AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1097477010
Éditeur : KAMITI (26/04/2018)

Note moyenne : 3/5 (sur 7 notes)
Résumé :
XXVIIème siècle, système planétaire RED SUN. L'espèce humaine réduite à quelques dizaines de millions d'individus est en passe de s'éteindre. Asservis par une race supérieure et incapables de se rebeller à cause d'un implant génétique, les derniers hommes vivent une existence sans perspectives qui les condamne à la disparition. Il va cependant suffire d'un incident pour que l'espoir revienne, l'espoir d'une rébellion, l'espoir d'une libération...
Scénarisé a... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Playmo44
  27 mai 2018
Un nouveau système solaire fut découvert : Trappist-1. Plus de 600 années plus tard, l'humanité est en voie d'extinction. Toute violence et esprit de révolte a été annihilé par l'ajout d'un inhibiteur dans la séquence ADN des individus. Chaque être humain est désormais sous la coupe d'extraterrestres qui les utilisent comme esclaves pour extraire du minerai dans les champs d'astéroïde du « soleil rouge ». Jusqu'au jour où apparaissent les « Dots » un groupe d'hommes et de femmes qui ont réussi à se libérer de ce carcan, à la suite d'un mystérieux accident…

Pour l'une de ses premières oeuvres, les éditions Kamiti ont fait appel à une valeur sure, Stéphane Louis alias Louis. On a pu le voir officier dernièrement dans Road Therapy mais il a aussi travaillé sur Kookabura, Khaal ou encore Sept. Bien qu'il soit également dessinateur, c'est en tant que scénariste qu'il intervient sur ce dyptique (qui correspondrait à un premier cycle). Le dessin, quant à lui, est réalisé par une jeune autrice dont c'est le premier album mais que l'on devrait revoir dans les prochains mois, Alessandra de Bernadis alias ALE.

Ayant lu en début de l'oeuvre que le système solaire, utilisé comme décors de cette aventure, s'appelait Trappist-1, je me suis demandé si le scénariste avait suivi la même méthode que celle préconisée par John W Campbell à ses auteurs, c'est-à-dire toujours partir de faits scientifiques réels. C'est pourquoi, intéressé, j'ai effectué quelques recherches pour en savoir plus. Néanmoins, sur les différentes sources que j'ai consultées pour recouper mes informations, les dates mentionnées pour la découverte de ce système n'étant pas identiques, j'ai donc posé la question à Michael Gillon, astronome et astrophysicien, qui a très gentiment accepté de répondre à ma demande. Il m'a précisé que son équipe et lui, avaient découvert les 3 premières planètes du système fin 2015, et publié cette découverte en 2016, rebaptisant par la même occasion l'étoile en TRAPPIST-1. Puis en 2016, ils avaient trouvé quatre autres planètes dans le système, et publié ce résultat en 2017.

L'idée de départ de cette bande-dessinée, provient de l'éditeur qui la confié à Louis. Ce dernier l'a transformée en nous proposant un scénario de science-fiction orienté space opera. Connaisseur reconnu du genre, il utilise les ingrédients classiques pour concocter une bonne histoire SF, qui traite en filigrane de sujets d'actualité comme l'esclavage dont on commémore cette année les 170 ans de son abolition. Les différents axes de réflexions intégrés à cette BD, donnent un deuxième niveau de lecture à ce récit, déjà, agréable à lire. Dans le premier tome, l'auteur pose les bases qui vont servir de fondation à la fois du deuxième tome mais aussi à l'univers que le scénariste a prévu de développer. Cela ne me semble pas déconnant car il y a de nombreuses idées à explorer et qui, à mon sens, ne pourront pas tous être traitées dans le deuxième volet de ce dyptique.

La jeune autrice ALE s'est inspirée de références aux films de SF, aux romans mais aussi aux jeux vidéo auxquels elle joue (notamment Mass Effect) ou encore aux illustrations de H.R. Giger. Son coup de crayon est agréable, détaillé et s'adapte plutôt bien aux décors spatiaux, aux vaisseaux et aux aliens. L'efficacité de son style s'illustre également dans sa façon de faire passer des émotions dans les visages des personnages. En lisant le making-off en fin de l'album, on apprend que Stéphane Louis a accompagné Alessandra dans la construction des enchainements de cases en lui proposant un découpage, basé sur sa propre expérience de dessinateur. Bien que la dessinatrice (également coloriste) ait essayé de jouer sur les contrastes chromatiques en fonction des lieux, je trouve les couleurs très sombres voire trop saturées parfois pour les extérieurs. Je ne peux pas m'empêcher de me demander quelle ambiance aurait été donnée si les couleurs avaient été réalisés par Vera Daviet, compagne et coloriste attitrée de Louis.

Pour être honnête, deux autres points m'ont un peu gêné. Dans ce premier tome on trouve quelques coquilles et fautes d'orthographes. Mais je pense que c'est juste un péché de jeunesse de cette toute nouvelle maison d'édition qui va surement rectifier le tir, en intensifiant son attention sur la relecture, pour le deuxième tome et les futures œuvres de son catalogue. Une autre chose qui m'a perturbé, cette fois-ci dans la narration, correspond à un enchainement de planches qui nuit à la lisibilité. Je pense que c'est un effet de style de l'auteur qui a voulu être original mais j'ai trouvé que les planches 26 et 27 s'intercalent de manière trop abrupte entre 2 séquences. Peut-être pour surprendre le lecteur en effectuant une transition auquel il ne s'attend pas ? Toujours est-il que l'on se demande, au final, s'il n'y a pas eu une erreur dans la composition de l'album et si une inversion de l'ordre des pages (d'ailleurs, elles ne comportent pas de numéro) ne se serait pas produite lors de l'impression.

Il n'en demeure pas moins que ce premier album remplit parfaitement son office, notamment en lançant des pistes et en laissant des zones d'ombres à exploiter. Il est agréable à lire et j'attends la suite pour savoir si le deuxième tome vient confirmer le potentiel de cet univers qui reste à explorer.

Lien : http://www.artefact-blog-bd...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Catilina38
  09 septembre 2018
La superbe couverture nous mets sous de bons auspices pour la lecture du premier album d'un nouvel éditeur à qui on pardonnera les quelques coquilles de textes. La maquette est simple, rien d'exceptionnel mais rien à reprocher non plus. L'album est annoncé en deux parties (j'aime ça) et les auteurs expliquent en fin d'album les découvertes des systèmes d'exo-planètes, réalité scientifique qui leur a donné l'idée de ce projet. C'est original et intéressant. Enfin, un making of des étapes conception d'une page par l'illustratrice clôture le volume, ainsi qu'un aperçu d'une page du prochain tome. On sent l'effort éditorial pour développer l'après-lecture et c'est très bien.
En 2627 l'humanité a été asservie par un bloqueur génétique qui interdit toute violence, et donc toute révolte. Dans le système « Red Sun one » Cass et Bord' sont frères et soeurs, mineurs travaillent dans des champs d'astéroïdes. Couvé par sa frangine, Bord' ne rêve que de rejoindre la rébellion qui s'est émancipée du bloqueur génétique et combat pour la liberté des humains contre un mystérieux adversaire…
Dans la série « une couverture c'est (très) important », Red Sun se pose là! Reprenant les codes de l'affiche de cinéma, avec des personnages forts et ses teintes chaudes solaires, l'album a l'une des plus belles couvertures de l'année. Tant mieux pour l'éditeur tant il est difficile de faire son trou. Là où ça devient intéressant c'est que la couverture est réalisée par l'illustratrice de l'album (assistée d'Antonio di Luca mais l'on n'est pas dans la démarche commerciale utilisée par beaucoup d'éditeurs sur le modèle des comics US et que je trouve détestable)… et surtout qu'elle n'est pas trompeuse puisque les dessins intérieurs sont largement du niveau de la peinture de cette couverture. Comme on dit, « on ouvre un album pour ses dessins, on l'aime pour son scénario »…
J'ai pris grand plaisir à la lecture de cette histoire SF qui sait instiller un mystère tenace tout au long du volume en induisant subtilement des informations sur les antagonismes. Les deux frangins sont attachants et crédibles par leurs options de vie opposés et les personnages secondaires (très peu développés, un peu dommage) appuient ce duo. L'intrigue progresse sans longueurs, essentiellement autour de ce frère que Cass va tout faire pour protéger et c'est justement au moment où l'on sent que l'on a besoin d'un événement pour progresser dans l'intrigue que survient la révélation finale. La tension est donc tout le long sur le fil et le côté tardif de l'accélération renforce l'envie de lire la suite. Gros cliffhanger, joli coup scénaristique, c'est très efficace.
Niveau graphique, pour un premier album c'est déjà très fort. le making-of explique la technique essentiellement numérique d'Alessandra de Bernardis dont la maîtrise anatomique (les postures des personnages dans toutes les situations sont sans faute) et la caractérisation des visages est vraiment intéressante. le côté très numérique des couleurs et des textures peut paraître un peu lisse mais cela apporte aussi une ambiance typique de la SF spatiale. Peut-être un peu trop d'effets de lumières mais franchement, beaucoup de dessinateurs chevronnés ne s'en tirent pas mieux. Pour peu qu'elle progresse en publiant, on tient là l'une des illustratrices à suivre de ces prochaines années et qui pourra sans doute dessiner dans tous les styles tant sa technique paraît solide.
Je suis vraiment content pour les auteurs et l'éditeur de parvenir à publier un premier album si costaud et qui pourra sans difficulté lancer une carrière à suivre.

Lien : https://etagereimaginaire.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Cyberwolf
  12 décembre 2018
Première bande dessinée du nouvel éditeur, Éditions Kamiti, cet album réussit l'exploit dès le départ de nous immerger totalement dans cet univers futuriste. J'ai été charmé par cette histoire d'humains soumis à l'esclavage sans possibilité de rébellion à cause d'un gêne incrusté dans leur corps dès leur naissance.
On fait connaissance de Bord', un mineur rêvant de liberté mais qui se sent surtout surprotégé par sa grande soeur Cass car celle-ci ne cesse jamais de lui dicter sa conduite. Lorsque Bord', est témoin d'un attentat contre leurs bourreaux, celui-ci sent l'espoir monter en lui. Effectivement, il comprend, sans savoir les raisons, que certains humains ont réussi à passer outre leur inhibiteur, lui laissant entrevoir ainsi une possibilité de se libérer de leurs tortionnaires. A partir de ce moment, Bord', n'a qu'un objectif, celui de rejoindre les rangs de ce groupe rebelle, au grand désarroi de sa soeur. S'amorce alors le long et tragique parcours qui parsèmera leur aventure jusqu'à la conclusion touchante, dramatique mais pleine d'espoir pour les humains.
Les auteurs ont basé leur scénario sur un système solaire qui a été découvert par les scientifiques il y a de cela quelques années seulement, soit en 2015. Celui-ci serait peut-être propice à la vie humaine et c'est cette toile de fond qui a servi à construire l'intrigue ainsi que les environnements. Ça rajoute une certaine forme de réaliste sur ce qui pourrait nous arriver si nous découvrions une autre espèce intelligente et une lumière d'espoir pour ceux qui espèrent que la vie soit possible ailleurs que dans notre système solaire.
L'histoire est enrobée par des dessins magnifiques qui sont l'oeuvre d'une jeune dessinatrice qui a tout un avenir devant elle. On ressent les sentiments dans les expressions de chacun des personnages et cela rajoute à l'immersion de cet univers. Les couleurs sont chaudes et enveloppantes, ce qui apportent un certain réconfort malgré les conditions dans lesquelles évoluent les humains.
Cet éditeur frappe fort avec cette première BD, et en attendant la suite de ce premier tome, je leur souhaite de publier d'autres titres de cette qualité et que le succès soit au rendez-vous.
Pour amateurs de science-fiction, je conseille cette BD sans hésiter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
CapitaineBapt
  11 mai 2018
Une bande dessinée de science-fiction spatiale sympathique mais quelque peu convenue. Mais l'histoire remplit pleinement son office, avec beaucoup de zones d'ombres (et les fameux : comment ? pourquoi ?) qui permettent de maintenir une tension tout au long de l'album. Et point positif, la série est prévue en deux tomes (ah on me glisse à l'oreillette que c'est un premier cycle de 2 tomes... mazette, espérons que cela reste cohérent et ne s'éparpille pas trop !).
Côté histoire, on est donc dans un récit de science-fiction pur et dur, en 2627 où l'humanité a été réduite en esclavage au moyen d'un inhibiteur génétique qui empêche tout acte violent. Mais une faction rebelle voit le jour... Voilà un peu pour le pitch qui ne dévoile pas beaucoup ce qui se passe dans le premier tome, notamment le personnage de Cass, véritable moteur de la série.
Pour le dessin, nous assistons à la "naissance" d'une nouvelle venue dans le monde de la bande dessinée, Alessandra de Bernardis, et on peut dire qu'elle s'en sort plutôt très bien. Un souci du détail et de réalisme qui met en valeur le récit et donne une belle dimension dans le soin apporté au rythme de lecture par le biais d'un enchaînement fluide des cases.
Une série sans prétention dont je lirai le tome 2, on verra ce que ça donne comme ressenti final.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (2)
BoDoi   23 mai 2018
Un graphisme réaliste convaincant, agréable et pointu dans les expressions, mais surchargé dans les couleurs et les effets. Résultat, ce premier tome est frustrant : trop expéditif dans les explications, et donc souvent caricatural.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Sceneario   07 mai 2018
Ce premier tome est excellent. Louis nous offre un bon récit SF, une œuvre qui fera date, et qui, sous le couvert du divertissement, nous fait aussi réfléchir. L'intrigue captive du début à la fin.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
CapitaineBaptCapitaineBapt   11 mai 2018
Nous sommes humains et liberté est notre destin !
Nous sommes humains et vengeance sera notre chemin !
Nous sommes humains et demain sera entre nos mains !
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Louis (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Louis
Retrouvez vos "Live Books" du huitième numéro saison 2 de Gérard Part En Live ici :
No War - Tome 1 de Anthony Pastor aux éditions Castermann https://www.lagriffenoire.com/137009-achat-bd-no-war---t1.html
Outresable de Hugh Howey et Thierry Arson aux éditions Actes Sud https://www.lagriffenoire.com/136016-livres-de-science-fiction--outresable.html
Silo de Hugh Howey et Yoann Gentric aux éditions Babel https://www.lagriffenoire.com/23486-sci-fi-silo.html
La Goûteuse d'Hitler de Rosella Postorino aux éditions Albin Michel https://www.lagriffenoire.com/135848-divers-litterature-la-gouteuse-d-hitler.html
Le Prix de Cyril Gely aux éditions Albin Michel https://www.lagriffenoire.com/136403-divers-litterature-le-prix.html
Avalanche Hôtel Avalanche Hôtel de Niko Tackian aux éditions Calmann Lévy https://www.lagriffenoire.com/136164-nouveautes-polar-avalanche-hotel.html
Fantazmë de Niko Tackian aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/136526-nouveautes-polar-fantazme.html
Grace de Paul Lynch aux éditions Albin Michel https://www.lagriffenoire.com/136341-divers-litterature-grace---waiting-for-the-death.html
Dans les angles morts de Elizabeth Brundage aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/136565-divers-litterature-dans-les-angles-morts.html
Toute la vérité de Karen Cleveland et Johan-Frédérik Hel-Guedj aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/138299-article_recherche-toute-la-verite.html
Ces rêves qu'on piétine de Sébastien Spitzer aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/136576-romans-historiques-ces-reves-qu-on-pietine.html
La Goulue: Reine du Moulin Rouge de Maryline Martin aux éditions du Rocher https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=136905&id_rubrique=338
Edmond de Alexis Michalik aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/136587-divers-litterature-edmond.html
Edmond Rostand ou le baiser de la gloire de Caroline de Margerie aux éditions Grasset https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=137535&id_rubrique=341
Edmond de Alexis Michalik et Léonard Chemine
+ Lire la suite
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2847 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre