AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
>

Critique de Erik_


Carmen n'est pas qu'un opéra célèbre dont je vais bientôt assister à une représentation. Non, c'est également une guerrière qui n'est pas sans foi ni loi mais qui se met à la disposition des organisations pour offrir ses compétences dans des missions périlleuses au quatre coin du globe.

On va apprendre que Carmen est un bébé né à Barcelone pendant l'année du COVID (2021). Elle a désormais 38 ans en 2059 et elle habite Tokyo au Japon après sa guerre sibérienne et l'attentat de Londres. L'Europe est économiquement détruite et il faudra au moins plusieurs décennies avant de revenir au niveau.

Le Japon va également mal car il y a des coupures de courant qui sont organisés. On se rend compte que cela fait écho à notre situation nationale où nous avons failli vivre cela en 2023 du fait du manque d'énergie.

Evidemment, des organisations criminelles veulent détruire les centrales nucléaires en les empêchant de produire de l'énergie. Au Japon, elles sont désormais à la main des triades avec un accord tacite du gouvernement.

J'ai bien aimé ce tome où l'on voit une Carmen vieillissante mais qui n'a pas perdu de son talent de guerrière. Elle devra lutter cette fois-ci contre un vieil ami qui refait surface. Il y a toujours un jeu délicat des alliances qui sont changeantes selon les perspectives.

Il ne faut pas oublier que l'on est désormais dans un monde où l'ultralibéralisme est devenue la norme, où ce sont des grands groupes industriels qui gouvernent la planète. Il faut dire que c'est plutôt bien parti actuellement pour atteindre cet idéal chez les multimilliardaires. On songe à Elon Musk, Jeff Bezos, Donald Trump et d'autres magnats. On songe aux inégalités de richesse qui s'accroissent.

Cependant, ce néolibéralisme qui dure depuis 30 ans semble toucher à sa fin à cause de la contestation et surtout du grand effondrement. Bref, le contexte géo-politique de cette BD fait froid dans le dos tant elle décrit un futur tout à fait possible pour les prochaines décennies.

Il y a toujours du rythme et de l'action dans ce monde cyberpunk avec un effort particulier pour nous présenter en introduction l'univers géo-politique. C'est efficace dans la mise en forme. Bref, le plaisir de lecture est toujours présent.

Au niveau graphique, il y a une précision du trait qui est tout à fait remarquable en mettant les décors en avant. J'aime beaucoup la colorisation que je trouve adéquate à ce type de récit.

Un excellent tome qui fera plaisir aux fans de la série et au grand public. C'est de la bonne science-fiction d'anticipation.
Commenter  J’apprécie          350



Ont apprécié cette critique (34)voir plus




{* *}