AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782390460039
381 pages
Phénix Noir (01/11/2019)
4.18/5   22 notes
Résumé :
Studio City à Hollywood.
Le corps sans vie d’une fillette de dix ans est retrouvé sous un pont.
Le jour des obsèques, sa maman aperçoit un inconnu quitter sa maison et trouve les mèches du scalp de sa fille posées sur l’oreiller. Elle décide de ne pas en informer le lieutenant chargé de l’enquête, mais se jure de retrouver elle-même l’assassin pour que justice soit faite…
Un thriller perturbant au coeur de l’industrie du cinéma qui pose deux que... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
4,18

sur 22 notes
5
11 avis
4
4 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis

belette42
  11 mai 2020
Debbie, la fille de Heather est décédée dans de tragiques circonstances. Heather n'a qu'une idée en tête : retrouver l'assassin de sa fille et se venger.
Chris Loseus est un auteur que j'apprécie depuis le recueil de nouvelles Phobia et son thriller Bill, dangereuse innocence. Je l'ai aussi rencontré plusieurs fois en salon et c'est un auteur très sympathique.
La couverture m'intriguait beaucoup. Au départ, je ne voyais pas le cercueil blanc et les parapluies autour mais un point d'exclamation. Ceci avait attisé dès le départ ma curiosité.
Ici nous suivons Heather qui suite au meurtre de sa fille va vouloir se faire vengeance. Pour cela, elle va mener l'enquête afin de retrouver son assassin. Avec le décès de sa fille, c'est une femme qui a tout perdu, qui se retrouve seule, seule avec son désir de vengeance. Pour surpasser sa phase de deuil, elle veut retrouver l'assassin de sa fille.
Ce thriller très bien écrit décrit tout le processus de vengeance menée par Heather et la façon par laquelle elle va procéder.
La vengeance est un thème récurrent chez l'auteur, thème déjà présent dans Bill, dangereuse innocence. Ici l'auteur aborde en plus la thématique assez particulière de la peine de mort et le fait de se faire justice soi-même.
J'avais reproché à l'auteur que dans Bill, dangereuse innocence j'avais eu du mal à m'attacher à Bill. Ici, j'ai eu beaucoup d'empathie pour Heather et ce même si je suis nullipare. C'est une femme forte et touchante à la fois. Et puis, j'ai aussi eu parfois peur pour elle. J'ai compris ce que ressentait Heather et ce qu'elle faisait sans toutefois le cautionner.
Et vous, jusqu'où iriez-vous si on touchait à vos enfants ?
« On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Les_lectures_de_Florelle_et_Robin
  11 mars 2020
J'ai découvert Chris Loseus au salon de Longperrier, un personnage cet auteur, un sourire constant, une gentillesse remarquable. Ce jour-là, j'étais décidé. Il ne faisait pas de notre liste d'achat. Cependant, ses ouvrages occupaient mes pensées.
Chris était aussi à Iris noir… J'ai vu la couverture “les parapluies noirs”, je bloque. On en parle forcément et il me présente la graphiste. Je discute avec elle, un peu, beaucoup.
Cette couverture… Ce titre… Je l'apprendrai plus tard, j'étais pris dans les filets de l'auteur.
J'ai tourné autour du livre une bonne partie de la journée. J'hésite.
Les États-Unis, mouais. Un truc me gêne… L'histoire se passe aux États-Unis, dans le milieu du cinéma, de la création de série. Je bloque un peu… Retour devant l'auteur. Il m'en parle avec une telle émotion, une telle ferveur. Et il emploie les mots « thriller psychologique »… je ne peux pas résister. Hop, il arrive dans la bibliothèque.
Et là, chaque jour, je passe devant l'étagère, et cette couverture m'appelle, me séduit. C'est décidé, je repousse un peu les SP, je décale un peu mes obligations pour passer cette merveille tout en haut de ma PAL. Et là, quelle surprise, quel coup de coeur. Je me suis totalement mis à la place du personnage principal.
Parlons un peu de l'histoire : L'histoire se déroule donc à Hollywood. Un corps est retrouvé, celui d'une fillette de 10 ans. Ouverture du livre sur l'enterrement, les parapluies… La maman, créatrice de scénarios pour une série télé à succès, remarque un inconnu sortant de chez elle le jour des obsèques de sa petite. Sans prévenir les autorités, elle décide de suivre sa piste. Déterminée à faire justice elle-même ? Va-t-elle aller au bout de ses idées ? Comment réagir quand on sait qu'on ne reverra jamais son enfant ?
Je me suis tellement mis à la place de cette maman. Et à la lecture, j'ai eu des émotions terribles… Ce n'est pas un thriller gore, c'est un vrai thriller psychologique. Pas de souffrance physique, pas d'hémoglobine à outrance, du psychologique pur et dur. Et ça, j'adore.
Une phrase choc vient régulièrement dans le texte. Une phrase qui colle tellement bien à ce livre.
« On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux... »
Et puis l'âge de cette fillette… 10 ans, et la pré-adolescence.
Pour les parents, cette période de la vie de l'enfant est un âge charnière et compliqué. On hésite entre leur laisser un peu de liberté et les sur-protéger. Ces ados là se prennent pour des grands mais sont encore tellement fragiles. En tant que papa, ça ne m'a pas laissé de marbre.
Les chapitres courts donnent un rythme dingue à ce livre, l'écriture est parfaite pour le thème. le côté psychologique est travaillé à la perfection et il n'y a pas de bla bla inutile. La détresse d'une mère face à une telle perte prend une place importante et on se met tellement à la place de cette mère incomprise… que je me suis mis à penser à sa place.
J'ai encore eu l'occasion de parler à l'auteur ce week-end. Et quand je lui ai dit que j'avais totalement adhéré à son bébé, j'ai vu ses yeux briller, plus rien n'a existé pendant quelques instants et on a discuté un petit moment des « parapluies noirs ».
L'auteur aurait vu son stock diminuer à vitesse grand V si certains lecteurs nous avaient entendu discuter… Deux vrais passionnés parlant d'une histoire qu'ils ont adoré
Et cette couverture absolument divine… juste divine ; le final « sublime ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
colin22
  18 novembre 2019
Avec son nouveau roman Chris Loseus nous touche et nous fait nous poser toutes sortes de questions ?
Doit on se faire justice façon Charles bronson ?
C'est l histoire des parapluies noirs et de heather, une mère de famille a qui on annonce l assassinat de sa fille et qui se retrouve animé de vengeance jusqu au point de non retour.
Et vous ? Et nous lecteur que ferions nous a la place de heather ? C est toute l histoire et la question que l on se pose dans ce roman qui nous tient en haleine tout au long du roman.
Bravo à Chris Loseus pour ce roman à la fois touchant, plein de colère qui ne vous laissera pas indifférent.
Un gros coup de coeur.
Commenter  J’apprécie          70
Leslivresnoirsdeclaire
  08 octobre 2020
Tout d'abord, merci à la maison d'édition IFS éditions pour son service-presse.
J'avais déjà lu l'auteur avec « Bill, dangereuse innocence » qui fut littéralement un coup de coeur pour moi.
J'en avais même parlé avec l'auteur. Un monsieur très sympathique d'ailleurs.
Je vais vous faire une chronique un peu plus personnelle cette fois-ci, car ce livre,
dès les premières pages, m'a fait vivre une chose qui ne m'était encore jamais arrivée au début d'un livre.
En effet, page 13/14, j'ai pleuré ! J'ai ressenti cette scène tellement forte, les souvenirs que se remémore Heather...
Que j'en ai posé le livre et j'ai rejoint mes enfants et mon mari, blottie dans des plaids, dans le canapé devant Gulli.
J'ai moi-même deux enfants et je dois dire que l'émotion a été trop forte.
Heather nous raconte l'enterrement de sa fille et s'offusque de voir que
certaines personnes « les moins que ça », comme l'on dit dans son milieu, profitent de l'enterrement de sa fille pour
se faire des contacts. Elle nous apprend qu'elle est veuve, car son mari a eu un grave accident de voiture
il y a quelques années de ça maintenant. Ell est épaulée par sa mère. Enfin, c'est vite dit,
car elle n'est aux petits soins que pour les grosses légumes (star, etc.) et les moins que ça.
Suite à ça, elles se disputeront et Heather demandera à sa mère de quitter la maison.
Elle décide d'aller dans la chambre de sa fille et s'aperçoit que quelqu'un a déposé des mèches de Debbie sur son oreiller.
Heather se demande si elle n'aurait pas entraperçu quelqu'un monter à l'étage. Puis elle repense à un homme typé,
plutôt balèze en blouson des Dodgers. Que fait-il là ? Elle ne le connait pas et ne l'a même jamais vu. Elle décide
alors de ne rien dire au lieutenant Floyd, qui n'a pas dénié faire acte de présence pour la veillée funeste.
Voyant la porte du bureau de son mari restée ouverte, elle décide de s'y engouffrer pour se remémorer également
des souvenirs. de fil en aiguille, elle en vient à repenser à la conversation qu'elle avait eue après le décès de Patrick.
Une conversation avec Sam Quesh, un producteur. L'homme lui demandait une quinzaine de feuillets qui
racontaient une ébauche d'histoire qui parle de Sioux ! Et là, Heather se dit que quelque chose avait dû lui échapper,
car l'homme venu chez elle quelques heures auparavant était certainement sioux... SIOUX + SCALPE...
Elle décide d'enquêter seule et de faire justice elle-même. Une femme forte et touchante que rien
n'arrêtera pour assouvir sa vengeance... J'ai eu un gros coup de coeur pour ce livre.
J'ai été happée par l'histoire. le roman est vraiment bien construit.
On a une réelle empathie pour cette femme/maman qui a perdu,
à quelques années d'intervalle, deux êtres chers.
J'ai été agréablement surprise par le dénouement, mais j'aurais aimé en savoir plus sur le procès
tant le personnage de Heather était extrêmement bien développé. Un livre que je recommande sans tarder et n'oubliez pas... bientôt Noël !
Lien : https://clairechronique.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Ellexa
  22 avril 2020
Hollywood, ses studios, ses équipes de tournages...
Heather est la scénariste d'une série à succès, jeune veuve qui s'occupe seule de sa fille. Elles sont très proches et aiment leurs petites habitudes. Tout va changer quand le corps de sa fille Debbie est retrouvé sous un pont proche des studios, mutilé d'une horrible manière.
Le jour des obsèques de sa fille de dix ans, Heather voit deux choses qui la contrarie : un homme qu'elle n'a jamais vu était parmi les invités, chez elle... Et une mèche des cheveux de Debbie repose sur son oreiller. N'importe qui aurait averti la police... Mais Heather n'en fait rien et décide de mener l'enquête en parallèle du travail des policiers pour trouver l'assassin de sa fille, et rendre justice.
Seulement voilà : jusqu'où le chagrin d'une mère peut-il la conduire ? "On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux". Se pourrait-il que la vérité ne soit pas celle qu'on croit ?
C'est un roman bien construit qui se lit extrêmement vite. Acheté à un salon du Polar à la suite d'une rencontre très instructive avec l'auteur. La couverture m'a marquée, le sujet aussi. Et quelle histoire ! Digne d'une série hollywoodienne ! Peu de choses se passent comme on s'y attend, et c'est très agréable. Les personnages sont très humains et passionnés, et bien que ça soit un peu tiré par les cheveux par moment, tout se tient. le seul petit bémol serait les dialogues parfois un peu trop théâtraux (on a du mal à imaginer certains personnages parler ainsi dans la vraie vie) et la fin qui est un peu courte. Ce n'est que mon humble avis, mais j'aurais aimé avoir un aperçu du jugement ou faire durer un peu la toute dernière partie. C'était un peu soudain, il aurait été encore plus poignant de nous laisser dire "au revoir".
Merci pour cette lecture, m'sieur Loseus !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
josette-costeuxjosette-costeux   07 septembre 2020
Ce jour-là, en fixant l'eau qui s'écoulait vers l'océan, je me dis que j'avais fait une connerie. Que si je ne m'étais pas débarrassée du meurtrier de Debbie, le procès qui aurait suivi l'arrestation de Lootah aurait donné du sens à la suite. Même s'il n'avait jamais franchi la dernière porte du couloir de la mort , Il m'aurait permis de cicatriser en me concentrant dessus et m'aurait donné une raison de vivre. En l'éliminant, j'avais mis un terme à cette affaire et au meurtre de Debbie . Et un gouffre s'était ouvert.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AnneDerigonAnneDerigon   21 janvier 2020
L'amour d'une mère pour son enfant ne connaît ni loi, ni pitié, ni limite. Il pourrait anéantir impitoyablement tout ce qui se trouve en travers de son chemin.
Commenter  J’apprécie          30
AnneDerigonAnneDerigon   21 janvier 2020
On ne voit bien qu'avec le cœur, l'essentiel est invisible pour les yeux...
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Chris Loseus (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Chris Loseus
Bill, Dangereuse innocence - Chris Loseus - LTL # 190
autres livres classés : drame familialVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1309 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre