AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2259212522
Éditeur : Plon Jeunesse (02/09/2010)

Note moyenne : 3.88/5 (sur 100 notes)
Résumé :
Que faire quand on a un petit ami qui a le mauvais goût de vous quitter en expédiant une carte postale sans même la glisser dans une enveloppe?
Pleurer ? Ce n'est pas le genre d'Emma. Se venger, sûrement, d'autant qu'il est davantage question d'amour-propre que de grands sentiments.
Et la vengeance d'Emma est somptueuse, imaginative, inattendue.
L'amoureuse délaissée devient une redoutable combattante, une "Napoléonnienne de l'amour", comme ell... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (31) Voir plus Ajouter une critique
sevsev
  14 novembre 2011
Emma est une jeune lycéenne. La veille de ses 17ans elle reçoit une carte postale d'Hugo, son petit ami qui la largue par ce biais... . Emma complètement dépité apprend qu'Hugo la trompe avec Aude la rédactrice du journal du lycée. Quand une nouvelle rubrique "rubrique de l'amour" est ajoutée dans le journal, Emma trouve un moyen de changer les réponses d'Aude et de répondre au courrier du coeur sous le pseudo « La Napoléonienne de l'amour », de manière ironique et sarcastique…
Emma tient sa revanche auprès d'Aude, mais elle n'aurait jamais imaginé que les lycéens réclament le retour de la Napoléonienne…
En parallèle, Benjamin qui ne va jamais à l'école et qui préfère passer ses soirées à se défoncer et à ramener des filles d'un soir, lis un jour, par hasard, le courrier de la Napoléonienne. Intrigué par cette jeune fille pleine de charisme et de sarcasme Benjamin va tout faire pour découvrir qui se cache derrière cette Napoléonienne. Sous le pseudo Don Juan, Benjamin va commencer une correspondance avec elle.
J'ai voulu lire ce livre par curiosité et je dois bien avouer que ça a été une belle découverte. C'est un livre jeunesse vraiment sympathique, avec des personnages intelligents, attachants et mûres. La lecture est alternée entre le point de vue d'Emma, et celui de Benjamin. Ce dernier évolue durant tout le livre et on se rend compte que derrière se jeune garçon rebelle se cache un jeune homme touchant, qui n'a pas toujours confiance en lui.
Emma est une jeune fille qui se veut rebelle, mais on se rend compte que finalement Emma a les préoccupations de n'importe quelle jeune fille.
L'auteur a une plume simple, fluide. Elle nous embarque facilement dans les échanges entre Benjamin et Emma, à aucun moment je me suis ennuyée.
Donc oui j'ai adoré ce livre, une histoire à lire pour le plaisir, juste pour le plaisir, rien que pour le plaisir !!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Heureuse
  10 novembre 2010
Lecture commune avec ma fille de terminale, on ne va pas se priver d'avoir nos deux avis;
Les impressions de lecture d'Aurore (élève en terminale):
Un roman au ton mordant, dont les répliques sont cinglantes et drôles. L'ironie et les sarcasmes sont omniprésents dans ce roman : "...l'auteur mystère conseille à une fille qui se plaint d'avoir les cheveux gras de se faire cuire des frites sur la tête...", mais l'humour n'entâche en rien la complexité des personnages qui deviennent rapidement attachants. Narré à la première personne tantôt par la Napoléonienne, tantôt par Don Juan, on s'identifie rapidement aux personnages et on suit avidement les rebondissements de leur correspondance et de leur vies respectives. Mêlant humour et amour, ce roman nous entrave de cette irrésistible envie de tourner la page pour connaitre la suite, du début à la fin.

Mes impressions de lecture:
Nooon, on ne sent pas du tout qu'elle vient à peine de passer son bac français! Fière de ma fille tout de même...
D'autant plus que je partage totalement son avis. On retrouve évidemment pas mal de thèmes récurrents à la littérature jeunesse à succès. Il y a un zeste de "la fille moche que personne ne regarde mais qui est fait est fascinante et bien plus maligne que tout le monde", un brin de "la populaire ultra stylée qui se retrouve la risée de tous", et surtout une pointe de 35 kg d'espoir. Pour ceux qui connaissent mes goûts, la dernière référence est lourde de sens.
Mais l'auteur a su trouver un ton juste, une ambiance bien française (loin des lycées américains sont on nous abreuve) sans tomber ni dans le franchouillard, ni dans le bobo. L'humour dont a parlé Aurore est celui dont raffolent les jeunes d'aujourd'hui. Beaucoup de cynisme, de second, voire de millième degré, tout ce que j'aime également.

En résumé une très jolie découverte
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Clelie22
  29 mai 2015
Il y a des choses qui ne se font pas, comme : larguer sa petite amie au bout de 5 mois de parfait amour et un an d'une cour effrénée, par une carte postale avec des dauphins et un coeur, un peu avant la rentrée de septembre, et le jour de son anniversaire.
En respectant ce principe tout simple, Hugo se serait épargné bien des soucis mais nous n'aurions pas eu cette sympathique tranche de lecture. En effet, c'est après une rupture aussi peu délicate qu'Emma, apprenant le nom de sa rivale, décide de se venger en détournant le courrier du coeur que celle-ci vient de lancer dans le journal du lycée pour y inscrire ses propres réponses, signées "La Napoléonienne de l'amour".
Son désir de revanche assouvi, Emma souhaite tourner la page mais les lycéens ne le voient pas de cet oeil et réclament le retour de la Napoléonienne. L'un d'eux, en particulier, titille la curiosité de notre guerrière de l'amour en la provoquant sous le pseudo de Don Juan. Emma va donc passer son année de terminale à abreuver ses congénères de ses avis et de ses conseils plus fumeux les uns que les autres, à tâcher de rester incognito, à correspondre avec son mystérieux Don Juan et à transformer sa vie sentimentale en fiasco. Car on a beau être la Napoléonienne de l'amour, dans la vraie vie d'Emma, on est souvent plus près de Waterloo que d'Austerlitz.
Voilà un roman français très américain. On se croirait presque dans un lycée de Californie. Cependant, l'auteure n'oublie pas de donner un peu de profondeur à ses personnages principaux (les personnages secondaires repasseront, par contre, pour le stage de plongée...). L'histoire d'amour est bien traitée et bien menée avec un faux air de "Vous avez un message" qui n'est pas pour me déplaire. le lecteur qui sait qui est qui s'amuse de voir les personnages se croiser et se louper sans se reconnaître, jusqu'à ce que... le style est fluide et agréable.
A conseiller aux filles qui aiment les histoires d'amour, à partir de 15 ans.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Syl
  07 avril 2013
Emma, à la veille de ses dix-sept ans, rentre de ses vacances d'été. Dans son courrier, elle découvre une carte postale ; un petit port de pêche, deux dauphins, un coeur rouge. C'est Hugo, son amoureux, qui lui écrit…
« Emma, je te quitte. Pardonne-moi de t'annoncer ça juste comme ça, mais y a-t-il vraiment une bonne manière d'annoncer ce genre de chose ?… J'espère sincèrement que tu ne m'en veux pas. Je t'embrasse affectueusement. »
Mais c'est qu'il est très attentionné ce petit Hugo ! Il largue sa copine après une drague assidue et zélée d'un an, et cinq mois à lui chuchoter qu'elle était belle, qu'il adorait ses yeux gris en amande, ses cheveux jamais vraiment coiffés, que son sourire un peu retenu était mignon…
Emma, la fille du lycée sauvage, peu sociable, pas bavarde, pas du tout fashion, une « out ». Hugo, le beau garçon, gentil, le chéri de ces demoiselles, populaire, un « in ».
Hugo quitte Emma, Hugo quitte Emma, Hugo…
Emma se questionne, se torture, pleure, le maudit ; pourquoi, comment, qui ??? Un nom…
Suite à une petite erreur vaudevillesque, Emma connaît enfin sa rivale. Hugo adresse un message à Emma destiné à Aude.
Aude, est la parfaite lycéenne, le complément de Mister Hugo. Rédactrice en chef du journal du lycée, elle est belle, estimée, c'est une « in ».
La douleur de la rupture se métamorphose en cri de vengeance. Aidée par deux amis, Sam et Popo, elle s'imagine en guerrière et trouve le point sensible d'Aude. Elle l'attaquera par le biais du journal. Emma, le temps de ses représailles, deviendra incognito, La Napoléonnienne de l'amour. Ses batailles seront des billets, une chronique, sa guerre… ridiculiser son adversaire, voire l'anéantir.
Dans son journal « le lycée Out », La Napoléonnienne répond au courrier du coeur et conquit par ses écrits plein d'humour et d'esprit, les lycéens. Ils s'arrachent les quelques pages photocopiées qui circulent sous le manteau car ce nouveau journal n'est pas au goût de certains. Puis un jour, Don Juan apparaît. Il placarde un papier « Une question me taraude : es-tu aussi douée pour gérer ta propre vie amoureuse que celle des autres ?… ».
Qui est ce mystérieux personnage ? Emma se livre alors à un échange épistolaire avec Don Juan. Leur correspondance, tout au long de leur année scolaire, se révèlera vite capitale.
Entre activités amoureuses, amicales, journalistiques, blogesques et guerrières, Emma poursuit ses études, entre en conflit avec sa mère, recherche l'âme soeur ; elle grandit.
J'ai beaucoup aimé ce livre et je le conseille à mon tour. Au-delà de l'histoire que nous content la Napoléonnienne et Don Juan, nous abordons la fragilité et les failles de l'adulescence. Et je songe à mes enfants…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Gr3nouille2010
  17 septembre 2012
Je voyais plus ce roman comme quelque chose de déprimant mais en fait, pas du tout (tant mieux !). Ce roman est rempli d'humour noir, de vengeance (très soft vu que Emma n'a que 17 ans & que c'est un roman jeunesse..) mais aussi d'une belle histoire d'amour originale.
Emma reçoit des cartes d'anniversaire la veille de ses 17 ans. Parmi celles-ci, se trouve une belle carte postale, avec dauphins & petits coeurs, de son petit ami.. qui lui annonce qu'il la quitte ! Passé le petit moment de déprime, elle relativise en repensant à sa façon d'avoir mis fin à leur relation. Mais sa fierté en prend un coup quand elle apprend par inadvertance pour qui il la quitté.. de là, commence à germer une petite vengeance dans la tête d'Emma pour tenter de récupérer son ex mais aussi pour humilier sa nouvelle copine. Se laissant prendre à son propre jeu dans le Lycée out, son journal qui fait concurrence à Aude, la petite amie visée, elle ne se doute pas un moment que l'amour pourrait vraiment lui tomber dessus..
J'ai beaucoup apprécié que l'héroïne ne s'apitoie pas dix ans sur son sort après cette rupture.. C'est sûr, elle va mal pendant un temps, ce n'est jamais facile de l'accepter mais ça ne dure vraiment pas longtemps & le reste n'est presque que du plaisir à lire ! Je dis bien presque, parce qu'il y a quand même quelques petites choses qui m'ont agacé..
Au départ, j'ai trouvé assez futile qu'elle se venge en créant un journal interdit juste pour casser sa "rivale", surtout qu'elle se fout pas mal de ce garçon.. Fierté ou pas, j'en voyais pas l'intérêt.. Mais par la suite, je me suis rendue compte que ce journal était le bienvenu si on voulait rencontrer le mystérieux Don Juan !
Ce roman est donc composé de deux points de vue : on a celui d'Emma qui nous raconte ce qu'elle ressent mais aussi tout ce qu'elle met dans ce journal puis on a ce Don Juan qui nous révèle très vite son identité (sans qu'Emma le sache pour autant même si ça m'a paru évident..).
Au final, ce sera la correspondance entre ce Don Juan & La Napoléonienne (pseudo d'Emma pour son journal) qui m'aura le plus marqué.. J'ai adoré leurs échanges originaux, ce qu'ils en ressentaient chacun de leur côté & tout au long de la lecture, on n'a qu'une envie : qu'ils se rencontrent enfin !
De tous les personnages, Benjamin est de loin mon préféré. Il n'a que 18 ans, fait n'importe quoi de sa vie (aussi bien avec les filles qu'avec les études) mais il en veut. Il a envie de s'en sortir même s'il baisse vite les bras.. Je lui ai quand même trouvé un certain côté mâture, juste paumé.. J'ai vraiment flashé sur ce personnage auquel je me suis tout de suite attachée !
Emma a 17 & comme qui dirait, un peu dans l'âge "bête" (pour rester polie..), c'est ce qui m'a agacé chez elle.. Cette façon de répondre à sa mère ou de réagir face à certaines situations m'a exaspéré. Mais elle a de beaucoup de points forts qui rattrapent ce côté ! C'est une battante qui a beaucoup de répondant & ne se laisse jamais faire. Sa "double identité" est très intéressante à suivre, on la découvre mieux sous son pseudo, son humour est bien plus décalé qu'à son habitude..
Ce roman se lit très vite & est quand même pas mal accrocheur. On a toujours envie de savoir ce qu'il va se passer & là fin est horrible à ce niveau-là ! L'auteur nous laisse en suspens alors qu'il y aurait un million de possibilités de suite..
Dans l'ensemble, j'ai donc bien aimé. Comme il se lit tout seul & que la curiosité est omniprésente, il en devient une lecture très plaisante.
Lien : http://laviedeslivres.cowblo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Citations & extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
KelithKelith   19 janvier 2012
- On n’est pas obligé de se parler, tu sais.
Je relève la tête et la dévisage.
- Pardon ?
Elle me répond avec une nonchalance à la limite de l’insolence, comme dirait Boise :
- Non mais je dis ça parce que je te vois te prendre la tête pour trouver un mot à me dire… Je suis touchée par tes efforts mais je t’en dispense.
Cette conne réussit presque à me faire rougir. Il faut dire qu’elle m’a pris par surprise : je ne m’attendais pas à ça. Je me retrouve à bafouiller comme un gamin :
- Ah… Non, non… Euh… Je ne me force pas.
Elle ne me regarde déjà plus et s’est plongée dans la lecture d’un roman. Elle commence à m’agacer, celle-là… Changement de ton. Je retrouve mon aplomb devant cette pimbêche :
- Mais alors moi par contre j’ai clairement l’air de te faire chier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
KelithKelith   19 janvier 2012
- On peut quitter quelqu’un à cet âge-là, quand le plus gros est derrière soi ?!
- Je te remercie pour ta délicatesse, Benjamin.
- Hum… Pardon… Mais bon… Vous voyez ce que je veux dire… Quitter son mari à cinquante-sept ans, c’est bizarre non ? J’imaginais comme tout le monde qu’à partir d’un certain âge on ne se quitte plus. On est ensemble et puis c’est comme ça. Le plus dur est sans doute passé…
- Tu sais mon petit Benjamin, vous les jeunes n’avez pas le monopole de la vie et de l’amour ! A tout âge on avance. Jusqu’au bout.
- J’ai pas dit le contraire, hein… Mais… Enfin… Vous vous imaginez retrouver quelqu’un ?
- Et pourquoi pas ? Ma femme, enfin mon ex-femme, a bien refait sa vie il y a un an ! Elle ! Une emmerdeuse pareille ! Ca me donne de l’espoir, ha, ha !
Je garde le silence en finissant mon plat. Si toute cette merde continue même quand on est vieux, y a de quoi désespérer…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
KelithKelith   19 janvier 2012
Qui, sur terre, peut rompre de cette façon ? Envoyer une carte de rupture à sa petite amie pendant les vacances… La veille de son anniversaire… Une carte postale avec des dauphins… ?
A la rigueur, si j’avais eu treize ans, j’aurais pu, peut-être, sait-on jamais, lui envoyer une carte avec des dauphins. Ou des chatons dans un panier.
Et puis le pire du pire : quel mec peut envoyer une carte postale avec un cœur pour une rupture ? Ça s’appelle de la publicité mensongère, ça. « Regardez, mesdames, messieurs, un joli gros cœur rouge, des dauphins joyeux, la mer et les vacances : c’est l’amour, la joie, le bonheur ! Joyeuse rupture ! »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
KelithKelith   19 janvier 2012
Allez hop, c’est reparti, je me reprend la tête à penser à elle encore et encore au lieu de profiter d’être là, à la cool, dans un bar avec une pure musique et mes potes qui vont pas tarder à me rejoindre.
Des filles, y en a partout et moi je bloque sur elle !
Ouais, ouais, ouais…
Si Léon était là, il me dirait en me mettant une bonne tape dans le dos : « T’es amoureux, mon p’tit. »
Et merde.
Commenter  J’apprécie          90
EstherJulesEstherJules   09 juin 2017
- Emma, tu as intérêt à ne pas me mentir...
- MAMAN!!! Est-ce qu'un seul de mes profs s'est plaint à mon sujet? NON! Est-ce que mes notes ont chuté? NON! Alors laisse-moi respirer!
- Je te rappelle que j'ai été convoquée par ta proviseure, mademoiselle! Ma fille joue les dissidentes, les adolescentes rebelles! Et je devrais te faire confiance en sachant ça? Mon rôle de mère est de te surveiller! Alors j'espère que tu en as bien fini avec ce journal! Si Mme Boise m'apprend que tu continues ton manège dans notre dos...
Je l'ai fixée en lui répondant d'une voix ironique:
Elle est belle, l'ancienne soixante-huitarde...
Ma mère est devenue toute rouge et son visage s'est crispé:
- Emma, ne dépasse pas les bornes...
- Je ne dépasse pas les bornes, je voudrais juste que tu m'expliques pourquoi en vieillissant on se ramollit... Tu crois que c'est biologique? Le cerveau suit le corps?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Claire Loup (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Claire Loup
http://www.librairiedialogues.fr/ Mathilde de la librairie Dialogues nous propose ses coups de c?ur spécial lycéens : Run Billie de Claire Loup (Scripto), Dans le désordre de Marion Brunet (Sarbacane) et Big easy de Ruta Sepetys (Gallimard jeunesse). Réalisation : Ronan Loup. Questions posées par : Marion le Goascoz.
autres livres classés : vengeanceVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Lycée out

Quel animal est représenté sur la carte postale ?

un chaton
un chiot
un dauphin
un lapin

16 questions
8 lecteurs ont répondu
Thème : Lycée out de Claire LoupCréer un quiz sur ce livre
. .