AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Viviane Lièvre (Collaborateur)
ISBN : 2742742530
Éditeur : Actes Sud (10/04/2003)

Note moyenne : 4/5 (sur 4 notes)
Résumé :

" Je n'ignorais pas la réalité de la présence africaine à Lisbonne, une présence vieille de cinq siècles, due à l'esclavage, et que l'important afflux d'émigrés des pays d'Afrique lusophone prolongeait aujourd'hui. Chaque fois que la nécessité d'une recherche sur les explorations portugaises le long des côtes de l'Afrique de l'Ouest, ou sur l'histoire du Cap-Vert, m'avait conduit à Lisbonne,... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Lali
  01 mars 2011
Il est impossible de résumer le parcours initiatique de Jean-Yves Loude dans Lisbonne dans la ville noire tant les pistes sont nombreuses. Un parcours qui nous transporte au coeur de l'Afrique en plein Lisbonne, ni plus ni moins. Un parcours savant - Jean-Yves Loude est anthropologue - mais surtout un regard curieux sur toutes ces traces laissées par les siècles dans l'Histoire comme dans le quotidien. Un regard tel que tout Lisboète qui se plongera dans ce récit où, joli clin d'oeil pour la Québécoise que je suis, il croise le dessinateur Pierre Pratt, un fou de Lisbonne tout comme l'auteur, découvrira un pan de sa ville qu'il n'avait, dans la plupart des cas, jamais regardé avec une telle attention.
Et c'est avec cette même curiosité que nous le suivons, avides de voir se déployer des lieux, des personnages actuels comme venus du passé, d'entendre ces musiques nées au Cap-Vert ou ailleurs, de goûter la cachupa avec lui tandis que les uns et les autres racontent leur histoire et celles qu'ils ont entendues, jamais écrites, mais toujours présentes dans la mémoire collective.
Un livre dont on sort avec une foule de renseignements concernant la présence africaine à Lisbonne, tellement qu'on ne sait par quelle piste débuter. Un livre dont on sort aussi avec le sentiment d'accomplissement d'un voyage hors du commun dans cette ville où, dit-il, « les nuages paraphrasent le relief et répètent des collines dans le ciel ».
Lien : http://lalitoutsimplement.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
DanieljeanDanieljean   09 avril 2016
Je me réveille avec un chiffre en tête: dix pour cent. Lisbonne a compté jusqu'à dix pour cent de Noirs au sein de sa population, et cette proportion s'est vérifiée à plusieurs reprises aux XVIIe et XVIIIe siècles. Les premiers esclaves noirs arrivèrent au Portugal cinquante ans avant que Colomb ne révèle des terres inconnues, que Vasco de Gama ne revienne de son tour aux Indes, et que Pedro Alvarez Cabral ne touche la terre de la Sainte-Croix appelée à devenir le Brésil. Qui connait aujourd'hui l'histoire édifiante de cette promiscuité multiséculaire entre un pays d'Europe et l'Afrique? Une relation quotidienne, sans distance, non rejetée au-delà de l'écran atlantique, dans de lointaines colonies. Une confrontation qui s'est faite aussi bien en bord de mer que dans l'arrière-pays, à laquelle ne pouvaient échapper ni les aristocrates ni les paysans.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
DanieljeanDanieljean   09 avril 2016
Les visiteurs de Lisbonne ne prêtent pas assez d'attention aux grandes bibliothèques de cette ville: ce sont des lieux éblouissants pour les nostalgiques du temps suspendu. Les siècles ont coulé, le décor est resté: boiseries, vitrines, moulures, fichiers. La moindre lettre de jésuites portugais, écrivant de Macau ou revenant du Tibet, est ici consignée, répertoriée, lisible.
Commenter  J’apprécie          20
DanieljeanDanieljean   09 avril 2016
La présence de nous autres, Africains, à Lisbonne est fragile. Notre représentation politique est nulle. La vie associative tourne autour de la fête et de la nourriture. Musique et cachupa. La dimension africaine est en permanence réduite à ces éléments: bal, rythmes, bouffe. Tactique propice à la non-reconnaissance de toute création ou émergence d'une pensée africaine.
Commenter  J’apprécie          20
Lire un extrait
Videos de Jean-Yves Loude (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Yves Loude
Afin de décrire autrement leur banlieues, des femmes du quartier Le Bouchet-La-Riomière près de Saint-Etienne s'improvisent journalistes avec l'aide de l'écrivain Jean-Yves Loude. Elles mènent des enquêtes, explorent le richesse humaine de leurs entourages.
autres livres classés : lisbonneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

tanuk le maudit

De quoi les chasseurs vivaient-ils ?

ils vivaient de nourriture
certains chasseur vivaient des amours cachés
de sentiment
de malheur

12 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Tanuk le maudit de Jean-Yves LoudeCréer un quiz sur ce livre