AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de saigneurdeguerre


saigneurdeguerre
  21 septembre 2019
2019.
A la faculté de Tours, François Villemin s'adresse à ses étudiants. Il évoque une affaire qu'il a nommée « le refuge de Sandrine ». Cette affaire n'est évoquée nulle part ! Inutile d'user ses yeux et son temps à effectuer des recherches sur Internet !

1949.
Tous les matins, Valérie se balade le long de l'océan avec Gus, son chien. Un rassemblement de dizaines et de dizaines de mouettes attire son attention… Elle pensait avoir déjà tout vu durant la guerre et après la libération…

1986.
Sandrine, Parisienne, journaliste, travaille pour un petit journal régional en Normandie depuis peu. Qui s'est amusé à taguer les vaches de l'agriculteur, monsieur Wernst ? Taguées avec des « Hakenkreuz » … Comment ? … Vous ignorez ce que sont des « Hakenkreuz » ? Et si je vous dis « croix gammées », cela vous parle ? Mais Sandrine n'a guère le temps d'enquêter… Un notaire, qu'elle ne connaît pas, lui a adressé une missive pour lui indiquer que sa grand-mère, Suzanne Vaudrier, qui vient de décéder, en fait son héritière… Une grand-mère qu'elle n'a jamais rencontrée…

Critique :

Je sens que je vais me faire huer par toutes celles et tous ceux qui crient au génie pour ce thriller. Je reconnais que l'intrigue est intéressante, encore que je me sois passablement ennuyé durant les cent premières pages ne voyant absolument pas où l'auteur veut en venir avec ses changements d'époques et de personnages. Je me disais qu'il finirait bien par lier la sauce, et motivé par les critiques unanimes j'ai poursuivi ma lecture jusqu'au bout pour découvrir non un thriller mais un roman psychiatrique… Mouais… Tant mieux si cela a galvanisé des tas de lecteurs, mais j'aurais mieux fait de lire un Pierre Lemaitre.
Commenter  J’apprécie          318



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (28)voir plus