AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2856168612
Éditeur : Presses de la Renaissance (20/02/2003)

Note moyenne : 4.12/5 (sur 4 notes)
Résumé :
«L'annonce du diagnostic, lorsque notre fils Anton avait deux ans et demi, nous a plongés pendant quelque temps en état de choc. Il avait un syndrome neurologique qui affectait sa motricité et qui allait toucher sa parole. Les causes étaient inconnues. Les pronostics, pessimistes et vagues. Une chose devenait claire au fil des ans : Anton n'avait sa place nulle part. Pas assez déficient pour les uns, trop déficient pour les autres. Son cas n'intéressait personne.>Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
celine85
  03 mai 2016
Témoignage touchant qui raconte le combat qu'il faut mener quand on a un enfant porteur d'un handicap, la détermination et l'optimisme nécessaire
Commenter  J’apprécie          70
vertescollines
  27 septembre 2017
Très beau témoignage. Un livre lu en deux soirs. Très prenant. Très poignant et très révoltant. de la naissance a l'adolescence on suit Anton. Un enfant different . On ne sait pas la cause de cette différence. Un handicap de plus dans ce combat. J'ai eu honte du milieu médical. J ai eu holnte devant tant de des humanité. J ai eu mal pour eux de avant tant d incompréhensions et d indifférence. Pourquoi ? Il a fallu aller a l étranger en Israël pour trouver des solutions. Scandaleux pour le pays de égalité et fraternité. Une belle leçon de vie. Et une envie : une loi pour les gens différents.
Commenter  J’apprécie          00
Lalivrophile
  27 août 2012
Ce dont souffre Anton étant très rare, la famille tâtonne. Mais les médecins aussi. En soi, ce ne serait pas grave si les scientifiques faisaient preuve d'ouverture d'esprit. Mariana Loupan raconte comment certains les recevait après les avoir fait attendre plus d'une heure, et leur disait au bout de dix minutes que les radios d'Anton prouvaient qu'il n'était pas apte à évoluer dans notre monde. On me dira que des gens qui ne connaissent pas le petit garçon vont juger à partir des paramètres qu'ils ont. Soit, mais c'est vrai pour une personne moyenne. Ici, nous avons affaire à des scientifiques. Ils sont censés prôner l'évolution! D'autre part, quand on est médecin, on est supposé se préoccuper de la personne qu'on a en face de soi.
L'auteur évoque également le comportement frileux des écoles où son mari (Jonathan) et elle veulent inscrire leur fils. Là encore, je peux comprendre qu'on puisse se sentir perdu et démuni, ne sachant trop comment s'y prendre avec Anton, surtout quand on a une classe entière à gérer. Cependant, le garçonnet s'est heurté à plusieurs refus d'essayer de le comprendre.
[...]
Lire la suite sur:
Lien : http://www.lalivrophile.net/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
celine85celine85   03 mai 2016
Ce passage me précipite dans un gouffre de peur: j'imagine la vie de ma Léa gâchée par son frère handicapé qu'elle devra assumer tout sa vie, j'imagine la responsabilité qui lui incombera le jour où nous ne serons plus là, j'imagine sa souffrance.Peur et culpabilité. Je ne veux pas que la vie de ma fille soit gâchée par son frère... Mon imagination s'emballe, comme dans un rêve. Des bribes de phrases et d'images se heurtent dans ma tête, plus noires les unes que les autres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
celine85celine85   01 mai 2016
Parfois, une simple phrase peut changer le cours d'une vie. Pour moi, elle a été prononcée à Jérusalem, un matin de février de l'année 2000, par le professeur Reuven Feuerstein: "C'est à vous de choisir: soit vous prenez le parti de la vie et vous laissez une chance à votre fils, soit vous l'enfermez pour toujours..."
Commenter  J’apprécie          20
celine85celine85   01 mai 2016
La décision s'est imposée d'elle-même. Nous allions entreprendre ce voyage pour Anton et avec Anton. Voyage qui allait être une trêve. Une aventure familiale qui devait permettre à Anton de se construire et, à nous, de nous reconstruire. Voyage qui allait durer un an et demi et qui allait nous mener, chacun d'entre nous et tous ensemble, au de-là de ce que nous pouvions imaginer.
Commenter  J’apprécie          10
vertescollinesvertescollines   27 septembre 2017
Nous sommes forcés de constater que,aujourd'hui, nous sommes plus proches des gens croyants,comme le professeur Feurerstein ou Soeur Françoise.
Commenter  J’apprécie          00
Dans la catégorie : Malades physiquesVoir plus
>Problèmes et services sociaux. Associations>Problèmes sociaux>Malades physiques (105)
autres livres classés : Maladies chez l'enfantVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
916 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre