AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Yvonne Houdard-Koessler (Collaborateur)
ISBN : 2856165877
Éditeur : Presses de la Renaissance (29/06/2007)

Note moyenne : 3.83/5 (sur 9 notes)
Résumé :
4° de de couverture :
(Edition source : Presses de la Renaissance - 06/2007)


A l'instar de ses célèbres parents, Pierre et Marie Curie, Irène Joliot-Curie a mené son combat personnel avec un talent prodigieux et curieusement méconnu. A dix-sept ans, elle est sur le front pour radiographier les blessés de la guerre de 14. Décorée de la médaille militaire en 1918, elle commence sa carrière de chercheur à l'Institut du Radium où elle renco... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
BVIALLET
  13 août 2017
Fille des célèbres Pierre et Marie Curie, découvreurs de la radio-activité du radium, deux fois prix Nobel, Irène Joliot-Curie se lance très jeune sur leurs traces après de très brillantes études. À 17 ans, elle part sur le front pour organiser les premiers fourgons radiographiques qui seront d'une grande aide pour les soins aux blessés. Décorée de la médaille militaire, elle rencontre le jeune Frédéric Joliot, son collègue à l'Institut du Radium qu'elle épouse quelque temps plus tard et dont elle aura deux enfants. En 1935, le couple découvre la radio-activité artificielle ce qui lui vaut un prix Nobel commun. Irène est à l'origine de la découverte de la fission nucléaire, avancée qui permettra la mise au point par les Américains de la bombe atomique quelques années plus tard dans les conditions que l'on sait. Fondateur du CEA (commissariat à l'énergie atomique), Frédéric Joliot-Curie s'en verra écarté en raison de son appartenance au Parti Communiste et ne cessera de militer pour la paix quand il découvrira que cette nouvelle énergie pouvait avoir des développements terribles pour l'humanité. Irène mourra de leucémie en 1956 sans doute suite à des irradiations lors de manipulations mal protégées…
« Irène Joliot-Curie » est la biographie un tantinet hagiographique d'une femme hors norme qui consacrera tout son temps et toute son énergie à ses recherches, qui sera la première femme à être nommée secrétaire d'Etat à la recherche scientifique en 1936 et qui participera à tous les combats contre le fascisme, les injustices sociales, la lâcheté et la bêtise et surtout pour l'émancipation des femmes. Cet ouvrage bien écrit et bien documenté apporte un éclairage intéressant sur l'histoire de la découverte de l'énergie nucléaire. Les passages sur la course entre les savants nazis, européens et américains pour la suprématie atomique (avec la fameuse bataille de l'eau lourde gagnée par les Alliés et la non-coopération des Joliot-Curie protégés par un de leurs anciens élèves, allemand mais anti-nazi, est particulièrement passionnant). Un destin exceptionnel qui croisa la route des plus grands comme Albert Einstein, Fermi, De Gaulle, Paul Langevin, Eugénie Cotton et tant d'autres. À lire si on s'intéresse à l'Histoire.
Lien : http://www.bernardviallet.fr
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
JulyF
  11 mai 2015
Cette biographie retrace la vie de la grande physicienne Irène Joliot-Curie, héritière de Pierre et Marie Curie, mais aussi prix Nobel et première femme ministre (secrétaire d'Etat à la Recherche, une autre première). le récit n'est pas trop linéaire, il met bien en relief la force des relations dans la famille Curie, autant que le dévouement des chercheurs de l'époque à leur passion. On voit le caractère d'Irène se former, autant dans l'imitation de sa mère que dans la complémentarité, remplaçant son père trop tôt disparu.
C'est une lecture sympathique, permettant aussi d'aborder les débuts de la physique nucléaire, jusqu'à la course à la bombe des années 1950.
Commenter  J’apprécie          40
gabylis
  08 août 2018
Biographie d'une grande dame, passionnée, brillante, discrète et efficace. Elle a lutté jusqu'au bout pour la paix, pour l'avancée de la science et pour la reconnaissance des droits des femmes. Une femme étonnante et admirable à bien des égards, , sportive, maternelle et entièrement dévouée à la recherche.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
gabylisgabylis   07 août 2018
Dès cette époque, Irène prend en horreur toute perte de temps; et l’est pour elle l’oisiveté, même en vacances. Quand plus tard, elle « entrera en politique », elle sera exaspérée par les discussions oiseuses de ses confrères et n’hésitera pas à se lever au beau milieu d’une de ces conversations pour retourner à son cher laboratoire.
Commenter  J’apprécie          40
JcequejelisJcequejelis   10 octobre 2011
- J'irradie cette cible (feuille d'aluminium) avec des rayons alpha provenant de ma source de polonium ; vous pouvez entendre le compteur Geiger cliqueter… J'enlève la source : le cliquetis devrait s'arrêter… mais le bruit continue…

Le compteur Geiger va continuer ainsi pendant trois minutes. C'est tout simplement incroyable : Irène et Fred viennent de découvrir la radioactivité artificielle. (…)

Trente ans plus tôt, le romancier H. G. Wells avait, dans son ouvrage, Le Monde Libéré, décrit lui-même la radioactivité artificielle, en situant de façon surprenante la date : 1933. Puis il avait prédit les applications industrielles et militaires de l'énergie atomique, la destruction des grandes villes du globe et les radiations nucléaires au cours d'un conflit mondial.

79 – [Le Livre de poche n° 4321, p.151]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
JcequejelisJcequejelis   09 octobre 2011
1944 : .. le danger devient si grand que Joliot-Curie décide de faire partir sa femme et ses enfants pour la Suisse. Irène hésite, en partie parce qu'elle répugne à quitter Fred, en partie parce qu'elle souhaite qu'Hélène passe la deuxième partie du baccalauréat. Ils partent néanmoins avec de faux papiers que leur procure Léon Denivelle, un collaborateur de Fred.

Ils sont conduit en camion jusqu'à Montbéliard, et Hélène doit se rendre seule dans un petit village de la région où elle va passer son second bac. Elle se révèle si brillante que, malgré les faux papiers, l'examinateur devine qu'elle est la fille des Joliot-Curie. Mais il reste discret.

74 – [Le Livre de poche n° 4321, p. 220]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
JcequejelisJcequejelis   09 octobre 2011
Les communistes partagent la foi des scientifiques dans l'internationalisme. Ces derniers ont toujours rejeté le chauvinisme avec mépris, affirmant que l'une des grandes vertus de la science est de transcender les frontières. Marie Curie elle-même a toujours accueilli des chercheurs étrangers, et Irène et Fred sont fiers de continuer cette tradition. Ils ont constaté que des hommes de toutes nationalités, qui ont travaillé ensemble dans un laboratoire, gardent le contact quand ils rentrent chez eux, alors que les littéraires semblent préférer le nationalisme.

75 – [Le Livre de poche n° 4321, p. 183]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
JcequejelisJcequejelis   13 octobre 2011
De (sa gloire), qu'elle affirme porter comme un boulet, Marie sait se servir dans tous les domaines. Un exemple : estimant que la rue Pierre-Curie où se trouve l'institut du Radium est trop encombrée par le trafic des voitures (ce qui dérègle les instruments de précision du laboratoire), elle décide de repenser le réseau des sens uniques de la capitale et écrit au préfet de police pour lui soumettre sa proposition. Un mois plus tard, un nouveau système est appliqué et la circulation se fait dans le sens qu'elle a imposé.

84 – [Le Livre de poche n° 4321, p. 146]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : physiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
695 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre