AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 978B085TLG17W
Éditeur : Bayard Jeunesse (23/09/2020)
4.05/5   54 notes
Résumé :
Bienvenue dans la Guilde des Aventuriers.

Nul ne connaît leur nombre exact. Elle est composée d’illuminés à la cervelle ensorcelée et autres créatures corrompues par les démons, tous lourdement armés.

Voici la consigne : rester en vie jusqu’à demain matin.

Pierrefranche est l’une des dernières cités survivant à l’assaut des monstres qui ont envahi le monde. Différentes guildes y organisent la résistance. Parmi elles, cell... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (49) Voir plus Ajouter une critique
4,05

sur 54 notes
5
19 avis
4
20 avis
3
6 avis
2
1 avis
1
0 avis

Saiwhisper
  01 novembre 2020
« La Guilde des Aventuriers » a de quoi satisfaire les adolescents adeptes d'Heroic Fantasy ! Tous les éléments du genre y sont réunis : un peuple réparti selon le talent de chacun (chevaliers, mages, guérisseurs, marchands, serviteurs, etc.), une guilde mystérieuse qui réunit des personnes pouvant prétendre à plusieurs guildes, un monde extérieur rempli de brutalité et de mort, des monstres à combattre, des complots et des personnages éclectiques devant s'entraider pour sauver aussi bien les adultes que la cité toute entière ! le cocktail est donc assez classique, mais efficace. Il ravira les fans d'imaginaire. Pour ma part, je reconnais que j'ai trouvé cette lecture correcte cependant, je ne pense pas qu'elle me marquera. J'ai, hélas, déjà lu plusieurs ouvrages dans le genre, si bien que je devine aisément les ficelles ou l'évolution de certains personnages… Néanmoins, cela ne m'a pas empêchée d'apprécier ce que je lisais, car la plume à quatre mains de Nick Eliopulos et Zack Loran Clark est agréable, dynamique et fluide. On embarque facilement dans l'intrigue !
La diversité des protagonistes est l'un des points forts du livre. En effet, les héros ont des personnalités distinctes et sont issus de milieux différents. le trio principal (Zed, Brock et Liza) m'a paru prometteur cependant, les autres protagonistes sont également intéressants. C'est par exemple le cas de Jett (un jeune homme à la psychologie intéressante, qui va devoir apprendre à vivre malgré un handicap et un traumatisme), Micah (le rival des héros, mais qui va se révéler plus nuancé qu'il n'y paraît) ainsi que les autres membres de la guilde des Aventuriers. Zed, est l'un des narrateurs principaux. Demi-elfe peu sûr de lui, le coeur sur la main, la détermination à toute épreuve et avec un soupçon de timidité, le garçon est l'archétype du gentil. Malgré le fait qu'il se fasse souvent moquer ou harceler en raison de ses origines, il reste une personne ouverte au contact. Il est toujours là pour ses amis, fait de son mieux pour ne pas les décevoir et sait se montrer ouvert d'esprit. C'est un individu assez attachant, même si, je l'avoue, j'aurais désiré qu'il soit plus taquin et sûr de lui. La confiance en soi, c'est plutôt son camarade Brock qui en a à outrance. Véritable bout en train, malicieux, franc, réactif, négociateur et calculateur, le jeune homme sait comment tirer son épingle du jeu, tout en protégeant son meilleur ami. Enfin, Liza est une demoiselle qui sort du lot et qui incarne le féminisme de son époque. Cadette d'une famille prétendant à la guilde des chevaliers, elle s'est toujours entraînée à combattre. Et le résultat est là : c'est une bretteuse hors pair, courageuse, loyale et puissante. Elle n'a que faire de la loi qui interdit aux Femmes d'être des chevaliers. Son destin, elle le choisit et elle se donne les moyens pour y parvenir. Voilà une personnalité forte, admirable et décidée qui m'a rapidement séduite. En peu de chapitres, Liza a su trouver sa place parmi mes protagonistes favoris.
Très inspiré des jeux vidéo, ce premier opus propose un univers assez riche. Cela commence par son bestiaire où l'on distingue des kobolds, des nagas, des blobs et des monstres en tous genres. Devant aller en dehors de l'enceinte de la ville, les héros devront souvent affronter ces créatures. Les combats sont souvent bien retranscrits et dynamiques. C'est, pour moi, l'un des atouts du récit. Par ailleurs, la magie est également bien développée, puisqu'elle se divise en plusieurs arcs (magie élémentaire, sorcellerie noire, guérison, etc.). On appelle ça la « mana » et, quand il n'y en a plus, le mage ne peut plus lancer de sort. J'avoue que le terme m'a fait sourire et m'a replongé dans les souvenirs des RPG de mon enfance ou dans ceux liés aux MMORPG. Enfin, bien que cela soit encore peu abordé, le monde est intéressant : les gens ne semblent pas savoir reconnaître les animaux comme, par exemple, les renards ou les blaireaux. Il semblerait que l'on soit dans un monde post-apocalyptique envahi par les monstres qui, progressivement, déciment les différents peuples (nains, elfes, humains). de ce fait, les survivants restent bien cachés dans les villes, protégés par des remparts et des barrières de protection. Or, à la manière des batailles dans le manga « L'attaque des Titans », la Guilde des Aventuriers combat les monstres et les empêche de s'attaquer aux rescapés. Si certaines créatures sont des monstres classiques comme ceux cités précédemment, d'autres sont bien plus terrifiants et menaçants : il s'agit de « Dangers », des géants humanoïdes… Les jeunes compagnons et leur guilde parviendront-ils à repousser les assauts de ces êtres maléfiques ? S'en sortiront-ils indemnes ?
Je n'ai rien à redire sur la construction du récit. Certes, hormis Jett, les personnages n'ont pas vraiment d'évolution toutefois, cela se fera certainement au fil de la série. Les choses s'enchaînent de façon plutôt fluide, tandis que les auteurs proposent de bons combats ainsi que des trahisons venant de l'intérieur de la ville. La tension monte crescendo, jusqu'à devenir assez explosive dans le dernier tiers. Quant au dernier chapitre, il permet de mettre en place une nouvelle intrigue cette fois-ci liée aux elfes… Et peut-être aux origines de Zed ? Je pense que les adolescents apprécieront la découverte. Pour ma part, je pense que j'ai déjà fait le tour du genre Heroic Fantasy. de ce fait, j'ai passé un moment correct, mais je m'arrêterais là. Je ne ressens pas l'envie de lire la suite.
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
StephanieIsReading
  03 octobre 2020
Un très bon roman jeunesse dont j'ai apprécié la lecture.
La Guilde des Aventuriers est le premier tome de cette saga fantasy et, si j'en crois la fin du dernier chapitre, le deuxième tome est prometteur.
Je ne vais pas résumer ici l'intrigue du roman mais plutôt me contenter de vous faire part de mes impressions.
L'amitié qui unit Zed et Brock est vraiment touchante. Brock endosse un rôle de protecteur à l'égard de son ami à moitié elfe, stigmatisé et rejeté à cause de sa différence. Lhumour de Brock est très drôle et la plupart de ses répliques arrachent un sourire au lecteur.
Leur complicité est solide et profonde, ce qui ne les empêche pas d'avoir des secrets l'un pour l'autre. Apres avoir intégré la Guilde des Aventuriers et lorsqu'ils se retrouvent catapultés hors les murs de Pierrefranche, la cité dans laquelle ils ont tous grandi, ils se lient d'amitié avec Liza et Jett. Deux personnages extrêmement intéressants qui m'ont beaucoup touchée. Liza a beau être issue de la noblesse, elle a fait le choix d'intégrer cette Guilde redoutée par tous car ses membres sont confrontés aux créatures et aux Dangers qui se trouvent au-delà des Remparts de la cité. Liza, semble s'y être préparée depui toujours et s'avère être une excellente apprentie dont la ténacité n'a d'égale que son courage.
Les dialogues sont très prenants et vivants tant les personnages ont été très bien travaillés.
J'ai hâte de lire le tome suivant et d'en apprendre davantage sur les Elfes de Llethanyl.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
LightandSmell
  20 novembre 2020
La Guilde des aventuriers fut une lecture jeunesse divertissante que j'ai pris grand plaisir à découvrir.
Dans ce premier tome, les auteurs prennent le temps de nous expliquer le fonctionnement des différentes guildes et de ce monde ravagé par les Dangers, des créatures qu'il ne fait pas bon de croiser. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle la cité de Pierrefranche, l'un des derniers bastions de résistance, vit cloîtrée derrière son enceinte. Seuls quelques individus osent et sont autorisés à en franchir les portes. Ces derniers, des Aventuriers avec un grand A au regard des risques qu'ils prennent pour leur vie, sont tous regroupés au sein de la guilde des Aventuriers.
Et c'est au sein de cette organisation que sont enrôlés Zed et Brock, l'un à son corps défendant, et l'autre par amitié, à moins que ses motivations soient un peu plus complexes que cela… J'ai adoré l'amitié unissant ces deux enfants qui ne pourraient être plus différents, mais qui ont pourtant su bâtir des liens forts que l'on espère inébranlables. Car leur amitié va être mise à rude épreuve entre les petites cachotteries, les découvertes sur eux-mêmes, et tous ces Dangers et menaces qu'ils vont devoir affronter… Les amateurs de monstres et de créatures fantastiques pas très ragoûtantes devraient être ravis, les auteurs nous offrant quelques rencontres mouvementées avec des Kobolds, Nagas et autres joyeusetés. On appréciera d'ailleurs, en fin d'ouvrage, les quelques planches les représentant et nous indiquant leurs principales caractéristiques.
De l'action, ce premier tome n'en manque pas, ce qui rend la lecture extrêmement trépidante et agréable. Que l'on soit jeune lecteur ou non, les pages défilent donc rapidement d'autant qu'en plus du rythme qui ne souffre d'aucune longueur, une large et belle place est accordée à l'amitié. L'amitié de toujours comme celle entre Zed et Brock, mais aussi l'amitié de circonstance puisque les deux jeunes héros font faire de nouvelles rencontres au sein de leur guilde. On pensera plus particulièrement au nain Jett que les auteurs n'épargnent pas ou à l'intrépide Liza, une jeune fille haute en couleur que j'ai adoré suivre bien que j'aurais apprécié qu'elle soit plus présente dans ce premier tome.
Liza est issue de la noblesse, mais contre toute attente, elle se porte volontaire pour intégrer la guilde des Aventuriers. Une décision plutôt inattendue si l'on considère que bien qu'indispensable, cette organisation est vue d'un mauvais oeil par les habitants. Repaire de brigands, pour les uns, lieu de perdition pour les autres… Mais peu importe pour la jeune fille qui n'a pas sa langue dans sa poche et qui est bien décidée à troquer ses belles robes contre un bouclier et une épée. Et, le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle s'épanouit dans son rôle de guerrière !
Brock, quant à lui, se révèle peut-être un peu moins doué avec les armes que Liza, mais il a pour lui son bagout, son intrépidité et sa propension à se sortir de toutes les situations. Cette différence de personnalité explique peut-être la relation chien-chat que les deux personnages vont nouer, sans oublier les préjugés de Brock sur le milieu d'origine de la jeune fille... Mais heureusement devant la situation, ils vont apprendre à travailler ensemble, car après tout, étrange ou pas, la guilde des Aventuriers est une grande famille dont les membres veillent les uns sur les autres.
Et comme souvent dans les grandes familles, il y a une figure forte qui suscite crainte et respect. J'ai beaucoup aimé Fond qui nous semble, dans un premier temps, bourrue et impitoyable, la femme n'hésitant pas à envoyer ses jeunes recrues affronter les Dangers sans grande préparation. Mais de fil en aiguille, il nous apparaît que les choses sont bien plus complexes qu'il n'y paraît et que Fond n'est peut-être pas cet être sans coeur dont certains aimeraient se débarrasser, pour des motifs plus ou moins nobles… En tant que dirigeante d'une guilde importante, elle doit prendre des décisions parfois difficiles, mais on sent que tous ses actes sont dirigés vers la protection de la cité malgré le mépris que les habitants affichent à son égard…
Un mépris, ou du moins, une certaine méfiance que Zed, en tant que demi-elfe, a dû également affronter toute sa vie, bien que ce soit pour des raisons différentes… Malgré sa timidité et ses nombreux doutes, il saura faire preuve de courage, prendre des initiatives et nous réserver quelques surprises. On reste dans le schéma classique d'un jeune héros au grand destin, mais ça marche ici très bien, les auteurs n'en faisant pas trop. Zed possède une force dont il n'a pas encore conscience, et qui pourrait le mettre en danger ainsi que tous ses proches, mais ce n'est pas non plus le super héros qui peut résoudre à lui seul tous les problèmes.
Un point que j'ai, pour ma part, beaucoup apprécié et qui permet de mettre en lumière l'importance du travail d'équipe pour faire face aux Dangers, à l'avidité de certains et à des découvertes qui menacent l'ordre et la sécurité de Pierrefranche. Et si finalement, le danger ne provenait pas que de l'extérieur ? Une question qui s'impose à nous et qui entraîne les personnages dans une course folle à la vérité, une course empreinte de magie, de mystère, d'amitié et d'action !
La fin, quant à elle, laisse entrevoir une suite dans laquelle le danger s'intensifie, qu'il soit le fait des créatures qui hantent le monde ou d'une chose beaucoup plus triviale. Je lirai donc la suite avec plaisir dans l'espoir, entre autres, d'obtenir certaines réponses quant aux origines de Zed, et peut-être, d'en apprendre plus sur certains personnages qui n'ont joué ici qu'un rôle mineur. Je serais ainsi curieuse de découvrir quelle place Jett va occuper au sein de la guilde, mais aussi comment un personnage, en apparence agaçant, va évoluer, certains indices laissant supposer que son cas n'est pas désespéré.
En conclusion, dans ce premier tome, les auteurs prennent le temps de poser les bases d'un univers d'inspiration médiévale dans lequel un groupe de parias, regroupés au sein d'une guilde autant méprisée que respectée, lutte pour assurer la sécurité d'une cité en proie à des créatures qui se veulent de plus en plus menaçantes. En plus de l'action omniprésente, de la magie et de ce petit air de complot qui attise la curiosité des lecteurs, l'intérêt du roman réside également dans ses protagonistes divers et variés que l'on prend plaisir à découvrir et à suivre dans leurs (més)aventures !
Je remercie Babelio et les éditions Bayard jeunesse pour m'avoir envoyé ce roman en échange de mon avis.
Lien : https://lightandsmell.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Syl
  01 décembre 2020
Dans ce monde, la Terre qui vivait en paix avec toutes les civilisations, a été ravagée par des monstres, dits des Dangers, et les peuples qui ont survécu, ont dû se cacher et vivre en autarcie derrière des remparts comme ceux de la cité de Pierrefranche. Hors des murs, c'est une forêt dense qui recouvre tout et qui abrite des créatures issues d'un bestiaire terrifiant.
La ville est divisée en deux parties, la Haute-ville qui regroupe le palais du roi et les maisons des hauts dignitaires, et la Basse-ville, très pauvre, où est logé le reste de la plèbe, des serviteurs aux pauvres erres.
La guilde des Aventuriers est le premier tome d'une série écrite par de jeunes auteurs adeptes du jeu de rôle Donjons et Dragons. C'est un univers qui nous transporte dans une époque médiévale et fantastique, pleine de mythes celtiques, de personnages aux pouvoirs magiques, d'animaux surnaturels, de quêtes et d'épopées héroïques.
L'histoire commence par nous présenter deux des personnages principaux, Zed et Brock, qui attendent d'être recrutés dans les guildes car à un certain âge, tous les adolescents comparaissent devant une cérémonie de recrutement pour intégrer un corps de métier en devenant apprentis. Amis depuis l'enfance et inséparables, ils ont pourtant chacun des personnalités et des rêves différents. D'origine elfique, Zed aimerait sortir de sa condition de serviteur pour suivre les enseignements des mages et devenir ensorceleur. Quant à Brock, il voit sa vie déjà tracée en poursuivant le rôle de son père dans la guilde des Marchands. Mais le jour tant attendu vient contrecarrer leurs projets car ils se retrouvent tous les deux embrigadés dans la guilde des Aventuriers, la communauté la plus impopulaire de Pierrefranche.
Lorsque Alabasel Frond, la dirigeante du clan, cite le nom de Zed, Brock, déjà enrôlé dans la guilde des Marchands, se propose aussitôt pour rejoindre son ami. Mais ce geste n'est pas qu'un acte solidaire. La veille, le jeune garçon a reçu pour mission d'espionner les Aventuriers pour le compte des Marchands et de découvrir leurs faiblesses et secrets.
Les corporations n'ont pas des rangs égaux. Les Chevaliers, les Marchands, les Mages et les Guérisseurs sont dans la sphère noble. Dans la moyenne, il y a les Forgerons, les Scribes et autres métiers manuels. Dans la plus basse viennent les Serviteurs. Les sans-guilde sont des proscrits. La guilde des Aventuriers reste à part. Crainte et mal considérée, appelée La Mer d'Etoiles, elle a pourtant des rôles majeurs ; protéger le peuple, maintenir les boucliers protecteurs et explorer le monde extérieur pour affronter les monstres.

Avec Zed et Brock, deux autres jeunes sont recrutés, Liza, la cadette d'une famille noble, et Jett, du peuple des nains. L'équipe peut sembler disparate, mais elle se révèlera très unie et efficace face aux Dangers.
Le vieux roi est fatigué, les guildes se chamaillent, Alabasel Frond est sur la sellette et un complot est à déjouer. Lors de sa première mission à l'extérieur, dans un sanctuaire sous protection elfique, Zed apprend qu'une personne bien placée cache une entité monstrueuse et oeuvre pour prendre le pouvoir. le penanggalan est une virus démon qui s'accapare de l'esprit de ses victimes et qui les pousse à détruire et à vampiriser d'autres personnes. Empreint d'une énergie qu'il découvre petit à petit, sa Mana, Zed va tout faire pour la détecter et l'arrêter...

"La guilde des Aventuriers" est un bon livre qui me rappelle d'autres histoires comme celles des séries "L'apprenti épouvanteur" et "Aberrations" de Joseph Delaney et "L'apprenti d'Araluen" de John Flanagan. Les débuts reprennent les ficelles du genre mais la lecture est tellement fluide et captivante qu'on ne peut que l'apprécier et lui trouver de l'originalité, avec ses personnages attachants et une intrigue qui ne cesse d'évoluer vers plus de mystères et d'actions héroïques.
Je vous invite donc à rejoindre la guilde des Aventuriers... Elle est une lecture coup de coeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Julitlesmots
  07 décembre 2020
Un bon roman jeunesse avec tous les ingrédients que l'on trouve dans une bonne saga fantasy
C'est un premier tome, donc les choses se mettent en place. Les auteurs prennent le temps de poser le décor ainsi que le fonctionnement des différentes guildes de ce monde où « les Dangers », des créatures ont tout détruit. Pierrefranche vit cloîtrée derrière son enceinte, protégée par des remparts magiques. La cité est composée de la Haute-ville et la Basse-ville. Pas besoin de connaître le genre fantasy, pour comprendre où vivent les riches, le roi et sa cour et les pauvres.
Seuls quelques personnes peuvent franchir les portes, les « Aventuriers » regroupés au sein de la guilde des Aventuriers, dans laquelle Zed et Brock, deux des personnages principaux, se retrouvent après la cérémonie. Une cérémonie qui permet aux dirigeants des différentes guildes de choisir ceux et celles qui vont intégrer leurs rangs. L'action n'est d'ailleurs pas en reste et on ne s'ennuie pas du tout dans ce premier tome.
Les créatures qui parsèment le récit sont nombreuses, mais un bestiaire en fin de livre permet de s'y retrouver facilement. Les descriptions sont très visuelles et permettent de plonger facilement dans le récit, surtout pour un ado dont l'imagination est plus fertile.

En conclusion, un premier tome très bien construit, qui pose les bases d'un univers qui mêle des personnages tous aussi différents les uns que les autres. Un univers d'inspiration médiévale, comme souvent dans ce genre, mais que j'ai trouvé particulièrement bien travaillé. le tout parsemé d'actions, de magie avec une pointe de complot qui donnent du sel à l'ensemble et entretient la curiosité du lecteur, tout au long du récit.
Lien : https://julitlesmots.com/202..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
SaiwhisperSaiwhisper   31 octobre 2020
Je parie qu'en réalité elle n'est pas si effrayante que ça, chuchota Brock. Jett dit que c'est un charlatan. Sa mère lui a acheté un charme magique "spécial air pur", supposé empêcher son père de lâcher des vents la nuit, et maintenant l'odeur est deux fois plus infecte qu'avant.
Commenter  J’apprécie          70
gabrielleviszsgabrielleviszs   06 décembre 2020
— Tu as droit à un essai, l'avertit Frond. Ça me permettra d'évaluer ta technique. Va-y, tape.
— Je..., bredouilla Brock, en levant les poings. On dirait que mon souhait le plus cher est sur le point de se réa...
D'un revers de main, Frond lui décocha un coup en pleine figure, à une vitesse telle qu'il ne vit rien venir. Tout ce qu'il se rappela, c'était qu'à un moment donné, il la regardait en face, l'instant suivant il était étalé par terre sur le dos, et quelques secondes plus tard sa joue était en feu.
— En société, tu te sers des mots comme d'un bouclier, constata Frond, mais ce genre d'arme ne te sera d'aucune utilisé à l'extérieur des murs.
Brock se releva péniblement avant de s'épousseter tant bien que mal. Frond lui saisit les poignets et les leva devant son visage.
— Voila une position de défense efficace face à un adversaire terrestre bien droit sur ses deux jambes.
— Je ne dirais pas que vous êtes si droite que...
Elle l'envoya de nouveau s'écraser au sol.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
RosenDeroRosenDero   10 mai 2021
La frontière est très mince entre protéger et surprotéger. Même si ça part d'une bonne intention, à la fin ça devient insultant.
Commenter  J’apprécie          50
RosenDeroRosenDero   08 mai 2021
il n'y a rien de plus redoutable au monde qu'une femme qui défend son enfant.
Commenter  J’apprécie          80
SaiwhisperSaiwhisper   28 octobre 2020
Les gens ont toujours inventé des excuses pour regarder les autres de haut, quelle que soit leur ascension dans la société.
Commenter  J’apprécie          30

Notre sélection Jeunesse Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1818 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre

.. ..