AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de seb9308


seb9308
  26 mai 2020
N'importe qui vous le dira, pour peu qu'il me connaisse légèrement, j'adore l'Espagne, mais pas n'importe laquelle celle de la colonne Duruti et de la révolution libertaire des années trente.
Au delà des origines de ma famille, mes évolutions politiques mon conduit tout directement vers ce premier tome de la bande dessinée de Bruno Loth: "Les fantômes d'Ermo".
Ne pouvant pas passer à côté de la mise en image de cette période oublié de l'histoire de l'humanité.
Cette période si riche en enseignements que les puissant de notre monde l'ont balayée comme la commune une soixantaine d'année plus tôt, il ne faudrait pas que cela donne des idées...
Bref revenons à nos libertaires (je ne pouvais désâment pas dire "moutons" ici).
Bruno Loth prend ici le point de vue d'un enfant, orphelin des rues, pour décrire la division du peuple espagnol entre la droite fascisante bercée depuis des siècles par la religion catholique et les idées socialistes fraîchement élues.
Bien documentée ce premier tome nous amène dans le Barcelone estampillé CNT/FAI et laisse ressentir la solidarité née des expropriations, de la collectivisation et de l'autogestion.
Solidarité qui poussa femme et homme à faire barrage au nationalisme franquiste bien que l'équipement et l'entraînement ne fut pas au rendez-vous.
Pour ses planches l'auteur choisit les nuances de gris et le rouge comme seules couleurs ce qui donne un superbe rendu. Les petits villages espagnols sont bien représentés et largement reconnaissable, la grande Barcelone également avec notamment la colonne Christophe colon tenue par les putschistes. Les personnages sont, pour moi, un peu plus aléatoire mais c'est une questions de goût...
Le seul petit hic pour moi dans tout cette fresque étant :
les intervention des fantômes (parents décédés d'Ermo) qui arrivent systématiquement en "Deus ex- machina" de toutes situations tendues.
Voilà cela ne m'empêchera pas de sauter sur le tome 2 des que l'occasion se présentera.

Ps: en bonus 3 pages sur la guerre civile espagnole avec des images d'archives.

Commenter  J’apprécie          20



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (2)voir plus