AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Takalirsa


Takalirsa
  09 mai 2014
Alors bien sûr ce livre parle d'homophobie, avec son lot d'humiliations insoutenables et ses interrogations vaines ("Pourquoi suis-je comme ça ?")... Mais ce qui m'a surtout marquée, c'est la peinture de la misère sociale et intellectuelle des habitants de ce village où "rien ne change, jamais". L'auteur l'évoque sans concession, ce qui a d'ailleurs déclenché une polémique, ses proches et voisins n'ayant guère apprécié l'image qu'il donne d'eux !..

Il faut dire que de génération en génération, c'est le même pitoyable schéma qui se reproduit... Les garçons passent "du collège à l'usine", les filles deviennent caissières - quand elles ne tombent pas enceintes à 17 ans comme la mère d'Eddy. A 25 ans, on est déjà usé par la vie, à cause des mauvaises postures au travail qui bousillent le corps et du manque d'argent qui empêche de faire autre chose que regarder la télé. On noie son désarroi dans l'alcool, et l'ivresse conduit à une violence dont les épouses font souvent les frais. Vivant avec 700 euros par mois pour sept personnes, la famille d'Eddy survit dans une maison délabrée grâce aux colis de nourriture des Restos du coeur et à la pitié de l'épicière du coin.

La mère a bien essayé de travailler, mais dans ce milieu rural machiste, c'est à l'homme d'entretenir sa famille et il lui est insupportable que sa femme gagne plus que lui... Car ici les préjugés sont légion ! Il est primordial de prouver que l'on est "un dur", et de transmettre ces valeurs viriles à son fils ! Alors évidemment le pauvre Eddy donne l'impression à son père d'avoir failli dans son rôle d'homme... Dès lors aucun dialogue n'est possible et le jeune garçon n'a d'autre solution que d'encaisser en attendant de fuir ce monde qui fait de lui "un monstre".

Un témoignage sans concessions ni pudeur, où l'auteur expose ce qu'il a pu vivre - ou tout au moins ressentir - pendant son enfance. Malgré la construction en chapitres thématiques, on n'échappe pas aux digressions mais l'ensemble est fluide et se lit bien malgré la dureté des propos et le sordide de certains faits divers.
Lien : http://www.takalirsa.fr/jour..
Commenter  J’apprécie          72



Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Ont apprécié cette critique (6)voir plus