu’un seul dentier pour deux, qu’elles utilisaient à tour de rôle. Le lundi, le mercredi et le vendredi, Patria déjeunait en premier ; le mardi, le jeudi et le samedi, c’était Norma. Le dimanche, elles mangeaient de la purée de haricots et le dentier restait à tremper dans un verre d’eau.
Commenter  J’apprécie          20

Video de Susana Lopez Rubio (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Susana Lopez Rubio
Bande annonce (en VO) du livre El encanto, paru en français sous le titre Au rendez-vous des élégantes
autres livres classés : cubaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Littérature espagnole au cinéma

Qui est le fameux Capitan Alatriste d'Arturo Pérez-Reverte, dans un film d'Agustín Díaz Yanes sorti en 2006?

Vincent Perez
Olivier Martinez
Viggo Mortensen

10 questions
65 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , espagne , littérature espagnoleCréer un quiz sur ce livre