AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2844852394
Éditeur : Allia (05/02/2007)

Note moyenne : 3.32/5 (sur 49 notes)
Résumé :

Malgré la réserve et la modestie de mes exercices amoureux comme de mon langage, mes scrupules de moraliste ne vont pas jusqu'à m'interdire de baiser une mère sur sa fille et de déflorer ensuite la fille sur la mère. Pierre Louÿs.

Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Bouvy
  16 août 2015
Un jeune homme de vingt ans (ici le narrateur) rencontre sur son palier une jeune fille de quatorze ans qui, sans hésitation, le séduit, s'introduit chez lui. Elle se déshabille et lui offre son derrière, voulant ainsi préserver sa virginité. Elle se présente comme la deuxième fille de sa nouvelle voisine. Elle lui avoue que sa mère est une putain et qu'elle a deux soeurs. Peu à près, la mère arrive. Rebecca, jolie femme méditerranéenne de 36 ans. Sa fille lui a avoué qu'elle avait eu une relation sodomite avec son nouveau voisin. La mère ne le reproche pas au jeune homme et lui offre à son tour son derrière. Spontanément, elle lui propose ensuite de lui envoyer Lili, sa plus jeune fille (dix ans !!!) et ensuite son aînée, Charlotte (vingt ans) qui fut élevée ou plutôt dressée à la prostitution depuis ses huit ans. ...
J'ignore un peu comment aborder cet ouvrage. Il fut publié clandestinement, de façon postule, en 1926, un an après le décès de son auteur. Ce livre est qualifié de chef-d'oeuvre, voir de roman majeur de Pierre Louÿs. Je peux le considérer comme patrimoine littéraire mais je me pose la question quant à son contenu. L'histoire est profondément scandaleuse, voir dégoûtante. Je suis persuadé que ce livre serait publié de nos jours, son auteur serait traduit sans délai devant les juges. Ici, aucune morale. La mère donne ses filles, entretient avec elles des relations incestueuses. Peu importe leur âge, 10 ans, 14 ans, prostituée des l'âge de 8 ans. le narrateur, qu'on pourrait penser victime de ses voisines nymphomanes, abuse en toute sérénité de la petite Lili et de Mauricette, 10 et 14 ans. Se réfugiant sous l'excuse que la mère indigne propose et que les fillettes sont consentantes. Il affirme même qu'il n'est en aucun cas violeur.
Plusieurs fois j'ai voulu lâcher l'ouvrage, les poils hérissés, scandalisé. Je me suis senti coupable d'une telle lecture mais le style irréprochable m'a conduit à achever ce roman profondément dérangeant. J'avais lu régulièrement des éloges sur l'auteur. Je n'imaginais pas tomber sur un livre qui me rendrait si mal à l'aise de le lire. Je n'ai peut-être pas choisi le bon roman de Pierre Louÿs mais cette première découverte m'a refroidi. Chat échaudé craint l'eau froide.
Par contre, le style, l'écriture, rien à redire, proche de la perfection mais je ne pense pas que ça puisse excuser le contenu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Bequelune
  27 juillet 2015
Un jeune homme fait la rencontre, dans l'immeuble où il vient d'aménager, d'une prostituée et de ses trois filles... Il couchera avec chacune d'elle, ce qui donnera lieu à des situations de plus en plus transgressives.
Ce Trois filles de leur mère n'est pas à proprement parler un roman érotique. Ce n'est pas un livre exitant, qu'on va lire pour être émoustillé. C'est plutôt un roman qui brave les interdits, qui cherche à aller de plus en plus loin dans la transgression.
En cela on pourrait peut-être rapprocher Louÿs de Sade. A la différence, à mes yeux fondamentales, que Sade met en scène de la domination et de la violence, alors que chez Louÿs il y a toujours consentement, et même un certain humour ironique.
Louÿs est beaucoup plus sain. Il s'amuse en écrivant, et nous aussi, en dépassant les limites autorisées. Et comme il a une très jolie plume, la lecture de ce roman des éditions Allia est bien agréable !
Commenter  J’apprécie          100
Claire066
  27 février 2014
J'adore ce petit bijou d'un de mes auteurs fétiches, à savoir Pierre Louÿs, sans doute à cause de son côté interdit, puisqu'il a été publié clandestinement en 1926.
Ensuite, il y a autre chose qui m'interpelle: c'est la mise en garde de l'éditeur qui avertit, je cite "Ce petit livre n'est pas un roman. C'est une histoire vraie jusqu'aux moindres détails. Je n'ai rien changé, ni le portrait de la mère et des trois jeunes filles, ni leurs âges, ni les circonstances."
Et c'est vrai que j'ai un faible pour les histoires vraies. Attention c'est très chaud! Mon passage préféré est celui au cours duquel il baise la mère sur sa fille adolescente et ensuite il déflore la jeune fille sur la mère. Sans parler des sodomies particulièrement bien décrites.
A ne pas mettre entre toutes les mains.
Commenter  J’apprécie          82
ChtiteEmilie
  06 août 2017
Livre très bien écrit et pour de la littérature érotique c'est plutôt rare.
Le narrateur va tour à tour se taper la fille de 14 ans, puis la mère, puis la fille de 10 ans, puis celle de 20 ans et enfin la mère.
Dans les 4 filles, on va bien que sa préférence va à celle de 20 ans.
On apprendra que les filles ont été prostitués depuis le plus jeune âge (8 ans) et que leur éducation sexuelle a été faite par leur mère.
Ce livre est une ode à la sodomie et un peu à la pédophilie et inceste malgré lui.
Commenter  J’apprécie          82
Rhia
  13 mai 2012
Ce livre est répugnant, mal construit et creux, il prône la prostitution gratuite et la pédophilie. À part exciter des pervers sexuellement désaxés, je ne vois vraiment l'intérêt, parfois la censure à du bon et on pourrait même se demander si l'auteur ne devrait pas être surveiller par la police...
Commenter  J’apprécie          52
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
BouvyBouvy   14 août 2015
Une jeune fille était venue m’offrir son pucelage comme si c’était de l’or, la myrrhe et l’encens. —Éternel malentendu ; les jeunes filles s’abusent un peu sur le plaisir que nous prenons à recevoir un tel cadeau ; et les jeunes hommes comprennent rarement que si les pucelles, par une erreur qui est une innocence, rêvent que leur présent vaut tout notre amour, c’est qu’elles nous offrent avec lui tout leur amour qui vaut bien le nôtre pour ne pas dire plus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
sarracinosarracino   24 janvier 2017
Elle reprit son air de gosse en bonne humeur, et, sans élever la voix, mais nez à nez :
« Si je n'en avais pas envie, tu mériterais que je me rhabille.
— Envie de quoi ?
— Que tu m'encules ! fit-elle en riant. Je te l'ai dit. Et avec moi, tu n'as pas fini d'en entendre. Je ne sais pas tout faire, mais je sais parler.
— C'est que... je ne suis pas sûr d'avoir bien entendu.
— J'ai envie de me faire enculer et de me faire mordre ! J'aime mieux un homme méchant qu'un homme taquin.
— Chut ! chut ! mais que tu es nerveuse, Mauricette !
— Et puis on m'appelle Ricette quand on m'encule.
— Pour ne pas dire le « Mau »... Allons ! calme-toi.
— Il n'y a qu'un moyen. Vite ! Tu veux ? »
Pas fâchée, peut-être même plus ardente, elle me rendit à pleine bouche le baiser que je lui donnais et, pour m'encourager sans doute, elle me dit :
« Tu bandes comme du fer, mais je ne suis pas douillette et j'ai le trou du cul solide.
— Pas de vaseline ? Tant mieux.
— Oh ! là ! là ! pourquoi pas une pince à gants ! »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
BouvyBouvy   11 août 2015
« Tu m’en fais dire plus que je n’en pense. Je n’ai pas le droit de les traiter de cochons, de vaches et de bandits, tous ces gens. Ils ne m’ont pas violée… ce que je voudrais te faire comprendre… c’est que plus on est putain et plus on est vierge. »
Commenter  J’apprécie          60
LuniverLuniver   15 août 2012
Quand je les eus embrassées toutes avec divers attouchements que la morale chrétienne réprouve mais que les femmes nues accueillent assez bien [...]
Commenter  J’apprécie          70
Videos de Pierre Louÿs (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Louÿs
"À la rencontre de Pierre Louÿs", émission de radio, produite par François Angelier, diffusée sur France Culture en 2002.
autres livres classés : érotiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle



Quiz Voir plus

L'érotisme en littérature

Lequel de ces romans de Diderot, publié anonymement, est un roman libertin ?

Le Neveu de Rameau
Les Bijoux indiscrets
Le Rêve de D'Alembert
La Religieuse

6 questions
256 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature libertine , érotisme , érotiqueCréer un quiz sur ce livre