AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782302036970
56 pages
Soleil (15/01/2014)
3/5   16 notes
Résumé :
Edgar Allan Poe n’est pas encore l’écrivain célèbre que l’histoire retiendra. Pour l’heure, c’est un critique acerbe du Boston Chronicles. Un être détestable et aigri qui écrit des nouvelles tard le soir, après être revenu de consultations étranges lors desquelles il parle avec sa défunte mère par l'intermédiaire de la sulfureuse voyante Lady Hyde, qu’il paie ensuite en nature.

Sa sordide vie sans intérêt bascule dans l’horreur quand un matin, un meur... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
3

sur 16 notes
5
1 avis
4
3 avis
3
5 avis
2
3 avis
1
2 avis

belette2911
  28 octobre 2021
On peut dire que tout est fait pour épouvanter le lecteur, que ce soi dans les dessins et dans les atmosphères assez glauques de cet album.
Ça sent le gothique, on a rajouté un peu de fantastique, de mystère, de crimes sordides, un écrivain qui devient fou, une bonne dose d'alcool et d'hallucinations et on a emballé le tout dans un bel album.
Alors oui, j'ai apprécié les dessins, les couleurs sombres qui rajoutent une atmosphère à faire dresser les cheveux sur la tête, mais finalement, je n'ai pas vraiment frémi, si ce n'est d'horreur avec un Edgar Allan Poe à la limite de la pédophilie durant de nombreuses pages…
Poe est un ogre, dans cet album, et les dessinateurs l'ont souvent représenté de la sorte avec des jeux d'ombre ou de perspectives différentes, à tel point qu'on se demande si ce n'est pas vraiment un ogre qui se trouve devant nos yeux.
En tout cas, les scènes avec sa jeune cousine sont à faire frémir de dégoût tant il surfe sur la ligne rouge avant de la franchir à un moment donné. C'est malsain, son comportement.
D'ailleurs, son caractère, flirte avec tout ce qui est détestable : imbu de lui-même, égo démesuré, alcoolique, méchant, se croyant sorti de la cuisse de Jupiter, critique littéraire qui dézingue tout le monde, pédophile.
Ajoutons à ce portrait guère flatteur qu'il avait une relation d'amour/haine avec sa mère castratrice (décédée) et l'après décès, chez la voyante, est encore plus glauque !
Les auteurs joueront souvent avec nos perceptions, nous montrant ce que Poe voit, dans ses délires alcoolisés ou tel que les autres le voient : sans fard… Restez attentifs, sinon, vous pourriez ne pas comprendre tout de suite.
La touche fantastique viendra du fait que les crimes qui ont lieu dans la ville sont inspirés des nouvelles qu'il est en train d'écrire et qu'il n'a pas encore publié, même pas montrées à quiconque ! Quelqu'un aurait-il par-dessus son épaule ou est-ce lui, qui, dans sa soulographie démente, assassine à tour de bras ?
Poe va se muer en enquêteur… Il a un caractère de merde, il est antipathique au possible, mais au moins, il sait remonter une piste.
Voilà une bédé à ne pas présenter à des enfants, ce n'est point de la littérature pour eux.
Malgré le scénario qui ne manquait pas de mystères et d'originalité, je n'ai pas été convaincue par ma lecture. Cela manquait de profondeur, comme si les auteurs avaient tenté de tout caser dans une bédé de 56 pages, se dépêchant dans le final pour tout expliquer aux lecteurs.

Lien : https://thecanniballecteur.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Latulu
  08 février 2020
A mi chemin entre thriller gothique et épisode surnaturel, cette Bd met en scène Edgar Allan Poe, alors gratte-papier inconnu. le futur écrivain est aux prises avec un meurtrier qui reproduit des crimes d'après les histoires couchées sur le papier mais pas encore publiées.
Edgar Allan Poe est décrit comme un être malsain, en proie à la folie et aux tendances pédophiles. Tout le long du scénario, on s'interroge sur la personnalité du protagoniste. A-t-il à ce point basculé irrémédiablement dans la folie qu'il commette les meurtres sans s'en souvenir ?
Le graphisme est sympa mais ne m'a pas plus emballé que ça. L'époque victorienne est bien campée et emprunte de gothisme. Les relations de Poe avec sa cousine sont bien illustrées avec la métamorphose de l'écrivain en l'ogre et l'enfant.
Une lecture distrayante mais sans plus en ce qui me concerne. Un gros coup de coeur pour la fin, très réussie.
Commenter  J’apprécie          100
Hippolyte78
  19 juillet 2018
J'avoue ne pas avoir été très convaincue par ce one-shot dédié a Edgar Allan Poe. Mettant ainsi en scène un personnage réel dans une histoire et un univers fictif. Une histoire mêlant fantastique, thriller, et ambiance gothique assez sombre. Il y est question d'une série de meurtre, qui sont étrangement ressemblant aux scénario des nouvelles que Edgar Allan Poe est en train d'écrire. Il lui faudra donc résoudre ce mystère. Rien de bien très original aux scénario, rien qui ne le démarque si ce n'est cette ambiance sombre du Paris du 19ème. le dessin reste correct, mais on ne prend pas non plus une claque de ce point de vue là.
Commenter  J’apprécie          50
gyselinck_dominique
  07 juillet 2020
Boston, 1827
Jeune chroniqueur au Boston Chronicle, Edgar Allan Poe vit un cauchemar éveillé.
A ses heures perdues, il écrit, des scènes de meurtres aussi vraies que nature, et se perd plus que de raison dans la divine boisson.
Mais un jour, son esprit va lui jouer des tours, à moins que... mais jugez plutôt : d'horribles meurtres plus atroces les uns que les autres deviennent le quotidien de Boston.
Mais le fait le plus troublant, ils correspondent tous, jusqu'à présent, aux récits d'Edgar Allan Poe !!!
Heureusement qu'il n'ont pas été publiés, tout l'aurait accusé, mais voilà qui condamne aussi ses ambitions d'être publié un jour, on lui reprocherai d'avoir trouvé son "inspiration" dans de tragiques faits divers, alors que c'est tout le contraire
Déjà confronté à de lourds tourments depuis la mort de sa mère, de quelle manière Edgar Allan Poe peut-t'il, ou non, être directement impliqué dans ces meurtres ? Qui aurait pu avoir accès à ses récits sinon ? ...
Edgar Allan Poe doit bien malgré lui devenir le premier enquêteur de cette affaire, avant d'en devenir.... le principal suspect que tout accuse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Erik_
  02 septembre 2021
J'aime beaucoup Edgar Allan Poe en tant que romancier car il a préfiguré au genre fantastique et de la science-fiction. C'est l'une des plus grandes figures du romantisme américain et bien entendu le grand maître du thriller d'épouvante. Pour autant, je n'ai pas trop apprécié cette bd qui le décrit comme un être rustre, alcoolique et pédophile. C'est clair que cela détruit le mythe.
On a droit à une série de divagations plus ou moins mystiques sur fond de crime en lien avec les nouvelles qu'il écrit. le lecteur devra s'accrocher pour démêler avec soins les fils de la démence. Cela aura eu raison de ma patience.
Pour la petite histoire, un inconnu a déposé pendant 50 ans chaque année 3 roses et une bouteille de cognac à moitié vide le 19 janvier, date d'anniversaire de l'écrivain. Allan Poe est né en 1809 et est décédé en 1849. Début des "cadeaux" : un siècle après sa mort, en 1949. Fin de ces "cadeaux" : deux siècles après sa naissance, en 2009. On ne saura jamais de qui il s'agissait malgré la traque des journalistes. Ce mystère aurait pu faire l'objet d'une bd.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (4)
Auracan   17 mars 2014
Un one-shot qui plaira aux amateurs de fantastique, sensibles aux affres de la création littéraire.
Lire la critique sur le site : Auracan
BDGest   14 février 2014
La machination est peu convaincante, tant dans son déroulement que dans l’impact qu’elle est censée avoir sur l’avenir d’un des principaux noms du romantisme américain.
Lire la critique sur le site : BDGest
BoDoi   14 février 2014
Ce qui est moins original, c’est d’effacer la frontière entre fiction et réalité, et de faire rattraper l’auteur par ses démons de papier.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Sceneario   13 février 2014
Edgar Allan Poe : Hantise est une très bonne surprise dans la collection 1800, avec une très belle couverture de Grzesiek Krysinski, que je vous invite à lire sans hésiter.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
LatuluLatulu   08 février 2020
Je suis l'alpha et l'oméga. Je suis le blanc et le noir. Le détenteur des pleins pouvoirs sur mes créations. Celui qui leur donne vie. Celui qui jouit de les voir devenir ce qu'il a écrit. Ce qu'il a choisi.
La création est un processus de vie.
Commenter  J’apprécie          20
MonsieurHyacintheMonsieurHyacinthe   26 août 2018
"(...) "L"homme est ce qu'il montre, mais aussi tout ce qu'il dissimule" (...)
Stéphane LOUIS, Edgar Allan Poe, Hantise, 2014, Soleil (p. 14).
Commenter  J’apprécie          20
gyselinck_dominiquegyselinck_dominique   07 juillet 2020
J'ai perdu la seule femme qu'un homme aime jamais vraiment !
J'ai perdu...
... ma mère.
Commenter  J’apprécie          10
Erik_Erik_   02 septembre 2021
Je souhaiterais avoir le souhait que je souhaite ce soir.
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Louis (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Louis
BA format HD de RED SUN 2
autres livres classés : folieVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1361 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre