AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Pierre Alien (Autre)
ISBN : 2226016279
Éditeur : Albin Michel (01/11/1983)

Note moyenne : 3.91/5 (sur 56 notes)
Résumé :
La grande saga chinoise de la fin du siècle dernier jusqu'aux années 70. Mais une saga qui recrée avec délicatesse le tissu foisonnant de la vie traditionnelle, autant qu'elle traduit avec force le cataclysme sans fin de la révolution chinoise: Car l'auteur, qui elle-même descend d'une famille de nobles lettrés, évoque avec un talent rare le monde mystérieux et fascinant des cours intérieures, monde disparu à jamais dont, pourtant, les forces survivent au coeur de c... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
garanemsa
  30 mai 2016
LUNE DE PRINTEMPS
Bette Bao Lord
De la fin du 19ème siècle jusqu'au début des années 70, ce superbe roman recrée avec beaucoup de délicatesse le tissu foisonnant de la vie traditionnelle en Chine et le cataclysme prolongé de sa révolution.
L'auteur, elle-même descendant d'une famille de nobles lettrés, évoque avec un rare talent le monde mystérieux et fascinant des cours intérieures, un monde à jamais disparu mais dont les forces survivent au coeur de chaque Chinois.
Au centre du roman se tient Lune de Printemps née dans une famille de mandarins de Sou-Tcheou à la fin du 19ème.
Elle entre en action directement à la première page et c'est sa vie qui nous révèle la tragédie chinoise, ses valeurs éternelles et l'étonnante mutation qui a conduit ce pays de l'époque impériale à la révolution rouge
Aucune oeuvre d'imagination n'avait dépeint de façon aussi émouvante l'esprit humain à une époque de guerre civile et de bouleversements sociaux
J'ai préféré d'abord donné le 4ème de couverture c'est toujours mieux dit que moi
Mais j'ai adoré ce livre énorme mais tellement prenant car de la première à la dernière page on veut voir les évolutions, connaître le sort réservé à cette classe sociale, mais en même temps on y apprend tellement de choses
C'est un livre magnifique pour ma part en ce qui concerne la Chine
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
araucaria
  05 mai 2012
Superbe fresque de la Chine de l'ancien régime. Un livre passionnant, fort instructif et bien écrit. A découvrir absolument.
Lien : http://araucaria.20six.fr/
Commenter  J’apprécie          150
ClementineFerry
  14 juillet 2011
Une grande saga sublime sur la Chine ancienne. Un magnifique roman à la fois tendre et envoûtant.
Bette Bao Lord réussit à nous faire découvrir la Chine tout en nous divertissant. La qualité des personnages et de l'écriture font de LUNE DE PRINTEMPS un roman parfait.
A lire pour découvrir la culture chinoise et s'émouvoir des aventures de Lune de Printemps.
Commenter  J’apprécie          60
PHAM
  10 juillet 2016
C'est un merveilleux roman riche en rebondissements comme l'histoire de la Chine dans laquelle il s'inscrit. Lune de Printemps est un personnage complexe et attachant, complexe, lumineux, solide qui affronte son destin avec sensibilité, intelligence et ténacité et traverse les tourments de la vie et de l'histoire moderne de la Chine avec courage. Si les personnages de son entourages ne la comprennent pas toujours, le lecteur, lui sait le pourquoi de ses actes, connaît ses chagrins, ses joies, sa volonté d'être là, de tenir bon pour elle- même et pour les autres, solide comme un roc, invulnérable semble-t-il, cultivée, émouvante et profondément humaine. Ses retrouvailles avec son fils, dans une Chine où il est perçu comme un étranger, où tout a changé, m'ont profondément bouleversée et aussi éblouie.
Commenter  J’apprécie          20
ynomra
  08 décembre 2015
j'aime les livre écris sur l'asie , et celui là à été un de mes préféré. Cette femme raconte sa vie dans cette chine du début 1900, jusqu'au année 70. Chine qui dans cette période a connu beaucoup de bouleversement que se soit dans les traditions, le gouvernement et les moeurs. On découvre ces changement dans la vie de Lune de printemps qui passé d'une famille aisé aux début du siècles a dû changer de mode de vie et de pensée
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
CielvariableCielvariable   02 février 2019
Au crépuscule, pendant qu'Amah liu se faisait escorter comme une reine, les deux frères étaient assis ensemble. Talent Courageux à son bureau, Noble Talent dans un des fauteuils en bois de ros appuyés au mur. Résolument calme, le jeune homme entama le discours qu'il avait envoyés tous deux s'instruire en occident. Mais comme il racontait les événements qui avaient amené la brusque fin de la guerre, la colère le submergea à nouveau, il sauta sur ses pieds et se mit à marcher de long en large, les mains nouées derrières le dos, chaque pas faisant danser l'ourlet de sa robe, l'ouvrant et la fermant.

Ce n'est qu'à la fin de sa tirade que le soldat s'en rendit compte : pendant tout ce temps, Talent Courageux était resté impassible, tirant de temps en temps sur sa pipe à eau, apparemment plus occupé à regarder les mouvements de la fumée qu'à écouter ce qu'on lui disait.

Noble Talent chassa la fumée avec impatience puis rencontra le regard paisible de son frère et se rassit. N'ayant plus rien à dire il attendit.

Il y eut un long silence.

Au-delà des murs du jardin le veilleur de nuit faisait sa ronde. Ils pouvaient entendre sa claquette de bois et son cri : "Me voici ! me voici !" Ainsi les malfaiteurs l'entendraient et ainsi serait évitée une confrontation dans le noir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   02 février 2019
Pendant les semaines suivantes, Talent Courageux et Vrai Talent invitèrent systématiquement à dîner les pères et les fils des familles les plus respectées de Sou-Tcheou sous un prétexte ou un autre, mais ni son frère ni lui ne trouvèrent un candidat valable. Assez vite Vrai Talent se retira dans sa bibliothèque. Prendre une décision quelconque lui était déjà difficile, d'autant plus si cela devait inévitablement déplaire à sa femme et peut-être à sa fille.

Talent Courageux continua donc seul, consultant discrètement les membres du groupe d'études, prenant soin de ne pas éveiller l'intérêt de ceux qui avaient des célibataires à marier dans leur dans leur propre famille. Mais tous ceux qu'on lui désigna laissaient à désirer. Celui-ci manquait de caractère, celui-là était maladif, c'est autre ignorant, cet autre encore avait un penchant pour les actrices d'opéra.

Sa quête attira bientôt les marieuses les plus ambitieuses de Sou-Tcheou, des femmes intrépides à la langue de miel. Il fallait les éconduire avec diplomatie, mais fermement. Et Talent Courageux, sachant qu'il ne suffirait pas à la tâche, engagea Bouboule pour conduite les entretiens pendant qu'il écouterait, caché derrière un paravent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   02 février 2019
Quand elle approchait des tables où étaient les femmes, ces dames cessaient de potiner et de servir les meilleurs morceaux à leurs voisines pour lui roucouler des compliments sur sa beauté et la réconforter de tendres murmures. Il ne pouvait les entendre, mais il en était chaque fois ainsi. Et quand elle vint offrir un toast aux cousins célibataires assis à la table voisine de la sienne, chacun à son tour lui fit sérénade d'un lambeau d'opéra, des extraits du palais de la jeunesse éternelle et de l'éventail à la fleur de pêcher, comme le voulait la coutume.

Il voyait qu'elle commençait à faiblir. Ses petits lis dorés doivent lui faire mal, pensa-t-il, se souvenait de cet après-midi, il y avait si longtemps, où elle avait rêvé de chaussures ailées. Aujourd'hui elle rêvait d'Heureuse Promesse. Et demain elle franchirait pour la première fois les murs des jardins.

Enfin elle vint vers lui. Il se mit debout et leva sa coupe à hauteur de la sienne.
"Oncle Ainé, quel air solennel vous avez !
- vraiment
- Craignez-vous que votre élève indigne ne soit un désagrément pur les Woo ?"
Il ne répondit pas, mais leva de nouveau sa coupe.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   02 février 2019
Le vénérable avait fumé en silence jusqu'à ce que sa pipe fût finie, puis il la mit de côté, se leva et fit face à Talent Courageux qui n'avait pas bougé. Du ton solennel qu'on entendait seulement pour les rites du clan, le père prescrivit au fils son avenir.

"Tu voyageras en Occident. Tu étudieras les sciences étrangères. Tu viendras les enseigner à notre clan et partager avec nos compatriotes les secrets de leur force."

Des semaines plus tard, le jour du départ, le Vénérable lui avait fait l'honneur de l'accompagner à sa chaise à porteurs. A ses côtés il était allée jusqu'à la porte, près de l'écran qui dissimulait l'entrée de la maison aux mauvais esprits, et il avait attendu que son aîné prît place dans la chaise. Il était resté près des lions en bronze, regardant les porteurs qui l'emportaient, jusqu'à ce que Talent Courageux ne pût plus distinguer ses traits dans le lointain. Il était toujours là, debout, mince silhouette droite, sa robe brodée étincelant à la lumière du soir, quand la chaise prit le tournant près de la pagode de l'Encre.

Le geste de son père avait été plus éloquent qu'aucune parole.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   02 février 2019
La première femme du Vénérable et l'orpheline s'étaient liées d'affection et quand la seconde femme était morte du choléra, elle avait suggéré que les Vénérable prit Aurore Soyeuse pour troisième épouse. C'était une solution idéale car il devait bientôt quitter Sou Tcheou pour un poste dans le Chantong. Il avait besoin d'une femme et la première épouse ne pouvait pas l'accompagner car, d'après la tradition, lui ayant donné un fils, on s'attendait qu'elle restât son lao chia pour s'occuper de sa belle-mère.

Peut-être cette histoire expliquait-elle pourquoi Aurore Soyeuse était si accommodante, souvent plus comme une servante que comme la mère du troisième fils du Vénérable. Ou peut-être avait-elle trop entendu de rumeurs, au sujet de l'homme qui était son père, qui avait servi le Vénérable dans sa garde personnelle, suggérant la nature de sa mort ? Ils ne parlaient de lui ni l'un ni l'autre, ni l'un ni l'autre ne connaissait son nom ni ne posait de questions. Pour son petit-fils, c'était comme s'il n'avait jamais existé, sauf dans des histoires mi-entendues, mi-imaginées. Était-de la même chose pour sa fille ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Video de Bette Bao Lord (1) Voir plusAjouter une vidéo

Quelles familles !
Au générique, des dessins extraits de la bande dessinée de CHRISTOPHE "La famille Fenouillard". Sur le thème de la famille, Bernard PIVOT reçoit sur son plateau cinq invités : Bette BAO LORD, chinoise vivant aux Etats Unis depuis l'âge de huit ans, parle avec un fort accent américain mais en bon français (qu'elle a appris en allant au cinéma) de son roman, "Lune de printemps", histoire...
autres livres classés : chineVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Classiques en Chine

Hymne aux femmes de toute condition dans une société féodale, ce chef d'oeuvre de la littérature classique chinoise fait évoluer plus de 400 personnages. De quel roman s'agit-il ?

L'histoire des trois Royaumes
La Cité des femmes
Epouses et Concubines
Le rêve dans le pavillon rouge

10 questions
69 lecteurs ont répondu
Thèmes : chine , littérature chinoise , culture chinoiseCréer un quiz sur ce livre