AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782909797823
78 pages
Éditeur : Créer (31/05/2002)

Note moyenne : 5/5 (sur 1 notes)
Résumé :

Cet ouvrage présente les Pays Basques. Les caractères originaux de la maison basque :
- une dispersion intercalaire,
- l'etche,
- des maisons de transition sociale.

Les matériaux et les éléments du bâti : la construction en pierre, en pans de bois, les enduits, la charpente et la couverture, les vieilles maisons à ossature de bois, les ouvertures, les planchers et les plafonds ; les abords, le four à pain, les porcheri... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
CREERCREER   10 juillet 2013
Le Pays Basque n'est pas une région géographique, avec des limites naturelles bien tranchées. Ce n'est pas non plus une province historique : il n'y a jamais eu de royaume basque, englobant les sept « provinces ». et celles-ci n'ont jamais été réunies sous une même domination, tout au moins depuis que nous possédons des textes fiables sur leur histoire.
En fait, le Pays Basque est une réalité ethnique. C'est la terre des Basques. « Eskual Herria... comme ils disent eux-mêmes, ou Euskadi, c'est-à-dire communauté basque, comme préfèrent dire actuellement les partisans de l'indépendance. Le Pays Basque s'arrête où cesse l'usage de la langue basque ; or celle-ci ignore les limites naturelles puisque, comme on le sait, elle est parlée des deux côtés des Pyrénées (il y a quatre « provinces » basques en Espagne et trois en France). La « frontière » du Pays Basque coïncide partout avec une limite communale marquant séparation administrative entre un village où on parle basque et le village voisin où on ne le parle pas. Comme la langue basque, l'euskara, a gardé des caractères très archaïques, comme sa structure est très différente de celle du français et de l'espagnol, la frontière linguistique a été longtemps plus étanchc qu'une frontière naturelle ou qu'une frontière historique. Cette étanchéité ne peut s'expliquer que par une solution de continuité qui a interrompu l'interpénétration linguistique normale entre populations voisines. Et pour cela, il faut remonter loin, à la fin de la période romaine qui avait créé dans toute la Gaule, y compris l'Aquitaine, une unité de civilisation. L'anarchie qui a suivi l'écroulement de la puissance romaine a été marquée par une série d'invasions ; les historiens parlent pour l'Aquitaine des « invasions » des Vascons, qui sont les ancêtres des Basques actuels. Sont-ils venus du Nord de l'Espagne ? Ou s'étaient-ils retranchés dans les montagnes pour échapper à la domination romaine, et sont-ils revenus en force dans le bas pays après la disparition de celle-ci ? Les avis divergent, mais ce qui est sûr c'est qu'ils avaient gardé une langue qui ne fut pas romanisée. Dès lors, la coupure linguistique était irrémédiable ; elle s'est maintenue jusqu'à nos jours, à peine estompée par le fait que dans les deux derniers siècles les Basques sont devenus bilingues, c'est-à-dire qu'ils parlent, outre leur langue, le français ou l'espagnol.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

autres livres classés : géologieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox


Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
328 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre