AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782266275293
Éditeur : Pocket (09/03/2017)
2.92/5   44 notes
Résumé :
La croisière s'amuse... jusqu'au bout de l'horreur.

Piscine, excursions, soirées spectacles, bar à cocktails, cours de fitness, et même un casino ! Le Rêveur Magnifique portait bien son nom, et promettait une croisière paradisiaque aux heureux touristes embarqués à son bord. Mais le quatrième jour de la traversée, un incendie se déclare en salle des machines, et jette le paquebot à la dérive. Les communications avec l'extérieur sont rompues – aurait-o... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
2,92

sur 44 notes
5
1 avis
4
2 avis
3
7 avis
2
5 avis
1
2 avis

kuroineko
  02 juillet 2019
🎼Love, exciting and new🎵
come aboard. we're expecting you.🎶
Oups, désolée pour ce voyage dans le temps... On peut d'ailleurs l'oublier, La Croisière s'amuse (plutôt deux fois qu'une, même!). Pas de sympathique commandant Stubing ici, ni de brave Isaac rigolard au bar ou de gentiniais Gofer comme steward.
Sarah Lotz nous embarque pour une croisière autour du Golfe du Mexique, à bord du Rêveur Magnifique. Néons tapageurs, angelots joufflus en déco, laissez-vous tenter par le jacuzzi sur le Pont des Rêves. Avant un cocktail aussi coloré que pas donné au Bar du Marchand de Sable. Pour les sportifs, salle fitness et piste de jogging. Pour se laisser chouchouter, l'espace bien-être. Que serait une croisière sans sa célébrité! Rejoignez donc la salle Osez rêver pour entendre l'illustre médium Cécile del Rey faire appel aux esprits et "à ceux qui ont franchi le seuil" pour rassurer les vivants à propos de leurs chers défunts... moyennant un fort supplément pour être inclus parmi le groupe "Les Amis de Cécile" (voire Maddie pour les formalités).
Personnellement, le concept croisière ne m'attire pas du tout. Et rien que le nom du paquebot me donne envie de fuir. Et bien les 2952 personnes qui s'y trouvent (passagers raquant - pardon, payant, brigades de pilotage et de sécurité et personnels exploités) auraient mieux fait d'agir comme moi.
Car le Rêveur Magnifique s'avère un Cauchemar Démoniaque (ok, facile jeu de mots). Au moment du réveillon de la St Sylvestre, trois jours après le début du trajet, le navire s'encalmine au milieu de nulle part suite à un départ d'incendie aux origines inconnues dans la salle des machines. Dans les étages au-dessus pour le moment, l'alcool coule à flots, tout va bien.
C'est là que ça se corse  : Jour Quatre. Et tout s'emmêle. Impossible de faire repartir le bateau. Plus d'électricité. Entre gueules de bois et coups de gueules des passagers mécontents, une épidémie de gastroentérite se déclenche. Alors quand le système d'évacuation rend l'âme... Je vous laisse imaginer (Ne Jamais Publier Ce Livre En Odorama!!!!). Certains employés, d'origine philippine, commencent à parler d'un fantôme qui apparaîtrait et serait cause de tous ces problèmes : la Dame en Blanc. La médium, jusqu'ici poussée par le fric et le bourbon (et par Maddie pour son fauteuil roulant), se met à rassembler les gens et à prêcher entre deux éclats d'Esprits, façon revival évangéliste. Bref, c'est la cata pour démarrer la nouvelle année.
Jour Quatre est à prendre pour ce qu'il est : un thriller avec un zeste d'ésotérisme comme dans Trois, à qui il fait référence. Sarah Lotz se montre comme précédemment efficace et on sent la tension monter jusqu'à atteindre son paroxysme.
L'auteure a opté pour une construction narrative très différente de Trois. Une bonne chose car ç'aurait été redondant. On suit divers personnages comme autant de points de vue. Ce qui permet aussi des aperçus tant des employés que des passagers. S'il y a pas mal de caricature dans les protagonistes (les clients américains désagréables et sûrs de leurs droits car ils ont payé cher, oui Monsieur! ou des stewards hypocrites et négligents), c'est pas mal de voir aussi l'envers du décor de l'industrie croisiériste.
Quant au dénouement, qui fait tiquer pas mal de lecteurs, à ce que j'ai pu voir, elle est en effet assez surréaliste. Si l'on aime les fins carrées, c'est clair que ça coince. J'attendais certes plus d'éléments éclairant Trois, mais la conclusion ne répond pas à toutes mes questions, voire en pose d'autres. Pourtant, le biais pris par Sarah Lotz n'est pas inintéressant et offre une réflexion sur l'après. Néanmoins j'espère qu'elle ne va pas oser Semaine Cinq. Là, ce serait exagéré.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
aider
  20 mai 2016
Tres déroutant....... la première partie ( enfin les trois quarts du livre )est conforme à ce que l'on attend : un bateau de croisière en panne dans le golfe du Mexique, un médium et ses adeptes, des passagers caricaturaux, les employés de nationalités multiples, la pénurie de nourriture, suivis de la présence de fantômes générée par le medium ou une intoxication quelconque.. lecture agréable et facile! Bon bref ....un livre de suspens et d'angoisse, exactement ce que j'en attendais. Et là !! j'ai dû oublier mes neurones dans la pièce d'à côté, je n'ai rien compris à la fin, absolument rien.
Commenter  J’apprécie          201
BOOKSANDRAP
  09 mars 2016
> https://booksandrap.wordpress.com/2016/03/09/jour-quatre-sarah-lotz/
SORTIE PREVUE AUX EDITIONS FLEUVE NOIR LE 10 MARS 2016 !
Avis : Avant de commencer cette chronique et vous dire un petit peu ce que j'ai pensé de ce bouquin, j'aimerais dire un grand grand merci aux éditions Fleuve Noir pour cet envoi ! J'ai été ravie de collaborer avec vous.
Quand on m'a proposé de recevoir ce livre, j'avais été ravie de pouvoir découvrir l'auteur Sarah Lotz que je ne connaissais que de nom grâce à son précédent roman qui avait fait beaucoup parler de lui : « TROIS ». Ne l'ayant pas lu, j'avais donc hésité à me plonger dans cette histoire, mais les éditions du Fleuve Noir m'ont bien confirmé que ce livre pouvait se lire indépendamment de « TROIS » alors n'ayez crainte si « Jour Quatre » vous tente mais que vous n'avez pas lu l'autre livre de Sarah Lotz, vous pouvez y aller les yeux fermés, parole de scout (ah non mince je suis pas scout… Bon ça marche quand même hein :p).
Je l'ai reçu il y a maintenant plus d'un mois et j'avoue me l'être gardé jusqu'à maintenant afin de pouvoir vous en parler juste avant sa sortie et ainsi pour vous permettre de ne pas trop attendre avant de pouvoir vous-même vous le procurez si je vous avez donné envie de l'acheter. La première chose qui m'a attiré est tout d'abord la couverture. J'adore ce genre d'image très énigmatique, j'avais été très intriguée. Je tenais vraiment à féliciter le travail qui a été fait sur ce bouquin, car l'objet en lui-même est très beau. Non seulement la couverture est réussie et colle totalement au résumé, mais les pages sont colorées de violet ! Non mais sérieux du violet ! J'adore.
Rentrons maintenant dans le vif du sujet, je pense que je me suis un peu trop égarée à raconter ma vie, on est pas là pour ça n'est-ce pas. Alors « Jour Quatre » ça parle de quoi ?
Dans ce livre, on va faire la connaissance de plusieurs personnages tel que Céline une médium, son assistante Maddie, un blogueur mal intentionné, deux vieilles dames et d'autres, qu'on va suivre à intermittence à chaque chapitre. Tous ont embarqués à bord de la croisière Foveros sur le paquebot « le rêve magnifique ». Malheureusement cette croisière va vite virer au désastre et se révéler beaucoup moins paradisiaque que le commandant le laisse entendre. C'est au bout du 4ème jour que tout bascule. Entre phénomènes paranormaux inexplicables, panique et meurtre non résolu, « Jour Quatre » vous plonge dans une angoisse qui va vous vaccinez des croisières en bateau ! Haha.
Je ne dirais pas que j'ai vraiment aimé, ni que j'ai passé un mauvais moment. C'était une lecture sympathique, un peu longue parfois, oui parce que mine de rien il fait presque 500 pages le machin ! On est directement happés dans l'ambiance que Sarah Lotz met en place, le livre commence au 4ème jour, là où tout commence, là où tout dégénére. On voit lentement se dégrader la situation. La mauvaise humeur des passagers, les conditions qui deviennent de plus en plus précaires jusqu'à devenir critiques. Et oui parce qu'au bout de quelques jours, au vu des plus de 2000 voyageurs, la nourriture commence à manquer, fallait s'y attendre. Plusieurs cas de gastro sont déclarés sur le paquebot mais ce n'est pas tout. Comme si ce n'était déjà pas assez dur d'être coincé sur un bateau sans électricité ni réseau pour contacter des secours, une jeune femme est retrouvée morte dans sa chambre d'hôtel. J'ai adoré le fait qu'un des personnages qu'on suit tout au long du livre soit le tueur, on sent la pression qu'il a, la peur d'être découvert, etc… Ce côté un peu « survie » m'a beaucoup plu. J'ai vraiment beaucoup aimé le fond de l'histoire, on ressent presque la détresse de ces gens, leur hystérie quant aux manques de bonnes nouvelles qui les sauverait de cette croisière cauchemardesque.
Le gros bémol pour moi, c'est le côté paranormal. En effet, Céline, l'invité « guest » de la croisière, est une médium et communique avec les esprits. Bien que je n'ai pas vraiment d'avis sur le sujet, je n'ai jamais été fan des livres ou films paranormaux. Bien que n'étant pas un vieux remake de Casper, j'ai trouvé que la manière dont cela était écrit était bien tournée. Plusieurs personnes ont aperçu des choses, entendu des bruits, mais d'autres demeurent totalement stoïques à toute cette paranoïa. Nous-même doutons. On a envie de croire certains personnages, mais on est également tiraillés par notre raison qui nous dit que ce n'est pas rationnel. J'ai beaucoup aimé ce point de l'histoire, le fait qu'on ne sache pas vraiment si cela est réel ou si c'est simplement la fatigue ou la frénésie de Céline qui jouent sur les nerfs et montrent aux gens ce qu'ils ont envie de voir. Il plane dans ce livre une atmosphère un peu glauque et glaçante.
En conclusion, je vous recommande ce livre si vous aimez les histoires comme celle-ci qui font immanquablement penser au Titanic (sorry Jack c'était obligé, sans rancunes tu restes le meilleur), et qui font frissonner par leur côté paranormal. Il y a quelques longueurs mais j'ai quand même passé un bon moment. Sarah Lotz a avec ce ligne signé une histoire originale et prenante ! En tout cas c'est pas de si tôt que j'irais faire une croisière… Surtout si c'est sur le « Rêveur Magnifique » ;)
Pour la note : 13/20.
Lien : https://booksandrap.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
delphlabibliovore
  16 avril 2016
Soyez les bienvenus à bord du paquebot " Rêveur Magnifique" de la compagnie Foveros: celle-ci propose une escale extraordinaire voire magique. Plus de 2500 personnes sont montées et sont prêtes à siroter leur cocktail en tout genre et également faire plus amples connaissances.
C'est un avant goût du bonheur, vous ne trouvez pas ?
Les trois premiers jours se sont superbement bien passés mais le quatrième est catastrophique, un jour où les passagers veulent réveillonner tranquillement et faire de ce réveillon une fête inimaginable et grandiose mais le navire est en difficulté.
Un incendie très minime empêche le vaisseau de bouger. le directeur de la croisière ne s'alarme pas pour autant: le temps passe inlassablement et d'autres ennuis se déclarent, il n'y a plus d'électricité et une épidémie pour couronner le tout!

Les passagers commencent à s'impatienter et les tensions montent au point de faire perdre quelques têtes.
Des phénomènes étranges apparaissent, des fantômes existent dans les couloirs. Il semble que le Rêveur Magnifique est loin d'être paridisiaque mais plutôt cauchemardesque.

" Jour quatre" est un roman qui m'a fasciné jusqu'au bout. L'auteure, Sarah Lotz, plonge le lecteur dans un chaos infernal.
Avec des personnes tantôt grincheuses, des vedettes vêtues de pailletes jusqu'au bout des ongles, des célibataires voulant croquer l'amour le temps de l'escale, l'auteure a su me séduire et transformer ce ravissant vaisseau en un véritable enfer.
" Vous n'avez encore rien vu. Ce n'était que l'apéritif. le plat principal va vous laisser sur le cul."
L'action n'est pourtant pas présente mais ce qui prime dans " Jour Quatre" c'est l'ambiance à la fois étrange et paranormale.

Beaucoup de personnages sont importants dans ce roman; j'ai suivi avec intérêt leurs propres histoires mais ils ne sont pas pour autant attachants car ces derniers sont assez spéciaux. D'ailleurs Sarah Lotz étudie minutieusement la réaction de chacun.
C'est une situation qui au départ sentait le bonheur mais au final ça devient alarmant.

C'est un bon roman assez original que j'ai apprécié au fil des pages et la tension est au summum.
Alors vous prendrez bien un aller simple à bord du Rêveur Magnifique et découvrir un paysage de rêve!

Lien : http://delphlabibliovore.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Mamzellegazelle
  16 janvier 2018
Autant vous prévenir tout de suite : ce livre n'est pas fait pour celles et ceux qui aiment des fins, nettes, claires et précises.
Ce livre est fait pour celles et ceux qui aiment faire leur propre opinion, s'imaginer eux-même le fin mot de l'histoire, puisque l'auteure nous laisse la porte ouverte sur ... (je ne dis plus rien ..)
On aime ou on n'aime pas ! ... Voilà comment je qualifie ce roman.
En ce qui me concerne, j'ai passé quelques heures de lecture très angoissante où l'auteure a réussi à me faire embarquer sur ce maudit paquebot (moi qui ai horreur des croisières !) et la jolie phrase reprise par les voyagistes dans leur programme de croisières 'Plaisirs en mer" (je me demande d'ailleurs quels plaisirs on peut avoir à regarder toute cette eau pendant des jours !), dans ce roman, on en est loin. Disons plutôt cauchemar en mer !
Voici donc nos personnages embarqués sur le Rêveur Magnifique, paquebot qui compte 2000 passagers et dont la majorité sont venus voir Céline del Ray, médium en vogue, afin de les mettre en relation avec leurs chers disparus (moi je dis : laissons les morts tranquilles ! .. mais bon, autre sujet ...).
Il y a Maddie, Xavier le blogueur, les Soeurs suicides (qui sont venues pour se foutre en l'air dans l'océan !), les agents de sécurité, le médecin Jesse, complètement chouté aux amphétamines et tous les autres que nous découvrons au fil des chapitres.
Le 4ème jour, le navire s'arrête, plus d'électricité, plus internet et pour couronner le tout il y a des .... voix, des esprits, des fantômes que certains voient seulement. Puis il y a ce virus : une gastro-entérite virulente où le paquebot se transforme en énorme cuvette de déjections. Il y a aussi un meurtre, et ce cadavre qui ne semble pas mort dans la morgue.
Au fil des pages, on peut ressentir l'angoisse, l'horreur et la folie de ces passagers au milieu de nulle part et abandonnés par le Capitaine.
Puis cette satanée médium ... est-elle seulement médium ?
Sordide histoire, sordides personnages, sordide paquebot...
Sarah Lotz (que je découvre avec ce livre) excelle dans ses mots, on a tout en main : l'horreur, la folie, les odeurs de vomi et les autres (oh Mon Dieu !), on s'attache aux personnages et on déteste certains autres.
Seul bémol dans ce livre, la complexité de l'histoire vers la fin, il faut suivre, imaginer, se faire une raison sur certaines choses et conclure soi-même.
Puis le tout dernier petit chapitre, en fait j'ai sombré en eaux troubles au goût d'eau de mer car je n'ai pas compris, mais pas compris du tout ce que ce chapitre faisait encore là !
Pour la note : 13/20
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
missmolko1missmolko1   16 février 2017
L'agent de sécurité poussa un cri aigu et sursauta. Les doigts tremblants, Devi revint en arrière. Il se prépara à visionner de nouveau le passage. Ce qu'il avait vu - ou cru voir - était impossible.
Pourtant cela apparut encore : une main, une paume, couvrant l'objectif de la caméra.
Commenter  J’apprécie          110
missmolko1missmolko1   25 mars 2017
- Qu'est ce que vous suggérez ?
- On ne peut pas foncez là-bas la fleur au fusil (il effleura l'arrête de son nez). Je me passerais volontiers de prendre d'autres coups dans la gueule, ça ne me va pas du tout au teint.
Commenter  J’apprécie          20
missmolko1missmolko1   16 février 2017
- Filez maintenant Maddie. Il est temps de bouger. Vous n'avez encore rien vu. Ce n'était que l'apéritif. Le plat principal va vous laisser sur le cul.
Commenter  J’apprécie          10

Video de Sarah Lotz (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sarah Lotz
Trois, de Sarah Lotz chez Fleuve Éditions
Quatre avions de quatre compagnies différentes s'écrasent simultanément sur quatre continents (Asie, Amérique, Afrique, Europe). Difficile de croire à une coïncidence, surtout lorsqu'un seul survivant, un enfant, indemne, est retrouvé sur trois des sites. La presse s'empare de ces survivants, qui deviennent le centre de toutes les attentions. Tandis que les enquêteurs subissent une pression politique et médiatique terrible pour faire la lumière sur ces événements, une journaliste décide de mener l'enquête sur les accidents et ses rescapés. À travers des témoignages des enquêteurs, des familles des victimes, ou d'anonymes, elle reconstitue avec minutie le déroulement des faits. Déjà, des groupes religieux fanatiques présentent les enfants comme les cavaliers de l'apocalypse, et cherchent par tous les moyens à mettre la main sur un quatrième survivant, celui du crash africain. Parallèlement, les familles de victimes qui ont recueilli les enfants sont confrontées à des événements étranges... Qui sont ces enfants ? Que cache leur miraculeuse survie ?
+ Lire la suite
autres livres classés : croisièreVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Autres livres de Sarah Lotz (2) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2216 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..